aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Le "colloque inversé", la parole des Invisibles au Conseil Général de la Gironde

06/06/2013 | Ce jeudi 6 juin se tenait dans les salons de l’Hôtel du Département à Bordeaux un “colloque inversé”. L'objectif ? Donner la parole aux bénéficiaires du RSA.

Un échange dans le respect

Organisé en amont des Assises de l'Insertion qui se tiendront les 8 et 9 juillet prochain au Rocher de Palmer à Cenon, ce forum participatif et original vise à favoriser la prise de parole collective et l'émission de suggestions et de solutions à une réalité violente.

Ils sont trente. Trente bénéficiaires du RSA qui, divisés en groupes, ont travaillé et échangé sur leur condition et sur les moyens de sortir d'une situation extrêmement difficile. Quatorze d'entre eux se tiennent sur la tribune de l'Hôtel du Département et tour à tour prennent la parole. Face à eux, une assemblée de professionnels de l'insertion venus “prendre conseil et non en donner”. La grande majorité des constats qu'ils dressent sont unanimes et tissent un lien invisible entre autant de situations différentes. Tous ont ce sentiment d'être “stigmatisés par le bas”, une “chose qu'on balade” de situation précaire en situation critique.

“Le RSA c'est la lèpre, on est marqué”Les problématiques qu'ils peignent au fur et à mesure de leur témoignages sont celles que le chercheur Jacques-Phillipe Leyens théorisait sous le nom “infrahumanisation” : le sentiment que la société traite une certaine catégorie de la population comme de sous-individus, un sentiment qui à terme est intériorisé tant par les discriminés que par les discriminants. Dans la synthèse des travaux préparatoires à ce colloque, certains tiennent ainsi des propos terriblement violents à leur propre égard : “Le RSA c'est la lèpre, on est marqué”.

Pourtant, aucun ne se résigne ni ne cède à la victimisation. Si l'un d'eux admet volontiers qu'il est aussi venu témoigner pour la perspective de faire « un vrai repas », il relate néanmoins un combat de tous les jours pour au moins sauvegarder fierté et dignité. Les dispositifs existants ont à leurs yeux du bon et du moins bon. Ils pointent du doigt des formations qui ne répondent pas à leurs attentes, affirmant que les ateliers de rédaction de CV ou de lettre de formation n'ont que peu d'utilité, ça ils savent le faire. Ils souhaitent « casser les représentations », et réclament le respect dû à chacun dans une république.

Le refus de rentrer dans des casesLa demande d'un meilleur accueil, au Pôle Emploi ou dans des institutions analogues, est récurrente. Trop peu se voient offrir un « bonjour » ou un sourire lorsqu'ils viennent chercher de l'aide. Les « RSAlistes », comme l'énonce l'un des intervenants, ne souhaitent pas être reçus en tant que tel, mais comme des individus dans une situation certes critique, mais singulière et non normée. Le refus de rentrer dans des cases est clair et basé sur nombre d'expériences douloureuses. Les professionnels présents approuvent, tout autant qu'ils valident la nécessité de limiter les effets de concurrence afin de mettre chacun sur un pied d'égalité devant l'accès à l'emploi. L'échange est cordial et se fait dans la retenue, l'impérieux désir de respect s'illustrant dans la plupart des discussions de la phase de débats. Ils rappellent que l'emploi est certes une préoccupation importante, mais que la question du logement est de la même façon une question critique pour bon nombre d'entre eux.

La solidarité n'est pas un échange de bons procédésHasard du calendrier ou subtil calcul, le cortège manifestant des assistantes sociales défile sous les fenêtres de l'Hôtel. La thématique de la responsabilité sociétale leur est chère, et leur avis pertinent : ils ne sont pas une cause, mais une conséquence, le symptôme d'une société malade. Une société dans laquelle les mots perdent de leur sens, tant et si bien que la seule appellation « revenu de solidarité active » peut légitimement être interprété comme une injure. Injurieuse, car contraire aux valeurs républicaines. La solidarité n'est pas un échange de bon procédés et n'appelle pas de rétribution, « c'est une philosophie » résume Pascal Lafargue, président de Emmaus 33.

Jonathan Roger
Par Jonathan Roger

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
624
Aimé par vous
41 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !