Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Le Conseil régional mise sur la jeunesse et le numérique

13/03/2015 | La prochaine séance plénière du Conseil régional qui se tiendra le lundi 16 mars. Tour d'horizon des actions importantes, ciblées sur la jeunesse et l'économie.

L'Aquitaine comptait 18 702 apprentis au 1er janvier 2014

Ce lundi 16 mars se tiendra une nouvelle séance plénière. Parmi les sujets importants qui y seront abordés, l'apprentissage et la jeunesse dans la région à travers des actions destinées à renforcer les politiques déjà mises en place, l'économie avec l'essor des échanges en matière aéronautique ou encore les projets culturels qui mettent notamment l'accent sur le numérique, au moyen d'un appel à projet en faveur de l'économie collaborative fixé à 550 000 euros. Enfin, Alain Rousset a abordé la nouvelle place de Casteljaloux dans le paysage territorial.

La jeunesse prioritaireLa jeunesse semble être une priorité des prochains dossiers discutés en séance plénière du Conseil régional le 16 mars prochain. Au niveau de l'apprentissage d'abord : si seulement 3,6% des entreprises se déclarent prêtes à embaucher des apprentis, l'ambition de l'Aquitaine est d'augmenter ce chiffre à 5%, dépassant ainsi les 20 000 apprentis (contre 18 702 au 1er janvier 2014, soit 5% des jeunes en Aquitaine, avec un taux de réussite aux examens supérieur à 80%). Pour cela, elle compte sur 3 leviers : la promotion de cette formation auprès des jeunes, l'incitation aux entreprises et la sécurisation du parcours des apprentis. "J'ai récemment envoyé une lettre à toutes les entreprises d'Aquitaine pour les solliciter", se fend Alain Rousset. Pour la communication, la Région compte sur les structures déjà mises en place : les Journées Portes Ouvertes, les Olympiades des métiers, CAP Métiers ou encore le service d'infos en ligne. 

Autre point fort, le Pacte Aquitain pour la jeunesse initié en 2011. Depuis, près de 55 millions d'euros par an lui sont dédiés, et de nouvelles pistes émergent pour le renforcer, notamment la création d'un "pack autonomie" regroupant l'ensemble des aides régionales ouvertes aux 16/25 ans, dans le but évident de lutter contre le chômage : "Il est de 22% en France, et de 8% en Allemagne, le tout sans emplois aidés ni aides publiques à l'apprentissage", affirme le président de Région. L'accent est aussi mis sur la citoyenneté, via la création d'une instance de "démocratie jeunes" qui aura pour but l'aide à la mise en oeuvre des actions régionales; la création de "débats citoyens" et une contribution supplémentaire au service civique. 5 millions d'euros devraient aussi être débloqués pour le dispositif "Coups d'Pouce" (soutien financier aux jeunes qui ont des difficultés à payer leur scolarité), créé il y a 13 ans et renouvelé en 2015.  Enfin, l'orientation est également un enjeu clé pour la Région via le SPRO (Service public régional d'orientation) : "80% des chômeurs vont sur le net pour chercher un emploi, le numérique contourne tous les conservatismes", confie Alain Rousset. 

Économie et numériqueAutre série d'actions phares développée dans cette plénière, celle du développement économique qui s'articule essentiellement autour de 3 axes. Le premier, c'est le développement de l'entrepreneuriat féminin, afin d'améliorer la mixité dans les entreprises (en France, environ un tiers des chefs d'entreprises sont des femmes). Un plan d'action, à hauteur de 15 000 euros, continuera à être développé dans ce sens via l'incubateur Féminin Bordeaux Aquitaine et l'écosystème Darwin. Deuxième axe : le développement d'une feuille de route 2015-2017 concernant la filière aéronautique. "L'Aquitaine va développer la maintenance de l'aviation commerciale, alors qu'historiquement elle s'occupait surtout du militaire". À ce titre, 11 projets sont à l'étude, parmi lesquels le développement des exportations du Rafale "pour pérenniser la production des usines régionales", la modernisation de l'outil de production ou encore le Programme régional d'internationalisation des entreprises, le doublement des entreprises de taille intermédiaire de la filière, et un projet d'avion électrique dont la fabrication sera lancée en avril. La Région compte d'ailleurs renforcer son partenariat avec l'entreprise Turboméca (fabricant de moteurs d'hélicoptères qui compte 4000 employés), puisqu'elle contribue à son développement à raison de 100 000 euros. 

Dernier gros volet de la politique régionale, sans surprise : un appel à projets en faveur de l'économie collaborative par l'innovation numérique, à hauteur de 550 000 euros. Cet appel a d'ailleurs été annoncé ce jeudi par Alain Rousset lors d'une soirée dédiée à l'économie collaborative. Son but : développer des projets innovants sur les technologies et usages du numérique qui pourra concerner à la fois les entreprises, les associations ou les collectivités territoriales. Ainsi, les projets devront être réalisés dans un délai de 24 mois et l'aide régionale est fixée à 50% des dépenses dans la limite d'un plafond de 100 000 euros. Le dépôt des candidatures se fera jusqu'au 1er juillet prochain. "Dans tous ces axes là, la mairie de Bordeaux ne met rien, j'en ai assez qu'ils jouent les coucous pour récupérer les compétences de la Région...", a ironisé le président de l'ARF (Association des Régions de France).

Les nouvelles ambitions de CasteljalouxCes derniers jours enfin, le plus grand canton du Lot-et-Garonne, celui des forêts de Gascogne, a fait parler de lui. Non content d'absorber les communes des cantons de Houeillés, Bouglon, Castelbajoux Damazan et le Mas d'Agenais (32 en tout), la zone autour de Casteljaloux multiplie les projets. Un casino, censé renforcer le développement touristique sortira de terre cette année au pied du lac de Clarens. L'arrivée d'un Center Parcs, à cheval entre Pindères et Beauziac, dont les travaux devraient débuter en 2016 et se terminer en 2018, pourrait constituer près de 5 millions d'euros de retombées économiques potentielles.

À son tour, Alain Rousset a tenu à soutenir la nouvelle importance de Casteljaloux dans le paysage Lot-et-Garonnais : "C'est un beau projet, opéré par Pierre et Vacances, une construction de chalets qui vont créer environ 400 emplois (dont les deux tiers en CDI et 40% affectés à des "missions d'entretien", soutenant la création d'emploi sur le Val de Garonne, victime du chômage), et constituera une vraie locomotive pour le développement intérieur de la région. Il n'y a rien de rédhibitoire pour le contester", a-t-il avoué. Le Conseil économique et social régional (CESR) vient pourtant de sortir un rapport assez critique sur l'engagement de la Région à ce projet. L'Aquitaine s'engage, aux côtés de l'État, des collectivités territoriales et de la Caisse des Dépôts à soutenir la partie "publique" de cette construction future, à hauteur de 35 millions d'euros, dont entre 10 et 15 millions d'euros pour la Région.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : Alternance Conseil

Partager sur Facebook
Vu par vous
2395
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !