Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Reportage: Le Crédit Agricole d'Aquitaine lance l'agence collaborative

30/10/2015 | La Caisse régionale du Crédit Agricole d'Aquitaine teste un tout nouveau concept d'agence autour de 2 notions clés: parcours client et organisation collaborative du travail.

La petite agence de Galgon, à la pointe de la modernité selon le Crédit Agricole d'Aquitaine qui a choisi d'en faire une des ses agences test de l'agence collaborative

Banque mutlicanale, banque numérique, banque en ligne, banque mobile, application en tout genre... S'il est un secteur qui, désormais, s'adapte tant qu'il peut à la révolution digitale, c'est bien celui de la banque. Pourtant, si pour certains cette révolution pourrait bien sonner le glas d'un certain nombre d'agences physiques, d'autres préfèrent au contraire se saisir de l'occasion pour réinventer leur relation client de fond en comble, allant pour ça, jusqu'au renouvellement complet de leurs agences. C'est le cas de la Caisse régionale du Crédit agricole qui teste un tout nouveau concept : l'agence collaborative. Une petite révolution en marche depuis quelques semaines pour les clients et collaborateurs de deux agences girondines : Cestas bourg et Galgon. Visite à Galgon.

Pour ceux qui ont connu l'agence de Galgon, avant l'été 2015, la transformation des lieux est importante, et pour cause, à la mise en place du nouveau concept s'est ajouté un agrandissement des lieux. Un agrandissement nécessaire puisque, selon Laurence Verdere la directrice d'agence, « passant de 5 à 8 collaborateurs, l'agence ne comptait plus assez de bureaux, et l'accueil était devenu bien trop petit pour pouvoir recevoir correctement une clientèle et une population du canton qui ne fait que grandir ».

Fluidité et confidentialitéMais, au-delà de l'extension, c'est bien la réorganisation totale de son agence qui l'enchante, un enthousiasme partagé par Bernard Coudert, le Président de la caisse locale de Galgon : « désormais c'est bien plus spacieux, épuré, les files d'attente c'est terminé et la circulation est fluide entre les espaces ». ''Les espaces'' en effet, car désormais, l'agence à la mode collaborative, c'est un ensemble d'espaces ouverts et transparents, permettant d'être le plus en accord possible avec la demande du client. Un espace d'accueil, un espace « côte à côte » où conseiller et client peuvent se pencher ensemble autour d'une tablette posée sur une console pour traiter une demande simple, un « salon ouvert » où l'on traite assis des opérations un peu plus complexes ou la prise en charge rapide de la demande d'un professionnel, mais sans rendez-vous nécessaire, et enfin, un « salon fermé » pour les questions les plus délicates ou importantes, sur rendez-vous.

Le salon ouvert, une des spécificité des nouvelles agences collaboratives testées par le Crédit Agricole d'Aquitaine

Mais dans chaque espace malgrè l'impression d'ouverture, discrétion et confidentialité sont de mise, y compris dans le côte à côte ou le salon ouvert. En effet, un mobilier « enveloppant », a été travaillé tout exprès dans un souci d'insonorisation, précise Olivier Bacquet, en charge de la mise en place de ces nouvelles agences. Ici les secrets restent bien gardés. « Le principe de ces nouvelles agences, c'est de mettre la priorité sur l'humain. Le but n'est pas de faire une agence technologique à laquelle les clients devraient s'adapter, mais c'est à nous de nous adapter à sa demande, en lui apportant le niveau de réponse dont il a besoin », d'où la mise en place de ce « parcours client » fluide mais adapté au niveau de confidentialité ou de complexité de la demande.

Eviter les files d'attenteMais à côté de ces différents espaces dédiés à la relation client, les collaborateurs aussi ont changé de décor... et de posture. Fini le bureau fermé où chacun travaille dans son coin; désormais, à la vue des clients, les conseillers travaillent ensemble dans un grand espace collaboratif, à la mode open space. Et là encore, changer la forme et le cadre de travail, c'est bien aussi changer la manière. « Au tout début, ça n'a pas été simple, il a fallu apprendre à travailler ensemble, mais rapidement, ça nous a permis beaucoup plus d'échanges sur les dossiers. Dans cette configuration de travail, on consolide davantage nos expériences et on capte les points forts des uns et des autres, tout ça au service des dossiers des clients », témoignent Patricia Bernard et Nathan Seguin, collaborateurs dans l'agence de Galgon qui se félicitent aussi d'un « esprit d'équipe plus développé qu'auparavant: on partage nos réussites ». Pour S. M., nouvelle arrivée dans l'équipe, « c'est beaucoup plus facile d'apprendre et de s'intégrer quand est en permanence mêlé aux autres. Et puis on peut interroger un collègue en face ou à côté de soi, en ayant beaucoup moins l'impression de le déranger que s'il fallait aller frapper à la porte de son bureau...».

Autre avantage de ce bureau collectif, sa baie vitrée qui donne sur l'espace d'accueil. « Si l'on voit que les clients affluent en grand nombre, un collaborateur va aller aider la personne en charge de l'accueil à ce moment là, avec toujours cet objectif d'éviter les files d'attente et d'avoir plus de réactivité par rapport à leur besoin. Désormais, l'accueil et la prise en charge est l'affaire de tous. Pour nous, c'est un changement d'habitude et un changement de posture, mais ça permet également à nos clients de mieux connaître l'ensemble de l'équipe, et vice versa. Pour moi, il faudrait même davantage parler "agence partagée'', plutôt que ''collaborative'' », défend Laurence Verdere.
C'est aussi désormais dans ce bureau commun qu'est placé le téléphone, et non plus à l'accueil de l'agence. Un accueil téléphonique, à l'abri des oreilles indiscrètes, là aussi assumé à tour de rôle par l'ensemble des collaborateurs de l'agence. « De toute façon, l'accueil de l'agence de Galgon, n'a plus de comptoir... Au début de la nouvelle organisation, il y avait encore un plot d'accueil. Nous avons de nous même décider d'enlever cette barrière physique entre le professionnel et le client, d'autant que ça avait tendance à recréer des files d'attente... » note la Directrice de l'agence.

L'espace collaboratif de travail des conseillers de l'agence Crédit Agricole de Galgon
 

Boîte à idées et expertiseCar, en effet, des plans jusqu'à la mise en place des meubles, tout s'est fait dans l'échange avec les collaborateurs, et les clients. Et pour cause, les deux agences de Galgon et Cestas, sont bien pour l'heure des prototypes, des tests... qu'il faut donc soumettre à la question tant sur les retours des collaborateurs que des clients. Chacun ayant son mot à dire, et l'ayant dit. « En interne nous avons des réunions régulières pour partager les choses qui vont et celles qui ne vont pas, et nous avons également mis une boite à idées à la disposition des clients », explique Laurence Vedere. La Caisse régionale, s'est aussi adjointe les compétences d'un ergonome, Jean-Philippe Blanchard du service Innovation de Crédit Agricole SA. Venu de Paris, son rôle est « d'étudier les comportements, comprendre comment les commerciaux et les clients s'approprient le nouvel espace, et si besoin en améliorer le confort ainsi que les flux de circulation dans l'agence... »

Pour l'heure, du côté de la boite idées, la lecture des petits mots laissés par les clients est de bon augure pour la suite. « Nous avons seulement eu quelques interrogations à propos de l'espace en côte à côte, les gens ne comprennent pas trop... Mais c'est sans doute à nous de veiller à ce que le client ne soit pas perdu. Et puis tout ça est très récent... » Et pour cause l'inauguration a eu lieu le 15 octobre dernier, pour un début d'expérience d'environ 3 mois. « C'est sûr, il faut un temps d'adaptation à ce nouveau décor », concède Mme Rey, cliente fidèle de l'agence, qui a connu plus d'une transformation. « Mais finalement, même si c'est un peu déroutant on arrive à trouver assez naturellement ce que l'on cherche. Et si on trouve, c'est que c'est assez intuitif et réussi. On est rapidement pris en charge... Et puis avec ces baies vitrées, ça gagne en espace, en clarté, et on voit que nos conseillers travaillent pour nous ! »

Espace accueil de l'agence, le comptoir a été supprimé, reste un simple guéridon avec une tablette que le client peu consulter seul ou accompagner d'un conseiller si nécessaire

Après Cestas et Galgon en Gironde, l'expérimentation s'apprête à être lancée dans les autres départements couverts par la Caisse régionale : à l'agence Tarnos-Victor Hugo dans les Landes, et à celle d'Agen Payrol dans le Lot-et-Garonne.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui. fr et Crédit agricole d'Aquitaine

Partager sur Facebook
Vu par vous
6673
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !