Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/01/19 : Rochefort (17) : la tête d'affiche de la programmation du festival Stéréoparc vient de tomber. Il s'agit du groupe Offenbach, qui jouera le 20 juillet.

17/01/19 : Vendredi 18 janvier, EDF/Dalkia signera un partenariat avec la Ville de Poitiers pour Traversées, l'évènement artistique et culturel du Palais. La signature se fera à 10h en présence du maire de Poitiers et des représentants régionaux d'EDF/Dalkia.

17/01/19 : La Rochelle Université ouvre ses portes samedi 2 février, de 9h30 à 17h. L’accueil de la journée se déroulera au Technoforum (23 avenue Albert Einstein, La Rochelle). avec des stands d’informations de l’Université et de ses partenaires (CROUS, CDIJ, Yélo,

16/01/19 : La Rochelle : la Nuit de la lecture se tient samedi 19 janvier de 14 h à 7 h dimanche à la Médiathèque de Laleu/La Pallice, à la Médiathèque Michel-Crépeau et au Muséum d’Histoire naturelle. Des lectures et des animations variées sont organisées.

16/01/19 : Le lanceur de poids bordelais Jean-Luc Mastromauro a battu le record de France des moins de 50 ans. Il a réalisé 17m19 à Fronton le 13 janvier, améliorant ainsi son propre record de France, établi une semaine plus tôt avec 16m90.

16/01/19 : Dans le cadre du dispositif "Permis de Jardiner" et à l'initiative du collectif Pau Sud, la rue Jacques Terrier sera revégétalisée. La Maison du Jardinier organise le 18 janvier de 14h à 17h une après-midi de plantation participatif.

15/01/19 : le Préfet de la Dordogne a désigné le sous-préfet de Nontron, Frédéric Roussel, référent départemental pour le grand débat national. Il est joignable à l'adresse : pref-granddebat@dordogne.gouv.fr. Plus d'infos : www.granddebat.fr

15/01/19 : Solène Ndama, licenciée au Bordeaux Athlé commence bien la saison. La jeune athlète bordelaise (20ans) réalise la meilleure performance mondiale de la saison au pentathlon (5 épreuves) en salle à Clermont-Ferrand.

14/01/19 : Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la Gironde, a nommé Thierry Suquet, secrétaire général de la préfecture de la Gironde, comme référent pour le Grand Débat National en Gironde.

13/01/19 : Emmanuel Macron dans sa lettre aux Français: Faut-il reconnaître le vote blanc? Faut-il rendre le vote obligatoire? Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques

12/01/19 : GJ.La préfecture de Gironde a fait le point suivant à 19h45: 6000 manifestants, 35 interpellations, pas de blessé du côté des forces de l'ordre, des vitrines et du mobiliers urbains dégradés ainsi que des poubelles brûlées.Dernières dispersions en cours"

11/01/19 : Manifestations du samedi 12 janvier. Alain Juppé, maire de Bordeaux, en accord avec le Préfet, a décidé de fermer les lieux publics. L'opération de parking gratuit sur la place des Quinconces est reconduite ce dimanche 13 janvier.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/01/19 | Eco-Campus : Poitiers exemplaire

    Lire

    L'Université de Poitiers mise en valeur par le ministère de l'Enseignement Supérieur. Dans le cadre d'un séminaire dédié à la valorisation et la vie de campus, le ministère a invité l'Université de Poitiers à présenter son réseau de chaleur. Cette installation a permis une baisse de 500.000 euros de la facture énergétique. L'établissement poitevin est engagé dans une stratégie de développement durable récompensée par l'obtention du label Développement Durable et Responsabilité Sociétale en 2016.

  • 17/01/19 | Gilet jaunes : quel impact sur les commerces girondins ?

    Lire

    Dans une enquête de la Chambre de Commerce et d'Industrie Bordeaux Gironde sur l'évolution de a fréquentation des commerçants girondins sur les samedi du 15 décembre au 5 janvier auprès de 310 d'entre eux, on apprend que 93% des commerçants bordelais ont enregistré une baisse de fréquentation (supérieure à 50% pour plus d'un quart) par rapport à l'an passé et 90% une baisse de leur chiffre d'affaire (supérieure à 50% pour près d'un quart). Sur le reste du département, 69% ont enregistré une baisse de fréquentation et 66% du chiffre d'affaire, avec une Haute Gironde jugée "très fortement impactée".

  • 17/01/19 | Habitat 17 : des actions pour rompre l'isolement des retraités

    Lire

    Afin de rompre l'isolement des personnes âgées, l'association Voisins Solidaires et l'office public Habitat 17 viennent de créer un programme d'actions sur le département, allant du service rendu ponctuel à l'organisation d’événements de voisinage (type fête des voisins), reposant sur un réseau de voisins. 160 seniors isolés de 80 ans et + ont été identifiés. Avec cette action, l'office s'est vu renouveler le label européen du "bailleur social et solidaire", déjà obtenu en 2016 pour trois ans.

  • 17/01/19 | Mérignac : 4e édition de l’opération "Mon sang pour les autres"

    Lire

    Le Rotary Club de Mérignac et l'Association pour le don du sang bénévole de Mérignac s‘unissent au côté de l’Etablissement français du sang (EFS) Nouvelle-Aquitaine en organisant vendredi 18 janvier toute la journée et samedi 19 janvier au matin à la Maison des associations des journées pour donner son sang. Pour ce faire, il suffit d’être majeur et en bonne santé. L’objectif est de mobiliser 180 donneurs lors de cette collecte. Toutes les informations sont à retrouver ici.

  • 17/01/19 | Charente : une nouvelle Maison de Santé en zone rurale

    Lire

    Une nouvelle Maison de Santé sera inaugurée ce samedi à Barbezieux-Saint-Hilaire (23 avenue Charles-Virolleau), sur un territoire en désertification médicale. La MSP de Barbezieux-Saint-Hilaire regroupera 11 professionnels de santé aux fonctions complémentaires : deux médecins, un dermatologue, une sage-femme, deux cabinets d'infirmières, deux ostéopathes, une diététicienne, un psychologue et un réflexologue. Un projet soutenu pat la Région (150 000€) et l'Europe (200 000€).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Reportage: Le Crédit Agricole d'Aquitaine lance l'agence collaborative

30/10/2015 | La Caisse régionale du Crédit Agricole d'Aquitaine teste un tout nouveau concept d'agence autour de 2 notions clés: parcours client et organisation collaborative du travail.

La petite agence de Galgon, à la pointe de la modernité selon le Crédit Agricole d'Aquitaine qui a choisi d'en faire une des ses agences test de l'agence collaborative

Banque mutlicanale, banque numérique, banque en ligne, banque mobile, application en tout genre... S'il est un secteur qui, désormais, s'adapte tant qu'il peut à la révolution digitale, c'est bien celui de la banque. Pourtant, si pour certains cette révolution pourrait bien sonner le glas d'un certain nombre d'agences physiques, d'autres préfèrent au contraire se saisir de l'occasion pour réinventer leur relation client de fond en comble, allant pour ça, jusqu'au renouvellement complet de leurs agences. C'est le cas de la Caisse régionale du Crédit agricole qui teste un tout nouveau concept : l'agence collaborative. Une petite révolution en marche depuis quelques semaines pour les clients et collaborateurs de deux agences girondines : Cestas bourg et Galgon. Visite à Galgon.

Pour ceux qui ont connu l'agence de Galgon, avant l'été 2015, la transformation des lieux est importante, et pour cause, à la mise en place du nouveau concept s'est ajouté un agrandissement des lieux. Un agrandissement nécessaire puisque, selon Laurence Verdere la directrice d'agence, « passant de 5 à 8 collaborateurs, l'agence ne comptait plus assez de bureaux, et l'accueil était devenu bien trop petit pour pouvoir recevoir correctement une clientèle et une population du canton qui ne fait que grandir ».

Fluidité et confidentialitéMais, au-delà de l'extension, c'est bien la réorganisation totale de son agence qui l'enchante, un enthousiasme partagé par Bernard Coudert, le Président de la caisse locale de Galgon : « désormais c'est bien plus spacieux, épuré, les files d'attente c'est terminé et la circulation est fluide entre les espaces ». ''Les espaces'' en effet, car désormais, l'agence à la mode collaborative, c'est un ensemble d'espaces ouverts et transparents, permettant d'être le plus en accord possible avec la demande du client. Un espace d'accueil, un espace « côte à côte » où conseiller et client peuvent se pencher ensemble autour d'une tablette posée sur une console pour traiter une demande simple, un « salon ouvert » où l'on traite assis des opérations un peu plus complexes ou la prise en charge rapide de la demande d'un professionnel, mais sans rendez-vous nécessaire, et enfin, un « salon fermé » pour les questions les plus délicates ou importantes, sur rendez-vous.

Le salon ouvert, une des spécificité des nouvelles agences collaboratives testées par le Crédit Agricole d'Aquitaine

Mais dans chaque espace malgrè l'impression d'ouverture, discrétion et confidentialité sont de mise, y compris dans le côte à côte ou le salon ouvert. En effet, un mobilier « enveloppant », a été travaillé tout exprès dans un souci d'insonorisation, précise Olivier Bacquet, en charge de la mise en place de ces nouvelles agences. Ici les secrets restent bien gardés. « Le principe de ces nouvelles agences, c'est de mettre la priorité sur l'humain. Le but n'est pas de faire une agence technologique à laquelle les clients devraient s'adapter, mais c'est à nous de nous adapter à sa demande, en lui apportant le niveau de réponse dont il a besoin », d'où la mise en place de ce « parcours client » fluide mais adapté au niveau de confidentialité ou de complexité de la demande.

Eviter les files d'attenteMais à côté de ces différents espaces dédiés à la relation client, les collaborateurs aussi ont changé de décor... et de posture. Fini le bureau fermé où chacun travaille dans son coin; désormais, à la vue des clients, les conseillers travaillent ensemble dans un grand espace collaboratif, à la mode open space. Et là encore, changer la forme et le cadre de travail, c'est bien aussi changer la manière. « Au tout début, ça n'a pas été simple, il a fallu apprendre à travailler ensemble, mais rapidement, ça nous a permis beaucoup plus d'échanges sur les dossiers. Dans cette configuration de travail, on consolide davantage nos expériences et on capte les points forts des uns et des autres, tout ça au service des dossiers des clients », témoignent Patricia Bernard et Nathan Seguin, collaborateurs dans l'agence de Galgon qui se félicitent aussi d'un « esprit d'équipe plus développé qu'auparavant: on partage nos réussites ». Pour S. M., nouvelle arrivée dans l'équipe, « c'est beaucoup plus facile d'apprendre et de s'intégrer quand est en permanence mêlé aux autres. Et puis on peut interroger un collègue en face ou à côté de soi, en ayant beaucoup moins l'impression de le déranger que s'il fallait aller frapper à la porte de son bureau...».

Autre avantage de ce bureau collectif, sa baie vitrée qui donne sur l'espace d'accueil. « Si l'on voit que les clients affluent en grand nombre, un collaborateur va aller aider la personne en charge de l'accueil à ce moment là, avec toujours cet objectif d'éviter les files d'attente et d'avoir plus de réactivité par rapport à leur besoin. Désormais, l'accueil et la prise en charge est l'affaire de tous. Pour nous, c'est un changement d'habitude et un changement de posture, mais ça permet également à nos clients de mieux connaître l'ensemble de l'équipe, et vice versa. Pour moi, il faudrait même davantage parler "agence partagée'', plutôt que ''collaborative'' », défend Laurence Verdere.
C'est aussi désormais dans ce bureau commun qu'est placé le téléphone, et non plus à l'accueil de l'agence. Un accueil téléphonique, à l'abri des oreilles indiscrètes, là aussi assumé à tour de rôle par l'ensemble des collaborateurs de l'agence. « De toute façon, l'accueil de l'agence de Galgon, n'a plus de comptoir... Au début de la nouvelle organisation, il y avait encore un plot d'accueil. Nous avons de nous même décider d'enlever cette barrière physique entre le professionnel et le client, d'autant que ça avait tendance à recréer des files d'attente... » note la Directrice de l'agence.

L'espace collaboratif de travail des conseillers de l'agence Crédit Agricole de Galgon
 

Boîte à idées et expertiseCar, en effet, des plans jusqu'à la mise en place des meubles, tout s'est fait dans l'échange avec les collaborateurs, et les clients. Et pour cause, les deux agences de Galgon et Cestas, sont bien pour l'heure des prototypes, des tests... qu'il faut donc soumettre à la question tant sur les retours des collaborateurs que des clients. Chacun ayant son mot à dire, et l'ayant dit. « En interne nous avons des réunions régulières pour partager les choses qui vont et celles qui ne vont pas, et nous avons également mis une boite à idées à la disposition des clients », explique Laurence Vedere. La Caisse régionale, s'est aussi adjointe les compétences d'un ergonome, Jean-Philippe Blanchard du service Innovation de Crédit Agricole SA. Venu de Paris, son rôle est « d'étudier les comportements, comprendre comment les commerciaux et les clients s'approprient le nouvel espace, et si besoin en améliorer le confort ainsi que les flux de circulation dans l'agence... »

Pour l'heure, du côté de la boite idées, la lecture des petits mots laissés par les clients est de bon augure pour la suite. « Nous avons seulement eu quelques interrogations à propos de l'espace en côte à côte, les gens ne comprennent pas trop... Mais c'est sans doute à nous de veiller à ce que le client ne soit pas perdu. Et puis tout ça est très récent... » Et pour cause l'inauguration a eu lieu le 15 octobre dernier, pour un début d'expérience d'environ 3 mois. « C'est sûr, il faut un temps d'adaptation à ce nouveau décor », concède Mme Rey, cliente fidèle de l'agence, qui a connu plus d'une transformation. « Mais finalement, même si c'est un peu déroutant on arrive à trouver assez naturellement ce que l'on cherche. Et si on trouve, c'est que c'est assez intuitif et réussi. On est rapidement pris en charge... Et puis avec ces baies vitrées, ça gagne en espace, en clarté, et on voit que nos conseillers travaillent pour nous ! »

Espace accueil de l'agence, le comptoir a été supprimé, reste un simple guéridon avec une tablette que le client peu consulter seul ou accompagner d'un conseiller si nécessaire

Après Cestas et Galgon en Gironde, l'expérimentation s'apprête à être lancée dans les autres départements couverts par la Caisse régionale : à l'agence Tarnos-Victor Hugo dans les Landes, et à celle d'Agen Payrol dans le Lot-et-Garonne.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui. fr et Crédit agricole d'Aquitaine

Partager sur Facebook
Vu par vous
7166
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !