Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

24/04/18 : La CCI de Bordeaux Gironde a remis ce mardi 24 avril le label national "Qualité tourisme" aux Galeries Lafayettes Bordeaux. Il s'agit du premier commerce néo-aquitain labellisé, et la Chambre a indiqué que d'autres pourraient suivre.

24/04/18 : Après Port-Vendres ce week-end, L'Hermione est attendue demain à Nice pour une escale de 24h. Elle rejoindra ensuite Bastia où elle sera visible du 27 au 29 avril.

19/04/18 : Dans le cadre du championnat de France du jeu d'échecs jeunes qui se tient à Agen, Anatoli Karpov, champion du monde de cette discipline de 1975 à 1985 et de 1993 à 1999, sera reçu à l'Hôtel de ville d'Agen le samedi 21 avril à 19 h.

19/04/18 : La Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne/CIED est à la recherche d'un service civique à compter du mois de mai pour une mission de huit mois à raison de 30h/semaine. Plus d'infos : 05 53 66 47 59

17/04/18 : Le comité d'engagements du conseil d'administration de SNCF réseau a validé ce mardi l'opération de réhabilitation de la ligne ferroviaire Libourne-Bergerac, déjà concernée par des travaux régionaux achevés en 2013.

17/04/18 : L'Assemblée Nationale a adopté à la majorité en première lecture (454 voix contre 80) le projet de loi "nouveau pacte ferroviaire", à l'origine des grèves qui secouent la SNCF depuis début avril. La ministre des Transports a salué "une étape décisive".

12/04/18 : Le Pôle Agri Sud-Ouest Innovation vient de renouveler son conseil d’administration, son bureau et sa gouvernance pour assurer sa représentativité sur l’ensemble des territoires couverts. Daniel Segonds a été réélu à la présidence du Pôle.

12/04/18 : Le nouveau président de la Président de la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, est Guillaume Riou, agriculteur bio de Deux-Sèvres, anciennement président d'Agrobio Poitou-Charentes de 2012 à 2015.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/04/18 | Bordeaux: Solidarité alimentaire, parlons-en avec Les Amis d'Aqui!

    Lire

    Ce sera ce vendredi 27 avril à 18h30, au Café Maritime à Bordeaux (1), dans la foulée de l'Assemblée générale des Amis d'Aqui.fr nous débattrons, à l'heure où la précarité ne recule pas, du thème «  La solidarité alimentaire : du don à l’engagement » avec la participation de Pierre Pouget, vice-président de la Banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde et de ses partenaires de la distribution. 1. Tram B : Cité du Vin

  • 24/04/18 | Agriculture : découvrir les races anciennes à La Rochelle

    Lire

    Le Conservatoire des REssources GÈNEtiques du centre ouest atlantique organise les Journées du Patrimoine Vivant, les 28 et 29 avril au square Bobinec à La Rochelle. Le CREGENE fédère l'ensemble des associations de sauvegarde des races et variétés locales. Cette manifestation a pour objectif de sensibiliser les citoyens à la protection de la biodiversité élevée et cultivée. Sont attendus de nombreux animaux et producteurs, ceux-ci viendront à la rencontre du public et feront déguster leurs produits.

  • 24/04/18 | La CCI Gironde veut récompenser l'accueil touristique

    Lire

    La CCI de Bordeaux Gironde souhaite renforcer ses actions en matière d'accueil touristique dans le département. En plus d'un programme local gratuit (composé d'un "memento de l'accueil" et de mini-formations) d'une appli et d'un guide (Bordeaux Shopping), la CCI lance la première édition des "Trophées de l'accueil", concours annuel pour les professionnels du tourisme et les commerçants. Récompensant quatre catégories d'activité (commerçants, restaurateurs, hébergeurs, gestionnaires d'activité), les inscriptions pour ce concours, dont la remise des prix aura lieu en novembre, se terminent le 30 juin.

  • 23/04/18 | Une étude d'impact sur un projet commercial à Coutras

    Lire

    La CCI de Bordeaux Gironde a confirmé ce lundi le lancement d'une étude d'impact indépendante (mais qu'elle finance) pour mesurer l'impact réel du projet de village des marques de Coutras. Ce projet ambitieux piloté par Vinci comprend immobilier et la société autrichienne "Im Wind" comprendra 22 000 mètres carrés de surfaces commerciales, pour un coût avoisinant les 80 millions d'euros. La commission départementale d'aménagement commerciale devrait, elle, rendre son avis sur la pertinence d'un tel projet dans les semaines à venir, gageons que l'étude d'impact l'y aidera peut-être.

  • 23/04/18 | Mont-de-Marsan: une initiative pour aider à réviser le Bac/Brevet

    Lire

    Du 2 au 19 mai, la ville de Mont-de-Marsan invite les collégiens et lycéens à venir à la Médiathèque afin de réviser leurs examens de fin d'année. Des professeurs seront présents pour répondre à leurs questions et les conseiller. Entraînements, conférences, ateliers textuels, sonores et audiovisuels et même massages, tout sera prévu pour que les futurs diplômés puissent réviser dans des conditions optimales. Renseignements sur place ou 0558460943.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | CHS de Cadillac-Rocher Palmer..."Le droit à la culture, c'est purement et simplement la volonté d'y accéder", André Malraux

09/12/2013 | Depuis 2010, le CHS de Cadillac et le Rocher de Palmer se sont associés et ont créé divers ateliers permettant aux patients de chanter, de danser, de créer.

Beautiful people au Rocher de Palmer le 4 décembre 2013

Il y a des moments comme ça où, le temps d'une heure ou deux, on pose son stylo, son appareil photo et on regarde, et on se tait. Parce-que c'est beau, parce-qu'on n'est pas habitué, parce-que parfois, on ne voit pas beaucoup plus loin que le bout de son petit nez. Et pourtant, un peu plus loin, il y en a qui en ont du nez. Ils viennent du Centre Hospitalier de Cadillac et du Rocher de Palmer à Cenon et ils ont décidé, depuis trois ans maintenant, de faire des choses l'un avec l'autre. Et ils ont bien fait, ils vont même continuer, et recommencer à faire de la culture et de la santé deux mots qui souvent s'assemblent, parfois se ressemblent et vont finalement très bien ensemble.

Si, comme le disait André Malraux, le droit à la culture est purement et simplement la volonté d'y accéder", il faut bien reconnaître que la question du droit et de l'accessibilité à la culture est aujourd'hui souvent mise à mal. Quels que soient les raisons ou les symptômes de ce traitement particulier, on utilise alors le terme un peu flou de public "empêché", empêché d'aller dans une salle voir un spectacle, un concert ou, de la même manière, empêché d'être sur scène pour chanter ou danser parce-que ceci ou cela. Refusant de faire de ce "ceci ou cela" une porte vers la culture fermée à double tour, le Centre Hospitalier Spécialisé de Cadillac et le Rocher de Palmer se sont associés, il y a maintenant trois ans, pour faire en sorte que personne ne soit empêché de toucher la culture du doigt, qu'importe l'état ou le rythme de la main. En septembre 2010, au moment où le Rocher de Palmer allait ouvrir ses portes, Jacques Laffore, alors directeur du CHS de Cadillac, a en effet contacté Patrick Duval et Hervé Castelli, Directeur et Directeur adjoint du Rocher, afin d'associer les deux structures dans le cadre du dispositif "Culture et Santé", un engagement désormais cher à la salle cenonnaise.

Un partenariat de la première heure entre le Rocher de Palmer et Cadillac pour donner à chacun le droit à l'émotion Depuis trois ans maintenant, les deux établissements fonctionnent main dans la main, allant chacun dans le sens d'une culture accessible à toutes et tous. Soutenu financièrement par l'Agence régionale de la santé, la Direction régionale des affaires culturelles, la région Aquitaine et le CHS de Cadillac, ce dispositif favorise alors le développement d'activités culturelles et artistiques dans les hôpitaux et alterne les différents ateliers entre le Rocher de Palmer, où se déroulent chaque semaine de nombreuses rencontres entre les patients et des professionnels de la culture, et l'hôpital psychiatrique de Cadillac et ses unités de soin, où se déplacent régulièrement des artistes pour faire leurs ateliers sur place. S'adaptant alors à différents paramètres, qu'il s'agisse de la mobilité des patients ou, d'un point de vue matériel et pratique, des équipements culturels et artistiques nécessaires à telle ou telle activité, cette action est éclairée depuis la première heure par la volonté de faire de ce public dit "empêché" un public accompagné et encadré; un public auquel on donne les moyens de sentir, de ressentir et de s'émouvoir. Pour reprendre ici les mots de Michel Allemandou, ancien Directeur adjoint de l'hôpital de Cadillac et aujourd'hui en charge du projet liant les deux établissements, "l'idée majeure de ce partenariat, c'est que quel que soit le domaine artistique abordé, le patient n'est plus un malade, mais une personne qui a le droit a l'émotion".

Vers une conception citoyenne de la culture Pour le précité Jacques Laffore, le caractère essentiel de ce dispositif Culture et Santé, c'est avant tout la considération de l'autre: "je veux que les patients aient un droit de cité", mettant alors sur le même plan le vivre ensemble et ce qu'on pourrait ici appeler le "s'émouvoir ensemble". Tous motivés et organisés dans cette optique là, les ateliers menés conjointement entre le Rocher et Cadillac se sont alors faits sur la base du volontariat, amenant les patients à participer aux activités proposées en fonction de leurs sensibilités, de leurs curiosités et de leurs désirs. Atelier chants du monde, atelier danse, atelier percussions, atelier cuisine, atelier arts plastiques... depuis trois ans, au Rocher de Palmer ou dans les différentes unités de soin de Cadillac, des groupes allant de 15 à 35 patients participent aux activités mises en place avec des artistes associés au projet: Dee-Ann Zacharia en charge des chants du monde, Stéphane Gréziller aux manettes des ateliers percussion ou encore Patrick Labesse qui encadre les siestes musicales. Le personel soignant accompagne ces ateliers et y participe, au même titre que les patients, à l'image de Fabienne Dubois, infirmière du centre hospitalier en géronto-psychiatrie: "ce n'est pas une prescription médicale, ni de l'art-thérapie; on informe le médecin de la participation du patient aux activités mais ce n'est jamais dans un projet de soin, on se situe sur un autre terrain, une perspective citoyenne d'insertion". Après tout, chanter juste ou faux, c'est juste une question d'oreille...

Beautiful people... Il faut bien l'avouer, ce qu'il y a de bien quand on fait telle ou telle activité, c'est aussi de le montrer, de rendre compte du travail. Le 4 décembre dernier, les membres des ateliers chants du monde et percussions ont alors présenté Beautiful People, une carte blanche au metteur en scène Renaud Cojo programmée dans le cadre de la 8ème édition du festival Hors Jeu/En Jeu organisé par la Ligue de l'Enseignement de la Gironde. Accompagné du songwriter anversois Steph Kamil Carlens, de Stéphane Gréziller, de Dee-Ann Zacharia, il a poussé les patients à n'être plus des patients mais des voix, des voix qui à aucun moment n'ont été hors jeu, des voix qui, ensemble, ont chanté en anglais, en français, des titres choisis et répétés lors des ateliers, épousant alors les mots de Leopardi, Mouawad ou Michaux prononcés par R.Cojo . "L'expérience fut intense et belle, je suis heureux d'avoir, un temps, donné les moyens de mettre en désir", c'est par ces mots que ce dernier évoque ce travail élaboré depuis quelques semaines lors des ateliers, un sentiment partagé par Anne-Françoise Dupeyras, psychologue au CHS de Cadillac qui encadre et participe au projet: "on forme un choeur avec eux, on partage la même émotion, c'est très fort". S'émouvoir ensemble, c'est donc ça.

Deux signatures qui comptent Ce 4 décembre dernier, en préambule à la performance Beautiful people, la question de l'accessibilité de la culture à tous s'est enrichie de deux signatures qui comptent. La première, la signature de la Charte de l'Accessibilité entre Alain Lavail, Président de la fédération de la Gironde de la Ligue de l'Enseignement et Jacques Laffore, Directeur du CHS de Cadillac et la seconde, le renouvellement de "l'Accord-Cadre Le Rocher de Palmer et le Centre Hospitalier de Cadillac pour la période 2014-2016" entre J.Laffore et Patrick Duval, directeur du Rocher. Deux signatures pour un droit à l'émotion, pour une culture qui lie, qui relie, une culture qui ne tolère que deux cases, la scène et la salle. Tout le reste, c'est ailleurs.

Lise Gallitre
Par Lise Gallitre

Crédit Photo : Sylvain Roche

Partager sur Facebook
Vu par vous
1246
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !