Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/10/21 : Après avoir été retenue pour devenir centre de préparation aux Jeux Olympiques dans 17 disciplines, la ville de Pau vient également d'être adoubée pour 3 nouvelles disciplines : le skateboard, le basketball 3*3 et le breakdance.

20/10/21 : Après un arrêt forcé en mars 2020 en raison de la crise sanitaire, Chalair annonce la reprise de la ligne Bordeaux-Montpellier à partir du lundi 15 novembre 2021, à raison de 4 fréquences hebdomadaires

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/10/21 | Mont-de-Marsan : Une enquête pour accélérer transition écologique

    Lire

    Afin d'associer tous les acteurs du territoire à la transition écologique et de pouvoir mettre en œuvre les actions les plus efficaces, Mont-de-Marsan Agglo a lancé 2 enquêtes publiques. Les habitants et les entreprises ont jusqu'au 15 novembre pour y répondre. Début décembre, après avoir récolter les avis de tous sur les projets et les idées d'actions, plusieurs ateliers de concertation seront organisés afin de co-construire la stratégie de transition écologique. Les enquêtes sont disponibles sur le site de l'agglomération.

  • 25/10/21 | Une ressourcerie à Uzerche

    Lire

    L'association « Aux Pas Perdus » à Uzerche en Corrèze a pour objectif de contribuer à la mise en place d'actions de gestion des déchets en intégrant le réemploi depuis 2017. Les membres de l'association ont décidé de créer une ressourcerie afin de réduire les déchets et leurs coûts de traitement et ainsi développer les filières locales de valorisation. Cette nouvelle activité va permettre de créer 4 emplois. Pour les aider dans cette démarche, la Région a décidé de les soutenir à hauteur de 43 450 €.

  • 25/10/21 | Challenge Positif 2021 c'est parti !

    Lire

    Eurekatech et Grand Angoulême ont lancé le 7 octobre la 2ème édition du Challenge Positif. Ce concours, à la fois local et programme d'apprentissage des techniques de l'entrepreneuriat innovant, ambitionne de détecter et de développer des projets à vertue positive pour le territoire et les habitants. Tout le monde peut déposer jusqu'au 10 novembre un projet innovant sur le site d'Eurekatech. A partir de décembre, les lauréats bénéficieront d'un programme pour apprendre les techniques de l'entrepreneuriat innovant.

  • 22/10/21 | GPSO: pas de concomitance pour Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax, mais presque

    Lire

    Guy Kauffman récemment nommé directeur de projet des LGV nouvelles était invité à la session plénière du Département des Landes ce vendredi. Face à la question du phasage des travaux des lignes Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax, au sein du GPSO, il a esquissé une réponse: "Le préambule du plan de financement va sans doute proposer que l'on enchaîne les travaux sans poser la pioche entre les 2 lignes. Le préfet coordonnateur a bien compris cette demande unanime des collectivités".

  • 22/10/21 | Bus à haut niveau de service à Périgueux : une expérimentation dès le 25 octobre

    Lire

    Le Grand Périgueux va réaliser des aménagements rue du Président Wilson, place Bugeaud et place Francheville, à Périgueux, pour permettre la circulation de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS). Ils feront l’objet d’une expérimentation grandeur nature du 25 octobre au 26 novembre pour en valider la faisabilité avant de les engager. Le dispositif s’appuiera sur une trentaine de postes d’enquête, captant l’origine et la destination des véhicules et 24 points de comptage automatique. Il permettra d’évaluer la répercussion des aménagements envisagés.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Le Forum Santé et Avenir 2020, le néolibéralisme mis en cause par Barbara Stiegler

17/02/2020 | L'édition 2020 du forum Santé et Avenir, a rassemblé de nombreux professionnels du monde médical, afin de venir échanger sur l'avenir de la santé.

1

Le mercredi 12 février, à l’occasion de l’ouverture du Forum Santé et Avenir organisé par Sud-Ouest à la Cité mondiale, Barbara Stiegler, philosophe et professeure à l’université Bordeaux Montaigne, responsable du Master de « Soin, Éthique et Santé », a donné une conférence sur justement l’avenir de la santé, un avenir incertain qu’elle pense compromis entre autres par le néolibéralisme de notre société.

Ce sont près de 200 personnes qui se sont réunis à la Cité mondiale de Bordeaux pour écouter avec attention la prise de parole de Barbara Stiegler lors de la conférence d’ouverture du Forum Santé et Avenir 2020. Devant le parvis de la cité, le collectif militant « La santé un droit pour tous » distribue des tracts informatifs sur les dépassements d’honoraires. De quoi annoncer le ton pour le reste de la soirée puisque l’allocution se veut résolument politisée et engagée.

C’est d’ailleurs la posture qu’adopte en préambule Barbara Stiegler, « Je suis actuellement très mobilisée sur le plan politique, si j’ai accepté d’être présente ce soir c’est pour rappeler que le néolibéralisme c’est une chose qui existe, ce n’est pas un fantasme, et je suis donc engagée depuis le 5 décembre dernier dans la mobilisation sociale, contre les réformes néolibérales en cours (…) mon intervention ne sera pas celle d’une experte désengagée ». Le néolibéralisme va rester le thème central de cette soirée, au point que certains dans la salle se questionnent sur le rapport avec la santé. Mais la philosophe, prenant le temps de construire son discours, commence par brosser un tableau du climat social actuel, entre réforme des retraites, réforme dite Blanquer et crise hospitalière.

Du Plan Juppé de 1996 à MaSanté2022, les réformes qui redéfinissent notre modèle de santé.

« Du coté de la santé, dans un contexte néolibéral, il va falloir produire une augmentation indéfinie des performances avec une reprise du programme biopolitique d’une optimisation sans fin. » s’alarme la philosophe. L’arrivée de la performance au sein de l’hôpital avec toutes les difficultés que cela sous-entend pour les soignants, était d’ailleurs en partie la cause de la colère des soignants de l’hôpital au mois de novembre dernier. Les grandes idées du plan MaSanté 2022 allant vers de plus en plus de médecine en ambulatoire et avec la mise en place de l’ONDAM (Objectif national des dépenses d’assurance maladie) en 1996 par le Plan Juppé, ainsi que les nombreuses autres réformes en santé, l’idée de la rentabilité ou tout du moins de la compétitivité s’est installée dans l’hôpital public.

Autant d’inquiétudes et de questions sur le modèle de santé pour l’avenir, avenir qui pour beaucoup rime avec innovation alors que pour Barbara Stiegler, l’innovation peut par certains points représenter un danger lorsqu’elle va dans le sens d’une plus grande autonomie des patients.

Le danger de la médecine « pro active »

« L’innovation comme vecteur d’optimisation et de performance, ça a un cout considérable puisque cela se fait au détriment d’une autre conception du soin », déplore Barbara Stiegler.  « La prévention et la modification des comportements, c’est un appel à l’autonomie du patient. Tout ceci peut sembler en soi plutôt positif, qui peut être contre l’innovation ? Qui peut être contre l’amélioration ? Qui peut être contre la prévention ? Comment ne pas relier ces notions intrinsèquement positives à la notion positive de santé ? Le problème c’est que ce modèle a une série de conséquences destructrices au nom de l’autonomie », se désole la conférencière.

C’est d’ailleurs contre cette nouvelle conception de la médecine qu’elle nomme médecine « pro active » qu’elle met en garde les professionnels présents ce mercredi 12 février. « L’hyper-responsabilisation des patients » inquiète cette professionnelle du monde médical qui craint de voir débarquer en France une mise en compétition des malades sur la base de leur mode de vie. Cette remarque fait bondir de colère certains médecins présents dans la salle qui n’hésitent pas à couper Barbara Stiegler pour lui faire entendre que « ils n’ont jamais mis en compétition leurs patients ». Barbara Stiegler affirme pourtant sans en démordre que « la logique du capital santé peut être le prélude à une logique de point qu’on retrouve dans la réforme des retraites par points. Cette notion est fondamentale, c’est une logique de bonus/malus qui vient bouleverser la politique assurancielle et notre modèle fondé sur la solidarité. (…) Avec l’idée que la santé est la base du capital, il va y avoir une évaluation continue des soignants et des patients eux-mêmes, on va pouvoir évaluer dans les programmes d’éducation thérapeutique des patients, s’ils ont augmenté leurs performances ».

Sur la base de ce constat négatif voire alarmiste, dressé par Barbara Stiegler, elle lance tout de même un appel à la remise en question aux professionnels présents dans la salle, « je pense que tout cela doit nous interroger et qu’il est temps de faire ensemble un diagnostic, que l’on soit professionnels de l’éducation ou professionnels de la santé sur la manière dont le néolibéralisme nous a d’ores et déjà transformés ».

Clément  Bordenave
Par Clément Bordenave

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6191
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !