18/10/17 : La CGT appelle à nouveau à manifester en Dordogne contre les ordonnances Macron sur le droit du travail. Les rassemblements auront lieu ce jeudi 19, à 17 h à Périgueux (palais de justice), Bergerac (palais de justice) et Sarlat (place de la Grande-Rigaudi

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Le Tour des géants fait ses premiers pas à Pau

13/07/2015 | 103 stèles consacrées aux vainqueurs du Tour de France viennent d’être inaugurées dans la cité béarnaise. D’autres suivront au fil des ans

Des stèles interactives  qui racontent des histoires

François Bayrou espère que des milliers de touristes viendront le visiter. Le mémorial consacré aux vainqueurs du Tour de France a été inauguré lundi à Pau. « Un monument unique pour un événement unique » explique-t-il. Les organisateurs de l’épreuve, invités à participer à la cérémonie, ont apprécié. Tout comme les champions qui les accompagnaient.

« Les pays qui n’ont pas de légendes seront condamnés à mourir de froid » aime à dire François Bayrou, en citant « un poète oublié ». Or, quoi de plus légendaire que le Tour de France, et quoi de plus solides que les liens qu’il a noués avec Pau. Une ville qui, explique son maire, aime ce type de récits. Surtout quand ils sont « faits de chair et de sang ».

Sur un ancien vélodromeDepuis les années trente, cette histoire d’amour tissée entre la cité béarnaise et l’une des épreuves sportives figurant parmi les plus célèbres au monde a pris corps à travers 67 rencontres. Elles ont parfois été brèves et n’ont pris que le temps d’un départ d’étape ou d’une arrivée. Elles ont aussi été plus longues, l’espace de deux nuits et de trois journées, comme c’est le cas cette année.

L'américain Greg Lemond, triple vainqueur du Tour de France, devant son totem

Cette idylle sportive a désormais son illustration. 103 stèles jaunes, ou totems, dédiées aux vainqueurs de la grande boucle et baptisées « Le Tour des géants »  ont été installées sur l’herbe du parc Henri Tissié. A l’emplacement d’un ancien vélodrome qui se trouvait à deux pas de la gare SNCF.

« C’est aussi le mémorial des anonymes » Accompagnées de photos, et accessibles également sur smartphone grâce à la technologie du QR code, les histoires qu’elles racontent sont nées sous la plume de l’écrivain palois Christian Laborde. Un fana de vélo dont le verbe est aussi vivant, fougueux et coloré que les chansons de Nougaro, pour lesquelles il nourrit une passion vibrante.

François Bayrou, aux côtés des responsables du Tour de France, de Bernard Hinault (à g.) et de Josy Poueyto,

Chaque année, une nouvelle stèle les rejoindra et un nouveau champion sera invité en Béarn pour la dévoiler. « Ce mémorial n’est pas le monument des triomphes » explique cependant le maire. « C’est aussi et surtout le mémorial des anonymes, des sans-grades, des équipiers sans lesquels il n’y aurait pas de champions ».

"Merci d'honorer les anciens"Lors de l’inauguration, le geste a été apprécié par le béarnais Gilbert Duclos-Lassalle qui s’était jadis  « sacrifié » sur ses terres pour permettre à Greg Lemond de remporter son 3e Tour de France.

Sur scène, les remerciements des

« Merci d’honorer les anciens » a pour sa part commenté Bernard Hinault, entouré d'une kyrielle de champions parmi lesquels on reconnaissait Bernard Thévenet, Greg Lemond, Stephen Roche, Richard Virenque, Dominique Arnaud.
Sans oublier des coureurs locaux ayant, eux aussi, participé à l’histoire de la Grande Boucle : Robert Cazala, originaire de Bellocq, ou encore Marcel Queheille, qui a remporté en 1959 l’étape disputée entre Bordeaux et Bayonne . Tout un plateau de sportifs que  les épouses de Raymond Mastrotto, « le taureau de Nay », et de Luis Ocana ont également été invitées à rejoindre sur scène.
Une même reconnaissance a été exprimée par les organisateurs de l’épreuve, dont Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France, ravi de voir ce « musée vivant » être aménagé à ciel ouvert. « Cela va ancrer encore les liens indéfectibles de Pau avec la Grande Boucle ».
Pau, « capitale du Tour », alors ? Lundi, François Bayrou a nuancé le propos en expliquant que sa ville partageait le titre avec « l’autre capitale » qu’est Paris. 

« Un investissement modeste » Chassez le naturel politique, il revient toujours au galop. Le coût du mémorial reste modeste (200 000 €) a également indiqué l'édile Modem, qui a été élu en faisant campagne sur le besoin de notoriété de sa ville et sur la nécessité de « faire mieux en dépensant moins ».  Ce qui représente 1 à 2% du prix d’un grand équipement, comme le stade nautique, lancé par l’équipe municipale précédente.

Par ailleurs, le hasard fait bien les choses. Les stèles qui le composent ont constitué la première commande importante reçue récemment par une entreprise du grand sud-ouest. Il s’agit de Gillet Industries à Albi, la plus ancienne fonderie de France, reprise en société coopérative de production par ses salariés après avoir fait face à de sérieuses difficultés financières.

Le mémorial fera partie d'un circuit touristique dans lequel le maire souhaite intégrer le château natal du roi Henri IV. Un édifice qui sera mis en valeur par un son et lumière chaque soir, à partir du 1er aout.
Le Tour de France, puis le Vert galant... Un voyage d'une légende à l'autre.

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
1355
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !