Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/07/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques la tour sud de la cathédrale de Bayonne et la Chapelle des Prébendés, ainsi que le Château de Pau, le couvent des Récollets à Ciboure et l’Espace Jéliote à Oloron vont bénéficier du plan France relance pour leur rénovation

19/07/21 : Face à la montée en puissance du nombre de contaminations au Covid-19 en Charente-Maritime, le préfet a étendu l'obligation du port du masque dans tout espace public pour 45 communes, essentiellement littorales.

16/07/21 : Eté Jeunes est un nouvel agenda en ligne, à destination des jeunes Bordelais. Il permet d'accéder à l'ensemble de l'offre municipale et associative ainsi qu'à toute l'actualité culturelle, sportive et de loisirs proposée cet été à Bordeaux.+ d'info

13/07/21 : Du 15 juillet au vendredi 13 août inclus, l’Hôtel de ville de Poitiers fermera ses portes à 16 h 30 au lieu de 17 h 30. Sur cette période, du lundi au vendredi, l’accueil du public s’effectuera de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

07/07/21 : Pyrénées-Atlantiques - 1 compagnie de CRS, 23 nageurs-sauveteurs CRS, 13 agents de police-secours et de BAC, 4 agents spécialisés dans l’investigation, 8 motards CRS soit 118 policiers vont cet été venir renforcer les forces de sécurité du département

07/07/21 : Saint-Médard-en-Jalles : le centre intercommunal de vaccination Covid 19 restera ouvert tout l’été, grâce à l'implication des 50 agents et 229 professionnels de santé des 6 communes partenaires qui s'y relaient. En 3 mois, 31000 doses ont été injectées

05/07/21 : EthicDrinks, le négoce vert bordelais est lauréat du 1er prix du “Millésime 2021” organisé par l’Adelphe, éco-organisme à but non lucratif axé sur le recyclage des emballages ménagers des entreprises et notamment dans le secteur des Vins et Spiritueux.+ d'info

05/07/21 : Les inscriptions universitaires 2021-2022 de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour démarrent, de manière entièrement dématérialisée, mardi 6 juillet pour tous ses campus : Pau, Bayonne, Anglet, Mont-de-Marsan et Tarbes.+ d'info

01/07/21 : Mmes Albenga et Poulet, MM. Patin et Stambolis-Ruhstorfer, enseignants-chercheurs à l’Université Bordeaux Montaigne, ont été nommés membres de l'Institut Universitaire de France. La récompense la qualité scientifique de leurs activités universitaires.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/07/21 | Ouverture des candidatures pour la Semaine de la Diversité 2022

    Lire

    Pour la 6ème édition, la Ville de Bayonne organise du 1er au 8 mars 2022 la Semaine de la Diversité et de l’égalité des droits. Jusqu’au 20 septembre, les associations peuvent déposer leurs propositions sur les thèmes de la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité ainsi que de la diversité culturelle et de la citoyenneté. Les projets sélectionnés percevront une aide de la ville. Toutes les informations sont disponibles sur le site de la Ville

  • 30/07/21 | A la découverte du bijou régional

    Lire

    Jusqu’au 19 septembre, le Musée Bernard d’Agesci de Niort propose l’exposition « Le bijou régional, une spécialité niortaise, fonctions, types ». Les visiteurs partiront à la découverte de plus de 200 bijoux traditionnels, d’outils et de machines ayant servi à leur fabrication. Autour de l’exposition, le Musée propose également 2 accrochages dans le grand hall : « Trésors d’archéologie : parures et objets de prestige » et « Bijoux contemporains ».

  • 29/07/21 | France Relance : Repeuplement forestier, les entreprises lauréates landaises

    Lire

    Forelite-Evolution à Arue, la SCEA Pépinières Planfor à Uchacq-et-Parentis, Bois de Gascogne à Saint-Eulalie-en-Born, Landes Forêt à Levignac, Planfor SAS à Uchacq-et-Parentis sont les 5 entreprises landaises soutenues dans le cadre du plan France relance pour leurs investissements dans des outils et matériels performants pour la production de plants qui seront utilisés pour le repeuplement forestier. Objectif: permettre plus de compétitivité et de résilience face aux défis climatiques. Au total, un coup de pouce de 386 470 euros.

  • 29/07/21 | La Nature a rendez-vous en Creuse en août

    Lire

    Tout au long du mois d’août, la Réserve Naturelle de l’étang des Landes en Creuse propose aux petits et aux grands des « Rendez-vous Nature ». Le 6 août, les petits pourront observer le plumage des oiseaux, le 11 août, partez à la découverte de la vie des abeilles en devenant le temps d’une journée un apiculteur ou encore devenez explorateur avec 4 épreuves sur le thème des oiseaux le 18 août. Programme et réservation

  • 29/07/21 | Les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes

    Lire

    Comme chaque année, les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes au public. Cette année, le rendez-vous est donné du 30 juillet au 1er août pour découvrir ou redécouvrir les vins et leur mode d’élaboration. Le public pourra par exemple pique-niquer au Château Tour Bel Air et se balader au milieu du vignoble Médocain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Le Plan blanc Aquitaine s'étend jusqu'au Pays basque

30/03/2020 | Le plan blanc est déclenché avec l'arrivée de six malades du Grand Est et se déploie jusqu'à Saint-Jean-de-Luz. Bayonne installe un centre médical avancé

Michel Glanes directeur Centre hospitalier Bayonne

Il est intervenu vendredi soir pour répondre à un acte solidaire à l'égard de centres hospitaliers du Grand Est dont les services sont complètement débordés par l'afflux de malades en besoin de réanimation. Les cliniques Belharra, le Centre hospitalier de Saint-Palais et la polyclinique de Saint-Jean-de-Luz font partie de ce Plan blanc. Pour leur part, les Villes de Bayonne et Anglet ont transformé la Maison des associations, proche du Centre hospitalier et la Maison pour tous en centres médicaux avancés.

Le Covid19 est bien devenu, malgré nous le nouveau maître - destructeur - des horloges. Comment en douter aujourd'hui ? Le mercredi 11 mars, Michel Glanes, le directeur du Centre hospitalier de la Côte Basque à Bayonne (notre photo) présentait à la presse le partenariat de cet hôpital, premier employeur de la Côte basque, avec la société Doclib. Ce nouvel outil de rendez-vous en ligne à destination des usagers et patients du centre. Expérimenté depuis deux ans, il devenait une réalité. Une première en Nouvelle-Aquitaine.
Certes, Michel Glanes s'était entretenu en aparté avec les journalistes sur ce patient soupçonné d'être atteint du Coronavirus. Certes dans la foulée il devait se rendre dans la foulée pour une réunion à Bordeaux. Le feu couvait sous la cendre avec l'arrivée quelques jours après,  de nouveaux cas dans le département. Mais voilà, quinze jours plus tard, en cette fin d'après-midi de vendredi, l'incendie vient de se déclarer avec l'accueil, ce week-end de six patients des hôpitaux du Grand Est dans le service de réanimation du Centre Hospitalier de la Côte Basque. Le directeur a alors décidé, après avis du médecin chef du SAMU et information des autorités, de déclencher le niveau 1 du plan blanc.
 
En quoi consiste ce Plan blanc ? Il s'agit d'un dispositif permettant au système de santé de répondre aux situations sanitaires exceptionnelles. Le présent plan blanc permet au CHCB de mobiliser immédiatement les moyens de toute nature pour faire face à la crise sanitaire COVID-19, tout en continuant d’assurer l’activité quotidienne prévue. Il permet notamment de mobiliser à tout moment l’ensemble des professionnels médicaux et non médicaux du CHCB. Dans le cadre de la situation que connaît le CHCB aujourd’hui, et afin de renforcer les capacités de prise en charge en réanimation, une mobilisation du personnel ayant des compétences spécifiques dans ce domaine est nécessaire afin d’accompagner très rapidement une augmentation de lits COVID-19 (de 15 à 20 lits).
 
Cette augmentation capacitaire nécessite notamment une adaptation des organisations de travail pour l’armement des lits de salle de soins post-interventionnel en 6 lits de réanimation dans un premier temps. Progressivement, la capacité en réanimation pourra ainsi atteindre 39 lits maximum dédiés à l’accueil des patients COVID-19 au CHCB.
 
Les cliniques aussi, de Belharra à la Polyclinique de Saint-Jean-de-Luz
À ces lits, s’ajouteront six lits de réanimation à la clinique Belharra pour les patients hors COVID-19. Les cliniques Belharra, Aguilera, Delay, la Polyclinique de Saint-Jean-de-Luz et le Centre Hospitalier de Saint-Palais seront également engagés aux côtés du CHCB pour assurer les prises en charge médicales et chirurgicales, et notamment les urgences. En effet, le CHCB et ces établissements ont travaillé ensemble pour élaborer un plan de continuité d’activité afin de répondre, sur le territoire, aux besoins liés à l’épidémie COVID-19.
 
L’ensemble des centres de soins de suite et de réadaptation du territoire interviendront également comme lits d’aval. Des patients du CHCB pourraient être transférés pour fluidifier le parcours des patients nécessitant d’être hospitalisés en réanimation.
 
Centres médicaux avancés à Bayonne et Anglet
 
Pour sa part, le maire de la Ville de Bayonne, Jean-René Etchegaray a souhaité que son site de la Maison des associations puisse contribuer fortement à la gestion de la crise, au regard notamment de son accessibilité et de sa proximité avec le Centre Hospitalier.  Aussi, un Centre médical avancé au rez-de-chaussée et la Cellule arrière départementale de la Croix-Rouge française au premier étage sont-ils opérationnels dès ce lundi. Il sera activé par SOS Médecins avec l'accord du CentreBos Maison des associations Covid 19 Hospitalier de la Côte Basque et fonctionnera 7 jours sur 7, de 9h à 20h sans interruption.
 
Aboutissement d'une collaboration étroite entre la Ville, la Croix-Rouge française et SOS Médecins – dont la ligne téléphonique  a été délocalisée sur le site le temps de la crise —, d’autres médecins généralistes volontaires pourront contribuer au fonctionnement du centre.  Son but est de venir en appui aux structures sanitaires déjà en place en épaulant des médecins traitants qui ne pourraient pas, de par leur organisation, faire de télé consultations en cabinet, en recevant les patients sans médecin traitant sur régulation du 15 pour prise en charge.
 
Exclusivement un lieu de médecine en soins primaires, il ne recevra aucun patient non orienté au préalable par un professionnel (médecin traitant pour l’essentiel) et d’une prise de rendez-vous par ce professionnel. Une orientation par le 15 peut aussi constituer un mode d’entrée vers le Centre médical avancé, mais sans critère d’urgence.  Il a pour objectif essentiel de vérifier si le patient est vraiment susceptible d'avoir été contaminé par le coronavirus (pour désengorger l'hôpital et les cabinets médicaux).
 
En outre, il s’inscrit en harmonie avec les généralistes déjà installés sur le secteur en n'intervenant qu'à la demande d'autres médecins, faisant un retour au médecin traitant sous forme synthétique standardisée et ré – adressant le patient à son circuit de soins habituel dès que possible. Enfin, il est considéré comme lieu de consultations payantes, au tarif en vigueur habituel en médecine générale.
 
Allô Bayonne : 05 59 46 61 61.- Une permanence téléphonique liée à la crise sanitaire a été activée à l’écoute depuis le vendredi 13 mars.  Cette permanence est assurée du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h.
 
La ville voisine d'Anglet était pour sa part aussi dans cette démarche de poste médical avancé depuis quelques jours. Et c'est avec l'appui de jeunes médecins et la mise à leur disposition de la Maison pour tous en raison de l'interruption de son fonctionnement et de ses activités depuis le confinement, que cela a pu être réalisé. Celui-ci, comme Bayonne est opérationel depuis ce matin également.

En revanche, comme à Bayonne, il ne faut pas se présenter spontanément en ce lieu mais passer par l'intermediaire des cabinets médicaux angloys ou du 15.
 
 
 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Félix Dufour et @bayonne

Partager sur Facebook
Vu par vous
7140
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 8 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !