aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/05/16 : Concerts, spectacles de danse, bal sévillan et toro de fuego figurent, entre autres animations, au programme du festival Flamenco y feria qui se déroulera à Pau du vendredi 24 au dimanche 26 juin+ d'info

21/05/16 : Avec la commune d'Amorots, canton Pays de Bidache, le cap des 100 (sur 158) favorables à l'établissement public de coopération intercommunale unique du Pays basque, EPCI,(contre 33), a été franchi.Le préfet Durand peut en préparer l'arrêté le 31 mai.

17/05/16 : Après, s'être installé à l'hôtel Regina de Biarritz,les dix-sept joueurs en stage de l'équipe de Didier Deschamps sont allés s'oxygéner à Anglet, sa ville voisine, dans la foret de Chiberta où ils ont effectué une virée de une heure à VTT.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 26/05/16 | Chômage ALPC: + 0,4% en avril , France:-0,6%

    Lire

    En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A s'établit à 301 961: +0,4 %/mars (+1 329 ) (- 0,4 % sur 3 mois et + 0,1 % sur un an). France métropolitaine:- 0,6 %/mars - 1,2 % sur trois mois et de 0,6 % sur un an. En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, en avril 2016, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A augmente de 0,4 % pour les moins de 25 ans (–0,2 % sur 3 mois et –6,7 % sur un an), de 0,5 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (–0,6 % sur 3 mois et –0,3 % sur un an) et de 0,3 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (–0,1 % sur 3 mois et +5,8 % sur un an).

  • 25/05/16 | Le Ceser de la Région ALPC : oui mais au budget

    Lire

    Le CESER d'ALPC tout en approuvant le projet de budget considère comme essentiel que le Conseil régional conserve son rôle d’animateur du développement économique et social sur son territoire, en maintenant son action auprès du secteur associatif dans les domaines culturels et sportifs. Par ailleurs, "le CESER attire l’attention sur l’annonce par la Région d’une baisse structurelle des dépenses de fonctionnement. Cette stratégie aura des conséquences sur les politiques économiques, sociales et environnementales alors que les dépenses d’intervention sont souvent créatrices de richesse et d’emploi."

  • 25/05/16 | Un prix pour développer la langue occitane

    Lire

    L'Office Public de la Langue Occitane lance le Prix Jan Moreu sur l’innovation linguistique. Celui-ci récompense un projet exemplaire et innovant en termes d'actions, de produits ou services sur le thème de la transmission ou de l’utilisation de la langue occitane (événementiel, produit numérique, action de sollicitation ou sensibilisation de la population, outil pédagogique etc.)La candidature est ouverte aux personnes morales ou physiques majeures. Ce prix est doté d'une récompense pouvant aller jusqu'à 5 000 €. Renseignements sur ofici.occitan@gmail.com

  • 25/05/16 | Le moustique tigre surveillé dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Une surveillance du moustique tigre a été mise en place jusqu'au 30 novembre dans les Pyrénées-Atlantiques qui sont classées au niveau 1 du plan national anti-dissémination des virus du chikungunya, de la dengue et du Zika. Ce niveau signifie que le moustique Aedes albopictus est implanté et actif dans le département. Le plan d'action mis en place par les pouvoirs publics comprend une veille citoyenne permettant à chacun de signaler la présence de ce moustique sur www.signalement-moustique.fr , ainsi qu'une surveillance entomologique et épidémiologique.

  • 25/05/16 | Feu vert pour la LGV Bordeaux-Toulouse-Dax

    Lire

    La section travaux publics du Conseil d'État a donné ce mercredi son feu vert pour le projet de LGV entre Bordeaux, Toulouse et Dax. Le Secrétaire d'État aux Transports, Alain Vidalies, a assuré que le projet allait être déclaré d'utilité publique avant le 8 juin prochain. Plusieurs études seront nécessaires avant que le chantier, qui est pour l'instant estimé à plus de 9 milliards d'euros (360 kilomètres de ligne nouvelle), ne démarre officiellement, pas avant 2020.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Le pont Chaban-Delmas, un ouvrage et des débats - #1

05/03/2013 | Ce franchissement sur la Garonne est l'oeuvre de l'architecte Thomas Lavigne. Il devient le sixième pont à enjamber la Garonne à Bordeaux.

Le pont Chaban-Delmas est le sixième franchissement de la Garonne à Bordeaux.

C’est entendu : il est beau, majestueux même comme une porte d’entrée permettant l’accès au Port de la Lune. Imagine-t-on le moment où le Bélem ce 16 mars sera le premier grand navire à saluer son tablier levé bien au-dessus de son grand mât ? Le pont Chaban-Delmas, à sa façon, inscrit dans le marbre l’identité maritime de Bordeaux.
Les Bordelais qui ont retrouvé, avec le réveil de la ville et la rénovation des quais, le goût de leur fleuve, s’en sont emparés, dès la nouvelle année, par milliers. A cet égard le nouveau pont est pleinement urbain mais, dans une agglomération où passer d’une rive à l’autre reste une performance, va-t-il, peut-il, jouer pleinement le rôle qu’on lui attribue et faciliter le trafic automobile et la fluidité des transports en commun ? Pas si sûr… Aqui.fr apporte des premiers éléments de réponse au terme d’une enquête au plus près des riverains.
Et de leurs élus.
Joël Aubert


A moins de deux semaines de l'inauguration du pont Chaban-Delmas, c'est le temps des derniers travaux. Côté rive gauche tout semble prêt pour accueillir les bus et les automobilistes ; mais en se dirigeant rive droite, on demeure encore dans le flou. Les feux de signalisation sont certes installés mais le bitume n'est pas encore posé, le marquage au sol absent, les trottoirs en cours de réfection. Le rond-point de la rue Chaigneau est encore en cours de réalisation.

Il était nécessaire pour Bordeaux de rallier la rive droite et la rive gauche par l'intermédiaire d'un nouveau franchissement. Il permettait ainsi de théoriquement désengorger  la ville et les ouvrages déjà existants : le pont de Pierre, le pont François-Mitterrand, le pont d'Aquitaine ou le pont Saint-Jean; pas assez pour une telle agglomération. Les débats ont duré pendant plus de dix ans.

Quatre ans de travauxC'est en décembre 2009 que fut posée la première pierre du pont Baccalan-Bastide, futur pont Chaban-Delmas. Dix ans auparavant, en 1999, le décision avait été prise de réaliser un nouveau franchissement de la Garonne dans le prolongement de la rue Lucien-Faure. L'année suivante, des études comparatives étaient lancées pour définir les avantages ou les inconvénients entre deux options proposées ; un pont ou un tunnel. Le conseil de la Communauté Urbaine de Bordeaux avait voté le 31 mai 2002 en faveur du pont levant. Après la validation des plans de l'ouvrage et le choix du maître d’œuvre, le chantier peut enfin débuter. S'engage alors une course contre-la-montre, les premiers pylônes sortent de l'eau, puis la travée rive droite, rive gauche, la pose du tablier central en octobre 2012. Les Bordelais ont suivi de près ce chantier inédit. Fin 2012, le délai est respecté et le pont est enfin achevé.Derniers coups de pioche pour les aménagements autour du pont. Inauguration, le 17 mars.

Une beauté architecturaleTous les Bordelais s'accordent à dire que ce pont est splendide sur le plan architectural. Quelques 40 000 curieux ont déjà foulé le tablier de ce chef-d’œuvre le 1er janvier dernier. Deux voies routières dans les deux sens, de chaque coté une voie de transports en commun en site propre, deux passerelles piétons et deux pistes cyclables; l'ouvrage est monumental. Ce mastodonte, avec ses quatre pylônes de 77 mètres de haut qui tutoient le ciel, est l’œuvre de l'architecte Thomas Lavigne. Sa vraie réussite est de s'intègrer dans le paysage du port de la Lune. Long de 433 mètres, il possède une travée de plus de 117 mètres de long se levant à 55 mètres de hauteur ; ce qui permet aux bateaux de passer. D'ailleurs le Belem sera le premier à franchir le passage le samedi 16 mars aux alentours de 10h30. Son grand mât, avoisinant les 34 mètres, ne devrait pas avoir de difficultés à passer sous le tablier....

Le pont Chaban-Delmas a coûté quelques 156,8 millions d'euros. Cette somme a été financée à hauteur de 105,27 euros par la Communauté Urbaine de Bordeaux; l'Etat a participé en investissant 18,29 millions d'euros, le Conseil Général de la Gironde a versé 18 millions et le Conseil Régional d'Aquitaine 15,24 millions d'euros.

Prévision: 28 000 véhicules/jourCet ouvrage va sûrement engendrer un trafic important. Les simulations des services de la CUB prévoient 28 000 véhicules par jour. Environ 1300 automobilistes devraient emprunter ce franchissement lors des heures de pointe entre 17h et 19 h dans le sens rive gauche/rive droite et 1200 dans l'autre sens. Selon les études d'impact, 5 millions d'heures et 29 millions de kilomètres seraient ainsi économisés chaque année grâce à ce pont. Des chiffres en manière de prospective qui seront à confronter avec la réalité d'un usage où subsistent bien des interrogations. N'empêche, Le 17 mars, les premières voitures traverseront la Garonne sur le sixième pont du fleuve, le pont Chaban-Delmas.

Lire aussi :
Pont Chaban... Le quartier de la Bastide a-t-il eu gain de cause ?  #2
Pont Chaban... La ville de Cenon combat  les nuisances et les rues prises d'assaut #3
Pont Chaban-Delmas : un pont routier ou autoroutier ? #4

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
811
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !