Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

  • 20/02/18 | Logement : la flambée bordelaise confirmée

    Lire

    Le nouveau baromètre des prix moyens de l'immobilier dans les villes de plus de 100 000 habitants est riche en enseignements. On y apprend, sans grande surprise, que Bordeaux figure dans le top 3 des dix villes les plus chères de France : 266 124 euros en moyenne (juste derrière Lyon et ses 279 524 euros), soit une hausse de 13,2%. En comparaison, la ville de Toulouse se situe loin derrière en douzième position (175 609 euros). Enfin, le baromètre d'LPI-Se Loger affirme que le prix moyen d'un logement dépasse les 200 000 euros dans sept villes (sur 34) de plus de 100 000 habitants.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Le premier lycée à énergie positive de Dordogne a été inauguré à Bergerac

02/09/2015 | Le lycée des métiers Hélène Duc, en hommage à l'actrice bergeracoise décédée en novembre dernier, a été inauguré hier par Alain Rousset, le président de région.

Alain Rousset a inauguré mardi le lycée des métiers de Bergerac en présence de nombreux élus

Deuxième lycée à énergie positive construit par la Région, après celui de Bègles Vaclav Havzel, le lycée des métiers Hélène Duc est le premier bâtiment de ce type implanté en Dordogne. Doté de 1450 m2 de panneaux photovoltaïques et d'un récupérateur d'eau de pluie de 120 m3, le site produira plus d'énergie qu'il n'en consommera. La Région a investi 40 millions d'euros pour la construction de cet établissement. Il peut accueillir jusqu'à 360 élèves dont 104 internes. Les formations proposées vont du CAP au BTS, le plus souvent en adéquation avec les besoins du bassin d'emploi local.

Après le lycée Vaclav Havel, de Bègles, dans la métropole bordelaise, le lycée des métiers Hélène Duc est le second établissement de ce type à énergie positive de la région Aquitaine. Cette merveille de techonologie et d'écologie de 13 422 mètres carrés en impose par sa taille et son architecture aux lignes contemporaines. Doté de 1450 mètres carrés de panneaux photovoltaïques, le site produira plus d'énergie qu'il n'en consomme, ce qui est une nouveauté pour la Dordogne.

Mardi matin, jour de rentrée scolaire, ce sont les élèves de secondes qui ont fait leur rentrée : une rentrée particulière marquée par l'arrivée d'une nouvelle proviseure Alice Nativel et une inauguration en grandes pompes, par le président de région, Alain Rousset, accompagné du recteur d'académie Olivier Dugrip, et de très nombrex élus locaux. On notait la présence de Laurence Catroux, la fille d'Hélène Duc, actrice et femme de lettres bergeracoise, reconnue Juste parmi les nations", disparue en novembre dernier. Cette dernière, très émue de l'hommage rendu à sa mère, a précisé que " c'est sans doute, le plus bel hommage que l'on pouvait lui rendre car avant d'être une actrice reconnue, Hélène Duc fut professeure de lettres et elle était restée toujours très attachée à son Bergerac natal."

Le lycée Hélène Duc est le premier à énergie positive de Dordogne, le second en Aquitaine

Les formations proposées"Nous proposons les mêmes formations qu'au lycée de l'Alba, l'ancien lycée professionnel. Elles vont du CAP au BTS. Elles couvrent les secteurs de la chaudronnerie industrielle, de la maintenance des matériels agricoles et des parcs et jardins, l'électrotechnique et l'industrie des procédés. Ce qui est nouveau, nous accueillons un BTS sous formation mixte c'est à dire avec des élèves à la fois sous statut scolaire et en contrat d'apprentissage, c'est à dire en partie en alternance, précise la proviseure. Le lycée accueille 300 élèves dont 80 internes. Les formations dispensées au lycée Hélène Duc se veulent en adéquation avec les besoins en main d'oeuvre des entreprises du bassin d'emploi, qui connaît une situation économique défavorable et un taux de chômage  des jeunes élevé. 

La construction de l'établissement a été financé par le Conseil régional à hauteur de 40 millions d'euros : il aura fallu presque 4 ans pour voir aboutir ce projet qui s'est fait en concertation avec les équipes pédagogiques de l'Alba. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
2862
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !