15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Pont Chaban... Le quartier de la Bastide a-t-il eu gain de cause ? #2

06/03/2013 | Le quartier de la Bastide, au débouché rive droite du pont, voulait à tout prix préserver sa tranquillité. Les habitants se sont rassemblés et ont obtenu de la mairie qu'une mesure soit prise.

Rive droit, le pont débouche sur un feu. Deux possibilités tourner à droite ou gauche.

Bataille d'associations, défense des intérêts des riverains : la naissance du pont Chaban-Delmas a engendré interrogations et tensions avec une contrainte pour les élus, apporter des réponses. La Bastide a su se mobiliser pour faire entendre sa voix et défendre sa cause. Désormais, il va falloir passer aux choses sérieuses en réalisant tous les engagements liés à l'ouverture du pont.

Inquiètes, deux associations Cap Bastide et Rive droite 2000 sont venues à la rencontre de la mairie de Bordeaux pour obtenir quelques explications sur l'afflux de circulation et les débouchés du pont Chaban-Delmas. « La mairie nous a alors répondu qu'il n'y aurait pas d'encombrement le matin mais qu'il y aurait un goulot entre 17h et 19h », indique la vice-présidente de Cap Bastide, Fabienne Vassel. En décembre, lors d'une première réunion, les associations ont demandé la mise en place de deux sens unique, rue Gaston Leroux et rue Lajaunie en réponse à l'apport de véhicules supplémentaires chaque jour. « C'était évident que ça allait coincer. Il aurait fallu prévoir une voie d'accès rive droite. Là, c'est un entonnoir. Que le pont soit sous-exploité, d'une certaine manière, ça nous arrange mais il ne faut pas que les automobilistes empruntent des chemins de traverse et de délestage. On ne veut pas non plus d'un débouché démesuré. » Ce qui pourrait apporter des nuisances supplémentaires pour les habitants du quartier.

Directement concerné par la circulation engendrée par le pont, un riverain de la rue Lauzac, Louis-Georges Bardury, s'était inquiété au mois de janvier. « Je préfère que l'on me complique l'acces à mon domicile, si c'est le prix à payer pour ne pas être envahi par les automobilistes de passage. Il vaut mieux, me semble t-il pour les habitants de nos petites rues avoir un détour à effectuer, plûtôt que de voir le peu de tranquilité qu'il nous reste, disparaître. »

Les associations Cap Bastide et Rive droite 2000 proposées de mettre les rues Lajaunie et Gaston Leroux pour préserver la tranquillité du quartier


Une mesure adoptée
Avec  la prise en compte de ces revendications la situation a rapidement évolué. « Leur inquiétude autour des itinéraires malins se comprend. Les voitures n'ont rien à faire dans le quartier », relève Muriel Parcelier, conseillère municipale de Bordeaux, maire adjointe du quartier de la Bastide. Un vote a été organisé le mardi 12 février. L'objectif était de dissuader les automobilistes de pénétrer dans la Bastide. Trois scénarii ont été proposés aux riverains : la Communauté Urbaine de Bordeaux souhaitait mettre à sens unique la rue Lajaunie. Elle irait seulement vers le pont et la rue Gaston Leroux serait, elle aussi, dans un sens et partirait en direction de la rue des Vivants ; Cap Bastide et Rive droite 2000 voulaient mettre ces deux voies à sens unique mais dans les directions inverses de celles proposées par la CUB ; la mairie comptait fermer la rue Gaston Leroux en y laissant une voie de vélo et mettre un sens interdit en direction du pont Chaban-Delmas.

Les riverains se sont exprimés et ont décidé que la troisième proposition était la meilleure. Le nécessaire va devoir être fait avant l'ouverture du pont, le 17 mars. « Nous allons mettre en place un comité de suivi pour voir ce qu'il va se passer après l'ouverture du pont. Au bout d'un mois, puis deux, nous ferons le point de la situation et on pourra réadapter les choses. On va voir ce qu'il va se passer et où va se reporter le circulation. » poursuit Muriel Parcelier.

L'inquiétude des voisins du pont semble avoir été entendue. « Ce vote a été organisé de façon démocratique. Un plan a été adopté avec une grande majorité. La mairie a joué son rôle et maintenant elle doit aller jusqu'au bout de sa démarche », précise Louis-Georges Bardury.

Un débouché en face du pont ?Mais un nouveau débouché devrait voir le jour pour boucler les boulevards. « A terme dans quelques années, il y aura une voie en face du pont quand la CUB aura acheté les terrains à Réseau Ferré de France. Cette dernière rejoindra la rue de Queyries, puis l'avenue Thiers et la traversera pour rallier l'Entre deux mers, vers l'est. Un transport en commun en site propre est prévu, soit un bus à haut niveau de service ou le tramway. Honnêtement, je pensais que cette rue allait se faire l'année après l'ouverture du pont ou dans les deux ans, maintenant je table plus sur cinq ans, ajoute M.Bardury » Le temps semble encore long. Mais le 17 mars, les premières voitures franchiront la Garonne sur le pont Chaban-Delmas en ménageant, à priori, la tranquillité des habitants de la rive droite.

Lire aussi :
Le pont Chaban-Delmas, un ouvrage et des débats - #1
La ville de Cenon combat  les nuisances et les rues prises d'assaut #3
Pont Chaban-Delmas : un pont routier ou autoroutier ? #4

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1643
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Bastide | 22/04/2013

Non des habitants se mobilisent également contre ces âneries qui consistent à vouloir à tout prix empêcher les habitants du quartier de profiter du nouveau pont en fermant des accès. Honteux et contre l'utilité publique
Mobilisez-vous avec nous sur www.facebook.com/bastide33100

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !