Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

30/06/20 : La Rochelle : Les inscriptions à L'université sont ouvertes du jeudi 2 au vendredi 17 juillet jusqu’à midi pour les néobacheliers et les étudiants admis en Master 1ère année. Dernière chance entre le 25 août et le 11 septembre jusqu’à 23h.

29/06/20 : La préfecture des Pyrénées-Atlantiques livre ce lundi le taux de participation définitif aux élections municipales et communautaires du 28 juin 2020. Dans le département, il est de 49,48 % contre 66,85 % en 2014.

29/06/20 : Beynac : C'est ce lundi, que le conseil d'état rendra une décision capitale dans l'épineux dossier de la déviation de Beynac en Dordogne. Le conseil d'état pourrait ordonner l'arrêt du projet porté par le Département et la remise en état du site.

29/06/20 : A Saintes (17), l'ancien adjoint au maire Bruno Drapon est devenu maire à la place du maire sortant Jean-Philippe Machon, avec 31,76% des voix. Bruno Drapon s'impose avec environ 230 voix d’avance face à Pierre Dietz.

29/06/20 : A Royan (17), le maire sortant (LR) Patrick Marengo conserve son fauteuil de maire avec 52,21% des voix face au marcheur Thomas Lafarie avec 21,63 %.Le taux de participation, 35,74 %, est sensiblement le même que celui du premier tour (35,25%).

29/06/20 : A Rochefort (17), le maire sortant Hervé Blanché a retrouvé son fauteuil avec 3494 voix (58,86%) contre 2442 pour Rémi Letrou (41,14%). Le taux de participation est de 35,08%.

29/06/20 : Le maire de Bayonne Jean-René Etchegaray (Bayonne toujours un temps d'avance) proche de la majorité présidentielle, a été réélu avec 51,23% face à la liste de gauche commune Bayonne-Ville ouverte et Demain Bayonne Bihar Baiona, avec 46,19%

28/06/20 : À Pessac, le maire sortant Franck Raynal est réélu de justesse avec 50,57% face au candidat tose et vert Sébastien Saint-Pasteur et son alliance avec Laure Curvale (49,63%).

28/06/20 : À Saint-Médard-en-Jalles, le maire sortant Jacques Mangon (47,54%) est battu face à Stéphane Delpeyrat (52,46%).

28/06/20 : À Mérignac, le maire sortant et ancien sénateur socialiste Alain Anziani est réélu avec 64,92% des voix face à Thierry Millet (25,53%) et Bruno Sorin (9,54%).

28/06/20 : A Périgueux, Antoine Audi, le maire sortant Les Républicains est largement battu (30,46 %) par la candidate socialiste Delphine Labails qui recueille 40,56 % des voix. Patrick Palem arrive en troisième position avec 28,98 % des voix.

28/06/20 : À Carbon-Blanc, le maire sortant Alain Turby (43,92%) est battu par Patrick Labesse (56,08%).

Tourisme du Département du Lot-et-Garonne
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 02/07/20 | À Pessac, le cinéma latino-américain fait sa clôture

    Lire

    La 37ème édition des Rencontres du cinéma latino-américain, a bien eu lieu virtuellement du 6 mai au 17 juin. De retour en physique suite à la réouverture des cinémas le 22 juin, l'évènement organise sa clôture au travers de deux soirées de projection. La première se tiendra le vendredi 3 juillet à 20h et permettra au public de voir, pour la première fois hors de son pays d'origine, le film brésilien Pureza qui évoque l'esclavage contemporain en Amazonie. La seconde soirée présentera un film argentin, "La Vuelta de San Peron", et aura lieu le 10 juillet.

  • 02/07/20 | Baignades estivales : les autorités lancent une campagne de prévention

    Lire

    Les baïnes et vagues de bord, souvent ignorées du grand public, représentent un réel danger et sont la cause de nombreux accidents sur le littoral. A titre d'exemple, lors de la saison estivale 2019, 51 noyades dont 15 mortelles ont été recensées en Gironde sur les plages du littoral, les lacs et rivières ainsi que les piscines, soit 4 de plus qu’en 2018. Une campagne de sensibilisation https://preventionete.sports.gouv.fr/Baignade a été lancé pour rappeler les conseils de prudence tels que surveiller les enfants en permanence, choisir les zones de baignades surveillées, tenir compte de sa forme physique, rentrer dans l'eau progressivement

  • 02/07/20 | Eolien : le département de Charente-Maritime dépose des recours contre deux projets

    Lire

    [Mise à jour] "Il y a assez d'éoliennes en Charente-Maritime". Dominique Bussereau n'a de cesse de le répéter. "Nous venons de déférer des arrêtés préfectoraux devant la Cours administrative d'appel concernant 2 projets éoliens importants. Le préfet n'avait pas suivi l'avis de L'Observatoire de l'éolien ", a annoncé le président du département lors d'une conférence de presse de pré-session d'été ce 29 juin. Il s'agirait de projets à Forges et à Vervant pour respectivement 8 et 11 éoliennes.

  • 02/07/20 | A L'aéroport de Bergerac, les vols commerciaux reprennent

    Lire

    En raison de la crise du Coronavirus, la plateforme aéroportuaire de Bergerac était fermée au public depuis le 24 mars dernier et l'activité commerciale avait été suspendue. L’aéroport a néanmoins rempli ses missions d’intérêt général (vols d’évacuations sanitaires, vols SAMU, vols militaires…) pendant cette période. Les premiers vols, en provenance de Rotterdam aux Pays Bas et Charleroi en Belgique arriveront en fin de semaine sur le tarmac de l’aéroport.

  • 01/07/20 | Les 80 ans de la découverte de la grotte de Lascaux se préparent

    Lire

    Pour les 80 ans de la découverte de la grotte de Lascaux, le Département de la Dordogne, allié à des associations, propose un projet d'art participatif en s'associant à l'action inside Out Project, initié par l'artiste JR. Les habitants sont invités à se faire photographier et raconter en quelques mots leur relation à Lascaux. Une oeuvre collective sera installée place Léo Magne, le 12 septembre, jour anniversaire de la découverte. Pour participer à ce mur de photos, prendre rendez vous. Contact au 05 53 02 03 40. www.insideoutproject.net/

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Le quotidien agité du service des objets trouvés

14/12/2012 | Les trousseaux de clés se comptent par dizaine. S'ils n'ont pas retrouvé leurs propriétaires au bout d'un an et un jour, ils seront envoyés à la fonte.

trousseaux service des objets trouvés

Le service des objets trouvés de la mairie de Bordeaux est le seul décentralisé. Caché dans une rue silencieuse, il faut lever la tête pour apercevoir la plaque poussiéreuse à son entrée. Pas un chat en attente, deux employées discutant derrière la vitre de verre, indifférentes. A l’accueil, une guirlande électronique rose marque le temps de ses flashes irréguliers. Il est quatorze heures et l’administration française a l’air de s’ennuyer. Mais jamais dans ce service, au quotidien souvent agité.

Je vais vous raconter moi l’histoire de ce lieu! Quand je suis arrivé il y avait 680 parapluies et une centaine de doudous épinglés au mur! Voyez l’ambiance vaudou!” S’exclame Pierre, la cinquantaine, responsable du centre des objets trouvés depuis 2009. Dans son uniforme de policier, il avance débonnaire dans son bureau. Il sort d’énormes classeurs rangés par date et d’anciennes photos du local. “ Quand je suis arrivé, c’était le souk! Il y avait des souris partout, ça puait! On devait garder les objets indéfiniment! Lorsque j’ai pris mes fonctions on a fait des travaux et il y a eu un arrêté pour réguler le stock.”

A la vue du local actuel, très clair par ses grands murs blancs et quasi-vides, on a du mal à imaginer la caverne empestée que l’agent décrit. Deux grandes armoires de bureaux fermées à clé, une table de bureau et un tableau de liège avec tous les trousseaux récupérés. Un escalier mène dans une cave où sont rangés quelques vélos et un mini-quad rapportés. Quelques boules scintillantes sont accrochées au calendrier. Les plantes sont chargées de guirlandes. “On a fait ça hier, ça fait du bien non?” plaisante le policier. Noël approche et le centre sera ouvert jusqu’au soir du réveillon.

vélos perdus

Les vélos rapportés sont entreposés dans une cave.
"Quand on sent qu'il pourrait y avoir du trafic, on prévient la police" . Commente Célyne.

 “OT 3245, Gare Saint-Jean, 23/11”. L’étiquette correspond au numéro d’identification, lieu de la perte et date d’arrivée au service “C’est l’ordinateur qui enregistre tout. Plus de fiches à la main” explique Sylvie, au centre depuis deux ans. Sur son écran, un logiciel à la présentation démodée . “On va le changer en 2013” rassure le chef, un peu embarrassé. Dans la barre des choix, Sylvie fait défiler le classement: “Belle, bonnet, appareil dentaire, caddie, doudou, bijoux, carte d’identité... Et aussi “Autres“, pour les trouvailles extra-ordinaires.

A ses côtés Célyne, 33 ans. En Air max et baggy, cheveux très courts et fraise tagada à la main, elle a la parole très vive:“ Franchement on pourrait faire un sketch ici”. L’autre fois j’ai enregistré un sac à main rempli de jouets d’adulte, de menottes en fourrure... Bah, j’enregistre “jouets d’adulte” qu’est ce que vous voulez. Par contre la personne n’est jamais venue réclamer” s’amuse-t-elle. Sa collègue ajoute en riant : ” Un papy est venu rechercher son dentier hier. On s’est retenues de rire, on ne l’avait pas. Comment perdre son dentier sans s’en rendre compte?” Les visiteurs arrivent inquiets, et ressortent parfois soulagés. Sur le cahier des suggestions du service, les compliments se comptent par dizaine: “ Vous sauvez les étourdis!”, “Excellents accueil et coopération avec l’Espagne”, un mot en italien et des coeurs dessinés.

 “Vous avez déjà parlé au consul des Etats-Unis et au chanteur Mylo dans la même journée?”Au-delà du travail de classification “qui pique les yeux à cause de l’écran”, comme le qualifie Sylvie, le centre travaille avec la police nationale, les consulats et les ambassades. “ C’est un vrai travail d’équipe et d’enquête. On ne s’ennuie jamais. Notre boulot, c’est de retrouver à qui appartiennent les objets.” Affirme Célyne d’un ton sérieux. “Vous avez déjà parlé au consul des Etats-Unis et au chanteur Mylo dans la même journée?” interroge-t-elle. “Chaque jour ne se ressemble pas.”

“ Mylo avait perdu sa guitare sur une aire d’autoroute, elle a atteri içi. Lorsqu’on retrouve des papiers d’étrangers on appelle les consulats. Si l’Irlande est carrée, impossible de coopérer avec la Chine.“ Commente sa collègue.

Depuis le début de l’année, 3873 objets ont été rapportés par des particuliers ou la police. Seuls un tiers d’entre eux ont retrouvé leurs propriétaires. “Les gens ne savent pas qu’on existe”, se désole Pierre. “Ils écrivent au maire parfois!” dit-t-il en montrant une lettre adressée à Alain Juppé, pour un portefeuille volé. “Les objets trouvés ont toujours l’image d’un service ennuyeux et administratif, caché quelque part.”

En quittant le centre, les deux agents retournent pressées à leurs bureaux. “Faut que j’enregistre un nouveau dossier” annonce Sylvie. “Moi faut que j’appelle la BAC pour un chéquier apporté suspect” ajoute Célyne.

En s’éloignant, derrière la vitre, les deux employées discutent au téléphone, impassibles. A l’accueil la guirlande rose clignote toujours. Le temps ici a l'air routinier. Mais au bout du combiné, on est bien loin du train-train.

Elise Lambert
Par Elise Lambert

Crédit Photo : aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
2782
Aimé par vous
8 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 4 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !