Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/11/20 | Forte mobilisation contre la loi sécurité

    Lire

    Forte mobilisation populaire à l'initiative de La Ligue des Droits de l'Homme, d'Amnesty, de syndicats de journalistes, contre la loi sécurité globale, ce samedi, dans plusieurs villes de la région, à Pau, Bayonne, Mont-de-Marsan, Périgueux, La Rochelle, Bordeaux où La marche des libertés réunissaient quelques huit mille personne qui se sont rassemblées place de la Bourse et se sont dirigées vers la place Pey Berland. Des casseurs ont saccagé en marge de la manifestation plusieurs magasins du centre ville notamment entre la rue Sainte Catherine la place Camille Jullian

  • 28/11/20 | Rajeunissement pour Les Halles d'Andernos-les-bains

    Lire

    L’équipe municipale d’Andernos-les-bains se lance un défi de taille : reconstruire son centre-ville afin de donner un coup de boost à son attractivité. Trois opérations principales : construction d’un complexe cinématographique et culturel, réaménagement des espaces publics dans la rue du 11-Novembre, sur la place du 14-Juillet et l’avenue de Bordeaux. La dernière, et pas des moindres : la démolition-reconstruction des halles du marché. Cette structure de 1200m2 qui accueille 25 commerces, ne répond plus aux usages et normes en vigueur. Pour cette reconstruction, la Région soutien la commune avec une aide de 600 000€.

  • 28/11/20 | Un magasin de producteurs à Châteauneuf-sur-Charente

    Lire

    En 2017, la commune de Châteauneuf-sur-Charente (16) a acquis un bâtiment au sein duquel différents commerces et services de proximité sont actuellement installés. Au sein de ce bâtiment, un magasin de producteurs va voir le jour sur une surface de 167 m² et où la gestion de celui-ci sera réalisés par les producteurs. Afin de permettre à la collectivité d’aménager les espaces adaptés à cette activité, la Région Nouvelle-Aquitaine a attribué lors de sa dernière commission permanente une aide de 32 750 euros.

  • 28/11/20 | Saintes : le site de la Palu va devenir un espace naturel sensible

    Lire

    Classé en zone Natura 2000, La Palu est un site naturel unique de 122 hectares, situé non loin du centre-ville et au bord du fleuve Charente, au coeur de la ville de Saintes. Le conseil municipal vient de valider une convention avec le Département pour faire du site un Espace naturel sensible (ENS). Le Département co-financera à hauteur de 40% l'ensemble des actions liées à la gestion, la préservation et la valorisation de l'environnement des lieux, ainsi que la mise en place d'une éco-taxe.

  • 27/11/20 | La collecte nationale des banques alimentaires est lancée

    Lire

    La banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde organiste sa collecte ces 27 et 28 novembre. Cette fois-ci, elle sera physique dans le respect des gestes barrière,comme habituellement dans les magasins les plus importants. La seconde est dématérialisée, avec l’opération de distribution de coupons correspondant à des repas (2 euros pour un repas). Les sommes réunies sont transformées ultérieurement en achat de denrées alimentaires. Au niveau des produits, il est préférable de favoriser féculents et conserves de poisson, viande et légumes. Surtout pas de produits frais, ni de produits pour bébé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Pauvreté : la précarisation s'installe durablement

10/11/2017 | Le Secours Catholique publie son rapport statistique sur l’état de la pauvreté en France. Une réalité qui perdure et augmente.

Affiche campagne du Secours Catholique

En 2016, les 67 900 bénévoles du Secours Catholique de France ont rencontré 1 438 000 personnes en difficulté. Du côté de la métropole bordelaise on atteint régulièrement les 280 personnes sans solutions de logement tous les soirs. Fort de ce constat, le Secours Catholique interpelle sur cette misère qui s’installe mais également sur la fragilité de la cohésion sociale mise à l’épreuve par les préjugés qui touchent les plus précaires.

Il vient presque tous les jours, bonnet rouge sur la tête, et trois ou quatre pulls pour lui donner bien chaud au corps. Alain est un habitué de la Halte du Secours Catholique de Bordeaux depuis près d’un an « parce que les repas ne coutent que 20 centimes ». Cet homme de 74 ans assure qu’il gagnait bien sa vie.  Aujourd’hui, s’il a besoin d’aide c’est parce que il y a eu des problèmes avec la justice, « une sale histoire avec une chauffeuse de car il y a 10 ans ». Résultat de la « sottise » il doit 130 000 euros à la victime. Une somme bien trop importante pour sa petite retraite. Désormais, ne touchant aucune aide, tous les mois il est a découvert. Sa famille, il ne veut pas en entendre parler. Alors chaque matin il prend le bus depuis Floirac et vient chercher de quoi se réchauffer et manger un peu. Quand son budget est plus confortable il va à St Michel, à la Marmite, où les repas coutent trois euros. Alain ne reste jamais bien longtemps à la Halte, il passe simplement avant d’aller à la bibliothèque, emprunter des livres d’Agatha Christie pour les lire dans les parcs. 

Les femmes et les jeunes en ligne de mire 

 A la Halte de Secours Catholique les parcours de vies se croisent mais ne se ressemblent pas. Il y a Alain, Marco, la famille nombreuse albanaise arrivée ce matin et tous les autres. En six ans, le Secours Catholique rue de Lafaurie de Monbadon est passé de 50 accueils à 150 par jour, « une misère cachée ». Aujourd’hui en publiant leurs derniers chiffres sur la pauvreté en France, il espère bien faire entendre « leur cri du cœur » selon les mots du Président du Secours Catholique de Gironde, Alain De Brugière.

A l’échelle nationale, ce sont la situation des femmes, des enfants et des jeunes qui sont mises en avant. Les femmes représentent la majorité des adultes rencontrés par les équipes en 2016. Elles viennent chercher de quoi se nourrir dignement mais aussi une écoute attentive, « un peu d’humanité ». Cette surreprésentation des femmes par rapport aux hommes s’explique par la forte proportion de mères isolées et par l’augmentation plus récente de la proportion des femmes seules dont les ressources et pensions de retraites sont faibles. Les enfants, quant à eux, représentent 47% du nombre total de personnes rencontrées, une part qui reste stable au cours du temps.

Infographie des chiffres de la pauvreté en Gironde selon le Secours Catholique

Du côté des personnes accueillies en Gironde, on note une légère augmentation des hommes seuls (+0,3%) et une baisse importante des mère seules (-5,6%). Le nombre de couples aidés avec enfants a lui beaucoup augmenté (+ 4,8%). Parmi les tendances du département on note une très importante augmentation des étrangers en provenance d’Europe de l’Est (hors Union Européenne) passant de 3,9% en 2015 à 14,2% en 2016. De la même manière, la paupérisation provoque une augmentation des personnes sans droit au travail, de 4% en 2015 à 13,3% en 2016. Et pour en finir avec ces comparaisons, le rapport note une diminution des logements stables de 83,1% en 2015 contre 76% en 2016, donc une augmentation des logements précaires. Des chiffres sur la pauvreté qui viennent contrebalancer la croissance économique positive de la métropole et son flux de touristes toujours plus important. Un paradoxe que le Président souligne par l’adage suivant « la grandeur d’une société se reconnaît à la manière dont elle traite ses sujets les plus fragiles »

Préjugés, les mots qui blessent

Depuis plusieurs années déjà, le Secours Catholique accompagne ses chiffres avec les préjugés les plus entendus sur les personnes en situation de précarité. Parce que « les mots aussi peuvent blesser ces personnes déjà très affectées moralement », insiste Anne-Marie Guillembet, vice-présidente du Secours Catholique de Gironde. Ils sont bien trop nombreux, mais l’association a choisi de déconstruire huit préjugés courants. Les étrangers vivent-ils des allocations familiales ? Faux, répond le rapport. Au sein des ménages rencontrés, le niveau de revenu mensuel médian des ménages étrangers (139€) est bien plus faible que celui des ménages français (930€). De manière générale quelle que soit l’origine de leurs ressources, les ménages étrangers rencontrés vivent en quasi-totalité au dessous du seuil national de pauvreté. Une grande précarité qui s’explique en partie par l’absence de ressources des personnes étrangères accueillis.

Parmi les préjugés les plus courant il y a aussi celui-là « les pauvres sont des assistés et des fraudeurs ». Faux, encore une fois. D’abord parce que les minima sociaux en France ne sont pas plus élevés en France que dans le reste de l’Europe. Une personne seule en France perçoit 655€ de minima sociaux, 772€ en Allemagne ou encore 699€ en Belgique. Enfin, le montant de non-recours aux aides est plus élevé que le montant de la fraude. Par exemple, en 2016, 31% des ménages français ou étrangers en règle avec au moins deux enfants de moins de 20 ans ne touchent pas les allocations familiales. De même, le taux de non-recours au RSA augmente par rapport à 2015 passant de 38% à 40%. Au regard des chiffres du Secours Catholique, l’association pose encore la question « qui croit encore que les démunis ont la belle vie ? ». Et si les journalistes devaient aussi se remettre en question ? L’idée est suggérée par le rapport qui chiffre que 66% des personnes interrogées affirment que les préjugés viennent en partie des médias. 

Révolution fraternelle

Pourtant derrière les chiffres, les situations sont bien réelles. Le Secours Catholique regroupe à la fois des personnes pauvres mais aussi 67 900 bénévoles en France, pour 750 en Gironde. Des bénévoles qui ne sont pas suffisant pour répondre à toute la misère. L’accueil de Bordeaux par exemple n’est pas ouvert le dimanche contrairement à ceux de Paris. Au sein de l’association on l’assure pourtant les dons et le temps des bénévoles sont essentielles pour qu’une révolution fraternelle soit est en marche. Christophe Venien, bénévole en est certain :« les meilleurs experts de la pauvreté, c’est quand même ceux qui la vivent ». Ainsi, l’association essayent d’inclure de plus en plus les personnes accueillies aux activités quotidiennes, « comme Marco qui fait la plonge ». En donnant plus de place aux concernés, l’association espère bien nouer des liens avec eux, « pour les remettre dans le système, leur donner confiance ». 

 

Pour faire un don au Secours Catholique, plus d'informations sur le site secours-catholique.org

Alizé Boissin
Par Alizé Boissin

Crédit Photo : Secours Catholique

Partager sur Facebook
Vu par vous
34656
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
La ligne D du tramway a de forts enjeux politiques Société | 26/11/2020

Mobilités à Bordeaux Métropole : quand la jeunesse s’en mêle

Julien et Myriam Cruege, propriétaires du restaurant Julien Cruege à Bordeaux Société | 25/11/2020

Face à la crise, les restaurateurs se réinventent

Plaquette Nord Bassin Solidarite Société | 24/11/2020

Bassin d’Arcachon : commerces et clubs sportifs main dans la main !

Opération « Urgence Froid Bordeaux » dans la Maison éco-citoyenne de Bordeaux Société | 23/11/2020

Opération « Urgence Froid Bordeaux » : carton plein pour « Les Gratuits »

Entrée de l’hôpital de La Rochelle Société | 20/11/2020

L'hôpital de La Rochelle développe un outil précurseur pour anticiper les cas graves de Covid-19

La Maison Régionale des Sports de Talence Société | 18/11/2020

Coronavirus : le mouvement sportif néo-aquitain perd 165 000 licenciés

Travailleur en situation de handicap Société | 17/11/2020

Handicap et insertion professionnelle : naissance du passeport compétences "gestes barrières"

Illustration représentant Mathilde Puges et Maud Begon Société | 13/11/2020

Mathilde Puges, l'infectiologue bordelaise contaminée par la BD

statistiques pauvreté 2018 Société | 13/11/2020

« La crise est un révélateur de pauvreté » Christophe Vénien (Secours Catholique)

Les salariés de l'Atelier Remuménage pendant une livraison Société | 13/11/2020

Reconfinement : A Bordeaux l’Atelier Remuménage va plus loin dans la solidarité

Enquête Cyberlife Société | 11/11/2020

Cyber-harcèlement au collège : L'Université de Bordeaux mène l'enquête

Hopital mobile Bayonne Société | 10/11/2020

Bayonne accueille l'hôpital mobile déployé par le CHU de Toulouse

L'arrivée du train TER en gare de Bedous Société | 09/11/2020

La régularité des TER au coeur du comité de lignes Sud Aquitaine (Béarn)

Les ateliers du Mois de l'Innovation Publique en Nouvelle Aquitaine se dérouleront à La Base à Bordeaux Société | 08/11/2020

Mois de l’Innovation Publique : imaginer le service public du futur dans nos territoires

Shop in Limoges Société | 06/11/2020

Les commerçants de Limoges ont pignon sur rue avec « Shop in Limoges »