Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/07/19 : Ratification au rabais par l'assemblée nationale du CETA liant l'UE et le Canada : 266 voix pour 213 contre ; abstention de 52 députés LREM et 6 MODEM et 479 suffrages exprimés sur 553 votants.

23/07/19 : Plan canicule, une cellule de crise a été mise en place à l'Hôtel de ville de Poitiers pour porter secours aux personnes en détresse inscrites sur le registre canicule. Pour s'y inscrire et bénéficier de conseils adaptés, un numéro : 0549308075

23/07/19 : En raison de la canicule, la Ville de Bayonne a installé un brumisateur, place de la Liberté, pour rafraichir les promeneurs en ce lieu même où demain mercredi à 22 h sera donné le coup d'envoi de ses célèbres fêtes depuis le balcon de la mairie.

23/07/19 : Vigilance canicule à Agen. La piscine Aquasud est ouverte non-stop tous les jours de 11h à 19h. Des salles rafraîchies sont également ouvertes notamment dans la médiathèque, la résidence La Salève ou encore la Salle des Illustres de la mairie.

23/07/19 : Mémoires & Partages lance un appel à un rassemblement à la mémoire de Mamoudou Barry, ce chercheur en droit à Rouen battu à mort vendredi soir. Ce rassemblement se tiendra jeudi 25 juillet à 18 h 30 sur le Parvis des droits de l'homme à Bordeaux.

23/07/19 : Canicule. EDF a décidé d'arrêter les deux réacteurs de la centrale nucléaire de Golfech dans le Tarn-et-Garonne car l'eau de la Garonne qui sert à refroidir les réacteurs est trop chaude.

23/07/19 : Depuis le 19 juillet, au vu des conditions climatiques et de la hausse des températures, les maraudes du SAMU social ont été adaptées dans les rues de Bordeaux et de la métropole pour venir en aide aux personnes sans domicile.

21/07/19 : Canicule:Le département de Gironde active dès ce lundi 22 juillet une cellule de crise et un numéro d'information et d'orientation [05 56 99 66 99] afin d’apporter un soutien aux personnes âgées et aux personnes handicapées, ainsi qu’aux professionnels.

21/07/19 : La Gironde en alerte canicule ORANGE - niveau 3 - à compter de ce lundi 22 juillet à 6h00 et ce jusqu’à nouvel ordre. Les températures devraient dépasser les 35°C dès demain, les 40°C la journée de mardi et ne pas descendre en dessous de 21°C la nuit

19/07/19 : Un nouveau cas de dengue diagnostiqué en Lot-et-Garonne suite au retour d’une personne ayant séjourné sur l’île de la Réunion. Le traitement de démoustication interviendra dans la nuit du 22 au 23 juillet à Bajamont, Foulayronnes et Castelculier.

19/07/19 : Épisode de fortes chaleurs ce week-end dans le 47. Le risque de feux de forêt devrait basculer en niveau sévère dès lundi, avec un renforcement des effectifs et des moyens sapeurs-pompiers. Le SDIS active dés à présent sa vidéosurveillance.

19/07/19 : Le Château de Bonaguil en Lot-et-Garonne vient de recevoir le label « Sécuri-Site ». Délivré par la Préfète du Département, ce label certifie la mise en place d’un dispositif de sécurité complet, à l’intérieur comme aux abords d’un site touristique.

18/07/19 : Suite à l’interruption à mi-spectacle du traditionnel feu d'artifice du 14 juillet sur les quais de Bordeaux, pour cause d'incendie sur la barge de tir, Nicolas Florian a décidé d'en proposer un nouveau le samedi 7 septembre pour marquer la rentrée.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/07/19 | Canicule : le niveau 3 du plan déclenché en Dordogne

    Lire

    La Dordogne est en vigilance orange "canicule. Les températures maximales devraient dépasser les 40°C, les températures nocturnes elles, pouvant dépasser les 20° C pendant 3 jours. Entre le mardi 23 et jeudi 25 juillet, les minimales seront de 22° et les maximales de 41,6°. Le préfet a déclenché le niveau 3 alerte canicule qui se traduit par des mesures pour les sans abri avec l'ouverture de places en hébergement d'urgence et des maraudes. Les activités sportives entre 12 h et 20 h sont déconseillées.

  • 23/07/19 | Municipales à Périgueux : Patrick Palem désigné par laRem Dordogne

    Lire

    Patrick Palem, ancien PDG de la Socra, société spécialisée dans la restauration du patrimoine, et désormais conseiller a été désigné par les instances départementales de la République en Marche comme chef de file du parti présidentiel pour les municipales à Périgueux. Patrick Palem bénéficie du soutien Philippe Chassaing, député LaREM et du sénateur Bernard Cazeau, du Modem et de Jérôme Gabuteau, chef d'entreprise et référent local de laREM, qui devrait être numéro 2 sur la future liste. ^

  • 23/07/19 | Candidatures ouvertes pour "Les trophées de l'accueil"

    Lire

    Les candidatures sont ouvertes pour la 2ème édition des « Trophées de l’accueil », un concours qui récompense les professionnels du tourisme et les commerçants girondins qui accordent de l'importance à la qualité du traitement réservé aux touristes. Les participants peuvent s'inscrire dans l'une des quatre catégories proposées : commerce, hébergement, restauration ou loisirs. A la clé, 12 lauréats seront mis à l'honneur dans le guide annuel Bordeaux Shopping. Candidatures ouvertes jusqu'au 20 août. Inscriptions en ligne ici

  • 23/07/19 | Collège et lycée du Barp (33), les choses se précisent!

    Lire

    L'équipe Atelier des architectes Mazières associé à Nicolas Ragueneau, Antoine Roux Architectes, et Patrick Arotcharen a été sélectionnée pour la construction du futur lycée et collège du Barp. Le futur établissement accueillera, sur 22 000 m², un lycée de 1 200 élèves et un collège de 800 élèves. Au menu : construction en bois, espaces mutualisés, création d'un Centre de Connaissances et de Culture, salles de classes modulables et informatisées, certification HQE et démarche de bâtiments à énergie positive et bas carbone. Budget total estimé 60 M€, début du chantier au 2ème semestre 2020 et mise en service à la rentrée 2022.

  • 23/07/19 | Ouverture d'une Première année commune aux études de santé à Agen en sept. 2019

    Lire

    En septembre prochain, la PACES, cette année d’enseignement qui prépare aux concours des cursus des médecins, pharmaciens, dentistes et sages-femmes, verra le jour à Agen. L’enseignement sera assuré à distance par les enseignants du collège des sciences et santé nourris de cours magistraux audio et vidéo en différé, d’enseignements dirigés dispensés par visioconférence interactive. Une aide régionale de 800 000 euros a été accordée pour l'ouverture de cette année d'enseignement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Horseman Team: le spectacle de sauter des obstacles en imitant le cheval

05/05/2014 | Evan Leuret, à gauche, sept fois champion du monde des Horseman, un spectacle où l'homme saute des obstacles équestres sans l'aide du cheval

Evan Leuret et Paul Calmé lors d'un spectacle des Horseman

Le Horseman Team est une équipe internationale de jeunes qui sautent des obstacles équestres sans les chevaux. Elle est sollicitée de façon contractuelle, dans le monde entier, pour égayer des exhibitions d'équitation. Cette activité est un passe-temps fruit de leur passion pour le cheval qui leur permet de bourlinguer sans coûts et d'exploiter leur goût de l’exhibitionnisme. Evan Leuret, 27 ans, est né à Biarritz; il a gagné sept fois le championnat du monde des "hommes chevaux". Son meilleur score est un saut de 1m 85 de hauteur. Malgré cette prouesse, il dit s'entraîner peu souvent et ne pas avoir l'ambition de faire de sa passion un métier et encore moins de proposer qu'elle devienne une discipline olympique: "On veut continuer à le faire pour le plaisir et rester familial".

"Nous aimons reproduire le mouvement du cheval. Nous sommes tous des passionnés par l'animal, nous nous en sentons proches. Dans notre tête, on se sent presque le centaure". C'est Evan Leuret, biarrot de 27 ans, étudiant du barreau à Bordeaux et sept fois champion du monde des Horseman, qui l'affirme. Outre cette idée romantique et même mythologique, les hommes qui sautent  des obstacles équestres... sans cheval ont d'autres motivations: l'envie de voyager, le goût de l’attention du public et un groupe d'amis.

Les frais de voyage et logement sont payés par les organisateurs des événements: "On le mérite. S'il reste un peu, nous amenons des souvenirs pour la famille", explique Evan Leuret avec un sourire, à la fois fier et moqueur. En tout cas, il précise que le Horseman n'est pas un métier: "Nous le faisons pour l'aventure. Si nous voulions de l'argent, nous ferions un travail classique et on gagnerait beaucoup plus". Ils ne rêvent pas non plus de devenir une discipline olympique, car ils préfèrent sauter pour le plaisir et "rester familial".
L'origineMême si l'origine de cette activité peut paraître inimaginable, c'est pourtant quelque chose de simple. "Dans tous les clubs hippiques, après la leçon, tous les enfants s'amusent à sauter les obstacles à pied", explique Evan Leuret, qui avait fait du cheval pendant 15 ans. "Nous le faisons parce que c'est rigolo. Nous nous amusons en voyant jusqu'où nous pouvons aller".

Vers 2005, un groupe de personnes qui pratiquait cet amusement de son coté, a pensé à se regrouper pour créer une équipe de France, ce qui à la fin est devenu une représentation internationale avec une majorité française. "Nous voulions le faire ensemble et recruter les meilleurs talents", assure Evan Leuret.
Le spectacleDepuis cette époque, le Horseman Team a réalisé 300 spectacles en voyageant dans 50 pays. Aujourd'hui, il est composé de 15 sauteurs, et un championnat du monde est organisé chaque année. Cette année Evan Leuret doit confirmer son titre fin septembre à Sion, en Suisse. Récemment des garçons de 16 et 17 ans sont arrivés au sein de la famille pour lui faire la concurrence. Ceux-ci n'ont peur de rien, ils sont très légers et grands, selon le champion mondial. « Il vont avoir peut-être quelques surprises... Mais c'est avec plaisir, et je n'ai plus rien à perdre : j'ai gagné sept fois". Avant Sion, plusieurs exhibitions sont prévues, parmi lesquelles l'une en Chine en juin.

Il y a plusieurs formes d'obstacles, avec un règlement établi mais qui reste flexible pour que tout le monde puisse s'amuser. Le spectacle est adapté en fonction de la durée désirée par l'organisateur. Les Horseman participent en des soirées bénéfiques, et ils sont même passés à la télévision. Parfois ils sautent en parrallèle avec des chevaux.

Des Horseman en compétition avec un chéval

"A chaque fois l'homme gagne le cheval, en vitesse et en hauteur. Mais... nous n'avons pas les meilleurs chevaux contre nous, ce qui est normal", dit-il Evan Leuret.
La condition physiqueLe panel de Horseman est très différent, il n'y a pas de tailles exigées. Bien au contraire, il y a toutes les combinaisons possibles de poids et de hauteur. Evan Leuret pèse 92 kilos et mesure 1m 96cm, mais il y en a qui pèsent 55 kilos et mesurent 1m 62 cm. « Nous sommes ouverts pour recruter. Le problème c'est qu'après il n'y a pas forcément des gens qui arrivent à faire ce qu'on fait ». Le score le plus bas parmi l'équipe est un saut d'1,50m. Quant aux filles, il y en a une qui pratique avec eux, en réussissant à sauter 1,40m. « Il en arrivera plus ... », ajoute-t-il.

D'ailleurs, l'on s'étonne en entendant Leuret dire qu'il  s’entraîne rarement. Il le fait, dans son jardin, et pas plus de cinq fois dans l'année. Il va dans une salle de sport, mais il le fait plus pour être bien en maillot de bain sur la plage. "La magie des Horseman c'est ça, on a une technique qui perdure", pense-t-il. Si on pense au risque de lésion, il est évident important. "Ceux qui font les sauts en hauteur font sept ou huit sauts par jour. Moi, j'en fais entre 70 et 80 le vendredi, et le samedi encore » ajoute-t-il. Au long de sa carrière d" homme cheval", il a eu un problème au genou après avoir raté un obstacle qui a mis un an et demi à se "réparer".
Le publicLeuret veut être un homme cheval jusqu'au bout. Il a ses amis, ses voyages...et son public. « C'est difficile de quitter la scène quand tu as l'habitude, au moins une fois par mois, de prendre ton shoot d’adrénaline, le shoot d’attention dû à 6000 personnes qui te regardent », reconnaît-il. En regardant l'une des vidéos de l'équipe, lors d'une exhibition à Stockholm en 2012, l'on entend les assistants acclamer les Horesman, et ceux-ci terminent leur spectacle en sautant en slip.

Quant au profil du public, bien que l'équitation à la réputation d'être un monde élitiste, Evan Leuret assure qu'on y trouve toutes les catégories sociales, et que l'équipe d'hommes cheval a réussi à créer un spectacle qui plaît aux pauvres et aux riches : "Nous mangeons des frites et buvons de la bière sous la pluie, et on participe lors d'une soirée où il y aura des ministres et des gens qui ont plusieurs tranches de zéros dans leur compte bancaire".

Pour en savoir plus: http://www.horsemanteam.com/http://facebook.com/Evanhorseman

Pau Dachs
Par Pau Dachs

Crédit Photo : Evan Leuret

Partager sur Facebook
Vu par vous
13514
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !