17/08/22 : StarClass et l’armateur Amasus Shipping ont opéré un chargement exceptionnel sur le site portuaire du Verdon. Deux yachts, signés Jeanneau mesurant 15 et 25 m, ont été chargés à bord du navire EEMSLIFT HENDRIKA. Direction salon du Yachting à Cannes.

16/08/22 : 8000 personnes évacuées en Gironde dans le contexte des incendies ont pu regagner leur domicile pendant le week-end. Même tendance dans les Landes. Les retours des personnes hébergées en foyer de vie ont lieu ce mardi à Moustey et Saugnacq-et-Muret.

12/08/22 : Dans les Landes et en Gironde, la vigilance incendie est renforcée jusqu’à lundi. Les véhicules sont interdits sur les pistes et chemins. Les activités ludiques et sportives sont interdites sauf en bases de loisirs et sur les plans plages.

12/08/22 : Jeudi 25 août de 16h à 23h30, les cinq clubs de haut niveau de l'agglomération font leur rentrée place Clemenceau. A 16h, animations sportives avec les joueurs et joueuses. A 19h, présentation des équipes des cinq clubs, puis soirée dansante à 20h.

12/08/22 : À Bordeaux, Parc Rivière, jeudi 25 août, Esprit Dog, spécialisé dans l'éducation canine, organise un rassemblement de passionnés de chiens. L’événement gratuit et solidaire consiste en une distribution de croquettes et des cours d'éducation canine.+ d'info

11/08/22 : "Jamais autant de moyens aériens n'ont été mobilisés sur un incendie. On va continuer de s'adapter grâce à la solidarité européenne. Mais il n'y a pas que les moyens aériens," indique Elisabeth Borne depuis Hostens, en Gironde.

11/08/22 : Pendant qu'Elisabeth Borne, Première ministre est en visite sur les incendies à Hostens en Gironde, le Président, Emmanuel Macron, annonce que l'Allemagne, la Grèce, la Pologne, la Roumanie et l'Autriche vont venir en aide à la France.

11/08/22 : Elisabeth Borne et Gérald Darmanin sont attendus ce jeudi à Hostens en Sud Gironde: 6 800 ha de forêt ont été détruits par le feu depuis mardi après midi. 1100 pompiers sont mobilisés et 10 000 personnes ont du quitter leur domicile.

10/08/22 : Le député RN de Gironde, Grégoire de Fournas, dépose ce mercredi une proposition de loi instaurant une peine plancher de 10 ans pour les incendiaires. "La plupart des incendies sont d'origine criminelle. Or les pyromanes ne sont condamnés qu'à du sursis."

10/08/22 : Face aux incendies en Gironde et dans les Landes, le Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin indique sur Tweeter qu'il a "décidé de renforcer les moyens mobilisés : plus de 1000 pompiers, 9 avions et 2 hélicoptères bombardiers d’eau sont engagés."

10/08/22 : Pour cause de reprise des incendies dans le Sud Gironde et le Nord des Landes, la circulation est interdite depuis mercredi 11 h, dans les deux sens sur l'autoroute A63 reliant Bordeaux à Bayonne. Les poids lourds sont déviés par Pau.

10/08/22 : Bordeaux est une des villes qui compte le plus de pâtisseries. Son score est de 4 pour 100 000 habitants, autant que Lyon, plus que Paris et Toulouse, mais moins que Strasbourg. Podium établi par Hellofresh, leader des boxs à cuisiner.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/08/22 | Grippe aviaire: avance remboursable pour les transformateurs

    Lire

    A la suite de l’épizootie d‘influenza aviaire H5N1, les entreprises ayant une activité significative d’abattage, de transformation, de conditionnement d’œufs ou de services à la filière, touchées par la diminution de production peuvent bénéficier d'une aide sous forme d’avances de trésorerie remboursables. Cette aide s’inscrit en complément des efforts que doivent consentir les financeurs privés de l’entreprise (banques et actionnaires). Les demandes sont à déposer via le téléservice de FranceAgrimer avant le 09 septembre à 14h00. pad.franceagrimer.fr/pad-presentation/vues/publique

  • 17/08/22 | Fabriquer des dortoirs à osmies (abeilles) à Villenave d'Ornon

    Lire

    Villenave-d’Ornon (Gironde) organise un atelier participatif de fabrication de dortoirs à osmies, le samedi 27 août, de 14 h à 16 h 30, au Square Torres Vedras (7 rue des Peupliers). L’osmie est une abeille sauvage, « abeille maçonne », qui se différencie de sa cousine productrice de miel par son caractère solitaire et inoffensif. Elle fait son apparition très tôt dans la saison, elle est l’un des premiers insectes pollinisateurs d'où son importance. Gratuit, inscription obligatoire (05 56 75 69 85), l'atelier sera animé par l’association « Tous aux abris ».

  • 17/08/22 | Molière à l'aire du 3.0 à Pau

    Lire

    Du 25 au 28 août, à l'occasion des 400 ans de la naissance de Molière et en préfiguration du futur centre de recherche et de création théâtrale de Pau, la manifestation Molière 3.0 rassemblera artistes, spécialistes et grand public. A cette occasion, 3 pièces illustrant la diversité de l'œuvre de Molière seront présentées dans des lieux emblématiques de la ville, des conférences rassembleront artistes et spécialistes du théâtre du XVIIe siècle à la chapelle des Réparatrices du conservatoire, et enfin la médiathèque André Labarrère proposera des projections de documentaires, films et captations de pièces. Infos : www.pau.fr

  • 16/08/22 | Agen: une navette gratuite pour la plage sur Garonne

    Lire

    L'agglomération d'Agen (Lot-et-Garonne) informe que la plage de baignade est ré ouverte et qu'un service gratuit de navettes (Cœur de Ville – Plage) est mis en place jusqu'au 31 août. Départ place Armand Fallières à 14 h. Retour à 18 h 30, tous les jours sauf intempéries. Quelques canoés sont disponibles à la location à tarif préférentiel pour le Samedi 20 août. Inscriptions en ligne jusqu’au 19 août pour la descente de Garonne en canoés et pour le trail : https://www.agglo-agen.net/en-ce-moment/agenda/evenement-251/descente-de-la-garonne-a-la-nage-4142.html

  • 16/08/22 | L'Etat soutient les projets sur la prévention des risques naturels

    Lire

    Un appel à projets destinés à faire connaître les réflexes face aux risques naturels et technologiques, est proposé en amont de la journée « Tous résilients face aux risques », du 13 octobre. La diversité des actions pour prévenir l'augmentation des risques s’appuie sur des initiatives locales pour développer la culture et se préparer à la survenance d’une catastrophe ou développer la résilience collective. Cahier des charges et modalités de l'appel à projets sur https://www.ecologie.gouv.fr/appel-projet-journee-nationale-resilience Dossiers à déposer jusqu’au 12 septembre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Le torchon brûle entre la Chambre d’agriculture 47 et la SEPANSO

20/09/2018 | Les fédérations environnementales Aquitaine demandent la suspension du projet de barrage sur le lac de Caussade (47). La Chambre d’agriculture s’en insurge…

1

Cet été, la préfète de Lot-et-Garonne, Patricia Willaert a donné son feu pour la construction d’un nouveau barrage d’irrigation sur le bassin versant du Tolzac, affluent de la Garonne. Les fédérations environnementales France Nature Environnement et SEPANSO Aquitaine s’en scandalisent alors que la Chambre d’agriculture de Lot-et-Garonne assure que ce projet « est un projet local pour lequel l’enquête publique, démocratique, a conclu à un avis favorable sans aucune réserve. Professionnels de tous bords, politiques et administration impartiale, ont unanimement jugé nécessaire la création de cette réserve ».

« Le barrage de Caussade s’apparente à celui de Sivens ! » La fédération SEPANSO Aquitaine et la SEPANLOG ne digèrent pas ce qu’elles ont « découvert cet été ». La construction d’un nouveau barrage d’irrigation sur le bassin versant du Tolzac, affluent de la Garonne, a reçu le feu vert de la préfecture du Lot-et-Garonne, « ceci malgré les avis défavorables de l’Agence Française de la Biodiversité et du Conseil National de Protection de la Nature ». 
La SEPANSO Aquitaine et la SEPANLOG « déplorent cette décision de la préfète du Lot-et-Garonne qui, en dehors de tout projet de territoire, autorise une retenue surdimensionnée et des prélèvements supplémentaires dans un bassin versant déjà déficitaire ». La Chambre d’agriculture du Lot-et-Garonne, avec à sa tête Serge Bousquet-Cassagne, et entouré de son lieutenant de la CR Patrick Franken, se disent « consternés » du communiqué « mensonger » de la Sepanso. « Le projet de barrage de Caussade ressemble à s’y méprendre au projet de Sivens », pour la SEPANSO. La Chambre de répliquer en précisant que « la retenue de Caussade est très largement inférieure à celle de Sivens, un peu plus de la moitié ». Une bataille à coups d’arguments Aussi, pour les fédérations environnementales « cette infrastructure engendrerait d’importants dommages environnementaux tels que la destruction de plusieurs dizaines d’espèces protégées, des zone humides et le saccage d’un des derniers ruisseaux du secteur ayant conservé un état écologique remarquable. Pire ce barrage est implanté sur un bassin versant où 728 plans d’eau existent déjà et perturbent le cycle naturel de l’eau, avec un risque de cumul d’impacts environnementaux et de concurrence entre usagers pour remplir leurs stockages ». La Chambre assure que « ce projet ne détruit aucune espèce protégée et que toutes les précautions ont été prises dans cet objectif. Aussi, que 135 retenues d’eau sont recensées sur le bassin versant concerné et non 728, que la moitié de son volume est dédié au soutien à l’étiage estival du Tolzac déficitaire en été, d’où l’idée du stockage de l’eau excédentaire de l’hiver restituée en été, mesure de bon sens et qu’il n’existe aucune concurrence entre usagers du fait de la création de cette ressource supplémentaire.» Dépôt d’un recours en annulation Aujourd’hui, les fédérations environnementales France Nature Environnement et SEPANSO Aquitaine ont déposé un recours en annulation, doublé d’un référé suspension, auprès du tribunal administratif de Bordeaux, demandant la suspension et l’annulation de la décision de Patricia Willaert portant autorisation de la création et de l'exploitation de la retenue d'eau collective « de Caussade ». De son côté, la Chambre ne compte pas se laisser faire. Elle prévient, « nous, porteurs du projet du lac de Caussade, ne laisserons pas quiconque saboter, par des méthodes fallacieuses, des années de travail et d’études validées par une administration rigoureuse. C’est un projet local pour lequel l’enquête publique, démocratique, a conclu à un avis favorable sans aucune réserve. » Affaire à suivre…

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : CR47

Partager sur Facebook
Vu par vous
8056
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Jean-LuK | 21/09/2018

Il est surprenant d’entendre ces critiques de la part de la Sepanso, et surtout de la Sepanlog qui est directement impliquée dans un projet 100 fois plus important en surface : « Plus grand parc solaire d’Europe en Lot-et-Garonne : oui, mais à quel prix pour l’environnement ? », Sud-Ouest du lundi 17 septembre 2018.
Ils se permettent de détruire près de 2 000 ha de terres agricoles et de forêts pour produire une électricité intermittente, équivalent environ 15 % de temps de fonctionnement à la puissance nominale, énergie qui va déséquilibrer le réseau électrique comme cela se passe en Allemagne !
La lutte contre Sivens pouvait déjà être considérée comme une ineptie, à moins que produire de la nourriture soit un crime… Ces retenues d’eau sont des richesses de biodiversité, rapidement protégées à ce titre.
Confrontation de deux visions en quelques jours, le président du Comité de bassin Adour-Garonne, Martin Malvy, mercredi 19 septembre 2018 à l’hôtel de région de Bordeaux lors du « parlement de l’eau » : « Il tombe 94 milliards de m3 d’eau par an, à comparer avec notre consommation actuelle de 2,4 milliards. C’est la récupération de l’eau qui est insuffisante. Il ne faut pas se montrer intégriste. », Sud-Ouest.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !