Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/07/18 : La maternité Jean Villar de Bordeaux vient d’être distinguée, dans la catégorie "cocooning" par le magazine Magic Maman qui publie le palmarès des meilleures maternités de France. Une reconnaissance de son programme d’accompagnement des futurs parents

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/07/18 | Léger ralentissement de l’économie girondine

    Lire

    Le Baromètre de l’Economie Girondine de la CCi Bordeaux Gironde, montre au 2ème trimestre 2018 des résultats en baisse sur plusieurs indicateurs. Le solde d’opinion est à +12 pour le Chiffre d’affaires (baisse de 6 points), à +3 pour la Trésorerie (baisse de 7 points) ou encore à -14 pour les Délais de paiement (baisse de 3 points). L’activité économique conserve cependant un rythme soutenu grâce aux carnets de commandes qui restent à un niveau élevé (+21) et des investissements en hausse de 3 points: 34% de chefs d’entreprise ayant investi au trimestre dernier. 82% des patrons se disent confiants en l’avenir.

  • 23/07/18 | Saint-Macaire clôture les Nuits Atypiques

    Lire

    Dès le 28 juillet 15h, Saint-Macaire (33) clôturera la 27ème édition des Nuits Aytipiques. Deux rencontres-débats, une lecture musicale et 3 concerts vous attendent dont le groupe du batteur franco-ivoirien Paco Séry. Une attention particulière sera accordée cette année à la thématique de la migration et des migrants avec notamment la présentation de la revue « Ancrage » consacrée aux migrations et aux métissages dans le Sud-Ouest. Retrouvez tout le programme de cette journée : www.nuitsatypiques.org

  • 20/07/18 | Accidentologie dans le Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Depuis le début de l’année 2018, 9 personnes ont perdu la vie sur les routes du département des Pyrénées-Atlantiques (contre 21 sur la même période en 2017). 369 accidents de la route (contre 387 à la même période en 2017), "principalement dus à des défauts de comportement du conducteur ou de maîtrise du véhicule" selon la Préfecture départementale, ont causé 428 blessés dont 133 blessés hospitalisés.

  • 20/07/18 | La métropole observe les étoiles

    Lire

    Si vous êtes un amateur de constellations, sachez qu'une nouvelle "Nuit des étoiles" se tiendra les 3, 4 et 5 août dans le cadre de l'été métropolitain entre la plaine des Biges (Saint-Médard), le parc des sports et de loisirs Colette-Besson (Martignas) et la forêt du Bourgailh (Pessac). De nombreuses animations sont au programme : observations, conférences d'astronomie, visite guidée du planétarium ou ballades nocturnes en forêt. Pour tout renseignement sur les horaires des différents rendez-vous, contactez l'association Ecosite du Bourgailh au 05 56 15 32 11.

  • 20/07/18 | Nouvelle-Aquitaine - Itasy: 10 ans de coopération fructueuse

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine est lauréate de l’appel à projets «Alimentation et Agriculture Durable» du ministère des Affaires étrangères pour sa coopération avec l’ONG Agrisud International à Madagascar. « La coopération décentralisée mise en place par la Nouvelle-Aquitaine dans la région d'Itasy a permis à cette dernière de se doter d’un centre régional de formation professionnelle agricole, de développer les infrastructures d'eau et d'assainissement ou de soutenir ses filières porteuses en matière de tourisme» détaille Isabelle Boudineau, vice-présidente en charge de l’International.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Le Tour de France prépare et détaille ses étapes basco-béarnaises

16/03/2018 | Les 18, 19 et 20ème étapes de la Grande Boucle auront lieu dans les Pyrénées-Atlantiques du 26 au 29 juillet. Toute une organisation à prévoir.

Josy Poueyto, pour la Ville de Pau et Robert Casadebaig, maire de Laruns entourés des responsable d'ASO Bertrand Charrier, Yannick Goasduff et  Stéphane Boury.

Après le temps des annonces, l'organisation du Tour de France dans les Pyrénées-Atlantiques se met véritablement en ordre de marche dans le département. Ce jeudi 15 mars, une première réunion officielle se tenait à la Préfecture entre l'organisation du Tour, les élus des communes concernées et, pour la première fois, les services déconcentrés de l'Etat. Un coup d'envoi technique, administratif et opérationnel, sous de bons augures selon les responsables d'ASO, la société organisatrice du Tour. De quoi pouvoir alors confirmer quelques repères, sportifs et organisationnels pour ce Tour, qui durant ses 4 jours d'épreuves basques et béarnaises, du 25 au 28 juillet, fera de Pau sa « base-arrière ». Et ce n'est pas peu dire.

« Le Tour de France c'est a minima 4500 personnes. 2000 qui sont liées à l'organisation et au Tour en lui-même, et 2500, pour ce qui est des « suiveurs » du Tour, à savoir, les journalistes, techniciens, caravaniers, partenaires, etc ». Quand le Tour débarque, autant dire, qu'il y a donc peu de place pour l'improvisation. Et d'autant moins en pleine période estivale, et touristique. C'est peu ou prou le message que sont venus porter Stéphane Boury, Yannick Goasduff et Bertrand Charrier respectivement Responsable des Arrivées, Responsable des Départs et Responsable des Parcours pour ASO. « L'enjeu est de parvenir à venir sans gêner la vie autour du Tour, il faut qu'il y ait une continuité de la ville autour et après l'évènement. Pour cela il y a encore pas mal d'enjeux à traiter mais à l'issue de notre réunion avec le Préfet, tous les feux sont au verts », assurent-ils. L'ambition de Christian Prud'homme, « de rapprocher les montagnes de Paris », pourra donc bien se concrétiser.

« Ces 4 jours et 4 nuits sont l'équivalent d'un grand départ »
Face à la presse les responsables d'ASO sont ainsi revenus en détail, au côté de Josy Poueyto, pour la Ville de Pau et Robert Casadebaig, maire de Laruns, sur l'organisation de ces 4 jours, durant lesquels la capital Béarnaise recevra staff et coureurs, entre chacune des étapes réalisées dans le département. Témoignage de la proximité et d'une fidélité entre la Ville et la direction du Tour selon les élus locaux, il est ici aussi affaire de praticité... tant en termes d'équipements nécessaires à cet accueil, que de calendrier estival avec la tenue d’événements parallèles, à l'image des Fêtes de Bayonne par exemple.
Pau ressort donc d'ores et déjà grande gagnante de ce Tour 2018 : 21 des 22 équipes cyclistes logeront à Pau et son agglomération pour 4 nuits: 4200 lits sont réservés dans 21 hôtels de l'agglomération (dont 14 à Pau), environ 200 000 à 220 000€ de dépenses d'hébergement sont prévues par jour uniquement pour l'organisation et les équipes... Ce à quoi il faut ajouter l'hébergement et la restauration des 2500 « suiveurs », sans oublier bien sûr, les innombrables retombées médiatiques de l'évènement... De quoi faire le bonheur de Josy Poueyoto, toute prête à considérer que « ces 4 jours et 4 nuits sont l'équivalent, ou presque, d'un grand Départ. »

Si Pau est base-arrière du Tour pendant 4 jours, elle est aussi ville d'arrivée de la 18ème étape de la Grande boucle 2018. Un 70ème passage dans la capitale du Béarn, qui donnera lieu à une célébration, aux détails non encore connus, le 26 juillet au soir. Ce jeudi-là, les coureurs arriveront à Pau "comme l'an dernier". Partis en début d'après-midi de Trie-sur Baïse, ils passeront par Maubourguet, Madiran, Aire-sur-Adour, Eugénie-Les-Bains, Samadet, Arzacq-Arraziguet, Thèze, Bernardets, Maucir, Morlaas puis Pau, où ils passeront la ligne d'arrivée Place de Verdun après 172 km d'efforts. Le Palais Beaumont tiendra lieu de salle de presse. « A Pau, l'organisation de l'arrivée est relativement simple puisque les équipements sont là, c'est un peu plus compliqué pour l'arrivée sur Laruns le lendemain », indique Stéphane Boury.

Un Village du Tour à connotation basque
En effet, transportés jusqu'à Lourdes, le vendredi 27 juillet, c'est du sanctuaire que les coureurs se lanceront dans la dernière, et décisive, épreuve de cols du Tour 2018. Après avoir grimpé le Col d'Aspun (1490 m), le Col du Tourmalet (2115 m), le Col de Bordères (1156 m) (une nouveauté dans le Tour) et le Col d'Aubisque (1709 m), l'arrivée à Laruns se fera autour du Stade Robert Paparemborde, sans oublier un passage devant la mairie. « Le gymnase servira de salle de presse, les bureaux de l'organisation et tous les moyens techniques seront également à proximité du stade... On a également prévu d'installer plus de 6000 m2 de plaque sur les parties enherbées qui recevront notamment les camions de France 2, pour ne pas courir le risque de rester enliser... le matériel coûte cher. » Ou le témoignage d'une capacité d'adaptation et d'anticipation du Tour de France, sans doute largement déjà mise à l'épreuve au fil de ses 104 précédentes éditions.

Une fois le maillot vert consacré, retour dans l'arrière-base paloise pour une nuit bien méritée, avant le contre la montre individuel organisé le lendemain, samedi 29 juillet, entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Une épreuve a priori pimentée de 31km 100% basque. Le traditionnel village du Tour installé devant le Fronton de Saint-Pée, où se feront les départs, sera lui aussi "à connotation basque", confie-t-on. Et pour cause ; le matériel habituellement utilisé sur les autres départs du Tour aura déjà pris la route dès le vendredi soir pour Houilles dans les Yvelines, d'où partira la dernière étape pour Paris. « Il est difficilement imaginable d'assurer le transport du village, qui se fait par camion, un samedi de chassé-croisé touristiques sur les routes de France », explique logiquement Yannick Goasduff. Un samedi basque, qui se terminera une fois encore à l'hôtel du côté de Pau. Quant à la liaison vers Paris des coureurs et de l'équipe organisatrice, c'est en avions privés au départ de l'aéroport de Pau, jusqu'au Bourget, qu'elle sera assurée le dimanche matin. Aux coureurs ensuite de reprendre leur vélo pour rejoindre les Champs-Elysées...

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
10246
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !