Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

20/02/20 : C'était une figure de la presse française: Jean Daniel le fondateur du Nouvel Observateur s'est éteint ce 19 février à 99 ans. Ce natif d'Algérie, comme Camus, fut aussi un des témoins exigeants de la renaissance du parti socialiste dans les années 70.

19/02/20 : La métropole de Bordeaux a choisi le groupement Eiffage/UCPA/Dalkia et Banque des Territoires pour construire le futur stade nautique de Mérignac. Les travaux doivent démarrer en novembre pour une livraison en 2022.

19/02/20 : Municipales: la liste "Changer!" présente son programme pour Villenave d'Ornon autour de Patrick Bouillot et Florence Rialland ce samedi 22 février, à 10h, salle Jacques Brel

18/02/20 : Présence annoncée de Benoît Biteau député européen EELV et agriculteur en Charente-Maritime à la réunion, ce jeudi 20 février à 19h30, de la liste "Villenave écologique, solidaire et citoyenne" à l'auditorium de Sourreil.

18/02/20 : Dans le cadre des Conférences Montaigne organisées par l'Université bordelaise du même nom, Noël Mamère interviendra ce jeudi 20 février (Amphi B - 18h) sur le thème de "L’écologie, le paradigme politique du XXIe siècle".

18/02/20 : La FDSEA 64 a renouvelé son bureau: Franck Laborde, céréalier, secrétaire général de l’AGPM et éleveur de canards à Préchacq-Navarrenx en est le nouveau président, remplaçant Bernard Layre, devenu l'an dernier Président de la Chambre d'agriculture 64

16/02/20 : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a démissionné et conduira finalement la liste LREM aux municipales de Paris sur décision évidente d'Emmanuel Macron; le député Olivier Véran lui succède au ministère.

10/02/20 : Charente-Maritime : le festival electro Stereoparc a dévoilé les premiers noms de la programmation de la soirée Coco Coast du samedi 18 juillet 2020 : Martin Solveig, Bakermat et Bellecour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/02/20 | La colocation en HLM, une solution pour le logement des réfugiés ?

    Lire

    Pour la première fois en France, une convention régionale favorisant la colocation en baux directs pour les personnes bénéficiant de la protection internationale a été signée en Nouvelle-Aquitaine par l’État, les bailleurs sociaux et les associations de la région. Ce dispositif, expérimenté en Gironde à compter de mars 2020, a pour objectif de répondre à la forte tension locative présente sur les petits logements. Il sera soutenu financièrement par l’État avec l'ambition de l'étendre rapidement à toute la région et à d'autres publics.

  • 25/02/20 | L’ex-pdg d’Heuliez confie ses archives personnelles au département des Deux-Sèvres

    Lire

    Gérard Quéveau, l’ancien pdg de Heuliez basée à Cerizay, donne ses fonds personnels aux archives départementales des Deux-Sèvres. Les premières caisses d'archives sont arrivées à la maison du département. Le traitement des documents a débuté. Cela représente tout de même 170 mètres linéaires dédiés à cette entreprise de carrosserie automobile. Ce mardi 25 février, une convention de don du fonds d’archives de l’entreprise va être signé entre le président du département et l’ancien pdg de Heuliez.

  • 25/02/20 | Salon Aquibat : 6 structures néo-aquitaines recherchent des pros du BTP

    Lire

    A l’occasion du salon Aquibat (Parc des Expositions de Bordeaux), la CCI Bordeaux Gironde organise, le 28 février prochain, une rencontre « Convergence Marchés ». L’objectif est de mettre en relation des entreprises du bâtiments et 6 structures qui recherchent des professionnels du BTP comme Bordeaux Métropole ou l’ESID (Service d’infrastructure de la Défense). Des rencontres de 15min sont prévues avec ces donneurs d’ordre locaux de 10h à 13h. Les inscriptions sont gratuites.

  • 24/02/20 | Aéroport de Bordeaux-Mérignac : des agents de sécurité en grève

    Lire

    Une centaine d'agents de la société Hubsafe chargés de contrôler la sécurité à l'aéroport de Mérignac ont manifesté devant les portes ce lundi matin pour la quatrième journée consécutive. Ils dénoncent leurs conditions de travail et un entretien "exécrable" de leurs postes de travail. La société a choisi de rapatrier des salariés de Paris et Nantes pour assurer le service et éviter des annulations ou perturbations dans les vols. Le préavis de grève de la majorité des 135 agents est illimité. Hubsafe n'a pour l'instant pas entamé de négociations.

  • 24/02/20 | Libourne, présélectionnée pour être le camp de base d'une équipe de la coupe du monde de rugby 2023

    Lire

    Le lundi 24 février Libourne s’est vue confirmer qu’elle figure bien sur la liste des 84 villes présélectionnées pour devenir camp de base d’une équipe pour la coupe du monde de rugby en 2023. Bordeaux accueillera plusieurs matchs de la compétition et les villes d’accueils devaient fournir plusieurs infrastructures parmi lesquelles : un terrain d’entraînement en extérieur clos, un gymnase, une salle de musculation et une piscine.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Le Village Emmaüs Lescar-Pau se dévoile dans « Parlons utopie »

28/11/2018 | Après avoir fait son cinéma dans le film « I feel good », le Village Emmaüs Lescar Pau se dévoile plus en profondeur dans le documentaire « Parlons utopie » projeté le 29 novembre à Pau

Germain Sarhy, le responsable du village Emmaus Lescar-Pau et Dominique Gautier, réalisateur du documentaire Parlons Utopie

Après le bel éclairage fourni par « I feel good », la comédie de Benoît Delepine et Gustave Kerven, qui prend le Village Emmaüs Lescar Pau comme décor et même un peu plus, le documentaire « Parlons utopie » réalisé par Dominique Gautier amène cette fois le spectateur a véritablement entrer dans le village. Une immersion dans la vie quotidienne de ses plus de 150 habitants qu'ils soient compagnons, salariés, bénévoles ou responsables. Objectif : montrer ce qui se passe dans cette communauté qui vit (sans aucune aide ni subvention) avec pour seul moteur « l'engagement écologique, économique, politique et humanitaire » tout en proposant en parallèle le regard de politologues, sociologues, historiens, sur cette aventure utopique devenue réalité.

A l'image du Village Emmaüs Lescar-Pau, le documentaire « Parlons utopie » est un film militant. Le réalisateur Dominique Gautier le reconnaît volontiers ; le regard que pose le documentaire de 75 minutes sur cette micro société alternative qui se développe aux portes de Pau est « positif et bienveillant ». A l'entendre, il serait de toute façon difficile d'en être autrement. D'ailleurs c'est le Village qui a financé en grande partie le projet. Une collaboration entre le Village Emmaüs et le documentariste qui ne date pas d'hier. « Je connais bien le village et ceux qui l'investissent. Cela fait 6 ans que je réalise régulièrement des films courts sur des manifestations ou opérations particulières qui sont organisées ici. » Et si l'idée de monter un documentaire en long métrage plus généraliste lui trottait dans la tête depuis un moment, c'est bien la réalisation du film I Feel Good, qui a accéléré les choses. « Le film est une comédie et offre une vision fictionnelle sur le village. Avec notre documentaire, « Parlons utopie », l'ambition est de répondre aux questions que le public peut se poser sur le village, montrer ce qui se passe réellement, la vie quotidienne des compagnons et compagnes, salariés et responsables en leur donnant la parole. »

"Montrer que quelque chose d'autre est possible"
A ces témoignages en « interne », s'ajoute en parallèle les réflexions de sociologues, politologues, historiens ou encore élus locaux qui donnent leur point de vue sur le caractère alternatif du projet, que ce soit dans sa relation au travail, et à l'économie, à l'écologie ou encore à la culture. Des points de vue là encore bienveillants mais qui permettent de démontrer selon le documentariste « qu'à côté de la théorie, la pratique de cette utopie alternative est possible ». Pour Germain Sarhy, le responsable du village, ces regards croisés entre la parole des compagnons, souvent très fortes quant à leur propre dessein de vie, de travail et de vie en collectivité, et celles des chercheurs, c'est aussi « montrer que les rencontres que l'on a pu faire et l'ouverture que nous avons pu avoir, nous ont permis d'évoluer et de mettre en pratique toutes ses théories alternatives. Et inversement, les économistes et sociologues s'appuient sur ce qui se passe ici pour nourrir leur réflexion et avancer dans leur démarche intellectuelle ».
Au total, le responsable n'est pas peut fier de constater que le film est bien à l'image du Village militant, qui ne se contente pas d'être seulement ce qu'en voit ses visiteurs : un immense bric-à-brac. « Dans le documentaire, nous remettons pas mal de choses en cause. Ca peut surprendre qu'un groupe aille aussi loin dans l'engagement politique, environnemental, social et solidaire. Mais nous espérons aussi ainsi redonner envie aux gens de s'investir dans ce type de projet alternatif, c'est d'ailleurs notre premier but que de montrer que quelque chose d'autre est possible. On démontre qu'on peut avoir une originalité de démarche et d'engagement sans être marginal... »

Un appel aux associations, médiathèques, cinémas Arts et Essais
Mais, produit en dehors des circuits habituels, un autre combat attend le responsable du village et le documentariste : celui de la diffusion de leur film documentaire, même si une première projection est organisée au cinéma le Méliès à Pau ce vendredi 30 novembre à 20h. « Il nous faut trouver d'autres cinémas comme le Méliès, qui accepte de nous diffuser et de proposer à la suite un débat. Nous sommes tout prêts à la contradiction, et à être mis face à nos limites... Ce sont les apports extérieurs qui aident à réfléchir et à avancer », soutiennent les deux hommes. Pour une diffusion à plus large échelle, l'appel est donc lancé aux réseaux associatifs et militants, aux médiathèques et cinémas d'arts et essai des Pyrénées-Atlantiques, de la région et au-delà ! Autres options pour les particuliers: se procurer le DVD du documentaire (10€) directement auprès du village Emmaüs Lescar-Pau.

Bande annonce du documentaire "Parlons Utopie": https://www.youtube.com/watch?v=7lJq4B9r4JQ

 

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5450
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !