aqui.fr a besoin de vous : Soutenez nous !

29/01/15 : Le campus palois de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour ouvre ses portes aux lycéens, à leurs parents, et à tous ceux qui souhaitent des informations sur l’université, le samedi 31 janvier, de 9h à 14h.

29/01/15 : Bonne nouvelle pour l'aéroport de Biarritz au lendemain de la présentation des voeux de son directeur Didier Riché,aux élus et acteurs économiques du Pays basque la compagnie Swiss Air assurera à partir du 21 juin une liaison Genève-Biarritz.

27/01/15 : L'humoriste Sandrine Alexi sera sur la scène du théâtre Ducourneau d'Agen le samedi 31 janvier à 20h30 où elle imitera stars du showbiz et politiques. Carla Bruni, Céline Dion, Roselyne Bachelot et bien d'autres ne seront pas épargnées !

27/01/15 : Le cinéma art et essai Les Montreurs d'images à Agen organise son traditionnel festival « Cinéma et Justice » du 29 janvier au 1er février. Films, débats, dédicaces et table ronde autour d'une « Justice sans Juge ? » seront proposés.

27/01/15 : Conférence du philosophe André Comte-Sponville le samedi 7 février à 20h15 au théâtre Georges-Leygues de Villeneuve-sur-Lot. Il est indispensable de réserver sa place au 05.53.40.49.49. L'entrée est libre.

26/01/15 : A partir du 28 avril 2015 et jusqu'au 1er septembre, deux vols hebdomadaires auront lieu entre Pau et les villes italiennes de Naples et de Bari, a annoncé Patrick de Stampa, le président de la Chambre de commerce et d'industrie Pau Béarn.

26/01/15 : Marie-José Dussaucy, qui se présentait pour le FN sur le canton d'Ustaritz (64), s'est vue retirer sa candidature après que des propos anti-arabes et anti-musulmans aient été publiés sur son compte Facebook. L'intéressée a affirmé avoir été piratée.

25/01/15 : La colère de Jean-René Etchegaray, maire de Bayonne, plutôt discret, s'est exprimée aujourd'hui sur Twitter: "La menace pesant sur la CAF - Caisse d'allocations- est une très mauvaise nouvelle pour notre territoire. La Ville et l'Agglo refusent ce diktat.

22/01/15 : La N'Py Cup fera étape le samedi 24 janvier sur le domaine de ski du Grand Tourmalet (65). Village test consacré au matériel de glisse, compétition de haut niveau, démos Big air, dégustation de produits locaux... De multiples animations sont prévues.+ d'info

22/01/15 : Le FN a investi des candidats dans 16 cantons des Pyrénées-Atlantiques, pour les élections départementales, autant au Pays basque qu'en Béarn, et sur la base des meilleurs scores obtenus aux européennes. Deux autres cantons au moins devraient suivre.

22/01/15 : Le Tour de France, qui sera présent du 12 au 15 juillet à Pau, verra le peloton traverser le centre ancien et le secteur piéton (rue Joffre) lors du départ de l'étape vers Cauterets. Une "allée" de textes dédiés aux victoires du Tour sera aussi créée+ d'info

21/01/15 : Le CIJA vient d'éditer une plaquette relative à une utilisation précautionneuse du net, afin de préserver l'image du jeune, son identité numérique.+ d'info

21/01/15 : La foire antiquité et brocante de Pau réunira 150 exposants venus d'Aquitaine et de diverses régions de France le samedi 24 et le dimanche 25 janvier, au parc des expositions. Elle sera ouverte de 9h à 19h. Entrée 3 €, gratuit -15 ans+ d'info

21/01/15 : Le club alpin français organise un week-end telemark les 24 et 25 janvier dans la station de Gourette (64). Le samedi, une initiation est prévue pour découvrir cette façon de skier tout en souplesse et en élégance. Une course aura lieu le dimanche.+ d'info

20/01/15 : Le département des Landes affiche un taux de croissance démographique 2 fois plus élevé que la moyenne nationale.

19/01/15 : La célèbre compagnie israélienne de danse Batsheva présentera la chorégraphie " Sadeh 21", de Ohad Naharin, le mardi 20 janvier à 20h30, au Zénith de Pau. Une œuvre "où le moindre geste témoigne d'un choix esthétique". + d'info

17/01/15 : Entre 10 et 40 centimètres de neige fraîche sont tombés depuis vendredi sur les stations de ski des Pyrénées. A titre d'exemple, la Pierre-Saint-Martin possède un "manteau" de 90 à 110 cm, Gourette de 50 à 120 cm et le Grand Tourmalet de 80 à 120 cm.+ d'info

17/01/15 : Les meilleurs chevaux de saut d'obstacles de l'hiver vont s'affronter dimanche sur l'hippodrome de Pau pour le Grand prix Biraben foie gras (prix André Labarrère). Celui-ci sera disputé sur un parcours de 5 300 mètres, hérissé de 20 obstacles.+ d'info

16/01/15 : Alain Rousset ne sera pas le seul puisque JF Macaire depuis Poitiers a fait savoir à JC. Cambadélis qu'il serait candidat pour conduire la liste du PS aux régionales de décembre dans la nouvelle région née de l'Aquitaine, Poitou-Charentes et Limousin

#aquiabesoindevous !



proprietes-rurales.com
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/01/15 | César 2015: l'Aquitaine représentée dans 11 catégories

    Lire

    L'Académie des César vient de dévoiler les nominations avant la cérémonie du 20 février. Parmi les nominés, 4 films soutenus par l'Aquitaine: "Les Combattants" de Thomas Cailley nommé dans 9 catégories dont meilleur film, meilleur premier film, meilleure actrice et meilleur espoir masculin, "Eastern boys" de Romain Campillo dans 3 dont meilleur film et meilleur réalisateur, "Fidelio, l'odyssée d'Alice" de Lucie Borleteau pour le meilleur premier film et "Inupiluk" de Sébastien Betbeder en lice pour le meilleur film de court-métrage. Au total, l'Aquitaine sera représentée dans 11 catégories.

  • 28/01/15 | Le photographe Jean-Marie Perier à la médiathèque de Biarritz

    Lire

    Samedi 31 janvier pour la 6e édition des Rencontres Koeguy, le photographe, metteur en scène et auteur Jean-Marie PERIER présentera son livre "Loin de Paris" à la Médiathèque, de 15h à 16h30 avant de participer à une séance de dédicaces avec la Librairie Darrigade. Photographe de "Salut les copains" dans les années 60 côtoyant toutes les idoles de l’époque, il a également travaillé pour plus de 600 productions publicitaires à Los Angeles et New York avant de réaliser des longs métrages pour le cinéma et la télévision. Jean-Marie Périer a aussi écrit 11 livres dont "Casse-toi!" en 2010.

  • 28/01/15 | Pom Bistro élue « produit de l’année »!

    Lire

    Pom Bistro, la marque grand public de Cité Gourmande située à Agropole à Agen lancée au printemps 2014 vient d’être élue « produit de l’année ». Après la reconnaissance par le milieu professionnel au SIAL obtenue par les churros de Pomme de Terre, c’est au tour des consommateurs de décerner un prix à Cité Gourmande et à sa gamme grand public pour la qualité des produits Pom Bistro proposés en GMS.

  • 28/01/15 | « Immigration : ces différences qui nous enrichissent... »

    Lire

    La Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne/CIED Moyenne Garonne organise une conférence débat le vendredi 6 février à 18h30 dans ses locaux sur le thème de l' « Immigration : ces différences qui nous enrichissent... » en présence notamment de Jean-Claude Guicheney (chargé de mission au CESER), Luc Paboeuf (Président du CESER) et Manuel Dias Vaz (Sociologue, Président du Réseau Aquitain pour l’Histoire et la Mémoire de l’Immigration, vice-président du CESER).

  • 28/01/15 | Une Fondation pour la culture et les civilisations à Bordeaux

    Lire

    La fondation -dont les membres sont la ville de Bordeaux, le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux et la Crédit Agricole d'Aquitaine- a fixé son premier cap après avoir été déclarée d'utilité publique en décembre dernier. Au programme : obtenir la reconnaissance du vin comme patrimoine culturel, valoriser et diffuser les connaissances et aider la recherche. Le premier chantier de cette fondation nouvelle est de taille : il s'agit de la Cité des Civilisations et du vin qui ouvrira en 2016

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture

Société | Les 3èmes Rencontres «Au doigt & à l’œil » de l’An@é ont bel et bien mis les « Savoirs en tête»

13/12/2012 | Le compte rendu des conférences organisées dans le cadre des 3èmes Rencontres organisées par l'An@é.

Conférence dans le cadre des 3èmes rencontres Au doigt & à l'oeil

Ce 12 décembre, le Rocher Palmer à Cenon a accueilli les 3ème rencontres « au Doigt et à l’œil », organisées par l’Association nationale des Acteurs de l’Education (ANA2) sur les questions liées à l’intégration du numérique à l’Ecole. Au-delà des outils et des usages, ce troisième tome des rencontres de l’An@é se consacrait à la véritable révolution que provoque le numérique sur l’ensemble de l’environnement du système éducatif. Des débats et échanges d’une particulière acuité puisque qu’organisés la veille de la présentation par Vincent Peillon, Ministre de l’Education, du projet de loi pour la Refondation de l’Ecole.

Parce que, comme l’a rappellé en introduction Michelle Laurrissergues, Présidente de l'An@é, «on ne peut pas adapter l’école d’hier en rajoutant là un outil, là un jeu sérieux, ou là un tableau numérique,  mais en repensant tout l’environnement éducatif», c’est donc un certain nombre de savoirs liés à cet environnement qu’il faut repenser, revoir, voire revisiter en cause à l’obscure clarté de la lumière numérique. Une adaptation de nos savoirs qui commence de manière primaire et logique au niveau… de notre cerveau, l’organe de la connaissance et de l’apprentissage.

Un cerveau qui évolue peu...Si on fait évoluer nos méthodes d’apprentissage, si on y intègre de plus en plus une dimension numérique, cela est-il le signe de l’évolution de nos cerveaux ou bien, au contraire le générateur de l’évolution de nos cerveaux? Pour Bernard Claverie, Professeur des Universités, Directeur de l’Ecole Nationale Supérieure de Cognitique, les choses sont claires, « l’évolution du cerveau doit être démystifiée. Elle ne peut se mesurer qu’en million d’années». «Les technologies ne s’accélèrent donc pas en fonction d’une quelconque évolution du cerveau, et, inversement le cerveau n’évolue pas au rythme de l’évolution technologique, grandement accélérée sur les 5 dernières générations de toute l’histoire de l’humanité»

... mais dont nous adaptons l'utilisation Pourtant on le constate, on ne lit pas comme avant, on n’écrit pas comme avant, on ne mémorise pas comme avant, on n’apprend pas comme avant. Si le cerveau n’évolue pas anatomiquement par rapport aux technologies, la confrontation du cerveau aux technologies modifie en revanche son mode fonctionnement. Premier constat de Bernard Claverie, «plus nous apprenons, plus nous modifions l’utilisation des zones du cerveau.» Second constat : selon que l’on soit utilisateur de livres ou utilisateur de numérique, nous n’utilisons pas les mêmes zones du cerveau.
Pour autant, le cerveau garde une partie de son mystère. En effet, comme les futures technologies ne peuvent pas être prévues, on ne peut pas savoir comment le cerveau va s’y adapter dans son mode de fonctionnement. En tout cas, une chose est sûre pour Bernard Claverie, « l’homme du futur ne sera pas un sur-homme, mais simplement un homme qui apprendra de manière différente» dans un environnement où l’information sera véritablement partout. En effet, depuis l’an 2000 l’humanité produit tous les deux ans la même masse d’information qu’elle avait été en capacité de produire en 4000 ans d’histoire de -2000 av JC à +2000… Autant dire un système d’information pervasif auquel l’école, va bien devoir non seulement s’adapter mais aider au mieux les citoyens de demain à savoir maîtriser.

Un approche translittérastique de l'informationPour cela, Vincent Liquète, responsable de la spécialité «Documentation et Système d’information»,
propose une approche translittéracique de l’information et des savoirs, autrement dit une approche mobilisant toutes les sources médiatiques possibles. Selon lui dans ce monde hyper informationnel ou en passe de l’être, « il ne serait plus tenable d’organiser le système scolaire dans la tradition de média de masse, mais plutôt d’opter pour un modèle transmédia », développant ainsi une véritable « culture du numérique.» qui permettait ainsi des réflexions autour de la compréhension et de l’appréhension des systèmes d’information, d’intégrer davantage la culture visuelle ou encore de mieux identifier, et caractériser les styles cognitifs propres à chaque élève.
  
Après une première pause pour un temps d’échange en ateliers,  c’est Joël de Rosnay Docteur es Sciences et futurologue, qui a repris les conférences de cette journée « Savoirs en tête». L’occasion pour lui d’évoquer dans un échange avec Antoine Chotard, Responsable de la veille à AEC et Marcel Desvergne Vice-Président d’An@é différents enjeux et défis d’avenir pour l’éducation.

Marcel Desvergne, Joël de Rosnay et Antoine Chautard

"Pas hyper fana de l'e-éducation"Pour lui, l’éducation, doit suivre le pas de la société qui est en cours d’évolution «de la rigidité à la fluidité ». Il faut donc «passer d’une éducation pyramidale à une éducation fluide où chacun apporte sa pierre à l’édifice, il faut aller vers le « co-», le partage, avoir une approche systémique». Une logique qui va assez bien dans l’idée de partage de donnée, de projet collectif, d’ouverture que facilite l’introduction du numérique dans la classe. Pour autant, si Joël de Rosnay voit non sans humour, dans les jeunes d’aujourd’hui et de demain, des « hybrides, des mutants biogéolocalisés, très différents de ce que nous sommes » il reconnaît bien volontiers que c’est aux profs de « faire l’effort de les comprendre pour qu’ils apprennent de façon multidimensionnelle, et non plus strictement pyramidale ».
Pour autant, il ne s’avoue pas «hyper fana de l’e-éducation». Comprendre ici que le numérique, à l’école, comme ailleurs ne doit pas sombrer dans la «gadgetterie». Classe immersive, pour permettre une interaction entre élèves, professeur et les parents, pourquoi pas… Mais rappelle-t-il, « il existe une interaction extraordinaire qui s’appelle le dialogue et le lien humain. La force de la classe du futur sera sa capacité à échanger. Le lien technologique c’est très bien mais le lien humain, c’est encore mieux.» Même logique sur ces nouveaux usages de gamification à l’école, qui utilise le « jeu sérieux » pour faire passer un savoir. Il rappelle qu’ici, le numérique n’a rien inventé : « simuler la réalité, entrer dans des jeux de rôle, c’est ce que font les enfants depuis toujours, c’est l’apprentissage de la vie de manière pluridisciplinaire, c’est une pratique de la complexité. »

Virtuel et bénéfices dans le réelDans l’après-midi, loin de la prospective, la conférence «Entreprise, pratiques sociales et école, regards croisés» a ramené les participants à la journée au cœur de préoccupation très concrète l’école, les usages numériques certes, mais pour quelle conséquence en terme d’emploi? Quel est le regard des entreprises sur ces jeunes de la génération dite Y ?
Pour Nayra Vacaflor, Docteur en sciences de l’information et de la Communication, au regard des pratiques sociales des jeunes, «l’école ne peut plus nier les écrans». Les jeunes sont déjà dans une très large majorité dans une quotidienneté numérique non seulement pour communiquer mais aussi dans une fonction de méta communication qui donne naissance au divertissement. L’absence de mobile va, pour eux, jusqu’à devenir une gêne sociale notamment en raison de l’absence cette quotidienneté du numérique dans le rapport aux autres.
Quant aux risques d’isolement que pourrait créer une immersion dans un monde virtuel, Nayra Vacaflor considère qu’il s’agit avant tout d’une question de génération, les jeunes sont de plus en plus sensibilisés et vont même jusqu’à développer des usages insoupçonnés grâce auquel le virtuel retrouve des bénéfices dans le réel. Elle cite en exemple les réseaux sociaux qui ont donné lieu à des mobilisations physiques plus grandes pour sortir, manifester, voire renverser des gouvernements.

Trop confiance dans les sytèmes d'informationDu point de vue de l’entreprise, Emeric D’Arcimoles, Directeur chargés des relations institutionnelles pour le Sud Ouest au sein du groupe Safran, ils observent trois points négatifs c’est chez les jeunes du numérique. Le premier d’entre eux, est « le manque total de sens critique. Peut-être est-ce une des caractéristiques à corriger du serious game ? En tout les cas, dans le cadre de l’entreprise, ils font trop confiance aux systèmes sophistiqués alors même qu’ils n’en connaissent pas les sources. C’est un vrai problème.»  Autre observation faite auprès des nouvelles générations, « les jeunes sont le plus souvent stupéfaits des responsabilités personnelles qui leur incombent ». Notamment dans les métiers de la sécurité, « on passe un temps fou à leur expliquer qu’en raison des normes très précises ils ont dans leur tâche de tous les jours au sein de l'entreprise une responsabilité personnelle.» Enfin, Emeric D’Arcimoles se désole également de constater que cette nouvelle génération, «n’a aucune notion de l’économie de l’entreprise.». Mais au-delà de ces critiques il reconnaît volontiers que les jeunes s’adaptent «remarquablement» lorsqu’il s’agit de travailler en transversal ou d’associer des technologies différentes.

Pour amoindrir le choc de la rencontre entre l’entreprise et le jeune, Emeric D’Arcimoles, tout comme Agnès Passault, Présidente d’Aquitem et membre du Syndicat Régional des Professionnels de l’informatique et du numérique en Aquitaine, prône «un rapprochement entre entreprise et l’école». Pour une meilleure connaissance mutuelle mais aussi ajoute Agnès Paillot pour «une meilleure connaissance des formations. De nombreux recruteur n’ont pas idée de la cartographie des diplômes».  Globalement, selon elles, les PME ont besoin de communication, «c’est primordial » ; «le numérique doit permettre une continuité entre l’école et l’entreprise et  non pas un point de rupture et d’incompréhension entre les générations.»

Les perspectives, entre décentralisation et nouveau projet de loiEn conclusion de la journée, Alain Rousset, Président de la région Aquitaine (par vidéo), Jean-Louis Nembrini, Recteur de l’Académie de Bordeaux, et Jean-Marc Merriaux, Directeur national du Centre national de documentation pédagogique ont évoqué les perspectives possibles du numérique à l’école sur les territoires.  Le premier évoque la décentralisation espérée à la fois d’un service d’orientation mais aussi à terme d’une partie des lycées et notamment la filière professionnelle. Tandis que les deux autres intervenants reviennent sur le projet de loi prochainement présenté portant «Refondation de l’école » à travers la « refondation de ses objectifs», mais aussi la refondation de la formation des maîtres. Pour autant si le choix des outils devrait aller en s’assouplissant, les programmes et diplômes doivent quant à eux être fermement maintenus au niveau central estime Jean-Louis Nembrini. Une manière selon lui de «dépasser les risques d’émiettement sur le territoire tout en permettant de maintenir une équité territoriale et sociale.»

Jean Marc Merriaux, revient lui aussi sur ce projet de loi. Il souligne d’ailleurs que le texte du projet évoque la question de l’éducation au média, à l’information et à la culture numérique à cinq reprises, tant au primaire, collège et lycée. Une culture du numérique par ailleurs très présente et souvent appelée de leurs vœux par les intervenants de la journée. Car en numérique comme ailleurs, c’est bien les références culturelles de l’individu qui lui donnent ses repères et facilitent l’assimilation et la compréhension de son environnement. Pourquoi en serait-il différent pour les approches éducatives numériques ?

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3280
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

Dominique Ragon et Chloé Alix Société | 29/01/2015

Dominique et Chloé deux contrats de génération deux profils atypiques

Luc Paboeuf (à g), Président du Conseil Economique, Environnemental et Social (CESER) d'Aquitaine et Pierre Héritier (à d), ancien dirigeant National de la CFDT et fondateur du LASAIRE Société | 29/01/2015

Grande région: des enjeux économiques et sociaux mais pas sans participation de la société civile

Le tribunal de Bordeaux Société | 28/01/2015

Procès Bettencourt : François-Marie Banier, un personnage haut en couleurs

Une partie des jeunes aquitains sélectionnés pour participer à la finale des 43èmes Olympiades des métiers à Strasbourg Société | 28/01/2015

55 jeunes aquitains à Strasbourg pour la finale nationale des 43èmes Olympiades des Métiers

Le procès Bettencourt, un procès très médiatique Société | 27/01/2015

Bettencourt : les avocats de la défense abattent leurs dernières cartes pour faire renvoyer le procès

Bilan 2014 du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale à l'IRTS talence Société | 26/01/2015

Plan conte la pauvreté et pour l'inclusion, focus sur "la garantie jeune": bien mais peut mieux faire

Le procès Bettencourt s'est ouvert ce 26 janvier à Bordeaux Société | 26/01/2015

Premiers rebondissements dans le procès Bettencourt à Bordeaux

Science Po Bordeaux et le Conseil régional font aujourd'hui et mardi le tour de 6 lycées aquitains Société | 27/01/2015

Sciences Po Bordeaux recrute dans les lycéens aquitains

Le détecteur de fumée, obligatoire dans tous les logements dès le 8 mars Société | 24/01/2015

Attention aux feux domestiques en Dordogne

Signature de la convention pour la promotion de la santé entre l'ARS et le Conseil régional Société | 23/01/2015

Le bien-être des jeunes au programme des lycées Aquitains

Des expositions et des conférences étaient organisées toute la journée pour célébrer les 40 ans de la MSHA Société | 23/01/2015

La Maison des Sciences de l'Homme a fêté ses 40 ans

Pour la venue de la ministre, deux débats étaient organisés à la maison de la promotion sociale, à Artigues-près-Bordeaux Société | 20/01/2015

La ministre du logement entame son "Tour de France de la construction" en Aquitaine

Jean-Michel Lambert, juge emblématique de l'affaire Grégory Société | 23/01/2015

Le juge Lambert invité à débattre à l'Institut du Journalisme de Bordeaux

Signature d'une convention sur l'intelligence économique entre la préfecture d'Aquitaine et la Route des lasers Société | 22/01/2015

La Route des Lasers protège son intelligence économique

Rassemblement du 11 janvierr 2015 à Bordeaux Société | 18/01/2015

Tribune libre: "Charlie sans Charlie"

Thierry Mandon, secrétaire d'Etat à la réforme de l'Etat et à la simplification Société | 19/01/2015

A Bordeaux, Thierry Mandon met en avant la volonté de transformation numérique de l'Etat

Les quatre dessinateurs lors de la soirée de soutien à Charlie hebdo à Périgueux Société | 18/01/2015

250 personnes à la soirée périgourdine de soutien à Charlie hebdo

Le chantier de raccordement de la LGV SEA à Ambarès, au nord de Bordeaux Société | 18/01/2015

En 2015, la SNCF « continue et accélère les grands chantiers » en Aquitaine

L'émission 4 médias est diffusée en partenariat avec aqui.fr, l'écho des collines et le courrier de gironde Société | 17/01/2015

4 médias : une émission spéciale sur l'écosystème Darwin

C'est le premier dispositif de ce type en Aquitaine et le troisième en France Société | 16/01/2015

Bordeaux se dote de la première "cabine téléphonique pour les sourds" d'Aquitaine