Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Les 70 ans du 1er vote des femmes célébrés en préfecture à Agen

05/06/2015 | A l'occasion des 70 ans du 1er vote des femmes en France un après-midi débat autour de la place de la femme dans la société d'aujourd'hui était organisé à Agen.

Table ronde autour du prinicpe d'égalité homme femme dans l'engagement politique

Le 29 avril 1945 les femmes étaient pour la première fois autorisées à voter. 70 ans après où en est le principe d'égalité homme/femme dans l'engagement politique et quelle place occupent les femmes dans la vie publique ? Telles étaient les questions débattues lors des deux tables rondes organisées le 3 juin dernier à la préfecture à Agen à l'occasion de cet anniversaire. Politiques et responsables d'association étaient invités à témoigner mais également Raymonde Daniel, 92 ans et actrice de ce 1er vote...

« Depuis cette date du 29 avril 1945 je me fais un devoir de voter à chaque élection ! » Âgée de 92 ans Raymonde Daniel a connu l'époque où les femmes n'avaient pas le droit de voter. « C'était un honneur pour moi de me rendre aux urnes, se souvient-elle. Cela nous a donné de l'autorité de l'importance aux yeux des hommes », même s'il a fallu s'imposer pour voter. « Avec mon mari, il n'y a pas eu de problème, en revanche, avec mon père ce fut une toute autre histoire... » Même son de cloche du côté de Suzanne Tastayre. A l'aube de ses 21 ans lors du premier vote des femmes, trop jeune elle n'a pas pu se rendre aux urnes... Pour elle, ce vote était « une victoire, une vraie avancée pour toutes les femmes, » même si toutes deux reconnaissent qu'à l'époque personne n'en parlait véritablement. « D'ailleurs, il a fallu du temps pour que les mentalités changent et que les femmes votent », ajoute Bertrand Solès historien agenais. « Arrêtons de légiférer pour donner une place aux femmes ! » Raymonde Daniel et Suzanne Tastayre étaient les deux marraines de l'après-midi débat organisé par le préfet de Lot-et-Garonne Denis Conus le 3 juin à Agen à l'occasion de l'anniversaire du 1er vote des femmes. Devant ces deux témoins, politiques et responsables d'association ont débattu sur la place des femmes dans l'engagement politique et la vie publique. Les dernières élections départementales furent mises en avant comme un acte déterminant pour que les femmes soient élues. Nathalie Bricard et Sophie Gargowitsch, deux nouvelles conseillères départementales, se sont d'ailleurs « agacées » contre cette loi. « Nous aurions aimé être élues grâce à nos compétences et non avec l'aide d'une loi sur la parité. Il faudrait arrêter de légiférer pour donner une place aux femmes. Aussi, nous aurions souhaité qu'on y arrive seule. Mais apparemment ce n'est pas possible ! » Pour Lucette Lousteau actuelle et première femme députée du Lot-et-Garonne « les femmes ont été élues grâce à leurs compétences. » Le femme … une mère avant tout ? Pendant cet après-midi de débat, si les échanges voulaient mettre en avant le rôle de la femme dans la vie publique et politique, certaines comme Clémence Brandolin-Robert, conseillère départementale, adjointe au maire et directrice des services d'une communauté de communes, ont rappelé qu'elles avaient également un rôle de mère. « J'ai un certain nombre de réunions le soir et ayant un enfant de 6 ans je ne peux être présente partout, a-t-elle raconté ». Le rôle de « maman » fut donc mis en avant. Olivier Paillaud, président de l'AMARE et directeur de la Mission locale de l'Agenais, de l'Albret et du Confluent de répondre « quid du conjoint ? ». D'ailleurs ce dernier a alerté l'assemblée en montrant son pessimisme sur le fait qu' « aujourd'hui les jeunes de 15-25 ans se dirigent pour les hommes vers les métiers manuels et pour les femmes vers le sanitaire et social et l'aide à domicile ». Alors comment lutter contre les stéréotypes ? Un travail indispensable à faire aujourd'hui, d'après lui. Comment concilier sa vie d'épouse, de mère et sa vie professionnelle ? Une question qui peut se masculiniser ? Et n'était-ce pas un choix de vie que d'être élu et de poursuivre ses activités professionnelles ? Alors oui certes il est légitime de se demander comment une femme peut concilier une vie d'épouse, de mère et de salariée, mais n'est-il pas aussi judicieux de masculiniser cette question ? Comment un homme peut concilier sa vie d'époux, de père et de salarié ? L'égalité homme/femme s'installera véritablement dans notre société lorsque peut-être la femme tiendra un autre discours que « je ne peux pas j'ai un enfant ». A la femme sans doute d'accepter d'être l'égale de l'homme...

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
1396
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !