Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/20 | Sénatoriales en Gironde : des confirmations et une première pour EELV

    Lire

    Le résultat des élections sénatoriales en Gironde vient de tomber. Cinq des six sortants ont été élus. Ainsi Nathalie Delattre(MR), Laurence Harribey(PS), Florance Lassarade (LR), Alain Cazabonne (MoDem), Hervé Gillé (PS) retrouveront donc la chambre haute. C'est Monique De Marco, l'écologiste ex Vice-Présidente du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine qui hérite du sixième siège. C'est la première fois qu'un sénateur écologiste est élu en Gironde.

  • 27/09/20 | Sénatoriales en Haute-Vienne: le sortant sanctionné au profit du PS

    Lire

    Carton plein en Haute-Vienne pour les deux candidats PS Isabelle Briquet, ex maire du Palais sur Vienne, et Christian Redon Sarrazy, maire de Meuzac, qui sont élus au deuxième tour avec respectivement 480 voix et 408 voix. Le maire de Limoges Emile Roger Lombertie (LR) échoue avec 380 voix. Quant au sortant Jean-Marc Gabouty (DVC), il ne totalise que 232 voix...

  • 27/09/20 | Dans les Deux-Sèvres, la droite reste au Sénat

    Lire

    Dans les Deux-Sèvres, le sénateur sortant Philippe Mouiller(LR) est arrivé en tête au premier tour avec 753 voix sur 1101 voix exprimées (il en fallait 551 pour être élu). À l'occasion du second tour, c'est l'actuel président du Conseil départemental Gilbert Favreau (LR) qui a été choisi par les grands électeurs, avec 424 voix, soit 39 voix de plus que son adversaire socialiste Nathalie Lanzi.

  • 27/09/20 | Elections sénatoriales en Creuse, la gauche conserve ses 2 sièges

    Lire

    Ce 27 septembre, les grands électeurs creusois n'ont pas fait durer les suspens pour le sénateur sortant socialiste, et ancien président du Conseil départemental Jean-Jacques Lozach, assuré de sa réélectio, d'une courte tête, dès le 1er tour avec 50.74% des voix. Il aura fallu en passer par le second tour pour finalement voir l'autre sénateur sortant Eric Jensannetas également reconduit pour un nouveau mandat avec 43,5% des voix.

  • 27/09/20 | Elections sénatoriales en Charente: le PS ne réussit pas son pari

    Lire

    C'était joué dés le premier tour pour la sénatrice socialiste Michèle Bonnefoy, qui, raflant 60,5% des voix repart ce 27 septembre pour un 3ème mandat. Suite à la défection de l'autre sénateur sortant PS Michel Boutant, c'est finalement le candidat François Bonneau, divers droite, qui s'est imposé (50,4% des voix) et occupera désormais le second fauteuil de sénateur du département, qui voit de ce point de vue là son équilibre politique bousculé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Les acteurs de la lutte contre la pauvreté en conférence à Bordeaux

22/01/2020 | Les représentants néo-aquitains de la lutte contre la pauvreté se sont réunis en conférence régionale, ce mardi 21 janvier, dans le cadre de la stratégie nationale.

Julien Roux, conseiller du délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté, clôt la conférence avec les intervenants

Sciences Po Bordeaux a accueilli la conférence régionale des acteurs de la lutte contre la pauvreté rassemblant partenaires institutionnels, associatifs et entrepreneuriaux. L'occasion, presque un an après le lancement de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, de dresser les premiers bilans des groupes de travail alors mis en place. La majeure partie du temps a été consacrée aux témoignages de personnes concernées par des situations diverses de précarité et d'isolement. Un temps d'écoute pour appréhender au mieux leurs attentes, à l'aube de la deuxième année d'action en Nouvelle-Aquitaine.

"Qui signifie pour vous être inséré ?" "C'est quoi trouver sa place ?" "Vers qui se tourner suite à un licenciement ?" Un an après le déploiement de l'action gouvernementale en régions, jeunes sans emploi et chômeurs de longue durée sont invités à exprimer leurs attentes pour sortir de la pauvreté. Parmi eux, Nezha témoigne d'une voix tremblante : « être insérée, c'est un retour à l'emploi à temps plein et pouvoir s'affranchir des aides financières. » La mère de famille est en instance de divorce à 44 ans et a engagé des procédures judiciaires pour violences conjugales. Ces procédures ont un coût élevé.
En Nouvelle-Aquitaine, 4040 solutions d'accompagnement ont été mises en place pour les allocataires de minimas sociaux. Pas toujours facile de s'y retrouver dans ce dédale administratif sans l'aide de la Caisse d'Allocations Familiales par exemple, où Nezha a trouvé les bons interlocuteurs. La mère de famille plaide néanmoins pour une meilleure coopération entre acteurs territoriaux afin de ne pas devoir raconter à plusieurs reprises son histoire personnelle, source d'émotions vives. La piste de réflexion est entendue par les responsables des groupes de travail.

"On ne peut pas s'en sortir seul"

Tiffany, 19 ans, est quant à elle accompagnée par la mission locale de Royan (17) depuis 2014 et tente de décrocher un emploi en coiffure esthétique depuis la fin de ses études. Alors, quand on lui demande quelle est sa priorité, la réflexion est courte : avoir un travail qui permette de vivre décemment. En Nouvelle-Aquitaine, 24 400 jeunes sont accompagnés dans le cadre du Parcours contractualisé d'accompagnement vers l'emploi et l'autonomie, en lien avec les missions locales. L'objectif est de créer des passerelles entre jeunes demandeurs d'emplois et entreprises.
Le groupement Mérignac Association Services, représenté par l'accompagnatrice socioprofessionnelle Maryse Barraud, travaille aussi dans cette optique en proposant des contrats d'insertion. C'est ainsi que Bruno, 55 ans, travaille sur un chantier d'insertion depuis 3 mois. « Au premier bulletin de salaire, j'ai tout regardé parce que je n'avais plus l'habitude » avoue t-il. Sortir du cycle vicieux post-licenciement après 30 ans dans la logistique a été difficile, lui qui pensait pouvoir s'en sortir seul. Les dispositifs d'aides existent, le plus dur est d'oser pousser leur porte.

Dire "allocataire", et pas "bénéficiaire"

Les douze départements de la Nouvelle-Aquitaine ont signé l'an dernier la Stratégie pauvreté dans les territoires avec l’État. Le plan d'action qui en découle vise à accompagner les collectivités territoriales dans leurs missions grâce à des financements. La Nouvelle-Aquitaine s'est ainsi vue octroyer 135 millions d'euros en 2019. Un chiffre qui grimpe à 177 millions d'euros pour cette année. Isabelle Grimault a par ailleurs été nommée haute-commissaire à la lutte contre la pauvreté en Nouvelle-Aquitaine en septembre dernier. Une manière de « garantir l'ancrage territorial » selon Julien Roux, délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté. L'objectif est maintenant de contractualiser avec les métropoles et les régions. 10 et 2 millions d'euros sont respectivement prévus pour les deux collectivités.
Sur le terrain, des actions ont déjà été déployées. 38 permanences d'accès aux soins de Nouvelle-Aquitaine ont ouvert des antennes mobiles. Dans les écoles primaires des réseaux d'éducation prioritaire, les élèves de CP-CEI bénéficient de petits déjeuners gratuits. Le gouvernement a également revalorisé l'Allocation Adulte Handicapé (AAH) et le minimum vieillesse, concernant respectivement 101 990 et 99 600 Néo-Aquitains. « On préfère le terme allocataire à celui de bénéficiaire » insiste une des intervenantes. Une requête parmi des dizaines d'autres émanant des personnes en réinsertion. Au total, les groupes de travail rassemblent 461 personnes en Nouvelle-Aquitaine pour continuer les réflexions autour de rencontres régulières. Un exemple qui montre que la réinsertion passe déjà par l'écoute et la parole.

Maxime Giraudeau
Par Maxime Giraudeau

Crédit Photo : Maxime Giraudeau

Partager sur Facebook
Vu par vous
3321
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !