17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

17/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient vivre le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Les Boussoles du numérique : inverser les classes pour retrouver le nord ?

14/10/2015 | Pour la troisième année, ces 14 et 15 octobre, les Boussoles du numérique envahissent les salles, hall et couloirs du Rocher de Palmer à Cenon

Présnetation d'outils nuérique pour l'enseignement dans les couloirs du Rochers de Palmer. Ici un tableau numérique tactile

Les boussoles du numériques sont une fois de plus le rendez-vous des acteurs de l'éducation sensibles à la question du numérique à l'école, et à toutes ses retombées pédagogiques, technologiques, scientifiques ou sociales... Autant dire, deux jours pour explorer un (très) large champ des possibles, et des existants, non seulement à travers des débats et tables rondes, mais aussi par la découverte d'initiatives innovantes déployées par des enseignants, ainsi que par la présence de nombreux concepteurs des outils numériques qui sont et seront de plus en plus présents dans nos écoles; du tableau numérique, à la tablette, en passant par les éditeurs de contenus, ou encore l'imprimante 3D et les robots à vocation éducative.

Ce 14 octobre, les Boussoles du numérique a accueilli en son sein, le lancement du « Plan exceptionnel de formation au numérique » par la Direction du numérique pour l'éducation et la Direction générale de l'enseignement scolaire. Un événement dans l'évènement, en total cohérence avec les journées organisées par l'an@é (Association Nationale des Acteurs de l'Ecole). En effet, centré sur les transformations pédagogiques et organisationnelles liées aux usages du numérique, ce plan a pour but de « contribuer au développement d'une réflexion globale sur l'Ecole de demain et montrer comment le numérique sert les objectifs des réformes en cours ».
Dans ce cadre, le focus a notamment été fait sur le dispositif de la « classe inversée », exemple de pédagogie active grandement facilitée par l'outil numérique. En effet, le principe de base du dispositif est d'intervertir le temps des devoirs et le temps des leçons. En pratique, les élèves reçoivent chez eux, des cours préparés par le professeur sous forme de ressources en ligne (en général des vidéos), baptisées « capsules » qu'ils doivent regarder le soir, permettant ainsi de libérer du temps de classe. Ce temps étant alors davantage consacré à des temps d'activité et de travail de groupe, le plus souvent sur des outils numériques (tablette ou ordinateur), afin d'approfondir de manière pratiques les connaissances des élèves. Mais ceux qui en parlent le mieux ce sont encore, les professeurs « inversés », eux-mêmes.

"Apprendre « dans » et « hors » la classe"Dans la bouche de Marie Soulié, professeur de français dans l'Académie de Bordeaux, « les élèves travaillent en îlots, en groupes de travail. Je ne suis plus face à face avec eux, mais côte à côte; mon rôle en classe est désormais d'accompagner, de guider mes élèves dans leur propre apprentissage. Quand j'ai décidé d'enseigner de cette manière, j'ai réellement eu la sensation d'être utile dans mon métier, pour la première fois !» s'enthousiasme-t-elle.
Pour Maxime Treiber, professeur de SVT en lycée, un des avantages de la classe inversée, c'est la possibilité d'apprendre « dans » et « hors » la classe. « Les ressources numériques sont à disposition de l'élève quelques jours ou semaines, avant le traitement du sujet en classe. Donc l'élève peut y aller à son propre rythme, il regarde la capsule quand il veut et a également la possibilité d'y revenir. D'autant qu'après la classe, il pourra aussi retrouver des ressources complémentaires, ou le résultat des projets réalisés en groupe dans la classe ». Car la production de ressources, et même de certaines capsules peuvent être produites par les élèves ou un groupes d'élèves volontaires, souligne pour sa part Amélie Mariottat, professeur de français à Bergerac.
Pour autant, si les exemples pris ici provoquent selon les professeurs un réel enthousiasme de la part « des élèves qui reprennent plaisir à apprendre », mais aussi une bonne acceptation des parents, « qu'il faut absolument informer et associer à la démarche, autant que le chef d'établissement », c'est pour les professeurs une toute autre méthode pédagogique à mettre en œuvre, qui n'est pas, « surtout l'année 0 » des plus faciles, et « fait peur à un grand nombre d'enseignants », avoue Olivier Quinet Professeur à Montpon-Monestérol.

Présentation d'expériences ''classes inversées


Le travail entre pairsEt pour cause, Soledad Messiaen, enseignante de CM1 et CM2 de l'académie de Poitiers, évoque tout un panel de compétences que doit parvenir à développer l'enseignant qui fait le pas de la classe inversée. Pour elle, ça a d'abord été « la prise de conscience » que pour mieux prendre en compte la diversité des élèves d'une même classe, « il fallait s'adapter, créer un nouveau système, être dans le changement permanent pour s'accorder au mieux au élèves. Autre compétence, la confiance déportée sur l'élève, en lui rendant pleinement sa tâche d'élève : apprendre ; et à moi de créer l'environnement dans la classe pour qu'il parvienne. » Autre compétence presque évidents, mais des plus simples : « développer les compétences numériques nécessaires », pour créer des capsules, jusqu'à, en ce qui la concerne, créer son propre site de ressources pour ses élèves. Le tout beaucoup par l'auto-formation pour cette enseignante qui n'était « pas geek du tout !»... Enfin, un point relevé par tous, comme le cœur de la classe inversée : « l'enseignement déporté » ou le travail entre pairs. Les élèves travaillent ensemble, collaborent, se lèvent, échangent d'un groupe à l'autre, se déplacent pour chercher des informations, certains élèves répondent et expliquent à d'autres. Un dernier constat effectué par chacun des enseignants, qui notent d'ailleurs que c'est une bonne chose « autant pour celui qui interroge que pour celui qui explique, ça l'oblige à prendre de la distance ou reformuler une idée... ». Enfin, dernier aspect souligné par Soledad Messiaen : « la diffusion et le partage avec d'autres enseignants ». Chacun pouvant utiliser les ressources créées par d'autres tout en y apportant leur regard ou suggestions si besoin.

Les bons élèves apparaissent moins bons...Au total une nouvelle approche pédagogique, dont ces enseignants sont ravis. Mais qu'en est-il des élèves ? La classe inversée apparaît être favorable voire très favorable aux élèves moyens et en difficulté. Ces derniers sont « remotivés à l'apprentissage », dans un cadre qui permet outre l'attrait du numérique, « une plus grande personnalisation de l'enseignement à travers, par exemple, des scénarios pédagogiques adaptées par groupe d'élèves ». Mais les bons élèves, quant à eux bien adaptés au système "classique", apparaissent souvent moins bons qu'ils ne le seraient dans le modèle du cours magistral... Mais selon Héloïse Dufour, présidente de l'association « Inversons la classe », « il n'y a pas de fatalité, il faut trouver les bonnes stratégies pour faire adhérer les bons élèves à ce nouveau mode de fonctionnement. Dès lors que l'expérience de la classe inversée les prend correctement en compte, « ils ''explosent'' de façon impressionnante », assure-t-elle.
Au total, si dans la classe inversée le numérique est l'outil indispensable à sa mise en route effective, il n'en reste bien que l'outil. « Ce qui compte c'est l'enseignant avec sa volonté d'innover ; ce qui compte c'est la démarche de pédagogie active qui est mise en œuvre », synthétise Vincent Faillet, professeur de SVT, avant de conclure habilement en un clin d'oeil au champ lexical de la journée : « la boussole aide le navigateur mais c'est le capitaine, qui permet d'arriver à bon port ».

Pour l'heure les discussions au long cours et les ateliers plus concrets des Boussoles du numérique sur les outils, ressources et pratiques, se poursuivent jusqu'à ce jeudi après-midi.
Voir le programme : boussolesnumeriques.jimdo.com/programme/jeudi-15-octobre/

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1559
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !