Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/02/18 : La Rochelle : le dessinateur de presse Plantu sera présent ce lundi dans le cadre de l’exposition itinérante Tous migrants de Cartooning For Peace, dessins pour la paix, installée à la Médiathèque Michel-Crépeau du 19 au 28 février.+ d'info

18/02/18 : La Rochelle : ce 19 fevrier à midi, le public est convié au lancement du voyage de L'Hermione 2018, sur le thème Libres Ensemble de l’Atlantique à la Méditerranée, quai Senac de Meilhan. Le globe de la Francophonie, tout juste restauré, sera dévoilé.

16/02/18 : Samedi, Colère 24 signe son retour sur les routes de Dordogne. Le mouvement organise une opération escargot sur la RN 21 et un défilé dans le centre-ville Périgueux. Le premier rassemblement, le 27 janvier, avait mobilisé près de 600 manifestants.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

15/02/18 : Armel de la Bourdonnaye, ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts, a été nommé recteur de l'Académie de Poitiers hier lors du Conseil des ministres. Diplômé de Polytechnique, il a été à la tête de l'ENPC et de Centrale à Nantes.

15/02/18 : Charente-Maritime: la ville de Jonzac a inauguré hier un nouveau concept de passage piéton réalisé en 3D sur la chaussée. L'illusion d'optique donnant un effet de volume aux bandes blanches doit inciter les automobilistes à ralentir,espère la mairie.

14/02/18 : Les agriculteurs béarnais ne décolèrent pas quant à la réforme des zones défavorisées. Après avoir bloqué l'agglomération paloise jeudi 8 et mardi 13 février, 150 tracteurs mènent de nouveau une large opération escargot ce 14 février.+ d'info

14/02/18 : Dans le cadre du partenariat entre la Région et le Bezirk de Moyenne-Franconie (Land de Bavière Allemagne), 20 entreprises néo-aquitaines de l'agriculture bio participent du 14 au 17 février, au grand salon européen «Biofach» à Nuremberg en Allemagne

14/02/18 : Charente-Maritime : Jean Baptiste Dagréou a été réélu à la présidence de la fédération de l'hôtellerie de plein air du département.

13/02/18 : Réforme des zones défavorisées: la FDESA 64 organisera toute la journée du mardi 13 février, une opération escargot dans l'agglomération paloise. "Un mode d'action qui symbolise la rapidité de réaction de l'Etat", commente le syndicat.

13/02/18 : Un bus GNV -Gaz Naturel pour Véhicule- en expérimentation dans l’Agglo d’Agen. Après le bus électrique en avril 2017, cette nouvelle expérimentation « permet de préparer la transition énergétique et répondre aux enjeux environnementaux.

13/02/18 : Quelle Europe pour la jeunesse ? Tel est le titre du café citoyen qu’organise la Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne – CIED, le 15 février à 18h30, au Blue Fox Coffee, rue Montesquieu, à Agen. L’entrée est libre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/02/18 | Logement : la flambée bordelaise confirmée

    Lire

    Le nouveau baromètre des prix moyen de l'immobilier dans les villes de plus de 100 000 habitants est riche en enseignements. On y apprend, sans grande surprise, que Bordeaux figure dans le top 3 des dix villes les plus chères de France : 266 124 euros en moyenne (juste derrière Lyon et ses 279 524 euros), soit une hausse de 13,2%. En comparaison, la ville de Toulouse se situe loin derrière en douzième position (175 609 euros). Enfin, le baromètre d'LPI-Se Loger affirme que le prix moyen d'un logement dépasse les 200 000 euros dans sept villes (sur 34) de plus de 100 000 habitants.

  • 19/02/18 | Benoît Simian, député LREM du Médoc défend les petites lignes

    Lire

    Le député du Médoc qui a participé aux travaux du Conseil d’orientation des infrastructures soutient "l'ambition forte du gouvernement pour le service public ferroviaire". "Au sujet des « petites lignes », cela "relève d’une autre démarche et de discussions avec les régions qui sont les premières concernées. Le Gouvernement respectera ses engagements pris dans les CPER pour la rénovation des petites lignes et mènera ces discussions dans le cadre de la préparation des schémas régionaux d’aménagement qui doivent être élaborés d’ici 2019. Supprimer nos petites lignes serait asphyxier nos territoires."

  • 19/02/18 | Angoulême : le trésor réouvert au public

    Lire

    Le trésor de la cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême, protégée au titre des Monuments historiques, fermé depuis novembre suite à des actes de vandalisme, rouvre au public ce mardi 20 février. De gros travaux y ont été réalisés afin de restaurer les lieux et sécuriser le site. Le ministère de la Culture a confié la scénographie du trésor de la cathédrale à l’artiste plasticien Jean-Michel Othoniel. Pour découvrir les plus de 200 objets et sculptures liturgiques datant pour la plupart du XIXe siècle, les visites sont assurées sur réservation du mardi au dimanche par les guides de l’association Via Patrimoine.

  • 16/02/18 | Crédit Agricole d'Aquitaine: des assemblées new look

    Lire

    Le Crédit Agricole d'Aquitaine innove à l'occasion de ces assemblées de caisses locales qui se tiennent cette année du 20 février au 23 mars. A Dax le 24 février, Marmande le 3 mars, Aire sur l'Adour le 10 mars les sociétaires pourront rencontrer des associations locales, des intervenants sur le thème de l'emploi et du digital. En outre, avec le souci de "connecter les jeunes aux valeurs du sociétariat" le Crédit Agricole d'Aquitaine lance une "web-série" "Chaque voix compte" interprétée part 8 jeunes recrutés via un casting Facebook : à découvrir sur @caavalefaire

  • 16/02/18 | En Dordogne, le rapport Spinetta sur l'avenir de la SNCF inquiète

    Lire

    Le rapport sur l’avenir de la SNCF préconise la fin des petites lignes ferroviaires. En Dordogne, toutes les lignes seraient peu ou prou concernées. Périgueux-Agen, Périgueux-Brive sont les plus menacées. Les Périgueux-Limoges et Périgueux-Bordeaux le sont moins, affichant des fréquentations honorables. Le président du Département appelle "les élus à se mobiliser contre un projet qui, s’il devait se concrétiser, contribuerait à aggraver l’isolement de la Dordogne et à détériorer les perspectives de développement."

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Les Boussoles du numérique : inverser les classes pour retrouver le nord ?

14/10/2015 | Pour la troisième année, ces 14 et 15 octobre, les Boussoles du numérique envahissent les salles, hall et couloirs du Rocher de Palmer à Cenon

Présnetation d'outils nuérique pour l'enseignement dans les couloirs du Rochers de Palmer. Ici un tableau numérique tactile

Les boussoles du numériques sont une fois de plus le rendez-vous des acteurs de l'éducation sensibles à la question du numérique à l'école, et à toutes ses retombées pédagogiques, technologiques, scientifiques ou sociales... Autant dire, deux jours pour explorer un (très) large champ des possibles, et des existants, non seulement à travers des débats et tables rondes, mais aussi par la découverte d'initiatives innovantes déployées par des enseignants, ainsi que par la présence de nombreux concepteurs des outils numériques qui sont et seront de plus en plus présents dans nos écoles; du tableau numérique, à la tablette, en passant par les éditeurs de contenus, ou encore l'imprimante 3D et les robots à vocation éducative.

Ce 14 octobre, les Boussoles du numérique a accueilli en son sein, le lancement du « Plan exceptionnel de formation au numérique » par la Direction du numérique pour l'éducation et la Direction générale de l'enseignement scolaire. Un événement dans l'évènement, en total cohérence avec les journées organisées par l'an@é (Association Nationale des Acteurs de l'Ecole). En effet, centré sur les transformations pédagogiques et organisationnelles liées aux usages du numérique, ce plan a pour but de « contribuer au développement d'une réflexion globale sur l'Ecole de demain et montrer comment le numérique sert les objectifs des réformes en cours ».
Dans ce cadre, le focus a notamment été fait sur le dispositif de la « classe inversée », exemple de pédagogie active grandement facilitée par l'outil numérique. En effet, le principe de base du dispositif est d'intervertir le temps des devoirs et le temps des leçons. En pratique, les élèves reçoivent chez eux, des cours préparés par le professeur sous forme de ressources en ligne (en général des vidéos), baptisées « capsules » qu'ils doivent regarder le soir, permettant ainsi de libérer du temps de classe. Ce temps étant alors davantage consacré à des temps d'activité et de travail de groupe, le plus souvent sur des outils numériques (tablette ou ordinateur), afin d'approfondir de manière pratiques les connaissances des élèves. Mais ceux qui en parlent le mieux ce sont encore, les professeurs « inversés », eux-mêmes.

"Apprendre « dans » et « hors » la classe"Dans la bouche de Marie Soulié, professeur de français dans l'Académie de Bordeaux, « les élèves travaillent en îlots, en groupes de travail. Je ne suis plus face à face avec eux, mais côte à côte; mon rôle en classe est désormais d'accompagner, de guider mes élèves dans leur propre apprentissage. Quand j'ai décidé d'enseigner de cette manière, j'ai réellement eu la sensation d'être utile dans mon métier, pour la première fois !» s'enthousiasme-t-elle.
Pour Maxime Treiber, professeur de SVT en lycée, un des avantages de la classe inversée, c'est la possibilité d'apprendre « dans » et « hors » la classe. « Les ressources numériques sont à disposition de l'élève quelques jours ou semaines, avant le traitement du sujet en classe. Donc l'élève peut y aller à son propre rythme, il regarde la capsule quand il veut et a également la possibilité d'y revenir. D'autant qu'après la classe, il pourra aussi retrouver des ressources complémentaires, ou le résultat des projets réalisés en groupe dans la classe ». Car la production de ressources, et même de certaines capsules peuvent être produites par les élèves ou un groupes d'élèves volontaires, souligne pour sa part Amélie Mariottat, professeur de français à Bergerac.
Pour autant, si les exemples pris ici provoquent selon les professeurs un réel enthousiasme de la part « des élèves qui reprennent plaisir à apprendre », mais aussi une bonne acceptation des parents, « qu'il faut absolument informer et associer à la démarche, autant que le chef d'établissement », c'est pour les professeurs une toute autre méthode pédagogique à mettre en œuvre, qui n'est pas, « surtout l'année 0 » des plus faciles, et « fait peur à un grand nombre d'enseignants », avoue Olivier Quinet Professeur à Montpon-Monestérol.

Présentation d'expériences ''classes inversées


Le travail entre pairsEt pour cause, Soledad Messiaen, enseignante de CM1 et CM2 de l'académie de Poitiers, évoque tout un panel de compétences que doit parvenir à développer l'enseignant qui fait le pas de la classe inversée. Pour elle, ça a d'abord été « la prise de conscience » que pour mieux prendre en compte la diversité des élèves d'une même classe, « il fallait s'adapter, créer un nouveau système, être dans le changement permanent pour s'accorder au mieux au élèves. Autre compétence, la confiance déportée sur l'élève, en lui rendant pleinement sa tâche d'élève : apprendre ; et à moi de créer l'environnement dans la classe pour qu'il parvienne. » Autre compétence presque évidents, mais des plus simples : « développer les compétences numériques nécessaires », pour créer des capsules, jusqu'à, en ce qui la concerne, créer son propre site de ressources pour ses élèves. Le tout beaucoup par l'auto-formation pour cette enseignante qui n'était « pas geek du tout !»... Enfin, un point relevé par tous, comme le cœur de la classe inversée : « l'enseignement déporté » ou le travail entre pairs. Les élèves travaillent ensemble, collaborent, se lèvent, échangent d'un groupe à l'autre, se déplacent pour chercher des informations, certains élèves répondent et expliquent à d'autres. Un dernier constat effectué par chacun des enseignants, qui notent d'ailleurs que c'est une bonne chose « autant pour celui qui interroge que pour celui qui explique, ça l'oblige à prendre de la distance ou reformuler une idée... ». Enfin, dernier aspect souligné par Soledad Messiaen : « la diffusion et le partage avec d'autres enseignants ». Chacun pouvant utiliser les ressources créées par d'autres tout en y apportant leur regard ou suggestions si besoin.

Les bons élèves apparaissent moins bons...Au total une nouvelle approche pédagogique, dont ces enseignants sont ravis. Mais qu'en est-il des élèves ? La classe inversée apparaît être favorable voire très favorable aux élèves moyens et en difficulté. Ces derniers sont « remotivés à l'apprentissage », dans un cadre qui permet outre l'attrait du numérique, « une plus grande personnalisation de l'enseignement à travers, par exemple, des scénarios pédagogiques adaptées par groupe d'élèves ». Mais les bons élèves, quant à eux bien adaptés au système "classique", apparaissent souvent moins bons qu'ils ne le seraient dans le modèle du cours magistral... Mais selon Héloïse Dufour, présidente de l'association « Inversons la classe », « il n'y a pas de fatalité, il faut trouver les bonnes stratégies pour faire adhérer les bons élèves à ce nouveau mode de fonctionnement. Dès lors que l'expérience de la classe inversée les prend correctement en compte, « ils ''explosent'' de façon impressionnante », assure-t-elle.
Au total, si dans la classe inversée le numérique est l'outil indispensable à sa mise en route effective, il n'en reste bien que l'outil. « Ce qui compte c'est l'enseignant avec sa volonté d'innover ; ce qui compte c'est la démarche de pédagogie active qui est mise en œuvre », synthétise Vincent Faillet, professeur de SVT, avant de conclure habilement en un clin d'oeil au champ lexical de la journée : « la boussole aide le navigateur mais c'est le capitaine, qui permet d'arriver à bon port ».

Pour l'heure les discussions au long cours et les ateliers plus concrets des Boussoles du numérique sur les outils, ressources et pratiques, se poursuivent jusqu'à ce jeudi après-midi.
Voir le programme : boussolesnumeriques.jimdo.com/programme/jeudi-15-octobre/

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1694
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !