18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Les cercles de Gascogne, ces cafés d'avenir

17/04/2016 | La Fédération des cercles de Gascogne réunie en AG samedi au Carriou de Lesgor a entériné deux nouveaux cafés associatifs dans les Landes et en Gironde

Carriou

A l'heure où des mouvements citoyens font leur Nuit debout pour se réapproprier le monde et l'espace public, il est des lieux à part dans les Landes et en Gironde, les Cercles de Gascogne, qui depuis toujours mettent à l'honneur les rencontres, le partage, l'échange, la réflexion, où on lit, où on rit, où on s'informe, et où on chante de plus en plus. Des cafés associatifs qui se réinventent dans une vie rurale qui perd ses commerces un à un, comme un « phare communal au milieu du village », disent-ils.

Preuve de l'engouement autour de ces lieux, deux nouveaux cercles ont été entérinés samedi par l'Assemblée générale de la Fédération des cercles de Gascogne qui se tenait au Carriou de Lesgor (Landes) : le tout nouveau Cercle de la Fraternité de Saint-Justin installé dans une maison patrimoniale de la bastide landaise, et un autre à Rions en Gironde. 

AGCercles

Désormais ce sont donc 20 cercles d'environ 100 adhérents en moyenne mais bien plus de clients, qui composent la Fédération, Mont-de-Marsan étant le seul en milieu urbain. Un peu partout, même si le nombre d'adhésions a tendance à stagner voire à diminuer, l'attente se fait sentir de retrouver des lieux où échanger, et d'autres municipalités souhaitent des réouvertures dans l'Entre-deux-Mers ou ailleurs dans les Landes, selon Alain Crenca, vice-président des Cercles de Gascogne.

SauvegardeDans les villages, le cercle est avant tout un lieu citoyen et de proximité, on y trouve de tout, des débats, des conférences, des spectacles, des jeux de cartes ou de fléchettes, des histoires gasconnes, parfois un coin épicerie, et toujours de quoi prendre un verre et discuter. Républicain, citoyen, des travailleurs ou de la paix, leurs appellations qui les classent naturellement à gauche (mais pas que) parlent avant tout d'humanisme.
Leur création remonte à 1830, à l'initiative de notables locaux, puis ils se sont prolétarisés au fur et à mesure que l'industrialisation gagnait du terrain. Très politisés, interdits aux mineurs et aux femmes jusqu'aux années 50, les cercles ont fini par fermer les uns après les autres jusque dans les années 1990, en parallèle à l'exode rural. La Fédération qui a vu le jour en 1998 autour de Pissos, Sore et Luxey, a permis d'enrayer cette chute. « Le peu de cercles qu'il restait alors, on les a sauvegardés et d'autres se sont créés depuis » comme à Lesgor ou Sort-en-Chalosse, fait valoir M. Crenca.

Heureusement, depuis, les municipalités et les élus se sont emparés de la question, conscients de « perdre quelque chose », poursuit-il, une convention de partenariat a d'ailleurs été signée en 2014 avec le Conseil départemental des Landes qui apporte désormais 10.000€ chaque année. Aujourd'hui, la dynamique est là pour peu que le bénévolat persiste, nerf de la guerre. 

MutualisationDevenus lieux de rendez-vous social et de diffusion culturelle, une programmation artistique en lien avec le Parc naturel des Landes des Gascogne permet d'y offrir une cinquantaine de manifestations annuelles par une vingtaine d'artistes, de quoi attirer les jeunes aussi, avec une communication qui s'améliore via l'embauche d'un emploi civique en fin d'année dernière. Sans cela, les cercles où « il n'y a plus vraiment de grandes discussions politiques comme à l'époque », n'existeraient plus, estime M. Crenca, d'ailleurs « ceux qui font le plus d'animations sont ceux qui marchent le plus » comme à Saint-Symphorien, Pissos ou Garein, quand d'autres moins attractifs déclinent.

Pour mieux faire connaître ces lieux de vie, une nouvelle initiative menée par le département des Landes se déroulera à l’automne 2016 autour d’une personnalité de renommée nationale, dont les écrits ou les discours pourraient faire écho à la philosophie des cercles de Gascogne, selon Dominique Degos, conseillère départementale élue du Pays morcenais tarusate.

Chaque cercle conserve quoi qu'il en soit sa vie propre, mais des réflexions se développent aussi sur la mutualisation des dépenses de fonctionnement. « La Fédération a permis d'impulser une dynamique entre eux, avec la volonté de créer un réseau et une vraie synergie », assure Maryse Bougue, chargée de mission au Conseil départemental sur la question. De quoi faire de ces derniers lieux sociaux dans les villages, des cafés d'avenir.

Télécharger la programmation 2016 (pdf)

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : Lesgor/CD40

Partager sur Facebook
Vu par vous
5521
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !