Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Les collectivités landaises à la découverte de l'Open Data

12/10/2012 | L’ALPI, dirigé par Renaud Lagrave, a reçu les collectivités landaises pour leur parler Open Data. La suite logique à la dématérialisation des données et à l'e-administration.

De gauche à droite : Mikaël COmbes, Pascal Romain, Cédric Favre et Renaud Lagrave

Facteur d’innovation et de transparence démocratique, l’ouverture des données publiques, ou «Open Data», est déjà pratiquée par un certain nombre de collectivités. Mais, pour les plus petites, et donc les plus nombreuses, l’Open Data reste "terra incognita". C’est bien dans cette optique d’information que l’Agence Landaise Pour l’Informatique (ALPI) a choisi de consacrer ses rencontres Landespublic 2012 à ce thème, à travers, notamment, les témoignages de collectivités ayant déjà franchi le pas de la libération des données. Une manière de rassurer tout en préparant, les collectivités landaises, services et élus, à cette évolution inéluctable.

Qu’est-ce qu’une donnée dite «publique»? Qu’est-ce qu’une donnée publique «libérée»? Quel est son statut et son régime juridique? Sous quelles conditions peut-elle être mise à disposition? Pour quoi le faire, par qui et pour qui? Autant de questions, que Cédric Favre, juriste TIC à l’agence régionale AEC, s’est évertué à éclaircir auprès du public d’agents et d’élus de collectivités installés face à lui. «Une donnée publique est une information ou portion d’information produite par une personne publique dans le cadre de sa mission de service public». Elle est dite «libérée», du moment où elle est mise à la disposition du public.
En d’autres termes, au-delà du simple accès à la donnée publique par le plus grand nombre, (déjà rendu obligatoire de par la loi CADA de 1971), celle-ci peut être copiée, diffusée ou réutilisée par une tierce personne afin par exemple de créer un nouveau service, tel un site internet ou une application mobile. Mais là encore se pose une question, celle des conditions de la réutilisation des données, à savoir le choix de la licence d’utilisation, un arbitrage à faire par la collectivité.

Volonté politique de pair avec une volonté administrativeMais, au-delà des aspects juridiques, Mickaël Combes, Directeur adjoint à la Direction des systèmes d’information de la Communauté Urbaine Toulouse Métropole et Pascal Romain, Chef de projet Open Data au Conseil général de la Gironde sont venus témoigner de leur expérience de la libération des données dans leurs collectivités en livrant notamment, quelques facteurs clefs de leurs réussites.  
Tout d’abord, la nécessaire implication des élus dans le projet de mise à disposition des données. Une volonté politique qui doit aller de pair avec une volonté des services administratifs car, ce sont eux qui ont la main sur ces données, quand ils n’en sont pas les producteurs primaires. Des données qui peuvent concerner tant le réseau de transports publics que le budget de la collectivité en passant par ses équipements sportifs ou l’emplacement et  les horaires d'ouverture des déchetteries. «Tout est donnée» affirment-ils.

"Valoriser toutes les intelligences"Autre élément fort des deux démarches présentées : leur caractère mutualisé. Le portail lancé il y a un an par la communauté urbaine de Toulouse s’évertue à impliquer les communes membres, pour qu’au-delà des données de la communauté urbaine, les utilisateurs puissent aussi trouver des données propres à chaque commune. Une mutualisation qui a donc l’avantage d’enrichir le portail en multipliant le nombre de données présentées. Sur le portail girondin « Datalocale » ouvert en juillet 2011, le Conseil général a agi en partenariat avec la CUB, le Comité départemental de tourisme, la Communauté Urbaine de Bordeaux, AEC ou encore Gironde numérique. Outre des économies importantes, la mutualisation « valorise toutes les intelligences des collectivités», souligne Pascal Romain. Une valorisation qui à vocation à dépasser la seule intelligence des collectivités puisque le futur portail (déjà) en projet prend le pari de placer la participation citoyenne au cœur de la démarche. Un choix des collectivités qui d’une certaine manière, n’est pas sans précédent puisqu’il n’est pas rare que des porteurs de projet suggèrent à la collectivité de libérer un jeu de données qui ne le serait pas encore. Au total d'un point de vue technique et juridique, comme l’a conclu Renaud Lagrave, l'Open Data s'annonce comme «un gros chantier pour les collectivités landaises», mais, à coup sûr, un chantier passionnant.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
985
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !