Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

02/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni ce jour les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Ce mercredi Jean-René Etchegaray en présentera les pistes.

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/03/21 | Poitiers : une collecte de protections hygiéniques ce 6 mars

    Lire

    Ce samedi 6 mars dans le cadre de la Journée Internationale des droits des femmes, le CCAS de Poitiers organise une collecte de protections hygiéniques pour lutter contre la précarité menstruelle. De 14h à 17h30, des boites seront disposées dans deux Carrefour City du centre-ville (rue Carnot et place du marché), ainsi que dans le Monoprix à l'entrée du centre commercial des Cordeliers. Des bénévoles seront présents pour accueillir, informer et échanger sur le sujet de la précarité menstruelle.

  • 03/03/21 | Grand Poitiers : le concert de "The Beggar’s Ensemble" disponible

    Lire

    Nous vous en avions parlé le 9 février dernier dans cet article. The Beggar’s Ensemble avait enregistré en vidéo au conservatoire de Grand Poitiers Gin Craze, un récital de morceaux de musique baroque composés par des Anglais dans la première moitié du XVIIIe siècle. Le concert (de 58 minutes) est sorti sur la page Facebook de l'ensemble, celle de Grand Poitiers et celle du conservatoire de Grand Poitiers ainsi que sur la page Youtube de Beggar’s Ensemble.

  • 02/03/21 | Un tiers-lieu hybride en Charente-Maritime

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir le syndicat mixte Cyclad à Surgères en Charente-Maritime à hauteur de 60 000 euros pour la création d’un tiers-lieu hybride. Ce tiers-lieu a pour objectif de développer les nouvelles formes de travail, de créer des ateliers partagés et d’accompagner la création de nouvelles activités. Sur 1 200 m², le lieu comprendra notamment un atelier bois destiné au prototypage et à la réalisation d’ateliers

  • 02/03/21 | Le 1 000e agent vacciné au Centre hospitalier de la Côte basque

    Lire

    Le 1 000e agent du Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne a été vacciné contre le Covid en début de semaine. Un médecin réanimateur qui est en première ligne face à la prise en charge des patients les plus atteints par cette maladie. La campagne avait débuté le 6 janvier avec le vaccin Pfizer pour les agents de plus de 50 ans, ou présentant un risque accru. Un rythme que l'introduction, le 7 février, du vaccin AstraZeneka a accéléré. A ce jour, en moins de deux mois, au moins un tiers de l'effectif de l'hôpital basque aura reçu une première injection.

  • 25/02/21 | Une nouvelle gamme de produits bio et sans sucres dans le Pays Basque

    Lire

    A Bardos (64), Elikatxo produit, transforme et commercialise des jus de fruits et des soupes. Afin d’élargir sa gamme de produits bio et sans sucres, l’entreprise doit créer une ligne de production automatisée. Pour aider la société dans cet investissement, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué une subvention de 30 270 euros lors de sa dernière commission permanente.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Les commerçants de Limoges ont pignon sur rue avec « Shop in Limoges »

06/11/2020 |

Shop in Limoges

« Shop in Limoges » la nouvelle place de marché des commerçants de Limoges est en ligne depuis hier et le téléphone ne cesse de sonner entre ceux qui veulent être référencés et ceux intéressés par la démarche qui dépasse largement les frontières de la Haute-Vienne. En quelques heures, plus de 10 000 connexions ont été enregistrées. Histoire d’un succès annoncé.

Les appels téléphoniques affluent du Bordelais, de la région lyonnaise, des Bouches-du-Rhône, des Yvelines, de la Corrèze et des principales communes du département. Avec la même question au bout des lèvres : comment avez -vous fait ? Littéralement pendus à leur portable, Jean-François Pailloux président de l’association Pignon sur Rue 87 lancée voilà deux ans et Caroline Fumeron, webmaster qui a développé le site « Shop in Limoges », renseignent chacun avec patience et bienveillance. Depuis l’annonce de cette initiative, les coups de téléphone et sollicitations ne cessent d’arriver au local de l’association situé 46 Avenue des Bénédictins à Limoges, à deux pas de la Chambre de commerce et d’industrie.

L’idée de ce site d’e-commerce est née voilà un an et demi mais la concrétisation a commencé plus tôt que prévu, dès le printemps suite au confinement alors que les gens avaient besoin de se ravitailler sans sortir de chez eux. « Il a fallu réagir très vite, en deux jours, j’ai créé le site et nous avons eu 800 commandes se souvient Caroline Fumeron, aujourd’hui on est passé à une autre étape en créant un supermarché virtuel sur lequel je travaille depuis six mois. Il devait sortir dans trois semaines mais avec ce nouveau confinement, cela a précipité les choses.»

 Près de 50 commandes en quelques heures

Et le succès commence déjà à se faire sentir avec, ce matin, quarante-neuf commandes passées entre 6h et 10h30. « Comme je suis entrain de rentrer d’autres commerçants et produits, je n’ai pas eu le temps de regarder à nouveau » lance-t-elle. Une quarantaine de commerçants de Limoges sont donc présents sur « Shop in Limoges », des commerces qualifiés de non-essentiels comme les autres et environ 2 000 produits sont référencés. Le début d’une longue liste puisque quarante commerçants supplémentaires ont réservé leur espace de vente en ligne pour capter notamment une clientèle qui ne peut plus se déplacer dans leur magasin et permettre ainsi aux commerces subissant une fermeture administrative de continuer à travailler. Grâce au « click & collect », ils pourront écouler une partie de leur marchandise, une aubaine pour ceux qui réalisent une grosse partie de leur chiffre d’affaires au moment des fêtes de fin d’année. Dans les prochains jours, de nouveaux produits seront ajoutés pour compléter l’offre et proposer un large choix aux consommateurs de produits locaux, le critère pour être référencé sur le site. Nul besoin d’être adhérent à l’association, une modeste participation de 150 € est demandée et une commission de 7,5 % prélevée sur les ventes pour régler les frais de gestion du site.

 Une vitrine virtuelle

On navigue sur le site de manière assez intuitive et on peut faire ses courses comme en vrai, en cliquant sur les rayons alimentation, boissons, jouets, librairie, droguerie, thés, cafés, décoration, prêt-à-porter, électroménager, produits éco-responsables… On peut commander des fleurs, des chocolats pour les fêtes, de la bière artisanale, des caissettes de bœuf, du poisson, des légumes, des produits secs en vrac…

Malgré ses trente-cinq ans d’expérience dans le commerce Jean-François Pailloux qui tient un magasin de thés et cafés est surpris par l’engouement même s’il pressentait que le site était attendu. « Nous avons comptabilisé plus de 10 000 visiteurs ce matin, on ne s’attendait pas à un tel succès aussi vite déclare-t-il, j’avais fait un rêve il y a dix jours où nous étions débordés, il ne faudrait pas que ce soit un rêve prémonitoire ! Nous avons réfléchi depuis des mois à ce qu’il manquait aux commerçants des petites villes et c’est ça, un site pour garder le lien avec leurs clients lorsqu’ils ne peuvent pas se déplacer, lorsqu’ils sont malades, fragiles ou comme confinés. Ils ne peuvent pas venir chez nous alors nous allons chez eux. L’organisation d’un système de vente virtuel, facile et peu cher, peut sauver les meubles face à la montée en puissance des GAFAM et à l’impact des hypermarchés situés en extérieur de Limoges alors que cela devient de plus en plus compliqué de venir en centre-ville. »

 Une initiative à généraliser

Une dizaine de bénévoles sont sur le pied de guerre pour référencer les produits, réceptionner les produits, préparer les commandes et livrer. Les bonnes volontés se manifestent tous les jours pour proposer leur aide. « Des commerçants fermés sont prêts à venir, la Ville de Limoges réfléchit à la possibilité de nous prêter des véhicules pour les livraisons, le président de la CCI a mis une alternante à notre disposition pour mettre les produits en ligne énumère le président, j’ai le soutien du Préfet qui nous a rendu visite à midi et de ma banque le Crédit Agricole . »
L’association a auto-financé le site et la CCI a mis un véhicule à sa disposition. « Nous avons offert un accompagnement humain en la personne Méliha qui est en alternance chez nous et de deux ou trois personnes supplémentaires en cas de besoin pour lancer ce market place précise Pierre Massy, son président. L’activité commerciale doit continuer et notre job est de faciliter la vie des commerçants. Je souhaite que cette initiative se développe au niveau départemental, à Saint-Yrieix, à Saint-Léonard, à Bellac, à Eymoutiers, partout où les associations de commerçants sont demandeurs. » Jean-François Pailloux voit même plus loin puisque des besoins émergent aux quatre coins du pays.

Environ 2 000 produits sont déjà disponibles en ligne et quelques 3 000 autres le seront dans la semaine à venir. Après avoir commandé et payé en ligne (un seul paiement), il est possible de récupérer sa commande chez les commerçants ou à la conciergerie de l’association (46 Avenue des Bénédictins), mais aussi de se faire livrer en centre-ville de Limoges par « Vélo-Taxi » ou « Proxicourse » ou à 30 km contre frais de port.
En zone rurale aussi les commerçants commencent également à s’organiser. A Saint-Léonard de Noblat, l’association « AVEC » référence sur son nouveau site « click and collect » voscommercesavecsaintleonard87.fr des produits de commerçants miaulétous. Carole Pagès, sa présidente, a adressé une lettre à Emmanuel Macron pour défendre les commerces de proximité « lumières de nos villes et villages ».

Corinne Mérigaud
Par Corinne Mérigaud

Crédit Photo : Corinne Mérigaud

Partager sur Facebook
Vu par vous
5314
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !