Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/07/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques la tour sud de la cathédrale de Bayonne et la Chapelle des Prébendés, ainsi que le Château de Pau, le couvent des Récollets à Ciboure et l’Espace Jéliote à Oloron vont bénéficier du plan France relance pour leur rénovation

19/07/21 : Face à la montée en puissance du nombre de contaminations au Covid-19 en Charente-Maritime, le préfet a étendu l'obligation du port du masque dans tout espace public pour 45 communes, essentiellement littorales.

16/07/21 : Eté Jeunes est un nouvel agenda en ligne, à destination des jeunes Bordelais. Il permet d'accéder à l'ensemble de l'offre municipale et associative ainsi qu'à toute l'actualité culturelle, sportive et de loisirs proposée cet été à Bordeaux.+ d'info

13/07/21 : Du 15 juillet au vendredi 13 août inclus, l’Hôtel de ville de Poitiers fermera ses portes à 16 h 30 au lieu de 17 h 30. Sur cette période, du lundi au vendredi, l’accueil du public s’effectuera de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

07/07/21 : Pyrénées-Atlantiques - 1 compagnie de CRS, 23 nageurs-sauveteurs CRS, 13 agents de police-secours et de BAC, 4 agents spécialisés dans l’investigation, 8 motards CRS soit 118 policiers vont cet été venir renforcer les forces de sécurité du département

07/07/21 : Saint-Médard-en-Jalles : le centre intercommunal de vaccination Covid 19 restera ouvert tout l’été, grâce à l'implication des 50 agents et 229 professionnels de santé des 6 communes partenaires qui s'y relaient. En 3 mois, 31000 doses ont été injectées

05/07/21 : EthicDrinks, le négoce vert bordelais est lauréat du 1er prix du “Millésime 2021” organisé par l’Adelphe, éco-organisme à but non lucratif axé sur le recyclage des emballages ménagers des entreprises et notamment dans le secteur des Vins et Spiritueux.+ d'info

05/07/21 : Les inscriptions universitaires 2021-2022 de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour démarrent, de manière entièrement dématérialisée, mardi 6 juillet pour tous ses campus : Pau, Bayonne, Anglet, Mont-de-Marsan et Tarbes.+ d'info

01/07/21 : Mmes Albenga et Poulet, MM. Patin et Stambolis-Ruhstorfer, enseignants-chercheurs à l’Université Bordeaux Montaigne, ont été nommés membres de l'Institut Universitaire de France. La récompense la qualité scientifique de leurs activités universitaires.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/07/21 | Ouverture des candidatures pour la Semaine de la Diversité 2022

    Lire

    Pour la 6ème édition, la Ville de Bayonne organise du 1er au 8 mars 2022 la Semaine de la Diversité et de l’égalité des droits. Jusqu’au 20 septembre, les associations peuvent déposer leurs propositions sur les thèmes de la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité ainsi que de la diversité culturelle et de la citoyenneté. Les projets sélectionnés percevront une aide de la ville. Toutes les informations sont disponibles sur le site de la Ville

  • 30/07/21 | A la découverte du bijou régional

    Lire

    Jusqu’au 19 septembre, le Musée Bernard d’Agesci de Niort propose l’exposition « Le bijou régional, une spécialité niortaise, fonctions, types ». Les visiteurs partiront à la découverte de plus de 200 bijoux traditionnels, d’outils et de machines ayant servi à leur fabrication. Autour de l’exposition, le Musée propose également 2 accrochages dans le grand hall : « Trésors d’archéologie : parures et objets de prestige » et « Bijoux contemporains ».

  • 29/07/21 | France Relance : Repeuplement forestier, les entreprises lauréates landaises

    Lire

    Forelite-Evolution à Arue, la SCEA Pépinières Planfor à Uchacq-et-Parentis, Bois de Gascogne à Saint-Eulalie-en-Born, Landes Forêt à Levignac, Planfor SAS à Uchacq-et-Parentis sont les 5 entreprises landaises soutenues dans le cadre du plan France relance pour leurs investissements dans des outils et matériels performants pour la production de plants qui seront utilisés pour le repeuplement forestier. Objectif: permettre plus de compétitivité et de résilience face aux défis climatiques. Au total, un coup de pouce de 386 470 euros.

  • 29/07/21 | La Nature a rendez-vous en Creuse en août

    Lire

    Tout au long du mois d’août, la Réserve Naturelle de l’étang des Landes en Creuse propose aux petits et aux grands des « Rendez-vous Nature ». Le 6 août, les petits pourront observer le plumage des oiseaux, le 11 août, partez à la découverte de la vie des abeilles en devenant le temps d’une journée un apiculteur ou encore devenez explorateur avec 4 épreuves sur le thème des oiseaux le 18 août. Programme et réservation

  • 29/07/21 | Les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes

    Lire

    Comme chaque année, les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes au public. Cette année, le rendez-vous est donné du 30 juillet au 1er août pour découvrir ou redécouvrir les vins et leur mode d’élaboration. Le public pourra par exemple pique-niquer au Château Tour Bel Air et se balader au milieu du vignoble Médocain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Les commerçants de Limoges ont pignon sur rue avec « Shop in Limoges »

06/11/2020 |

Shop in Limoges

« Shop in Limoges » la nouvelle place de marché des commerçants de Limoges est en ligne depuis hier et le téléphone ne cesse de sonner entre ceux qui veulent être référencés et ceux intéressés par la démarche qui dépasse largement les frontières de la Haute-Vienne. En quelques heures, plus de 10 000 connexions ont été enregistrées. Histoire d’un succès annoncé.

Les appels téléphoniques affluent du Bordelais, de la région lyonnaise, des Bouches-du-Rhône, des Yvelines, de la Corrèze et des principales communes du département. Avec la même question au bout des lèvres : comment avez -vous fait ? Littéralement pendus à leur portable, Jean-François Pailloux président de l’association Pignon sur Rue 87 lancée voilà deux ans et Caroline Fumeron, webmaster qui a développé le site « Shop in Limoges », renseignent chacun avec patience et bienveillance. Depuis l’annonce de cette initiative, les coups de téléphone et sollicitations ne cessent d’arriver au local de l’association situé 46 Avenue des Bénédictins à Limoges, à deux pas de la Chambre de commerce et d’industrie.

L’idée de ce site d’e-commerce est née voilà un an et demi mais la concrétisation a commencé plus tôt que prévu, dès le printemps suite au confinement alors que les gens avaient besoin de se ravitailler sans sortir de chez eux. « Il a fallu réagir très vite, en deux jours, j’ai créé le site et nous avons eu 800 commandes se souvient Caroline Fumeron, aujourd’hui on est passé à une autre étape en créant un supermarché virtuel sur lequel je travaille depuis six mois. Il devait sortir dans trois semaines mais avec ce nouveau confinement, cela a précipité les choses.»

 Près de 50 commandes en quelques heures

Et le succès commence déjà à se faire sentir avec, ce matin, quarante-neuf commandes passées entre 6h et 10h30. « Comme je suis entrain de rentrer d’autres commerçants et produits, je n’ai pas eu le temps de regarder à nouveau » lance-t-elle. Une quarantaine de commerçants de Limoges sont donc présents sur « Shop in Limoges », des commerces qualifiés de non-essentiels comme les autres et environ 2 000 produits sont référencés. Le début d’une longue liste puisque quarante commerçants supplémentaires ont réservé leur espace de vente en ligne pour capter notamment une clientèle qui ne peut plus se déplacer dans leur magasin et permettre ainsi aux commerces subissant une fermeture administrative de continuer à travailler. Grâce au « click & collect », ils pourront écouler une partie de leur marchandise, une aubaine pour ceux qui réalisent une grosse partie de leur chiffre d’affaires au moment des fêtes de fin d’année. Dans les prochains jours, de nouveaux produits seront ajoutés pour compléter l’offre et proposer un large choix aux consommateurs de produits locaux, le critère pour être référencé sur le site. Nul besoin d’être adhérent à l’association, une modeste participation de 150 € est demandée et une commission de 7,5 % prélevée sur les ventes pour régler les frais de gestion du site.

 Une vitrine virtuelle

On navigue sur le site de manière assez intuitive et on peut faire ses courses comme en vrai, en cliquant sur les rayons alimentation, boissons, jouets, librairie, droguerie, thés, cafés, décoration, prêt-à-porter, électroménager, produits éco-responsables… On peut commander des fleurs, des chocolats pour les fêtes, de la bière artisanale, des caissettes de bœuf, du poisson, des légumes, des produits secs en vrac…

Malgré ses trente-cinq ans d’expérience dans le commerce Jean-François Pailloux qui tient un magasin de thés et cafés est surpris par l’engouement même s’il pressentait que le site était attendu. « Nous avons comptabilisé plus de 10 000 visiteurs ce matin, on ne s’attendait pas à un tel succès aussi vite déclare-t-il, j’avais fait un rêve il y a dix jours où nous étions débordés, il ne faudrait pas que ce soit un rêve prémonitoire ! Nous avons réfléchi depuis des mois à ce qu’il manquait aux commerçants des petites villes et c’est ça, un site pour garder le lien avec leurs clients lorsqu’ils ne peuvent pas se déplacer, lorsqu’ils sont malades, fragiles ou comme confinés. Ils ne peuvent pas venir chez nous alors nous allons chez eux. L’organisation d’un système de vente virtuel, facile et peu cher, peut sauver les meubles face à la montée en puissance des GAFAM et à l’impact des hypermarchés situés en extérieur de Limoges alors que cela devient de plus en plus compliqué de venir en centre-ville. »

 Une initiative à généraliser

Une dizaine de bénévoles sont sur le pied de guerre pour référencer les produits, réceptionner les produits, préparer les commandes et livrer. Les bonnes volontés se manifestent tous les jours pour proposer leur aide. « Des commerçants fermés sont prêts à venir, la Ville de Limoges réfléchit à la possibilité de nous prêter des véhicules pour les livraisons, le président de la CCI a mis une alternante à notre disposition pour mettre les produits en ligne énumère le président, j’ai le soutien du Préfet qui nous a rendu visite à midi et de ma banque le Crédit Agricole . »
L’association a auto-financé le site et la CCI a mis un véhicule à sa disposition. « Nous avons offert un accompagnement humain en la personne Méliha qui est en alternance chez nous et de deux ou trois personnes supplémentaires en cas de besoin pour lancer ce market place précise Pierre Massy, son président. L’activité commerciale doit continuer et notre job est de faciliter la vie des commerçants. Je souhaite que cette initiative se développe au niveau départemental, à Saint-Yrieix, à Saint-Léonard, à Bellac, à Eymoutiers, partout où les associations de commerçants sont demandeurs. » Jean-François Pailloux voit même plus loin puisque des besoins émergent aux quatre coins du pays.

Environ 2 000 produits sont déjà disponibles en ligne et quelques 3 000 autres le seront dans la semaine à venir. Après avoir commandé et payé en ligne (un seul paiement), il est possible de récupérer sa commande chez les commerçants ou à la conciergerie de l’association (46 Avenue des Bénédictins), mais aussi de se faire livrer en centre-ville de Limoges par « Vélo-Taxi » ou « Proxicourse » ou à 30 km contre frais de port.
En zone rurale aussi les commerçants commencent également à s’organiser. A Saint-Léonard de Noblat, l’association « AVEC » référence sur son nouveau site « click and collect » voscommercesavecsaintleonard87.fr des produits de commerçants miaulétous. Carole Pagès, sa présidente, a adressé une lettre à Emmanuel Macron pour défendre les commerces de proximité « lumières de nos villes et villages ».

Corinne Mérigaud
Par Corinne Mérigaud

Crédit Photo : Corinne Mérigaud

Partager sur Facebook
Vu par vous
7016
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !