Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 09/03/21 | Charente : Iteca développe des logiciels innovants

    Lire

    Basée à Angoulême, l’entreprise Iteca est un éditeur de logiciels spécialisés dans la visualisation intelligente de données pour l’industrie et principalement le logiciel SmartUpp développé pour répondre aux enjeux de formation par apprentissage. Avec la collaboration du lycée Saint-Jacques de Compostelle de Poitiers un prototype jumeau a été développé pour aider les élèves à réaliser un protocole de chimie complexe et dangereux. Pour l’aider dans son développement, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d’y apporter son soutien à hauteur de 50 000 euros.

  • 09/03/21 | Nouvelle formule pour la 21ème édition de la Gamers Assembly

    Lire

    La Gamers Assembly se tiendra du 3 au 5 avril 2021 au Parc des Expositions de Grand Poitiers. Pour cette 21ème édition, l’association FurturLAN et Grand Poitiers proposent une édition hybride mêlant animations sur site et compétitions en ligne. Autour de 5 tournois officiels, le festival rassemblera des milliers de participants en ligne.

  • 09/03/21 | Niort : 50 arbres vont être plantés en centre-ville

    Lire

    Le 12 mars prochain, 50 arbres vont être plantés dans le marais du Galuchet, situé entre l'avenue de Wellingborough et la Sèvre Niortaise. Cette plantation se fait dans le cadre des projets « Plantons les arbres têtards de demain » et « Canopée », portés respectivement par le Parc naturel régional du Marais Poitevin et la Ville de Niort pour protéger la biodiversité du territoire. Les chênes, ormes et érables seront plantés par l'association d'insertion Nature Solidaire.

  • 08/03/21 | Béarn: André Cazetin figure du bassin de Lacq s'est éteint

    Lire

    Après avoir été le maire communiste de Mourenx, ville nouvelle du bassin de Lacq, pendant 18 ans, il avait, à près de 80 ans, rejoint les combats écologiques en adhérent au parti des Verts. André Cazetien, figure du Béarn par ses nombreux combats, est décédé ce dimanche 7 mars à 97 ans. De nombreux hommages de personnalités locales lui sont depuis rendus. Parmi elles Patrice Laurent, Maire de Mourenx, le député David Habib, Olivier Dartigolles pour le PCF ou encore Eurydice Bled, Jean-François Blanco du côté d'EELV.

  • 08/03/21 | Deux-Sèvres : Le camping La Venise Verte se modernise

    Lire

    Au coeur du Marais poitevin, à Coulon, le Camping 4 étoiles de La Venise Verte souhaite investir pour moderniser ses sanitaires et ses espaces communs afin de continuer à satisfaire ses clients. Le camping, éco-labellisé, s’attache à l’intégration environnementale et à la gestion des énergies et de l’eau avec une production d’eau chaude autonome notamment. Lors de la commission permanente de février, les élus du Conseil Régional ont décidé de subventionner ses investissements à hauteur de 18 728 euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Les dix Territoires Zéro Chômeur se rencontrent à Mauléon (79)

05/08/2019 | Les deuxièmes rencontres nationales de l'expérimentation territoire zéro chômeur de longue durée étaient organisées à Mauléon (79) du 9 au 11 juillet.

Pierre-Yves Marolleau (au premier plan), le maire de Mauléon, paraît entièrement satisfait par l'expérimentation territoire zéro chômeur

Mauléon dans les Deux-Sèvres : l’un des dix premiers territoires français à participer à l’expérimentation « Territoires zéro chômeur de longue durée ». Le fonds d’expérimentation contre le chômage de longue durée, a organisé dans les Deux-Sèvres, les 2e rencontres nationales de l’équipe. C’était l’occasion de dresser un point après trente mois d’expérimentation, échanger sur les bonnes pratiques, renforcer la cohésion entre les territoires. Certains élus de territoires candidats à ce dispositif ont même fait le déplacement pour découvrir les différents fonctionnements. Le Fonds d’expérimentation est dirigé par Louis Gallois (ancien pdg de la SNCF et d'Airbus notamment). Il se bat pour le vote d’une deuxième loi qui permettrait à la fois de prolonger la démarche mais aussi d’accueillir plus de territoires candidats car ce dispositif fonctionne. 

Salle de spectacle, La Passerelle de Mauléon. Les participants arrivent peu à peu. Il est neuf heures. Tous se saluent. Sourire aux lèvres. Sur leur T-Shirt on peut lire ESIAM. Il s’agit de l’Entreprise à But d’Emploi (EBE) lancée en janvier 2017 dans le cadre de l’expérimentation Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée à Mauléon. Sur l’ensemble de la France, ils sont dix territoires comme celui-ci. Dernièrement ils s’étaient tous réunis dans les Deux-Sèvres afin de se retrouver, d’échanger sur les bonnes pratiques, mais aussi de renforcer la cohésion entre ces territoires. 

L’ESIAM, une entreprise particulière

Mauléon est un territoire plutôt dynamique, avec un taux de chômage de moins de 6% (en dessous des 8,8% en 2018 à l’échelle nationale). L’aventure a commencé en 2016. « Les meilleures idées partent de la base, commente Pierre-Yves Marolleau, maire de Mauléon, mais également président du comité local du territoire zéro chômeur de longue durée. Durant ce mandat, c’est la plus grande expérimentation que j’ai faite. Elle a abouti à la création d’une Entreprise à But d’Emploi et de centaines d’emplois ». Pour lui, ce dispositif a valorisé les personnes. « C’est une aventure humaine et collective qui a  fait tomber des préjugés sur les chômeurs et le chômage ». Car l’ESIAM a tout de même permis à 66 chômeurs de signer un CDI au sein de l’entreprise. Cette EBE possède des champs d’activité très diversifiés, que ce soit la valorisation des déchets verts, l’entretien des espaces verts, le tri de vêtement, le travail du bois, des créations couture, le tri des déchets d’une entreprise de confection de chemise, du service à la personne, du tourisme, le démantèlement de menuiseries ou encore des prestations en entreprise et aux associations. Des activités qui respectent bien évidement la clause de non-concurrence instaurée par l’expérimentation dont le territoire de Mauléon fait partie. Toutes les personnes privées d’emploi depuis plus d’un an et résidant sur la communauté d’agglomération depuis plus de six mois peuvent rejoindre cette entreprise particulière.

La carte des dix territoires zéro chômeur de longue durée en France

Cette expérimentation a vu le jour il y a un peu plus de cinq ans, initiée par Patrick Valentin, un ancien entrepreneur militant du droit à l’emploi. Elle a été officialisée par la loi du 29 février 2016 qui a permis l’habilitation des dix territoires expérimentaux. « Nous sommes partis du constat que personne n’était inemployable, que le travail ne manquait pas et qu’au niveau du coût, soutenir un emploi ne coûte pas plus cher aux collectivités qu’un chômeur », résume Clémentine Hodeau, directrice générale du fonds d’expérimentation « Territoire zéro chômeur de longue durée ». Elle a notamment mis en avant un chiffre, celui du coût de la privation d’emploi chaque année : 43 milliards d’euros (chiffre issu d’une étude macro-économique réalisée en 2017 sur des statistiques de 2016). Selon elle, accompagner le retour à l’emploi coûterait donc beaucoup moins cher aux collectivités. 

Louis Gallois, président de la Fédération des acteurs de la solidarité et de l’expérimentation territoriale contre le chômage de longue durée

« Une révolution copernicienne » 

Pour Louis Gallois, aujourd’hui président de la Fédération des acteurs de la solidarité et de l’expérimentation territoriale contre le chômage de longue durée, ce dispositif permet « un dynamisme local, la mise à l’emploi de personnes privées d’emploi, le développement d’une économie sociale et solidaire. » « On ne vise pas d’abord le profit ou les dividendes aux actionnaires, l’objectif premier est le bon fonctionnement de l’entreprise qui a un rôle majeur dans la lutte contre le chômage de longue durée et pour l’économie sociale et solidaire. C’est tout simplement de l’insertion par l’activité économique. Avec ce dispositif, on amène des gens vers l’emploi existant sur le territoire. Le territoire zéro chômeur est un peu une révolution copernicienne, on adapte l’emploi aux personnes ». 

60% des volontaires sortis de la privation d'emploi

Ce rendez-vous était également l’occasion de dresser un second bilan sur l’expérimentation. Au total,  ce sont 1 849 volontaires qui ont été déclarés. Au 31 mai 2019, 60,14 % de ces volontaires sont sortis de la privation d’emploi,  soit 1112 personnes dont 278 dans des entreprises de l’économie actuelle et 770 dans des entreprises de l’économie complémentaire (les EBE). 30 salariés par mois ont été recrutés depuis le début de l’expérimentation début 2017.  Olivier Bouba-Olga, président du conseil scientifique de l’expérimentation’  avertit sur plusieurs points , notamment celui de la cohésion et du travail, main dans la main entre le public et le privé, afin d’éviter les concurrences sur les différents territoires. Il pense aussi qu’il faut encore du temps pour que cette expérimentation porte ses fruits. « Je pense qu’il faut continuer l’expérimentation. Prenez le temps pour tout mettre en place et remettre les gens à l’emploi et les accompagner.  Il faut travailler autour d’un projet de territoire et autour des acteurs de ce dernier ».

Étendre l’expérimentation 

Les volontaires des dix territoires de l’expérimentation ont profité de ce rendez-vous pour écrire un manifeste qui demande le prolongement de l’expérimentation et son développement. Un résumé de toute leur énergie. Pour cela, ils aimeraient que cela passe par le vote d’une deuxième loi. « Chacun attend avec impatience cette deuxième loi, je pense qu’il faut y aller sans retenue » commente, le maire de Mauléon, Pierre-Yves Marolleau. Et il y a déjà des candidats à l’expérimentation. Rien qu’en région Nouvelle-Aquitaine, 18 territoires : Le Comité des Alternatives Poitevines pour l'Emploi et l'Entraide (Vienne, Châtellerault (Vienne), Argentonnay (Deux-Sèvres), Castillon-la-Bataille (Gironde), Communauté de communes de l'Estuaire (Gironde), Communauté d'agglomération Bassin d'Arcachon Sud-Pôle Atlantique (Gironde),   Fédération de la Chataigneraie Limousine (Haute-Vienne), Limoges (Haute-Vienne), Association RIS (Haute-Vienne), Thouars (Deux-Sèvres), Marennes-Oléron (Charente-Maritime), Saint-Jean-d'Angély (Charente-Maritime), Agen (Lot-et-Garonne), Mauléon-Licharre (Pyrénées-Atlantiques), La Smalah (Landes), Guéret (Corrèze), Communauté de communes Aunis Sud (Charente-Maritime), Bordeaux (Gironde). Preuve que ce dispositif séduit et pose question dans notre société. De nombreux députés ont déjà apporté leur soutien à cette démarche.

« C’est une expérience intéressante. Nous allons maintenant voir comment nous pouvons nous développer, conclut Louis Gallois à propos de ces trois journées. Ces rencontres nationales de l’expérimentation sont nécessaires. Elles sont importantes. Elles sont là pour que nous nous apercevions que nous ne sommes pas seuls. Il me paraît important de maintenir le mouvement de la dynamique. Nous avons ouvert une petite brèche dans la lutte contre le chômage de longue durée, maintenant j’aimerais que nous l’agrandissions ». Les dix territoires zéro chômeur le verront lors des troisièmes journées nationales qui devraient être organisées l’année prochaine à Colombey-les-Belles (Meurthe-et-Moselle) pour suivre  l’avancée de chacun d’entre eux et espérer également que la deuxième loi tant attendue soit votée d’ici-là.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Expérimentation territoire zéro chômeur de longue durée et Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7683
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 11 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !