Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/09/21 : Le 17 septembre, Lionel Niedzwiecki a été nommé directeur général du Festival Arte Flamenco dont les missions seront notamment de contribuer au développement territorial d’Arte Flamenco, de soutenir la création et l’émergence de nouveaux talents.

23/09/21 : Mascaret, le festival occitan de Bordeaux et de la Gironde se lance ce 25 septembre à Bordeaux, avec la projection de deux documentaires de Patric La Vau sur notamment la fondation de l’occitanisme moderne. 20 rdv à découvrir jusqu'au 14 novembre !+ d'info

22/09/21 : Samedi 25 septembre, la ludo-médiathèque de Cenon organise sa vente de documents retirés des collections : des livres adultes et jeunesse au tarif de 1€ ! Rendez-vous au Château Palmer à partir de 11h.

21/09/21 : Le pont d'Aquitaine sera fermé pour des travaux de maintenance dans les 2 sens de circulation entre les échangeurs 2 et 4 le 22 septembre de 21h au 23 septembre 6h ainsi que le 23 septembre 21h au 24 septembre 6h.

17/09/21 : L'Agglo de Pau vient de se voir remettre par l'ADEME et le Ministère de la transition énergétique le Label, encore expérimental, Economie circulaire. Attribué pour 4 ans, il mesure les avancées et orientations des actions de la collectivité en la matière

14/09/21 : Bègles - Soirée festive le 24 septembre au Musée de la Création Franche pour le lancement d'une campagne de dons pour restaurer l'oeuvre totem du Musée, la sculpture Au crépuscule d’un automne, de Louis Chabaud installée en 1993 dans le parc.+ d'info

10/09/21 : A Bordeaux, l'I-Boat fête (déjà!) ses 10 ans les 1er ,2 et 3 octobre avec une programmation internationale pour 3 jours de fête en plein air. Un mini festival avec le DJ Ricardo Villalobos,le producteur Palms Trax ou encore Voilaaa Sound System+ d'info

03/09/21 : A partir du 6 septembre, et pour le mois, le Département de la Gironde aménage la piste cyclable de la RD 806, qui traverse Bernos-Beaulac, afin de créer un rampe pour les cyclistes et les cavaliers.

03/09/21 : La 11ème édition des Tribunes de la presse se tient du 14 au 16 octobre à Bordeaux, sur le thème "Que peut le politique?", et en présence de Cédric Villani, Asma Mahlla, Jean-Claude Mailly, Lucile Schmid, de Flore Vasseur, Elie Barnavi, Manuel Valls.

01/09/21 : Charente-Maritime : Madame Anne WINKOPP-TOCH, nouvelle sous-préfète de Saint-Jean-d’Angély, prendra ses fonctions officiellement lors d’une cérémonie lundi 06 septembre à 11h30, aux Monuments aux Morts, à Saint Jean d’Angély.

01/09/21 : La piscine municipale de Billère (64) met en place une nouvelle activité à destination des enfants de 4 et 5 ans, le Jardin aquatique. Objectif: initier, découvrir et sensibiliser au milieu aquatique. Renseignements: 05 59 77 48 05

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/09/21 | D. Farrugia récompense les enfants du Village Action Enfance de Sablon

    Lire

    Le 20 septembre, la Fondation Action Enfance a remis les prix de son concours « Action Enfance fait son cinéma » dont Aqui en avait fait écho . Le court-métrage« Packtack » réalisé par le Village d'Enfants et d'Adolescents de Sablons en Gironde, avec, devant la caméra, les enfant du Village et, derrière la caméra, Rémi Bordin et Jean-Emile Mathis (étudiants à l'EICAR) s'est vu remettre le « Prix du Jury » par Dominique Farrugia, président d'un jury de professionnels du cinéma. Bravo à eux !

  • 23/09/21 | Poitiers : 1ère édition de la Science Battle

    Lire

    A l'occasion de la Nuit européenne des chercheurs le 24 septembre prochain, l'Université de Poitiers organise une Science Battle. Dès 15h, 3 équipes de 6 chercheuses et chercheurs des universités de Poitiers, Turku (Finlande) et Pavie (Italie) vont s'affronter simultanément sur des questions scientifiques et sociétales posées par le public. Ils seront évalués sur la base de plusieurs critères comme la justesse du raisonnement et leur esprit d'équipe. Les personnes souhaitant encourager l'équipe poitevine ont rendez-vous à la Maison des étudiants.

  • 23/09/21 | La Dordogne enregistre une forte hausse des accidents de la route

    Lire

    Les indicateurs sont au rouge en Dordogne concernant la sécurité routière. « Très préoccupants », comme l’a souligné le préfet Frédéric Perissat lors de son point de rentrée. 25 personnes ont trouvé la mort sur les routes depuis janvier. Soit 12 de plus qu’à la même période en 2020. Les 154 accidents corporels comptabilisés (+35) ont par ailleurs fait 207 blessés (+55). Il faut remonter à 2018 pour voir un bilan aussi terrible à cette date. En cause, de comportements irresponsables, en majorité.

  • 22/09/21 | Limoges Métropole recrute à Paris

    Lire

    Dans le cadre du mois de Limoges Métropole à la Maison de la Nouvelle-Aquitaine à Paris, Limoges Métropole et Laou, expert de l'attractivité territoriale, organisent un Job Dating le 23 septembre. Au travers de cette journée, la métropole a pour volonté de recruter de nouveaux professionnels sur son territoire. Quatre des filières d'excellence seront représentées : la santé, l'eau, la céramique et le Pôle Alpha RLH pour représenter l'électronique, l'hyper fréquence, le photonique et le laser.

  • 22/09/21 | La semaine européenne du développement durable à Poitiers

    Lire

    Du 18 septembre au 8 octobre, Grand Poitiers participe à la semaine européenne du développement durable. A cette occasion une vingtaine d'évènements vont être organisés comme des visites, des ateliers ou encore des projections. Parmi les temps forts de la semaine, le public pourra visiter le 23 septembre, la chaufferie communale de Bonnes ou encore le Pôle d'échange multimodal de Grand Poitiers. Toutes les informations et les inscriptions sont à retrouver sur le site de Grand Poitiers.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Le retour en classe des élèves périgourdins

01/09/2020 | Ce mardi, près de 60 000 élèves périgourdins ont retrouvé le chemin de l'école dans un contexte sanitaire particulier. Retour à la vie presque ordinaire.

Rentrée ce mardi au collège de Vergt, dans une classe de 6e en présence du Département et de l'Inspecteur d'Académie

Ils sont 30 645 dans le primaire, 28 711 dans les collèges et lycées du Périgord, près de 60 000 jeunes périgourdins ont effectué leur rentrée scolaire ce mardi 1er septembre. Les élèves étaient plutôt impatients de reprendre un rythme normal et de retrouver leurs copains, même impatience pour le monde enseignant. Malgré le contexte sanitaire inédit, cette rentrée est synonyme de retour à la normalité. Entre 5 et 10% des élèves en primaire et près de 30% au collège ne sont pas revenus en cours depuis mars. Soit une pause de près de six mois depuis le début du confinement.

"Les élèves sont présents, c'est la vie ordinaire qui reprend son cours", ainsi s'exprime Jacques Caillaut, l'Inspecteur d'Académie présent ce mardi matin, au collège des trois vallées de Vergt, un établissement rural situé en zone d'éducation prioritaire, qui accueille 375 élèves en cette rentrée dont 103 en sixième. Cette rentrée est donc synonyme de retour à la normalité. Certains élèves n'ont pas été en classe pendant près de six mois : on estime que c'est le cas pour 30 % des collégiens, et de fortes inquiétudes demeurent sur des nécessaires remises à niveau pour les lycéens d'enseignement professionnel. Les services départementaux de l'Education nationale ont  minutieusement préparé ce retour au vu du contexte sanitaire inédit avec les collectivités, les mairies pour le premier degré et le Département pour les collèges.

"Il a fallu rassurer parents, enseignants et personnels. Anticiper," souligne Jacques Caillaut lors de sa conférence de presse de rentrée. Tous les adultes dans les écoles doivent porter un masque, tout comme les élèves à partir de l'âge de 11 ans. Le lavage des mains doit être régulier. La distanciation physique est recommandée mais n'est plus obligatoire quand cela n'est pas possible. Si un cas de coronavirus se déclare, un protocole sanitaire est prêt assure l’inspecteur d'académie. Jacques Caillaut n'exclut pas des fermetures de classes voire d'établissements  si des cas de coronavirus sont détectés. "Les décisions seront prises en concertation avec l'Agence régionale de santé, l'Education nationale est désormais prête à assurer un enseignement à distance",  affirme l´inspecteur.

Les enseignants ont beaucoup appris en matière de cours à distance pendant la période de confinement avec l'appui des référents numériques des établissements. Des dotations en ordinateurs ont été assurées par les collectivités, notamment par le Conseil départemental, à l'intention des élèves les plus fragiles ou dépourvus de matériels. "L'attention continuera d'être portée sur les élèves les plus en difficultés, notamment sur des remises à niveau nécessaires. Ce sont bien souvent ces enfants  qui ne sont pas retournés en classe depuis le 17 mars, parce que leurs familles étaient les plus réticentes, " ajoute l'Inspecteur d'Académie.

Parmi les bonnes nouvelles, aucune fermeture de classe  n'est intervenue dans les communes de moins de 5000 habitants et la Dordogne affiche un des taux d'encadrement avec 22 élèves pour un enseignant parmi les meilleurs de la Nouvelle-Aquitaine. 

Masques et travaux dans les collèges

Ce mardi matin, Odile Imberty, principale du collège de Vergt, accueillait Jacques Caillaut et Germinal Peiro, le président du Conseil départemental. La Cheffe d'établissement a fait un premier point sur les mesures sanitaires mises en place et le coût supplémentaire. "Nous avons beaucoup travaillé avec les agents techniques du Département, sur le protocole. Ce matin, nous avons expliqué sur le port du masque et rassurer les parents. Le gel hydroalcoolique a un coût, une bonbonne revient à 400 euros, nous ne savons pas encore si elle durera un mois. Cela représente un budget de 4000 euros sur l'année scolaire." Sur le plan sanitaire, l'équipe hygiène et sécurité du conseil départemental vient en soutien à chaque équipe de collège en termes de conseils et de nettoyages des locaux. "Nous avons fait le choix de fournir à chacun 17 000 collégiens de Dordogne, deux masques lavables, pour diminuer le coût pour les familles, rappelle Germinal Peiro.

Chaque année, s'accompagne de son lot de travaux : en 2020, 6,3 millions d'euros ont été alloués pour les 38 collèges publics du département. Au cours des deux dernières années, le collège de Vert a subi une vaste opération de rénovation des locaux : durant les vacances de la Toussaint, la salle informatique sera rénovée. Le plus gros chantier en cours d'achèvement concerne le collège du Bugue avec la construction d'un gymnase, les travaux de construction d'un atelier, ainsi que l'isolation de façades de l'externat pour un montant de 3,4 millions d'euros. Les travaux devraient être réceptionnés en décembre. 

Des nouveautés pour les élèves en situation de handicap

Mieux accompagner tous les élèves est une priorité de l'Education nationale. En Dordogne, on dénombre 1250 élèves en situation de handicap, qui sont accompagnés : ce chiffre est en constante progression. 725 accompagnants sont prévus pour eux cette année : des recrutements étaient toujours en cette semaine de rentrée. On note la création de trois postes d'enseignants référents (passage de 11 à 14) pour les enfants en situation de handicap, permettant ainsi de diminuer le nombre de dossiers suivis et d'assurer la coordination des pôles inclusifs d'accompagnement localisés (PIAL). Ils sont au nombre de 20 en Dordogne. Trois ULIS (Unités locales d'inclusion scolaire) ouvrent : deux aux collèges du Bugue et Anne Franck de Périgueux, et une au lycée Maine de Biran : la Dordogne compte désormais 54 Ulis dont 24 dans le second degré, concernant 616 élèves.
Pour les familles, un numéro numéro vert unique permet de joindre, grâce à un serveur interactif et selon le besoin, soit la cellule départementale, soit la cellule nationale Aide handicap École. Il s’agit du 0 805 805 110. Des réponses immédiates peuvent être apportées aux familles. Si les réponses nécessitent une recherche ou une prise d’information plus précise auprès de personnes qui connaissent la situation de l’élève, les familles sont alors rappelées.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
7069
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !