Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | "Les Fêtes de Bayonne? Pas tout à fait les JMJ"

04/08/2014 | Ce petit chef d'oeuvre de la procureur Anne Kayanakis pour gommer quelques faits graves qui n'ont pas pour autant terni cette édition. Où ses journées ont été plus belles que leurs nuits

Bilan fêtes e Bayonne 2014

Cette fois, il y avait du lourd au balcon autour du maire Jean-René Etchegaray pour effectuer le bilan de ces légendaires festivités qui accueillent près d'un million de visiteurs. le sous-préfet Patrick Dalemnes, le commissaire Ribeyrolles et la procureur de la République Anne Kayanakis ont effectué leur bilan chiffré. Avec ce souci de diluer quelque peu dans la Nive d'inévitables excès nocturnes dûs au premier facteur de risques: l'alccol.

Difficile équation à résoudre de manière réccurente au moment d'effectuer un bilan: comment insérer des actes de délinquance, voire criminels comme deux viols qui auraient été commis lors de nuits d'ivresse, quand la Ville déborde de rouge et de blanc bon enfant, lors du Réveil du Roi Léon aux 12 coups de midi et d'une journée qui leur est dédiée?.. C'est à cet exercice délicat que le premier magistrat de la ville, entouré des autorités de l'Etat, de la police et de la justice se sont soumis devant la presse. Jean-René Etchegaray retire "un bilan très positif, en raison de son basculement de la nuit vers le jour. Ces Fêtes ne se résument pas à un code couleur mais à un vaste rassemblement intergénérationnel. On vient faire la fête de plus en plus tôt. La nuit, nous n'avons jamais déclenché de plan de crise, ce qui s'était produit il y a quelques années."

Un constat partagé par le sous-préfèt Patrick Dalemnes qui préçise, cette année,  avoir un peu usé ses batteries, en tenue de festayre, pour mieux saisir la réalité du terrain au delà du coucher du soleil. " J'ai un peu tiré sur la corde cette année. Nous avons mis un dispositif à l'extérieur, comme à l'intérieur des fêtes at-t-il préçisé. Les gendarmes ont procédé à 3454 contrôles et 59 étaient enregistré avec plus de 0,80g d'alcool par litre de sang. Avec des fonctionnaires en uniformes et en civil. Tout s'est bien passé compte tenu de l'affluence mais nous ne ferons pas l'impasse sur huit faits graves. Un accident -une jeune femme grièvement bléssée lors de la course de vaches- huit faits délictueux dont un CRS agressé. Mais cette année, la deuxième partie de nuit du samedi a été plus calme que les années précédentes. Mais avec deux problèmes récurrents: l'alcoolémie et les comportements à risque qui en découlent; toutefois, une nette régression des plongées dans la Nive." Puis le sous-préfet a souligné que les CRS ont eu un rôle déterminant comme la Police de l'Air des des Frontières qui a effectué 874 contrôles dans les 67 trains à destination de Bayonne qui ont transporté 9370 personnes avec 3 personnes déferrées. En outre, 1736 personnes ont été prises en charge par le Samu de l'hôpital, la Croix Rouge et la Protection civile dans les trois postes médicaux mis en place, dont 380 dans un état d'ébriété avancé, contre 320 l'an dernier, soit 26% de plus. Ce qui ne ne signifie pas pour autant que les gens se sont plus alcoolisés que l'an dernier". La Police nationale avait réquisitionné 500 agents. Les services de police ont procédé à 53 interpellations et 34 ont été placées en garde à vue.

Anne Kayanakis: "une production judiciaire modeste"

La procureur de la république, Anne Kanayakis a ensuite précisé que 17 avaient été deferrées devant le Parquet parmi lesquels 4 mineurs. Puis elle se fit l'avocate de l'ancien batonnier Etchegaray. "Le but  est que les Fêtes de Bayonne soient pérennes. Nous constatons une production judiciaire modeste eu égard à la population qui était présente dans ces Fêtes qui ne sont pas les JMJ. Le système et la coordination entre les services qui sont déployés sont dignes de manifestations nationales, comme  réflexion m'en a été faite lors d'un congrès à Paris. Certes, il faut déplorer ces deux agresisons sexuelles. l'une a été commise  sous le pont Saint-Esprit, le vendredi soir, par deux individus dont un a été écroué, et l'autre sur une jeune fille qui après être passée par un poste de repos pour, disons  une grosse fatigue après avoir été raccompagnée à un bus a choisi de faire de l'auto-stop. Ces deux agressions sont condamnables ne doivent pas porter une ombre sur un évènement joyeux. Cet évènement est le signe de cette ville qui s'est donnée les moyens de le maîtriser. Comme la vidéo qui est devenue un outil précieux et qui a permis d'intervenir rapidement sur une personne qui avait une chute dans les remparts..."

La procureur Anne Kayanakis et le commissaire Didier Ribeyrolles viennent de faire l'objet d'une promotion et donc d'une autre affectation. Mais tous deux s'accordent sur une chose: ils reviendront faire les Fêtes de Bayonne.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : PHOTO FD

Partager sur Facebook
Vu par vous
1428
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !