18/10/17 : La CGT appelle à nouveau à manifester en Dordogne contre les ordonnances Macron sur le droit du travail. Les rassemblements auront lieu ce jeudi 19, à 17 h à Périgueux (palais de justice), Bergerac (palais de justice) et Sarlat (place de la Grande-Rigaudi

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | En février, les Fêtes de Bayonne s'affichent déjà

13/02/2016 | Du 13 au 28 février, les cinq projets d'affiche des prochaines Fêtes de Bayonne présentées vendredi seront visibles au musée Basque de Bayonne. Les internautes sont invités à participer au vote

Affiches Fêts de Bayonne 2016

Le président de la Commission des Fêtes de Bayonne, Henri Lauqué a présenté vendredi après-midi à la presse les cinq candidats participants au concours traditionnel de la réalisation de l'affiche des Fêtes de Bayonne. "Ils ont été sélectionnés d'abord en fonction de leurs travaux, puis nous leur avons demandé en janvier de réaliser leur projet que nous avons découvert simplement la veille de cette présentation. Comme chaque année, le verdict, le 1er mars, sera le résultat de la moyenne du vote du jury de la Commission extra municipale auditionnée à celle des visiteurs du Musée basque et des internautes.

Henri Lauqué n'en a pas fait mystère. L'an dernier, les Fêtes de Bayonne ont enfin retrouvé de leur lustre. Pas en matière de notoriété ni de fréquentation, mais simplement dans l'image qu'elles diffusent. L'affiche qui en est le sceau chaque été. La disparition de leur créateur historique Arnaud Saez qui les réalisa dès 1954, a fait porter un long deuil à un comité qui s'est égaré dans des prospectives aventureuses. "C'est vrai, reconnait Henri Lauqué nous avons depuis trois ans connu une descente en matière de vente de ces affiches et du merchandasing qui les accompagne, comme les verres en plastique distribués aux festayres. Le Biarrot Aski, le vainqueur de l'an dernier nous a vraiment fait remonter la pente." On aura tout vu à Bayonne: un Biarrot qui a fait repartir le navire, autant dire que cette année, les candidats de l'édition 2016 ont la pression sur les épaules. Nous vous les présentons.

Cinq candidats et candidates restituent ce que leur inspirent ces fêtes

 Mickaël Barret. Graphiste professionnel indépendant à Bidart, il a révélé sa recette : "Je suis parti d'une carte à jouer. I,e carte de tarot par exemple. Comme dans une partie, pendant les Fêtes, on s'amuse et on se fait plaisir et j'ai essayé de jouer ma meilleure carte. La construction de l'image est donc symétrique et réfléchie. Ce procédé me permet d'intégrer les éléments des Fêtes, avec en dominante, le roi Léon et sa cour. J'ai placé une lune et un soleil pour imager la continuité des Fêtes, un aspect que l'on avait jamais vu."

Nicolas Carmine. Il est designer graphique et illustrateur. Retenu à Paris pour raison profesionelle, il n'a pu se rendre à cette présentation mais a laissé un message "la bouche largement ouverte, souriante et détonante traduit les valeurs inhérentes aux fêtes qui sont la joie, la bonne humeur et le plaisir du moment partagé. C’est également une invitation, telle un porte-voix, à annoncer les fêtes et à y participer. La bouche sert enfin de cadre aux festivaliers qui sont là pour incarner la culture et les traditions fortes des fêtes de Bayonne".

Marion-Liza Duci. Graphiste professionnelle indépendante, elle aussi installée à Bidart. Comme le monde est petit. Elle a rencontré Nicolas Carmine à l'école... à Montreal.  "j'ai illustré l'idée du rassemblement intergénérationnel, la création de liens, sans vraiment le vouloir. J'ai cherché à créer l'harmonie, dans un sentiment de paix et de joie. Car c'est aussi ce qui existe dans les Fêtes à certains moments de la journée. Je voulais sortir de l'image de beuverie. Ce sentiment est appuyé par les couleurs douces que j'ai choisies. Elles servent aussi à se démarquer de ce qui s'est déjà fait. Je suis en revanche restée neutre sur la temporalité de l'événement, car je voulais que tous se reconnaissent dans un moment ou un autre des Fêtes. Mon objectif était de montrer les gens, acteurs de ces fêtes.

Henri Lauqué Fêtes de Bayonne 2076

Marie-Céline Hondelatte. La soeur du célèbre journaliste, Christophe, se dit la vétérante de la compétition. Elle a paricipé plusieurs fois à ce concours et l'a remporté en 2007. Graphiste professionnelle indépendante, elle a opté pour une "promenade visuelle et sonore à travers la ville". "Par le trait, j'ai cherché à raccorder des éléments, même auditifs, le son du txistu, des pétards, une bulle qui chante... Pour donner du relief à l'image. J'ai résisté au fait de mettre la cathédrale, qui représente Bayonne, mais qui n'est pas le sujet. C'est un visuel bousculé et qui bouscule. Chacun y vit sa fête, tout en se faisant écho. Ce qui rassemble, c'est le sourire, le sourire qui apparaît au jeté des clés, là où le chant, la musique, la danse s'emparent des rues. J'ai réduit le mot Fêes de Bayonne, leur notoriété n'a pas besoin de s'étler sur l'affiche"

Maxime Lacombe. Le benjamin du concours. Etudiant à l'école de communication visuelle de Bordeaux, il a vécu ses premières fêtes l'an dernier, en 2015 avec ses copains. Et surtout la nuit. "Mon père et ma famille ont toujours adoré cela, et j'ai toujours voulu les faire. Ils me les ont fait découvrir le jour. J'ai passé un moment original, où je n'ai vécu aucun débordement. Et j'ai essayé de retranscrire mon expérience, de la musique, des bandas, de la bonne humeur, du respect de chacun malgré la proximité... une sorte de gaîté respectueuse. Chacun s'amusait avec liberté. Le carré vert qui borde l'affiche symbolise l'enceinte de la ville, un espace défini et limité. J'y ai ajouté le rouge et le blanc, les couleurs du Pays basque."

 Nous l'avons écrit, le public et les lecteurs d'aqui.fr, tout disséminés qu'ils soient dans la Grande région ou expatriés, mais amateurs de ces fêtes légendaires sont invités à effectuer leur choix sur internet : www.affiche2016.bayonne.fr
Comme ils peuvent se rendre au Musée Basque et de l'histoire de Bayonne, salle Xokoa, 37 quai des Corsaires et désigner leur préféré. Ouvert du mardi au dimanche, de 10h30 à 18h. Entrée libre.
Le résultat des courses sera prononcé le 1er mars au salon de l'hôtel de ville.

 

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
5243
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !