aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Les Inspecteurs du travail n'oublient pas le drame de Saussignac

02/09/2014 | Plusieurs hommages à Daniel Buffière et Sylvie Trémouille sont programmés, dix ans après le drame. Une cérémonie avait lieu cet après-midi en Dordogne.

Une cérémonie en hommage aux deux inspecteurs du travail tués à Saussignac avait lieu en Dordogne

Cet après midi, François Rebsamen, le ministre du Travail, et Stéphane Le Foll, le ministre de l'Agriculture, ont rendu hommage à Sylvie Trémouille et Daniel Buffière, les deux inspecteurs du travail assassinés le 2 septembre 2004 à Saussignac. Ils ont été tués alors qu'ils réalisaient une mission de contrôle sur une exploitation agricole. La cérémonie parisienne a eu lieu en présence des familles des victimes et des plus proches collègues. Au même moment, à Périgueux, la cérémonie en souvenir des deux victimes organisée dans les locaux de la Dirrecte a pris une dimension particulière.

C'était le 2 septembre 2004. Ce jour là, en fin d'après midi, Sylvie Trémouille, tout juste promue contrôleur du travail et Daniel Buffière, inspecteur du travail à la MSA, effectuaient un banal contrôle sur l'exploitation agricole de Claude Duviau à Saussignac. Ils trouvèrent la mort dans l'exercice de leur mission : Daniel Buffière recevait deux balles à bout portant et allait décéder vers 19h30 à l'hôpital et Sylvie Trémouille, tentant de fuir, était abattue de deux balles dans le dos. En mars 2007, le meurtrier était condamné à trente ans de réclusion criminelle pour homicides involontaires sur personnes chargées d'une mission de service public.
Dès le lendemain du drame, l’affaire a pris une dimension symbolique qui a dépassé la seule rubrique des faits-divers. Au moment des obsèques de Sylvie Trémouille et de Daniel Buffière, dans leurs communes respectives, on comptait quatre ministres en exercice, des dizaines d’inspecteurs du travail venus de toute la France apporter leur soutien aux familles des victimes. Depuis que le corps des inspecteurs du travail a été créé, il y a une centaine d’années et jamais avant le drame de Saussignac, il n’y avait eu mort d’hommes. Cette profession, composée d’un millier de personnes, est de plus en plus souvent confrontée dans son quotidien à des agressions verbales ou physiques.

Personne ne veut oublier, ni ne doit oublier Dix ans après les faits, Saussignac reste dans toutes les mémoires. Chez les inspecteurs du travail, de France et de Navarre, personne n'a oublié et ne veut oublier. Cette semaine, ce triste anniversaire est marqué par une série d'hommages aux deux victimes. Une cérémonie avait lieu ce mardi après midi rue de Grenelle, où deux rosiers ont été plantés. A Périgueux, le préfet de la Dordogne, au côté de Béatrice Jacob, directrice de l'unité territoriale de la Dirrecte, en poste depuis novembre 2012, a tenu à rendre hommage à Sylvie Trémouille et Daniel Buffière. Une gerbe a été déposée dans le hall d'accueil où figure à jamais sur la porte d'entrée une plaque pour ne pas oublier. Chez les successeurs ou anciens collègues de Sylvie Trémouille et de Daniel Buffière, l'émotion est palpable. Dans un silence de plomb, le préfet Jacques Billant lit le message commun des ministres du Travail et de l'Agriculture. "Il faut être vigilant et j'apporte d'emblée tout le soutien du ministre du Travail  ses agents contre la violence qu'une société peut renvoyer, dans un moment de crise. Que tous sachent qu'ils me trouveront sans cesse à leurs côtés, contre toutes les violences et contre la peur qui peut parfois exister." Aujourd'hui, Béatrice Jacob est à la tête de l'unité départementale de la Dirrecte à Périgueux, où travaillent 42 agents dont 12 sont affectés à des missions de contrôle. "J'étais en poste au ministère du Travail en septembre 2004.  J'étais en congés au moment du drame de Saussignac. Cette tragédie a été véçue comme un séisme profond dans la profession. Aujourd'hui, nos missions n'ont pas fondamentalement changé : nous avons à la fois un rôle de conseil, de prévention, d'aides et de contrôle donc de répression. Nous ne sommes pas davantage confrontés à des situations conflictuelles qu'avant. Je ne pense pas qu'à l'époque un tel drame était prévisible. Depuis plusieurs années, nous proposons des formations qui offrent des solutions à nos agents pour désamorcer certaines situations pouvant devenir conflictuelles par le dialogue. Je crois que nous avons évolué dans la manière d'appréhender les missions de contrôles. "

Une autre cérémonie d'hommage aux deux inspecteurs du travail est annoncée vendredi après midi à la Mutualité sociale agricole en présence du  secrétaire général de FO, Jean Claude Mailly. Les conditions de travail actuelles des agents devraient être évoquées. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
941
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !