Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/06/19 : Chez les féminines, la belge Nafissatou Thiam remporte le Décastar à Talence. La bordelaise Solene Ndama termine 4° avec 6290 points, elle se qualifie pour les Championnats d'Europe Espoirs, mais échoue à 10 points de la qualification aux mondiaux.

22/06/19 : Au Décastar Talence, ce samedi 22 juin, la Championne Olympique belge Nafissatou Thiam a battu le record du stade de hauteur avec un saut à 2m02, 2ème performance mondiale de l'année, et record du monde de saut en Hauteur lors d'un heptathlon.

21/06/19 : Le 20 juin, Alexandra Siarri adjointe au maire de Bordeaux chargée de la Ville de demain, de la cohésion sociale et territoriale, a été élue présidente nationale de «France Médiation» qui fédère les 75 acteurs publics et privés de la médiation sociale

21/06/19 : Après Bordeaux, Blaye, La Rochelle, Dax et Mont-de-Marsan, Parthenay et Niort testent actuellement une nouvelle ligne de bus (la 12) fonctionnant au biogaz. Le projet est soutenu par la Région.

20/06/19 : Deux Sèvres : dimanche 23 juin, de 10 h à 18 h, la Maison du Département à Niort accueillera une trentaine d'activités sportives à tester gratuitement en famille. Basket, kendo, escrime, tir à l'arc, rugby fauteuil... dans une ambiance festive. Gratuit.

19/06/19 : L'Hebdomadaire "Le Point" classe en 3ème position parmi les 70 villes les plus attractives de France, Bayonne Anglet et Biarritz sur la Côte basque pour leur dynamisme économique, leur mobilité leur connectivité et la qualité de vie.

19/06/19 : Charentes: selon le BNIC, les dégâts causés par l'épisode orageux de cette nuit ont eu un niveau d'impact limité sur le vignoble, localisés à Salles d'Angles, Sigogne, Angeac-Champagne, St-Martial, Jarnac, Gensac, Genté, Jarnac-Champagne ou Chadenac.

19/06/19 : La Rochelle : dans le cadre de l’approbation du Plan local d'Urbanisme intercommunal, une enquête publique est ouverte jusqu'au 26 juillet, dans 60 permanences réparties dans l'agglomération. Registre en ligne : www.registre-dematerialise.fr/1359.

19/06/19 : En raison d’un changement de programme de dernière minute, la visite de Nicolas Thierry, vice-président en charge de l’environnement et de la biodiversité, à Iraty et à Esterençuby ce jeudi 20 juin est reportée sine die.

18/06/19 : Nathalie Lasserre, première conseillère du corps des tribunaux administratifs et des cours administratives d'appel est nommée sous-préfet de Nontron. Elle remplace Frédéric Roussel, nommé directeur de cabinet à la préfecture du Tarn à Albi.

14/06/19 : La Rochelle : Le Muséum d’Histoire Naturelle s’est vu décerné le Trophée Môm’Art 2018 aujourd'hui. L’association Môm’Art récompense chaque année une institution culturelle qui a signé sa Charte de démarche d’accueil des familles et des enfants.

14/06/19 : Dans son édition du 12/06 consacré à l’attractivité des villes, Le Point classe La Rochelle première des villes de 80 à 250 000 habitants. 1re sur la création d’emplois, elle se place 5e sur la masse salariale et 4e sur l’implantation d’entreprises.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/06/19 | Vienne : la Préfecture au chevet d'Avanton

    Lire

    Après un arrêté interministériel daté du 21 juin 2019, la Préfecture de la Vienne annonce la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour Avanton. En effet, la commune a été fortement affectée par la sécheresse de l'été 2017, et la réhydratation des sols a provoqué plusieurs mouvements de terrain. Les sinistrés ont 10 jours à compter de la publication de l'arrêté au Journal officiel pour se manifester dans le cadre d'une indemnisation. Les demandes se font donc jusqu'au 2 juillet.

  • 24/06/19 | Virginie Calmels quitte Barnes

    Lire

    Virginie Calmels, ancienne numéro 2 des Républicains et ex adjointe d'Alain Juppé à Bordeaux, quitte ses fonctions de présidente de Barnes France et CEO de Barnes International et Hospitality prises en mars. Dans un communiqué, le groupe immobilier de luxe parle de "dissension majeures avec les actionnaires et d'une "décision devenue inévitable". La principale concernée a précisé dans un communiqué que la décision serait intervenue "suite au refus des actionnaires de me garantir leur accord pour la mise en œuvre des mesures correctrices préconisées" dans un rapport d'audit visant à "structurer le groupe".

  • 24/06/19 | Deux-Sèvres : la plus grande ferme de méthanisation de France inaugurée

    Lire

    Une nouvelle ferme de méthanisation a été inaugurée le 21 juin à Combrand (79). Avec une production énergétique équivalente à celle de 2500 foyers par an pour un recyclage de 45.000t de fumier, c'est le plus grand et le 1er site de méthanisation en France dont le biométhane produit est réinjecté dans le réseau de GRTgaz. Le projet est porté par un collectif d'une trentaine d'agriculteurs. La société GRTgaz souhaite développer d'autres projets pour arriver à 100% de gaz "propre" à l'horizon 2050.

  • 24/06/19 | Un budget supplémentaire de 168,8M€ pour la Charente-Maritime

    Lire

    Le Département 17 a adopté son budget supplémentaire 2019 lors de sa session d'été,le 21 juin. Avec 168,8M€, cette somme permet de réinvestir dans les budgets voirie (+12M€); péréquation (3,3 M€) dont le nouveau Fonds volontaire de soutien interdépartemental ; ports (+2,8 M€); travaux d'entretien du fleuve Charente (2,7 M€); ferroviaire (+2 M€) dans le cadre du Contrat de Plan Etat-Région; équipements SDIS (+1,3 M€). Tous budgets confondus, le budget global 2019 s’élève à 1,256 milliard d’euros.

  • 24/06/19 | Lascaux III va s'enrichir de nouveaux panneaux

    Lire

    Le Conseil départemental de la Dordogne va investir un million d'euros dans la fabrication de nouveaux fac-similés pour l'exposition internationale Lascaux III qui tourne désormais depuis l'automne 2012 dans le monde entier. La Direction régionale des affaires culturelles a donné son accord à ce projet. Les nouveaux panneaux reproduiront la célèbre salle des taureaux. Le conseil régional, co-actionnaire de la Société publique locale, sera sollicité pour participer financièrement à ce projet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Les matinales de la fondation Korian à Poitiers : un regard vers les seniors

29/03/2019 | Le palais des congrès du Futuroscope a accueilli la fondation Korian pour le bien-vieillir. Trois tables rondes autour des seniors étaient organisées.

Plus de 200 personnes ont assisté aux matinales de la Fondation Korian pour le bien vieillir au palais des congrès du Futuroscope

Ce mardi 26 mars étaient organisées les quinzièmes rencontres matinales de la fondation Korian pour le bien vieillir. Elle avait choisi le palais des congrès du Futuroscope pour accueillir ses trois tables rondes qui avaient pour intitulé principal « Je suis vieux, et alors ? ». Serge Guérin, sociologue spécialiste des seniors et président du comité scientifique de la fondation a immédiatement donné la température de ces matinales qui « se veulent agréables, joyeuses , interrogatives ». Dans la matinée, une quinzaine de personnes sont intervenues. Des spécialistes des personnes âgées, des personnes qui travaillent avec elles, des directeurs d’Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD), ainsi que des résidents. Des échanges riches et des témoignages poignants, qui permettaient à chacun de partager sa vision, sachant que la dépendance des seniors est un sujet qui inquiète de plus en plus les personnalités politiques. Un problème de société, puisque la population de la France est vieillissante.

La matinée est ouverte par Françoise Jeanson, conseillère régionale déléguée à la santé et à la silver économie. Médecin de formation, elle a travaillé en Ehpad. La question du vieillissement lui tient particulièrement à coeur. Elle soulève des questions autour de l’autonomie et de la qualité de vie. « Est-ce que vous saviez que la Nouvelle-Aquitaine est la région où on vieillit le plus ? » interroge-t-elle. 30% de la population a plus de 60 ans (soit 1,8 million d’habitants). Le rôle des politiques est de soutenir les personnes quand elles sont moins alertes et de développer la recherche, l’innovation, les activités sportives et physiques, la formation des aides à domicile, les valoriser ».

Après ces propos introductifs, Aude Letty, déléguée générale de la fondation Korian, a présenté le baromètre européen du bien vieillir. Les résultats du troisième baromètre viennent d’être publiés. L’objectif de cette étude est de mieux connaître et de suivre l’état d’esprit des personnes âgées dans quatre pays d’Europe : la France, l’Italie, la Belgique, l'Allemagne. « Les thématiques des matinales s’inspirent ensuite de ces résultats», confie-t-elle. Au total, plus de 8 000 personnes ont été interrogées, plus de la moitié sont des seniors de plus de 65 ans dont 791 ont plus de 80 ans. Les résultats de cette étude sont consultables sur le site de la fondation.

Pour la matinale organisée au palais des congrès du Futuroscope, la thématique de l’utilité des personnes âgées a émergé. Une question abordée par la première table ronde autour de quatre intervenants : Michèle Delaunay, ancienne ministre déléguée aux personnes âgées et à l’autonomie, Serge Guérin, sociologue spécialiste des seniors, Bernard Jouannaud, ancien directeur d’un centre hospitalier association et Pierre Mérigaud, membre du conseil national de la Silver économie. Chacun a fait pas de sa vision des choses et de son expérience personnelle.

"On parle de féminisme, on peut aussi parler d’âgisme"
Le sociologue, Serge Guérin, s’est mis à la place des personnes âgées. « Il faut que je puisse moi même compter sur moi. C’est une question que l’on est amené à se poser en prenant de l’âge ». Il a également aborder l’autonomie, un sujet qui fait la une de l’actualité en ce moment. Michèle Delaunay a son avis sur la question. « Les droits des hommes et des femmes doivent perdurer et être conservés. On parle de féminisme, on peut aussi parler d’âgisme. Ma génération est celle des babyboomers. Nous arrivons à l’âge où nous vivons une révolution plus importante que mai 68 pour la longévité de la société ». L’ancienne ministre n’a pas oublié de préciser que les Français n’étaient pas forcément tous logés à la même enseigne. « La différence de l’espérance de vie entre un ouvrier et un cadre est de 6 ans et demi », souligne-t-elle. Bernard Jouannaud, quant à lui, est revenu sur la vision par la société des personnes âgées. « Ce qui m’énerve par dessus tout., ce sont les notions d’actifs et inactifs. Je pense qu’il faut qu’on arrête d’associer des retraités aux inactifs. Tout est à nuancer aujourd’hui, la plupart des seniors sont très actifs et certains travaillent encore ». Même si avec l’âge, on a facilement l’impression de se sentir moins utile, notamment avec la perte d’autonomie et la dépendance. Ces fléaux peuvent être limités grâce aux nouvelles technologies. « Nous intégrons de plus en plus la notion de digital dans des habitats adaptés et intelligents. La préoccupation principale des personnes comme moi qui travaillons dans la silver économie est de faire que les personnes âgées continuent à vivre en société. » Sa société autonom’lab a créé sur Pessac (33), Saint-Jean-de-Luz (64) et Saint-Yrieix (87), un réseau social d’entre-aide autour de services bénévoles ou payants. À l’aide d’une Google Home, (une enceinte intelligente à commande vocale, les personnes parviennent à conserver leur autonomie). « Il faut quand même un apprentissage de la machine pour converser avec elle. Nous réfléchissons et mettons en place des programmes pour l’usage au quotidien », précise-t-il.


Les deux tables rondes suivantes ont permis d’avoir des exemples concrets. Le travail sur le terrain au sein de deux Ehpad de la Vienne a été évoqué. La première aborde le thème « Auteur de ma vie, je décide toujours ». Anthony Pagis, directeur de l’Ehpad des Trois-Moutiers au nord-ouest du département de la Vienne, a animé les débats. Autour de la table, Corinne Guérin, infirmière coordonnatrice, a partagé son quotidien. « Ces vingts dernières années, je dirais que notre regard et notre manière de faire ont changé. Nous nous intéressons aux personnes, à leur histoire de vie, à ce qui compte pour elle. Notre accompagnement prend du sens, on en fait une ligne de conduite. Pour cela, nous devons faire aussi appel à une certaine souplesse avec nos résidents. Nous leur laissons toujours la possibilité de s’exprimer.

Une histoire d’amour
» Parmi les intervenants, deux pensionnaires de l’Ehpad des Trois-Moutiers qui ont ému la salle en racontant leur expérience. Celle d’une rencontre, d’une histoire amour qui est née dans leur établissement entre monsieur Agasse et madame Huet. Pourtant, aucun des deux ne souhaitaient aller en maison de retraite. « Je vivais seule en Bretagne, ma fille a voulu que je me rapproche d’elle », explique Madame Huet. Quant à M. Agasse, il devait lui aussi se rapprocher de sa fille qui habite Angers. « Je me sentais bien aux Trois-Moutiers, je lui ai demandé de rester ici ». Leur histoire a commencé et a été soutenue par le personnel de l’établissement. « J’ai rencontré madame Huet, j’ai été surpris que ça m’arrive. Nous avons même été encouragés par le personnel qui a eu beaucoup de compréhension. Je les félicite pour les conditions dans lesquelles ils mettent les résidents. » Pour le directeur, le comportement de son équipe était somme tout normal et logique. Quant à la fille de madame Huet, elle sent sa mère heureuse.

Ensuite, il a été question du sport adapté pour les personnes âgées. Une opération originale menée notamment au sein de sept Ehpad dont celui de Chasseneuil-du-Poitou, La Clairière aux chênes. « On a réalisé un tournoi inter-Ehpad où 70 résidents ont pratiqué plusieurs sports : judo, tir à l’arc, escrime, basket-ball », explique Nicolas Roumagne, co-fondateur de Resanté-vous, un collectif de spécialistes des approches non-médicamenteuses en gérontologie et qui promeut notamment les activités sportives en Ehpad, Esa, SSIAD et SAAD. Resanté-vous accompagne 350 établissements sur le Nouvelle-Aquitaine et l’ouest de la France. Jean Garnon est l’un des résidents de l’Ehpad de Chasseneuil-du-Poitou qui a participé à cette manifestation. « J’ai beaucoup apprécié ce moment agréable. C’est dommage que l’emploi du temps ait été si serré et qu’on n’ait pas eu l’occasion de discuter avec les résidents des autres établissements. Lors des activités sportives, tout le monde donnait le maximum de soi-même. Si j’avais 30 à 40 ans de moins peut-être que je me serai mis au judo », ironise-t-il. Au résidente, Yvonne Diguet a elle aussi participé à ces rencontres inter-ehpad. « Je ne pensais pas faire du sport. Finalement je me défends », confie-t-elle avec le sourire. Elle qui est plutôt coquette. « Je sors jamais sans mon rouge à lèvres et sans mettre du parfum ».

Tous ont partagé leur joie de vivre lors d’échanges riches. « Les intervenants ont dégagé une dynamique positive. Ils sont détonnants d’énergie. Cela donne envie d’avancer en âge », résume Michèle Delaunay. De toute façon, comme le résume la baromètre, 75% des personnes âgées ont le sentiment de bien être. Mais il y a toutefois une différence entre les hommes et les femmes, 71% des femmes partagent ce sentiment contre 80% des hommes.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2481
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !