Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

16/04/19 : Emmanuel Macron au 20 heures ce 16 avril: "Je vous le dis ce soir avec force : nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Nous avons tant à reconstruire. Nous rebâtirons Notre-Dame plus belle encore. Je veux que ce soit achevé d'ici cinq années"

16/04/19 : Patrick Bobet, président de Bordeaux métropole, frappé par la tragédie qui touche Paris et les français va demander au Conseil de métropole de participer, par le versement d’une subvention, à l’effort de reconstruction de la cathédrale Notre Dame.

12/04/19 : Pierre Camani, président du Conseil départemental de Lot-et-Garonne depuis 2008, a annoncé aujourd'hui sa démission aux membres de la majorité départementale. Démission qui sera effective à la fin du mois.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

10/04/19 : Le Comité Régional de Vigilance Ferroviaire appelle "celles et ceux qui refusent, que l'avenir du ferroviaire se fasse sous le seul prisme de l’austérité budgétaire", à manifester le vendredi 12 avril à 10h30 devant la Gare Saint-Jean à Bordeaux.

03/04/19 : La Rochelle : l'association de l'organisation du Grand Pavois vient de dévoiler son invité d'honneur 2019. Ce sera L'Andhra Pradesh, une région de l'Inde. 250 nouveautés sont attendues pour cette 47e édition, qui se tiendra du 18 au 23 septembre.

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/04/19 | Béarn : une plateforme pour travailler les maths !

    Lire

    "Les Maths en Tongs" est une plateforme pédagogique existant depuis 2016. Son créateur, le Palois Steven Diot est Docteur en Mathématiques Appliquées et a déjà accompagné plusieurs lycéens en maths. "Les Maths en Tongs" propose des ressources gratuites et des programmes complets pour des élèves de la troisième à la terminale. Steven Diot prône une méthode de travail plus détendue que la simple pratique à coups de longs exercices, en s'appuyant plutôt sur des bases solides.

  • 18/04/19 | Une campagne de financement participatif pour la future centrale solaire de Nersac

    Lire

    Initié par la commune de Nersac (16), le projet à pour objectif de revaloriser l'ancienne carrière d'argile en y développant une production d'énergie verte. La centrale solaire pourra produire chaque année l'équivalent de la consommation électrique de 4500 foyers soit 7 % de la population du Grand Angoulême. La campagne qui a pour but de collecter 104 900 € est ouverte aux habitants de Charente et des départements voisins.

  • 18/04/19 | Europe : les lanceurs d'alerte enfin protégés !

    Lire

    Une victoire de poids pour la députée européenne Virginie Rozière. Ce mardi 16 avril, le Parlement Européen a adopté définitivement le "Rapport Rozière", visant à protéger les lanceurs d'alerte dans chaque pays-membre. La radicale de gauche se réjouit : " Il y a trois ans de cela, on nous expliquait qu'il était juridiquement impossible d'adopter une telle directive. Et c'est chose faite aujourd'hui". Cette annonce intervient deux jours après l'arrestation de Julian Assange à Londres.

  • 18/04/19 | Vigilance sur les routes de Dordogne lors du week end pascal

    Lire

    Le week-end de Pâques et les vacances de printemps, génèrent des flux de circulations importants. Le préfet a demandé aux services de la Police nationale et de la Gendarmerie d’intensifier les contrôles routiers pour veiller au respect des règles de sécurité sur les axes routiers. Ces opérations visent à prévenir et à sanctionner tous les comportements dangereux, les excès de vitesses ainsi que les conduites addictives. Les automobilistes sont appelés à la plus grande vigilance.

  • 17/04/19 | La première calèche labellisée Tourisme et Handicap française débarque en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Vendredi 12 avril, la voiture hippomobile était présentée au Pôle-Nature de l'Asinerie du Baudet du Poitou. Le département de la Charente-Maritime a mis en place une promenade en attelage pour les personnes à mobilité réduite et/ou en situation de handicap afin de proposer une sortie sécurisée et de favoriser l'accessibilité des Pôles-Natures. Le véhicule adapté et modulable permet de développer une nouvelle offre touristique sur le site de l'Asinerie et de pouvoir proposer cette activité à tous.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Les matinales de la fondation Korian à Poitiers : un regard vers les seniors

29/03/2019 | Le palais des congrès du Futuroscope a accueilli la fondation Korian pour le bien-vieillir. Trois tables rondes autour des seniors étaient organisées.

Plus de 200 personnes ont assisté aux matinales de la Fondation Korian pour le bien vieillir au palais des congrès du Futuroscope

Ce mardi 26 mars étaient organisées les quinzièmes rencontres matinales de la fondation Korian pour le bien vieillir. Elle avait choisi le palais des congrès du Futuroscope pour accueillir ses trois tables rondes qui avaient pour intitulé principal « Je suis vieux, et alors ? ». Serge Guérin, sociologue spécialiste des seniors et président du comité scientifique de la fondation a immédiatement donné la température de ces matinales qui « se veulent agréables, joyeuses , interrogatives ». Dans la matinée, une quinzaine de personnes sont intervenues. Des spécialistes des personnes âgées, des personnes qui travaillent avec elles, des directeurs d’Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD), ainsi que des résidents. Des échanges riches et des témoignages poignants, qui permettaient à chacun de partager sa vision, sachant que la dépendance des seniors est un sujet qui inquiète de plus en plus les personnalités politiques. Un problème de société, puisque la population de la France est vieillissante.

La matinée est ouverte par Françoise Jeanson, conseillère régionale déléguée à la santé et à la silver économie. Médecin de formation, elle a travaillé en Ehpad. La question du vieillissement lui tient particulièrement à coeur. Elle soulève des questions autour de l’autonomie et de la qualité de vie. « Est-ce que vous saviez que la Nouvelle-Aquitaine est la région où on vieillit le plus ? » interroge-t-elle. 30% de la population a plus de 60 ans (soit 1,8 million d’habitants). Le rôle des politiques est de soutenir les personnes quand elles sont moins alertes et de développer la recherche, l’innovation, les activités sportives et physiques, la formation des aides à domicile, les valoriser ».

Après ces propos introductifs, Aude Letty, déléguée générale de la fondation Korian, a présenté le baromètre européen du bien vieillir. Les résultats du troisième baromètre viennent d’être publiés. L’objectif de cette étude est de mieux connaître et de suivre l’état d’esprit des personnes âgées dans quatre pays d’Europe : la France, l’Italie, la Belgique, l'Allemagne. « Les thématiques des matinales s’inspirent ensuite de ces résultats», confie-t-elle. Au total, plus de 8 000 personnes ont été interrogées, plus de la moitié sont des seniors de plus de 65 ans dont 791 ont plus de 80 ans. Les résultats de cette étude sont consultables sur le site de la fondation.

Pour la matinale organisée au palais des congrès du Futuroscope, la thématique de l’utilité des personnes âgées a émergé. Une question abordée par la première table ronde autour de quatre intervenants : Michèle Delaunay, ancienne ministre déléguée aux personnes âgées et à l’autonomie, Serge Guérin, sociologue spécialiste des seniors, Bernard Jouannaud, ancien directeur d’un centre hospitalier association et Pierre Mérigaud, membre du conseil national de la Silver économie. Chacun a fait pas de sa vision des choses et de son expérience personnelle.

"On parle de féminisme, on peut aussi parler d’âgisme"
Le sociologue, Serge Guérin, s’est mis à la place des personnes âgées. « Il faut que je puisse moi même compter sur moi. C’est une question que l’on est amené à se poser en prenant de l’âge ». Il a également aborder l’autonomie, un sujet qui fait la une de l’actualité en ce moment. Michèle Delaunay a son avis sur la question. « Les droits des hommes et des femmes doivent perdurer et être conservés. On parle de féminisme, on peut aussi parler d’âgisme. Ma génération est celle des babyboomers. Nous arrivons à l’âge où nous vivons une révolution plus importante que mai 68 pour la longévité de la société ». L’ancienne ministre n’a pas oublié de préciser que les Français n’étaient pas forcément tous logés à la même enseigne. « La différence de l’espérance de vie entre un ouvrier et un cadre est de 6 ans et demi », souligne-t-elle. Bernard Jouannaud, quant à lui, est revenu sur la vision par la société des personnes âgées. « Ce qui m’énerve par dessus tout., ce sont les notions d’actifs et inactifs. Je pense qu’il faut qu’on arrête d’associer des retraités aux inactifs. Tout est à nuancer aujourd’hui, la plupart des seniors sont très actifs et certains travaillent encore ». Même si avec l’âge, on a facilement l’impression de se sentir moins utile, notamment avec la perte d’autonomie et la dépendance. Ces fléaux peuvent être limités grâce aux nouvelles technologies. « Nous intégrons de plus en plus la notion de digital dans des habitats adaptés et intelligents. La préoccupation principale des personnes comme moi qui travaillons dans la silver économie est de faire que les personnes âgées continuent à vivre en société. » Sa société autonom’lab a créé sur Pessac (33), Saint-Jean-de-Luz (64) et Saint-Yrieix (87), un réseau social d’entre-aide autour de services bénévoles ou payants. À l’aide d’une Google Home, (une enceinte intelligente à commande vocale, les personnes parviennent à conserver leur autonomie). « Il faut quand même un apprentissage de la machine pour converser avec elle. Nous réfléchissons et mettons en place des programmes pour l’usage au quotidien », précise-t-il.


Les deux tables rondes suivantes ont permis d’avoir des exemples concrets. Le travail sur le terrain au sein de deux Ehpad de la Vienne a été évoqué. La première aborde le thème « Auteur de ma vie, je décide toujours ». Anthony Pagis, directeur de l’Ehpad des Trois-Moutiers au nord-ouest du département de la Vienne, a animé les débats. Autour de la table, Corinne Guérin, infirmière coordonnatrice, a partagé son quotidien. « Ces vingts dernières années, je dirais que notre regard et notre manière de faire ont changé. Nous nous intéressons aux personnes, à leur histoire de vie, à ce qui compte pour elle. Notre accompagnement prend du sens, on en fait une ligne de conduite. Pour cela, nous devons faire aussi appel à une certaine souplesse avec nos résidents. Nous leur laissons toujours la possibilité de s’exprimer.

Une histoire d’amour
» Parmi les intervenants, deux pensionnaires de l’Ehpad des Trois-Moutiers qui ont ému la salle en racontant leur expérience. Celle d’une rencontre, d’une histoire amour qui est née dans leur établissement entre monsieur Agasse et madame Huet. Pourtant, aucun des deux ne souhaitaient aller en maison de retraite. « Je vivais seule en Bretagne, ma fille a voulu que je me rapproche d’elle », explique Madame Huet. Quant à M. Agasse, il devait lui aussi se rapprocher de sa fille qui habite Angers. « Je me sentais bien aux Trois-Moutiers, je lui ai demandé de rester ici ». Leur histoire a commencé et a été soutenue par le personnel de l’établissement. « J’ai rencontré madame Huet, j’ai été surpris que ça m’arrive. Nous avons même été encouragés par le personnel qui a eu beaucoup de compréhension. Je les félicite pour les conditions dans lesquelles ils mettent les résidents. » Pour le directeur, le comportement de son équipe était somme tout normal et logique. Quant à la fille de madame Huet, elle sent sa mère heureuse.

Ensuite, il a été question du sport adapté pour les personnes âgées. Une opération originale menée notamment au sein de sept Ehpad dont celui de Chasseneuil-du-Poitou, La Clairière aux chênes. « On a réalisé un tournoi inter-Ehpad où 70 résidents ont pratiqué plusieurs sports : judo, tir à l’arc, escrime, basket-ball », explique Nicolas Roumagne, co-fondateur de Resanté-vous, un collectif de spécialistes des approches non-médicamenteuses en gérontologie et qui promeut notamment les activités sportives en Ehpad, Esa, SSIAD et SAAD. Resanté-vous accompagne 350 établissements sur le Nouvelle-Aquitaine et l’ouest de la France. Jean Garnon est l’un des résidents de l’Ehpad de Chasseneuil-du-Poitou qui a participé à cette manifestation. « J’ai beaucoup apprécié ce moment agréable. C’est dommage que l’emploi du temps ait été si serré et qu’on n’ait pas eu l’occasion de discuter avec les résidents des autres établissements. Lors des activités sportives, tout le monde donnait le maximum de soi-même. Si j’avais 30 à 40 ans de moins peut-être que je me serai mis au judo », ironise-t-il. Au résidente, Yvonne Diguet a elle aussi participé à ces rencontres inter-ehpad. « Je ne pensais pas faire du sport. Finalement je me défends », confie-t-elle avec le sourire. Elle qui est plutôt coquette. « Je sors jamais sans mon rouge à lèvres et sans mettre du parfum ».

Tous ont partagé leur joie de vivre lors d’échanges riches. « Les intervenants ont dégagé une dynamique positive. Ils sont détonnants d’énergie. Cela donne envie d’avancer en âge », résume Michèle Delaunay. De toute façon, comme le résume la baromètre, 75% des personnes âgées ont le sentiment de bien être. Mais il y a toutefois une différence entre les hommes et les femmes, 71% des femmes partagent ce sentiment contre 80% des hommes.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2142
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !