Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/07/19 : Suite à l’interruption à mi-spectacle du traditionnel feu d'artifice du 14 juillet sur les quais de Bordeaux, pour cause d'incendie sur la barge de tir, Nicolas Florian a décidé d'en proposer un nouveau le samedi 7 septembre pour marquer la rentrée.

18/07/19 : Le 2 Juillet dernier, la Fondation Poitiers Université a élu Marc Bonassies, directeur départemental de la Banque Populaire Val de France, comme Président. Il succède à Roger Belot, président de la Fondation depuis juillet 2015.

18/07/19 : La ville de Biarritz vient d’être condamnée par le tribunal de Pau à verser 1730 € au Comité de Liaison du Camping-car. En cause: 15 panneaux d’interdiction de stationnement pour les camping-cars. Déjà désavouée, elle avait un mois pour les retirer

18/07/19 : Nouvelle mesure de restriction d’irrigation sur le bassin du Clain. En effet, les prélèvements d’eau en rivière destinés à l’irrigation agricole, rattachés à la borne de Vouneuil-sous-Biard, seront interdits à partir de 8 h, ce vendredi 19 juillet.

17/07/19 : Ce vendredi 19 juillet à 11 h, dans l’hémicycle de l’Hôtel du Département à Agen, une session spéciale se tiendra lors de laquelle les élus départementaux se prononceront sur le lancement d’un budget participatif citoyen et sa mise en oeuvre.

17/07/19 : CAN 2019. Dans le cadre de la finale de la Coupe d'Afrique des Nations, qui verra s'opposer vendredi soir le Sénégal à l'Algérie, et afin d'éviter tout débordement, la Ville d'Agen fermera les principaux axes de circulation entre 20h et 2h du matin.

17/07/19 : La Cité du Vin réduit ses tarifs! Les porteurs de la Carte Jeune de Bordeaux Métropole bénéficient dorénavant de 20 % de réduction pour le porteur de la carte, et également pour l'accompagnant adulte quand le porteur a moins de 16 ans.

17/07/19 : Marc Médeville, succéde à Bernard Farges à la tête des Bordeaux et Bordeaux supérieurs avec 2 priorités de mandat: la reconquête des parts de marché auprès des professionnels et l'inscription de 100% des AOC dans des démarches environnementales.

17/07/19 : Elizabeth Borne nommée ministre de la transition écologique va cumuler ce poste avec celui des Transports qu'elle occupait déjà mais sans rang de ministre d'Etat comme son prédécesseur François de Rugy.

16/07/19 : L'allemande Ursula Von der Leyen a été élue ce 16 juillet présidente de la Commission européenne à une courte majorité - 383 voix sur 747 membres - par le parlement de Strasbourg après un discours où elle avait annoncé un « green deal » pour l'Union.

16/07/19 : Le maire de Cenon sur la rive droite de Bordeaux qui s'oppose à l'occupation illégale du parc du Loret par quelques 200 caravanes "évangélistes" de passage s'est vu notifier l'obligation préfectorale d'accepter leur présence jusqu'au 24 juillet.

16/07/19 : Elections municipales 2020: ce sera les 15 et 22 mars a fait savoir le ministère de l'intérieur ce 16 juillet avec comme date limite de dépôt des candidatures le 27 février.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/07/19 | Le Phare de Cordouan élu phare de l'année

    Lire

    En attendant la décision de l'Unesco sur son éventuel classement au patrimoine mondial, le Phare de Cordouan a été élu "phare de l'année" par l'association internationale de la signalisation maritime". Ce trophée purement symbolique a été remis ce jeudi à la présidente du Syndicat mixte pour le développement durable de l'estuaire de la Gironde (SMIDDEST) Françoise de Roffignac, par la nouvelle préfète de région Fabienne Buccio. De quoi patienter en attendant le verdict de l'Unesco, dans un an.

  • 18/07/19 | Emmaüs Gironde réintégrée

    Lire

    Le tribunal de grande instance de Bobigny vient d'annuler les décisions de l'assemblée générale d'Emmaüs France du 23 mai actant l'exclusion d'Emmaüs Gironde face à ce que l'instance nationale dénonçait comme une "gestion opaque". "Le tribunal considère que les conditions d'exclusion n'ont pas été régulières et que l'importance des manquements d'Emmaüs France dans le traitement de ce dossier, a porté préjudice à l'image d'Emmaüs Gironde et à sa crédibilité sur le territoire", a ainsi souligné l'avocat d'Emmaüs Gironde, maître Galinat. Un administrateur judiciaire a été demandé, la décision doit être rendue le 29 juillet prochain.

  • 18/07/19 | Une AMAP arrive à Ludon-Médoc

    Lire

    En Gironde, des "consomacteurs" de Ludon et du Pian adhérents de l’AMAP de Parempuyre ont décidé d’en ouvrir une nouvelle à Ludon-Médoc. Grâce à la mise à disposition d’un local par la Mairie de Ludon ainsi qu’au soutien des maraîchers eysinais Aurore et Philippe Sournac, l’AMAP a pu voir le jour. L’objectif est de rassembler des agriculteurs et les consommateurs. Deux réunions d’information vont avoir lieu à cet effet ; une le 22 juillet à Ludon et une le 24 juillet au Pian.

  • 18/07/19 | Les Jeudis de l'océan de Biarritz proposent six soirées gratuites

    Lire

    Depuis quelques années, pendant l'été, Biarritz Evénement propose des spectacles gratuits diurnes - à partir de 18 heures- et nocturnes dans les Jardins de la Cité de l'Océan, au sud de la ville quartier Ilbarritz. Six sont programmés à partir de ce soir et jusqu'au 29 août. Danse, chansons, films en constituent le menu. Le 16 août sera dédié au 50e anniversaire du Festival de Woodstock et le répertoire des chansons mythiques du Flower Power. Ce soir, la Biarritz Dance School et le Léon Newars show. Sur fond de coucher de soleil….

  • 18/07/19 | "AVC tous concernéS" sur les plages de NA

    Lire

    Du 21 au 27 juillet, "AVC tous concernéS" mène une action de prévention des AVC sur les plages de Nouvelle-Aquitaine baptisée "#MinibusAVC sur les plages de Nouvelle-Aquitaine pour prévenir les AVC auprès des vacanciers". Ainsi, de 10h à 17h le 21 jt à Saint-Trojan (17), le 22 jt à Lacanau (33), le 23 jt à Lège-Cap-Ferret (33), le 24 jt à Arcachon (33), le 25 jt à Mimizan (40) le 26 jt à Moliets-Plage (40) et le 27 jt à Anglet (64).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Les matinales de la fondation Korian à Poitiers : un regard vers les seniors

29/03/2019 | Le palais des congrès du Futuroscope a accueilli la fondation Korian pour le bien-vieillir. Trois tables rondes autour des seniors étaient organisées.

Plus de 200 personnes ont assisté aux matinales de la Fondation Korian pour le bien vieillir au palais des congrès du Futuroscope

Ce mardi 26 mars étaient organisées les quinzièmes rencontres matinales de la fondation Korian pour le bien vieillir. Elle avait choisi le palais des congrès du Futuroscope pour accueillir ses trois tables rondes qui avaient pour intitulé principal « Je suis vieux, et alors ? ». Serge Guérin, sociologue spécialiste des seniors et président du comité scientifique de la fondation a immédiatement donné la température de ces matinales qui « se veulent agréables, joyeuses , interrogatives ». Dans la matinée, une quinzaine de personnes sont intervenues. Des spécialistes des personnes âgées, des personnes qui travaillent avec elles, des directeurs d’Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD), ainsi que des résidents. Des échanges riches et des témoignages poignants, qui permettaient à chacun de partager sa vision, sachant que la dépendance des seniors est un sujet qui inquiète de plus en plus les personnalités politiques. Un problème de société, puisque la population de la France est vieillissante.

La matinée est ouverte par Françoise Jeanson, conseillère régionale déléguée à la santé et à la silver économie. Médecin de formation, elle a travaillé en Ehpad. La question du vieillissement lui tient particulièrement à coeur. Elle soulève des questions autour de l’autonomie et de la qualité de vie. « Est-ce que vous saviez que la Nouvelle-Aquitaine est la région où on vieillit le plus ? » interroge-t-elle. 30% de la population a plus de 60 ans (soit 1,8 million d’habitants). Le rôle des politiques est de soutenir les personnes quand elles sont moins alertes et de développer la recherche, l’innovation, les activités sportives et physiques, la formation des aides à domicile, les valoriser ».

Après ces propos introductifs, Aude Letty, déléguée générale de la fondation Korian, a présenté le baromètre européen du bien vieillir. Les résultats du troisième baromètre viennent d’être publiés. L’objectif de cette étude est de mieux connaître et de suivre l’état d’esprit des personnes âgées dans quatre pays d’Europe : la France, l’Italie, la Belgique, l'Allemagne. « Les thématiques des matinales s’inspirent ensuite de ces résultats», confie-t-elle. Au total, plus de 8 000 personnes ont été interrogées, plus de la moitié sont des seniors de plus de 65 ans dont 791 ont plus de 80 ans. Les résultats de cette étude sont consultables sur le site de la fondation.

Pour la matinale organisée au palais des congrès du Futuroscope, la thématique de l’utilité des personnes âgées a émergé. Une question abordée par la première table ronde autour de quatre intervenants : Michèle Delaunay, ancienne ministre déléguée aux personnes âgées et à l’autonomie, Serge Guérin, sociologue spécialiste des seniors, Bernard Jouannaud, ancien directeur d’un centre hospitalier association et Pierre Mérigaud, membre du conseil national de la Silver économie. Chacun a fait pas de sa vision des choses et de son expérience personnelle.

"On parle de féminisme, on peut aussi parler d’âgisme"
Le sociologue, Serge Guérin, s’est mis à la place des personnes âgées. « Il faut que je puisse moi même compter sur moi. C’est une question que l’on est amené à se poser en prenant de l’âge ». Il a également aborder l’autonomie, un sujet qui fait la une de l’actualité en ce moment. Michèle Delaunay a son avis sur la question. « Les droits des hommes et des femmes doivent perdurer et être conservés. On parle de féminisme, on peut aussi parler d’âgisme. Ma génération est celle des babyboomers. Nous arrivons à l’âge où nous vivons une révolution plus importante que mai 68 pour la longévité de la société ». L’ancienne ministre n’a pas oublié de préciser que les Français n’étaient pas forcément tous logés à la même enseigne. « La différence de l’espérance de vie entre un ouvrier et un cadre est de 6 ans et demi », souligne-t-elle. Bernard Jouannaud, quant à lui, est revenu sur la vision par la société des personnes âgées. « Ce qui m’énerve par dessus tout., ce sont les notions d’actifs et inactifs. Je pense qu’il faut qu’on arrête d’associer des retraités aux inactifs. Tout est à nuancer aujourd’hui, la plupart des seniors sont très actifs et certains travaillent encore ». Même si avec l’âge, on a facilement l’impression de se sentir moins utile, notamment avec la perte d’autonomie et la dépendance. Ces fléaux peuvent être limités grâce aux nouvelles technologies. « Nous intégrons de plus en plus la notion de digital dans des habitats adaptés et intelligents. La préoccupation principale des personnes comme moi qui travaillons dans la silver économie est de faire que les personnes âgées continuent à vivre en société. » Sa société autonom’lab a créé sur Pessac (33), Saint-Jean-de-Luz (64) et Saint-Yrieix (87), un réseau social d’entre-aide autour de services bénévoles ou payants. À l’aide d’une Google Home, (une enceinte intelligente à commande vocale, les personnes parviennent à conserver leur autonomie). « Il faut quand même un apprentissage de la machine pour converser avec elle. Nous réfléchissons et mettons en place des programmes pour l’usage au quotidien », précise-t-il.


Les deux tables rondes suivantes ont permis d’avoir des exemples concrets. Le travail sur le terrain au sein de deux Ehpad de la Vienne a été évoqué. La première aborde le thème « Auteur de ma vie, je décide toujours ». Anthony Pagis, directeur de l’Ehpad des Trois-Moutiers au nord-ouest du département de la Vienne, a animé les débats. Autour de la table, Corinne Guérin, infirmière coordonnatrice, a partagé son quotidien. « Ces vingts dernières années, je dirais que notre regard et notre manière de faire ont changé. Nous nous intéressons aux personnes, à leur histoire de vie, à ce qui compte pour elle. Notre accompagnement prend du sens, on en fait une ligne de conduite. Pour cela, nous devons faire aussi appel à une certaine souplesse avec nos résidents. Nous leur laissons toujours la possibilité de s’exprimer.

Une histoire d’amour
» Parmi les intervenants, deux pensionnaires de l’Ehpad des Trois-Moutiers qui ont ému la salle en racontant leur expérience. Celle d’une rencontre, d’une histoire amour qui est née dans leur établissement entre monsieur Agasse et madame Huet. Pourtant, aucun des deux ne souhaitaient aller en maison de retraite. « Je vivais seule en Bretagne, ma fille a voulu que je me rapproche d’elle », explique Madame Huet. Quant à M. Agasse, il devait lui aussi se rapprocher de sa fille qui habite Angers. « Je me sentais bien aux Trois-Moutiers, je lui ai demandé de rester ici ». Leur histoire a commencé et a été soutenue par le personnel de l’établissement. « J’ai rencontré madame Huet, j’ai été surpris que ça m’arrive. Nous avons même été encouragés par le personnel qui a eu beaucoup de compréhension. Je les félicite pour les conditions dans lesquelles ils mettent les résidents. » Pour le directeur, le comportement de son équipe était somme tout normal et logique. Quant à la fille de madame Huet, elle sent sa mère heureuse.

Ensuite, il a été question du sport adapté pour les personnes âgées. Une opération originale menée notamment au sein de sept Ehpad dont celui de Chasseneuil-du-Poitou, La Clairière aux chênes. « On a réalisé un tournoi inter-Ehpad où 70 résidents ont pratiqué plusieurs sports : judo, tir à l’arc, escrime, basket-ball », explique Nicolas Roumagne, co-fondateur de Resanté-vous, un collectif de spécialistes des approches non-médicamenteuses en gérontologie et qui promeut notamment les activités sportives en Ehpad, Esa, SSIAD et SAAD. Resanté-vous accompagne 350 établissements sur le Nouvelle-Aquitaine et l’ouest de la France. Jean Garnon est l’un des résidents de l’Ehpad de Chasseneuil-du-Poitou qui a participé à cette manifestation. « J’ai beaucoup apprécié ce moment agréable. C’est dommage que l’emploi du temps ait été si serré et qu’on n’ait pas eu l’occasion de discuter avec les résidents des autres établissements. Lors des activités sportives, tout le monde donnait le maximum de soi-même. Si j’avais 30 à 40 ans de moins peut-être que je me serai mis au judo », ironise-t-il. Au résidente, Yvonne Diguet a elle aussi participé à ces rencontres inter-ehpad. « Je ne pensais pas faire du sport. Finalement je me défends », confie-t-elle avec le sourire. Elle qui est plutôt coquette. « Je sors jamais sans mon rouge à lèvres et sans mettre du parfum ».

Tous ont partagé leur joie de vivre lors d’échanges riches. « Les intervenants ont dégagé une dynamique positive. Ils sont détonnants d’énergie. Cela donne envie d’avancer en âge », résume Michèle Delaunay. De toute façon, comme le résume la baromètre, 75% des personnes âgées ont le sentiment de bien être. Mais il y a toutefois une différence entre les hommes et les femmes, 71% des femmes partagent ce sentiment contre 80% des hommes.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2569
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !