18/10/17 : La CGT appelle à nouveau à manifester en Dordogne contre les ordonnances Macron sur le droit du travail. Les rassemblements auront lieu ce jeudi 19, à 17 h à Périgueux (palais de justice), Bergerac (palais de justice) et Sarlat (place de la Grande-Rigaudi

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Les (petites) merveilles… d’Aqui ! - Ce Pau là à l'ombre des Pyrénées, c'est le mien

04/10/2013 | Comment un retour sous le beau ciel de Pau peut vous entraîner vers des instants simples et délicieux...

Ville de Pau

Ces lieux d'Aquitaine qui sont autant de merveilles ne sont pas tous de carte postale. Certains, s'ils ne le sont pas s'accrochent quand même à nous et nous prennent par la main, ressuscitant les souvenirs, par exemple ceux de l'enfance insouciante. En cet automne très doux une fidèle d'Aqui.fr est revenue à Pau, cette ville au charme singulier dans notre Aquitaine, réchauffer des amitiés à peine mises entre parenthèses. Première petite merveille mensuelle d'Aqui! pour l'amour des lieux et le plaisir des mots. J.A

Une visite d’ami d’enfance en convalescence. Hasard de discussion. Rien, ce jour-là, ne présageait de l’heureuse découverte qui m’attendait.

« Tu veux un café ? »… « Alors comment ça va ? »… « et Fred ? »… « Ouais ça va ! »… et après une pause… « Si tu veux on peut aller le voir, c’est tout près ! ».

Banco, ni une ni deux, on descend les escaliers du petit immeuble de quatre étages. Enfant, je les ai longtemps dévalés quatre à quatre… Chaque aspérité des murs que je caressais me renvoyait à un souvenir sensitif. Comme un écho à une mémoire totalement enfouie…

Nous voilà dans mon petit bolide rouge, pas chic mais super pratique. Trois rues et un croisement plus loin nous y sommes. En passant, je retrouve ces maisons Trespoye. Chacune est une œuvre d’architecte. Ecrins de verdure et trottoirs de terre ocre, parlent à eux seuls d’une vie joyeuse. La même où, sur le chemin de l’école, je grappillais les prunes acides des prunus du Japon qui jalonnaient mes pas. Cette ambiance évoque, malgré elle, l’influence anglo-saxonne mêlée au climat apaisant des contres-forts pyrénéens. Chic et reposant. Le climat palois évoque la ville à la fois somnolente et riante de sa végétation luxuriante. Comme pied de nez fait à la rigueur des majestueuses Pyrénées qui veillent sur elle.

Le quartier Berlioz, où nous arrivons, est de ceux qui luttent, loin des média, pour rester « quelqu’un de bien ». Comme une envie qui porte tous ses habitants vers la construction d’une histoire d’échanges et de vies ensemble. Au beau milieu de ces immeubles à taille humaine, une pépite est sortie de terre… il y a peu. A la fois moderne mais « nature », la Cité des Pyrénées rassemble en son sein tout ce qui touche à la montagne.

Je m’approche, attirée par l’architecture de bois et transparences. Puis, très vite, je suis invitée à avancer, entrer et déambuler dans cet espace qui diffuse une certaine sérénité.

« Bonjour, comment vas-tu ? »… « Alors tu étais où ? »... Fred a beaucoup d’amis, comme lui, passionnés. Et là, bien sûr, on parle escalade, randonnée… Un peu comme on confie une rencontre amoureuse. On la décrit, des étoiles dans les yeux. L’approche lente, comme pour l’apprivoiser, se mettre à son rythme et se préparer à la découverte... Puis, comme un feu d’artifice, pics, lacs et couleurs d’automne… s’offrent à vous comme une récompense. Là on savoure, on fait le plein de ces images. Rien que pour les yeux ! Elles resteront plus belles que celles volées, d’un clic, par nos portables-à-tout-faire.

La coulée douceInstallée à l’ombre du généreux soleil de notre bel été indien d’Aquitaine, je savoure avec Robert une menthe à l’eau bien rafraîchissante. Les uns après les autres, des inconnus viennent à notre rencontre, s’arrêtent, nous saluent et poursuivent leur chemin après quelques mots chaleureux. Comme une évidence.

Bar, tout simple et lumineux, La Coulée Douce dont s’occupe Fred, nous invite à la pause. Demain ce sera soirée tapas. J’imagine bien les habitants du quartier mélangés à nos passionnés d’escalade. Ils vont batailler jusqu’à la nuit, autour d’un verre et quelques tartines disparues sous l’épaisse couche du confit de rillettes d’oies préparé par une voisine.

Véritable petite ruche, la Cité des Pyrénées semble laisser s’échapper tout un tas de gens souriants qui se croisent, virevoltent. Ils sortent d’Alpy-Rando, boutique spécialisée montagne (un matos super top, de quoi rendre dingue les amateurs de couleurs et matériaux dernier cris), se rendent à l’exposition sur le Tour de France, au CAF ou à la médiathèque Henri Barrio… Comme ce jeune médecin du quartier qui, entre deux patients, vient faire y un tour.
Non loin de là, une extension de la ruche : la cordonnerie de la montagne. C’est là que j’apporterai mes vielles chaussures de randonnée. Tout en cuir, pesant un âne mort, je ne pouvais me résoudre à les jeter. Grâce à cette équipe de spécialistes, elles vont pouvoir retrouver un second souffle.

Il est temps de partir. De laisser derrière moi La Cité des Pyrénées, sa Coulée Douce et toute l’équipe…

Tout y respire le calme, la bienveillance, un bonheur simple. Humilité et respect, sans doute appris au contact d’une nature à la fois charmeuse et sans pitié. Celle qui donne du sens à leurs vies. Celle qui a poussé ces passionnés à créer, dans un quartier sans prétention, plein de vie et d’envie, un endroit où, l’air de rien, j’ai rechargé la case « gentillesse-sereine » de mes batteries.

Alice
Par Alice

Crédit Photo : Ville de pau

Partager sur Facebook
Vu par vous
916
Aimé par vous
4 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !