Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Les (petites) merveilles d'Aqui! - Les régions… simple question de découpage politique ?

17/06/2014 | Soustons, petite cité riante, tout près de l’océan. Bayonne, Hossegor… ne sont pas très loin. Spectacle de verdure à la fois sauvage et paisible, le lac de Soustons est un régal.

 Des jeunes issus de toutes les régions arborent les couleurs, non pas d’un club, mais celles de leur comité.

« Bourgogne sur le terrain A. Nous attendons la Bourgogne s’il vous plait. ». « Languedoc, dans 5 minutes, Terrain B contre Armagnac-Bigorre»… Les annonces se succèdent. Avec elles la fébrilité des grands jours. Tensions, encouragements, explosions de joie. « Quelle course ! Impressionnant ! ». Les matchs se suivent, sans répit.

« T’as vu ces changements d’appuis ? ». Le rythme est soutenu. « Pendant ce temps, les équipes de Midi-Pyrénées et d’Île de France se préparent ». Sensations déjà ressenties. Déjà évoquées aussi. Douce nostalgie. Mais là, c’est autre chose… Des jeunes issus de toutes les régions arborent les couleurs, non pas d’un club, mais celles de leur comité. 16 Comités territoriaux rassemblent à l’occasion les meilleurs du Seven. Des jeunes de 16-17 ans, dans la force de l’âge. Athlètes capables d’accélérations, de changements de rythme, de courses intenses sur 80 mètres avec, sous le bras, la balle ovale. Offerte en cadeau d’un geste sûr et aérien … Ou, au contraire, conservée précieusement pour la déposer, avec fermeté, entre les barres. Athlètes que rien ne semble atteindre. Pas même les 30 degrés de ce magnifique Week End de Pentecôte.

Un jour et demi que mon « petit » dernier est d’une humeur massacrante. Pas la peine d’insister. Sélectionné par le comité Côte-Basque-Landes. Le championnat de France cadets en Seven, c’est une première. Les approches de tournois ont toujours été tendues. Rassemblement sur site, la veille, pour une séance de mise en place. Rarement ensemble. Ces jeunes viennent des clubs de Bayonne, Biarritz, Dax, Tyrosse, Hagetmau, Mont de Marsan… Au tour des entraineurs de supporter leurs stress. Une chance ?!... les petits jouent « à la maison ». Cette année les phases finales, après les qualifs à Gruissan, se déroulent à Soustons dans les Landes.

Soustons, petite cité riante, tout près de l’océan. Bayonne, Hossegor… ne sont pas très loin. Spectacle de verdure à la fois sauvage et paisible, le lac de Soustons est un régal. « Ici les gars, je vais vous montrer le paradis ». Après l’entrainement, Nino emmène ses jeunes avec lui. Lui aussi joue à la maison. Tout le monde le connaît. Le centre nautique, au bord du lac, est l’endroit idéal. Derrière le centre d’hébergement, partout, des terrains de rugby… Ce Week End, les jeunes seront bercés par le son des clapotis. Quelques pas avant d’aller se coucher. Les voilà les pieds dans l’eau. Séquence éclaboussures. L’enjeu du lendemain est oublié. Enfin, quelques instants. Les dernières voiles reviennent au centre. En face, une grande maison, rouge et blanche, style basque, apporte majesté et sérénité au coucher du soleil. Un peu plus loin, les pins et les chênes lièges rivalisent avec les saules pleureurs pour s’approcher des rives.

Soustons, petite cité riante, tout près de l’océan.

Samedi matin. Les petits déjeuners rapidement avalés, une marée de maillots colorés envahit les terrains. Les eaux du lac semblent vexées. Mais où courent tous ces garçons qui leur tournent le dos. Contraste est flagrant. D’un côté, quatorze jeunes et cinq arbitres courent de part en part du terrain. 7 minutes intenses, 2 minutes de souffle, puis, à nouveau 7 minutes ultra-rythmées. Encouragements, consignes, grognements, appels… « Là, là… fais la passe ! ». De l’autre, voiliers, canoés, filent sans bruit sur l’eau. Elégants, des nouveaux adeptes du stand up paddle semblent marcher sur l’eau en ramant debout sur leur planche. La lumière est magnifique. Un peu plus loin, les allées bordées d’ombre laissent entrer les regards sur de magnifiques maisons. Elles nous parlent d’étés, de grandes familles rassemblées. Mélanges de styles, entre le pays basque et les demeures d’Arcachon. Ces endormies savent que d’ici moins d’un mois elles seront à nouveau remplies de cris et de rires. Jardins ombragés, glycines, hortensias… prêts à accueillir les vacanciers pour leur offrir leurs meilleurs souvenirs.

Le soleil devient de plus en plus chaud. Bienveillants, les arbres de bord de terrain apportent une fraîcheur salutaire… pour les spectateurs. Allongés dans l’herbe, nos jeunes récupèrent entre deux matchs. L’heure et demi de récup imposée n’est pas de trop. « Tu viens, on va voir Midi-Pyrénées ? ». Entre comités, les jeunes se connaissent et s’encouragent. Rapprochements et solidarité : Armagnac-Bigorre va soutenir Midi-Pyrénées. Béarn retrouve Côte-Basque-Landes, la Côte d’Argent n’est pas de reste. Les jeunes du Limousin se rapprochent de l’Auvergne… Deux journées durant, ils se croisent, s’affrontent… et se retrouvent. Certains, après s’être opposés, se rejoignent vite lors des pauses. Représenter la France à Wellington, ça crée des liens. Puissance physique, endurance, sens du jeu, stratégie… tout montre qu’il y a, parmi eux, les futurs cadres de l’équipe de France. Quelques un auront peut-être l’immense chance d’aller aux prochains JO. Et oui, le Seven est désormais discipline Olympique. Discipline à part entière. Exigeante. Elle offre le plaisir de rencontres qui se succèdent dans une ambiance de feu. Musique à fond. Défilés de matchs, de couleurs… tout rappelle la fête.

Soustons, petite cité riante, tout près de l’océan.

Mais avant d’y arriver, la préparation est intense. Championnat à XV à peine terminé (parfois un peu trop tôt…), c’est le nouvel objectif. Conserver une forme… olympique. « Le physique » comme le disent les entraineurs. Le physique. Fins d’entrainements interminables, ultra-exigeantes, il faut tenir. « C’est surtout le mental qui est à l’épreuve ! » insiste Rémy. Les entraineurs mobilisent les dernières forces de leurs troupes. Evaluer qui tiendra, qui ne tiendra pas, qui encouragera celui qui flanche. Tout se succède à un rythme fou. Traversées de terrain, accélérations, reprises. Le ballon à peine aplati, un autre ballon rebondit déjà aux cinquante mètres. Vite, ne pas le laisser aux autres. « A ce jeu, si t’as pas la ballon…. ». « Pour que l’essai soit compté, il faut que toute l’équipe ait franchi la ligne d’embut ». Renaud invente une nouvelle règle. Histoire de rester solidaires, placés. Et continuer, coûte que coûte à courir, courir… Rester proche de celui qui a « les meilleures canes ». Lui offrir une solution quand il n’en peut plus, ou quand « il est pris ».

Mais nous y voilà. Dernières rencontres avant la trêve de l’été. Soustons les attend.Samedi terminé, voilà les quarts de finale. Mon petit bolide rouge, pas chic mais pratique, sillonne entre les champs de maïs pour rejoindre Soustons. Le grand frère et la grande sœur n’ont pas pu venir. Tant pis pour eux. Comme hier, encourager les jeunes. Comme hier, admirer d’autres équipes, découvrir leur style de jeu, leurs pépites… Et, comme hier, pique-niquer au bord du lac… à la pause. Un bien fou. Le calme du bord de l’eau. Rencontre improbable. Un canard, habitué à partager son petit bout de vase enherbée, semble surveiller l’autre côté de la rive. Sur le tronc d’un arbre, le soleil scintille. Reflets des vaguelettes du petit ruisseau égaré où trempent ses racines. Savourer ces moments simples et paisibles. Profiter… car bientôt la tension va reprendre de plus belle. Comme la chaleur. Nos « petits » sont en finale. Contre… l’Île de France. Irréel… Le stress est palpable. François va marcher. Le sourire radieux de Maman, descendue exprès de Paris, tente de détendre l’atmosphère. « Quelle belle journée ! Quel bel endroit ! C’est vraiment le paradis ici ! ». Oui… OK c’est vrai… Mais là, je n’arrive pas à répondre. « Pour la finale ce sera 2 x 10 minutes » annonce le speakeur. Ce n’est pas beaucoup. Et pourtant elles vont être interminables... Et puis… « C’est qui le capitaine ? » du haut de ses 2 mètres, La Roum présente la coupe aux champions de France. Larmes aux bords des yeux après les mots de Rémy, mon « petit » tend les mains. Quel week end !!

Alice
Par Alice

Crédit Photo : Alice

Partager sur Facebook
Vu par vous
1145
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !