18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Les (petites) merveilles d'Aqui! - Les régions… simple question de découpage politique ?

17/06/2014 | Soustons, petite cité riante, tout près de l’océan. Bayonne, Hossegor… ne sont pas très loin. Spectacle de verdure à la fois sauvage et paisible, le lac de Soustons est un régal.

 Des jeunes issus de toutes les régions arborent les couleurs, non pas d’un club, mais celles de leur comité.

« Bourgogne sur le terrain A. Nous attendons la Bourgogne s’il vous plait. ». « Languedoc, dans 5 minutes, Terrain B contre Armagnac-Bigorre»… Les annonces se succèdent. Avec elles la fébrilité des grands jours. Tensions, encouragements, explosions de joie. « Quelle course ! Impressionnant ! ». Les matchs se suivent, sans répit.

« T’as vu ces changements d’appuis ? ». Le rythme est soutenu. « Pendant ce temps, les équipes de Midi-Pyrénées et d’Île de France se préparent ». Sensations déjà ressenties. Déjà évoquées aussi. Douce nostalgie. Mais là, c’est autre chose… Des jeunes issus de toutes les régions arborent les couleurs, non pas d’un club, mais celles de leur comité. 16 Comités territoriaux rassemblent à l’occasion les meilleurs du Seven. Des jeunes de 16-17 ans, dans la force de l’âge. Athlètes capables d’accélérations, de changements de rythme, de courses intenses sur 80 mètres avec, sous le bras, la balle ovale. Offerte en cadeau d’un geste sûr et aérien … Ou, au contraire, conservée précieusement pour la déposer, avec fermeté, entre les barres. Athlètes que rien ne semble atteindre. Pas même les 30 degrés de ce magnifique Week End de Pentecôte.

Un jour et demi que mon « petit » dernier est d’une humeur massacrante. Pas la peine d’insister. Sélectionné par le comité Côte-Basque-Landes. Le championnat de France cadets en Seven, c’est une première. Les approches de tournois ont toujours été tendues. Rassemblement sur site, la veille, pour une séance de mise en place. Rarement ensemble. Ces jeunes viennent des clubs de Bayonne, Biarritz, Dax, Tyrosse, Hagetmau, Mont de Marsan… Au tour des entraineurs de supporter leurs stress. Une chance ?!... les petits jouent « à la maison ». Cette année les phases finales, après les qualifs à Gruissan, se déroulent à Soustons dans les Landes.

Soustons, petite cité riante, tout près de l’océan. Bayonne, Hossegor… ne sont pas très loin. Spectacle de verdure à la fois sauvage et paisible, le lac de Soustons est un régal. « Ici les gars, je vais vous montrer le paradis ». Après l’entrainement, Nino emmène ses jeunes avec lui. Lui aussi joue à la maison. Tout le monde le connaît. Le centre nautique, au bord du lac, est l’endroit idéal. Derrière le centre d’hébergement, partout, des terrains de rugby… Ce Week End, les jeunes seront bercés par le son des clapotis. Quelques pas avant d’aller se coucher. Les voilà les pieds dans l’eau. Séquence éclaboussures. L’enjeu du lendemain est oublié. Enfin, quelques instants. Les dernières voiles reviennent au centre. En face, une grande maison, rouge et blanche, style basque, apporte majesté et sérénité au coucher du soleil. Un peu plus loin, les pins et les chênes lièges rivalisent avec les saules pleureurs pour s’approcher des rives.

Soustons, petite cité riante, tout près de l’océan.

Samedi matin. Les petits déjeuners rapidement avalés, une marée de maillots colorés envahit les terrains. Les eaux du lac semblent vexées. Mais où courent tous ces garçons qui leur tournent le dos. Contraste est flagrant. D’un côté, quatorze jeunes et cinq arbitres courent de part en part du terrain. 7 minutes intenses, 2 minutes de souffle, puis, à nouveau 7 minutes ultra-rythmées. Encouragements, consignes, grognements, appels… « Là, là… fais la passe ! ». De l’autre, voiliers, canoés, filent sans bruit sur l’eau. Elégants, des nouveaux adeptes du stand up paddle semblent marcher sur l’eau en ramant debout sur leur planche. La lumière est magnifique. Un peu plus loin, les allées bordées d’ombre laissent entrer les regards sur de magnifiques maisons. Elles nous parlent d’étés, de grandes familles rassemblées. Mélanges de styles, entre le pays basque et les demeures d’Arcachon. Ces endormies savent que d’ici moins d’un mois elles seront à nouveau remplies de cris et de rires. Jardins ombragés, glycines, hortensias… prêts à accueillir les vacanciers pour leur offrir leurs meilleurs souvenirs.

Le soleil devient de plus en plus chaud. Bienveillants, les arbres de bord de terrain apportent une fraîcheur salutaire… pour les spectateurs. Allongés dans l’herbe, nos jeunes récupèrent entre deux matchs. L’heure et demi de récup imposée n’est pas de trop. « Tu viens, on va voir Midi-Pyrénées ? ». Entre comités, les jeunes se connaissent et s’encouragent. Rapprochements et solidarité : Armagnac-Bigorre va soutenir Midi-Pyrénées. Béarn retrouve Côte-Basque-Landes, la Côte d’Argent n’est pas de reste. Les jeunes du Limousin se rapprochent de l’Auvergne… Deux journées durant, ils se croisent, s’affrontent… et se retrouvent. Certains, après s’être opposés, se rejoignent vite lors des pauses. Représenter la France à Wellington, ça crée des liens. Puissance physique, endurance, sens du jeu, stratégie… tout montre qu’il y a, parmi eux, les futurs cadres de l’équipe de France. Quelques un auront peut-être l’immense chance d’aller aux prochains JO. Et oui, le Seven est désormais discipline Olympique. Discipline à part entière. Exigeante. Elle offre le plaisir de rencontres qui se succèdent dans une ambiance de feu. Musique à fond. Défilés de matchs, de couleurs… tout rappelle la fête.

Soustons, petite cité riante, tout près de l’océan.

Mais avant d’y arriver, la préparation est intense. Championnat à XV à peine terminé (parfois un peu trop tôt…), c’est le nouvel objectif. Conserver une forme… olympique. « Le physique » comme le disent les entraineurs. Le physique. Fins d’entrainements interminables, ultra-exigeantes, il faut tenir. « C’est surtout le mental qui est à l’épreuve ! » insiste Rémy. Les entraineurs mobilisent les dernières forces de leurs troupes. Evaluer qui tiendra, qui ne tiendra pas, qui encouragera celui qui flanche. Tout se succède à un rythme fou. Traversées de terrain, accélérations, reprises. Le ballon à peine aplati, un autre ballon rebondit déjà aux cinquante mètres. Vite, ne pas le laisser aux autres. « A ce jeu, si t’as pas la ballon…. ». « Pour que l’essai soit compté, il faut que toute l’équipe ait franchi la ligne d’embut ». Renaud invente une nouvelle règle. Histoire de rester solidaires, placés. Et continuer, coûte que coûte à courir, courir… Rester proche de celui qui a « les meilleures canes ». Lui offrir une solution quand il n’en peut plus, ou quand « il est pris ».

Mais nous y voilà. Dernières rencontres avant la trêve de l’été. Soustons les attend.Samedi terminé, voilà les quarts de finale. Mon petit bolide rouge, pas chic mais pratique, sillonne entre les champs de maïs pour rejoindre Soustons. Le grand frère et la grande sœur n’ont pas pu venir. Tant pis pour eux. Comme hier, encourager les jeunes. Comme hier, admirer d’autres équipes, découvrir leur style de jeu, leurs pépites… Et, comme hier, pique-niquer au bord du lac… à la pause. Un bien fou. Le calme du bord de l’eau. Rencontre improbable. Un canard, habitué à partager son petit bout de vase enherbée, semble surveiller l’autre côté de la rive. Sur le tronc d’un arbre, le soleil scintille. Reflets des vaguelettes du petit ruisseau égaré où trempent ses racines. Savourer ces moments simples et paisibles. Profiter… car bientôt la tension va reprendre de plus belle. Comme la chaleur. Nos « petits » sont en finale. Contre… l’Île de France. Irréel… Le stress est palpable. François va marcher. Le sourire radieux de Maman, descendue exprès de Paris, tente de détendre l’atmosphère. « Quelle belle journée ! Quel bel endroit ! C’est vraiment le paradis ici ! ». Oui… OK c’est vrai… Mais là, je n’arrive pas à répondre. « Pour la finale ce sera 2 x 10 minutes » annonce le speakeur. Ce n’est pas beaucoup. Et pourtant elles vont être interminables... Et puis… « C’est qui le capitaine ? » du haut de ses 2 mètres, La Roum présente la coupe aux champions de France. Larmes aux bords des yeux après les mots de Rémy, mon « petit » tend les mains. Quel week end !!

Alice
Par Alice

Crédit Photo : Alice

Partager sur Facebook
Vu par vous
926
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !