Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/07/18 | La métropole observe les étoiles

    Lire

    Si vous êtes un amateur de constellations, sachez qu'une nouvelle "Nuit des étoiles" se tiendra les 3, 4 et 5 août dans le cadre de l'été métropolitain entre la plaine des Biges (Saint-Médard), le parc des sports et de loisirs Colette-Besson (Martignas) et la forêt du Bourgailh (Pessac). De nombreuses animations sont au programme : observations, conférences d'astronomie, visite guidée du planétarium ou ballades nocturnes en forêt. Pour tout renseignement sur les horaires des différents rendez-vous, contactez l'association Ecosite du Bourgailh au 05 56 15 32 11.

  • 20/07/18 | Nouvelle-Aquitaine - Itasy: 10 ans de coopération fructueuse

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine est lauréate de l’appel à projets «Alimentation et Agriculture Durable» du ministère des Affaires étrangères pour sa coopération avec l’ONG Agrisud International à Madagascar. « La coopération décentralisée mise en place par la Nouvelle-Aquitaine dans la région d'Itasy a permis à cette dernière de se doter d’un centre régional de formation professionnelle agricole, de développer les infrastructures d'eau et d'assainissement ou de soutenir ses filières porteuses en matière de tourisme» détaille Isabelle Boudineau, vice-présidente en charge de l’International.

  • 19/07/18 | Le PS girondin réagit au ralliement de F. Cartron à LREM

    Lire

    Réaction du secrétariat fédéral du PS de la Gironde après la démission de Françoise Cartron du groupe socialiste et républicain au Sénat pour rejoindre celui de la majorité présidentielle: "Ce choix n’est pas une surprise. Mme Cartron qui avait annoncé son départ du PS local dès le 15 septembre tout en restant attachée au groupe parlementaire national, n’a jamais caché sa proximité avec les idées du Chef de l’Etat. Nous regrettons cependant que cette décision intervienne alors qu’il n’y a plus de doutes possibles sur le caractère droitier de la politique menée par la République en Marche."

  • 19/07/18 | La Vigne arrive en ville

    Lire

    Les vignerons du réseau Bienvenue à la Ferme vous donne rendez-vous les 8 et 9 septembre prochains au Jardin Public de Bordeaux pour la 3ème édition de Vign’en Ville. Le temps du week-end, vous pourrez vous mettre dans la peau d’un viticulteur à travers un itinéraire pédagogique et gourmand le long d’un parcours de 8 espaces thématiques et de nombreux ateliers accessibles au plus grand nombre. Pour clore ce parcours dans une ambiance festive un déjeuner fermier est organisé par la Belle Marguerite, le truck des produits fermiers d'ici.

  • 19/07/18 | Beach rugby et patrouille de France sur la Côte basque

    Lire

    Ce week-end à Anglet, se disputera le tournoi annuel de l'Anglet Beach rugby Festival, un dérivé du sport roi, qui réunit une vingtaine d'équipes sur des terrains aménagés plage des Sables d'Or. Un véritable village a été installé avec des animations. Cette année, stars de l'édition, Miss France 2018 et la Patrouille de France, hôte de la ville, qui évoluera samedi à 18h15 le long des 4,5kms de littoral. Dimanche, clôture avec un Haka géant. Le programme sur https://beachrugbyfestival.fr et anglet.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Les (petites) merveilles d'Aqui! - Quand Bordeaux se voile de rose.

15/02/2015 | Une nuit entière à coacher, observer, encourager des jeunes élèves d’écoles de commerce confrontés à une gestion de crise fictive

Musée des Douanes de Bordeaux

« Amusez-vous bien… et faites une sieste dans la journée »… dernière recommandation avant le grand plongeon. Deuxième nuit blanche. Avec d’autres formateurs, nous sommes réquisitionnés pour une nouvelle « nuit de la crise ». Une nuit entière à coacher, observer, encourager des jeunes élèves d’écoles de commerce confrontés à une gestion de crise fictive. De 22h00 à 6h00 du matin. Une nouvelle fois, cela se passe à Bordeaux. Cadre superbe, en cette fin d’année. Tout est illuminé. Les lumières de Noël rivalisent et jouent avec celles des quais de bord de Garonne. Ça scintille de partout c’est féérique.

Je sors de la gare. Mon petit bolide rouge, pas chic mais pratique, m’attendra sagement au parking. Train plus tram, rien de mieux pour se rendre à « la capitale ». Vivement la fin des travaux, le train d’Hendaye est encore en retard. Tant pis, tant mieux… j’ai droit à la première classe. Cela s’annonce bien ! Même si j’appréhende, comme l’an dernier. Surtout, ne pas rajouter de crise à la crise. Un malaise serait mal venu, non ?! Vraiment je n’ai plus l’âge. Alors qu’est-ce qui fait que d’autres, avec moi, semblent ravis de cette nouvelle aventure ? La réponse, tout à l’heure. Pour l’instant me rendre aux Quinconces et retrouver Christine. « Petit chocolat chaud ? ».  Galeries proche du cours de l’Intendance. Charme désuet de ces cafés bordelais au décor à peine flétri… A faire pâlir les amateurs de vintage-trop-propre-pour-être-honnête.  « Tu as vu cette lumière ? On ne voyait que ça en sortant de la gare de Saint Jean ! ». Un magnifique rose-soir s’étirait sur les nuages. Début d’hiver doux et délicieux à regarder. Chacun des immeubles qui défile devant le tram se teinte au passage de cet indéfinissable voile rosé. La Garonne, elle aussi, semble réclamer son petit bout de lumière. Fiers de leurs sculptures, les ponts s’offrent à elle pour en capter les derniers rayons.

Le rose aurait-il migré vers l’ouest ?Pas de briques à Bordeaux et pourtant ce voile fin et délicat colore de rose intense les pierres de taille des grands immeubles de bord des quais. « Bon, je file, ma fille m’attend. » Moi aussi, il est temps de m’avancer. « Merci pour le carnet ! ». J’avais confié à Christine un petit carnet de mon voyage en Inde. Histoire de l’aider à préparer son périple. « Trop marrant. J’avais l’impression d’entendre mes ados en voyage ». Allez, c’est pas tout. Direction le quai des marques, CapSciences… c’est là que ça se passe. Un peu fébrile, je m’arrête. Prendre quelques forces. Un verre d’eau pétillante, une salade diablement savoureuse, skyper avec Aurore en Californie… et Hop ! C’est parti. Je rejoins les autres « professeurs d’une nuit ». Aussi impatients et tendus que moi. Dans quelques minutes nous entrons dans l’arène. Chris, en parfait showman, motive les quelques 150 jeunes impatients d’en découdre. Nous sommes présentés, salués… aussi timides que les têtes cachées dans l’amphi, juste derrière leurs ordinateurs. « Vous allez aussi redécouvrir, ou découvrir tout court, ces drôles d’objets en matériaux d’un autre temps : bois et papier. Crayons, feuilles… seront les seuls outils à votre disposition ! ». Brouhaha ! Chris pouffe de rire. Il enchaine avec un clin d’œil « Mais vous pourrez utiliser vos portables (téléphones, tablettes ou ordis) pour réaliser des mise en scènes ». Ouf ! on respire dans les rangs. A propos de respirer : « Nous sommes donc en simulation de crise, c’est aussi pour cela que nous vous avons demandé de vous « déguiser » en pingouins (vous seriez trop à l’aise dans vos jeans). Mais, en plus… il vous sera impossible de sortir de l’établissement ». Grand silence. Certains commencent à comprendre. Pas de pause… cigarette. Oups… Avec son accent délicieusement british Chris souhaite bonne chance à tout le monde. La règle est donnée, les consignes comprises, le jeu peut commencer. Comme l’an dernier, chacun d’entre nous repart avec ses deux groupes de 10 étudiants. Français, mais aussi espagnols, allemands, anglais… Pas rassurés. A mon tour, me concentrer. Etre claire, précise pour les mettre dans de bonnes conditions de travail.

Ça y est, c’est parti. Ça phosphore.Ils ne manquent pas d’idées. Fertiles, ils trouvent très vite tout ce qui pourrait arriver d’embarrassant à l’entreprise (l’équipe) d’en face. Chaque groupe est tantôt le comité directeur d’une entreprise, tantôt le metteur en scène des ennuis qu’il fait vivre à l’autre. Journalistes, manifestants, associations-anti-, etc. Ils endosseront tour à tour des rôles qu’ils jouent à merveille. Les scénarios sont écrits. La succession de tuiles est logique. Cascades et tourbillons de problèmes. Normal, la vraie crise. Mais, en accéléré. Tout se joue en moins de 4 heures. Et, pendant la nuit. L’adrénaline, l’engouement, le jeu, même, nous gardent tous éveillés. Regards d’encouragement. « Ça va ton groupe ? tu tiens le coup ? » . Sans cesse en mouvement d’une pièce à l’autre, nous jouons les messagers, veillons au respect des consignes et de la sécurité des joueurs. J’apporte des informations clefs, quelques conseils, aussi. Après-tout c’est mon métier. Les oreilles, les regards sont attentifs. Enfin, jusqu’à un moment où la tension monte d’un cran, puis d’un cran, puis d’un autre… Ramener tout le monde à une gestion organisée. Ne pas céder à la panique. Garder un sang-froid collectif, malgré les sollicitations qui s’accélèrent. Aider chacun à travailler en équipe… Apporter de l’apaisement, de la sérénité, tout en relançant la mécanique infernale. Ils commencent à bien s’approprier le jeu, et les techniques. C’est fou comme ils absorbent vite… Au fait, je découvre qu’ils ne se connaissaient quasiment pas, avant. Enorme ! Progressivement, avec méthode, ils échangent, collaborent, décident ensemble. C’est génial. Et leur créativité en matière d’ennuis, pour ne pas dire autre chose, est sans limite. La qualité des mises en scène qu’ils imaginent me scotche. Ils ne manquent pas de ressources. « Un petit café ? ». Ah oui, alors, il est 3 heures… je sens que c’est le bon moment. Privilège des animateurs. Garder l’énergie pour les relancer, les faire réagir, agir, titiller l’équipe adverse dès l’accalmie. Pas le temps de me poser. Mes jambes se manifestent. Dehors, petit à petit, l’obscurité s’estompe et se dissipe.

Le pont Chaban-Delmas est le sixième franchissement de la Garonne à Bordeaux.

Les lumières du pont Chaban Delmas scintillent au milieu d’une légère brume.Bientôt fini, déjà ? Il est temps de débriefer. « Bravo, d’abord ! » Bravo pour l’énergie, l’envie, l’implication. Cette génération m’épate autant qu’elle peut parfois m’exaspérer. Quoi que… non, ils m’épatent beaucoup plus ! Ils sont formidables, même. « Au-revoir madame. C’était super ! On devrait le refaire, mais sur une période encore plus longue… ». Nous nous quittons, comme à regret, avec respect. Qu’ont-ils retenu de ce genre de marathon ? Sans doute plein de choses subliminales, comme le travailler ensemble, l’impérieuse nécessité de faire face, le partage réaliste d’un objectif incontournable. L’effort de lucidité en période de panique. Le prendre sur soi. L’organisation. Ah l’organisation ! Leit-motiv ! Là, ils touchent du doigt à quel point le talent ne suffit pas. Et pourtant, ils en sont bourrés, de talents. Que deviendront-ils ? « Qui sas, qui sas... ». Le charme d’un moment d’exigence, intense, vécu seconde après seconde. Puis, au petit matin… on s’engouffre dans le tram. Et chacun s’évanouira dans la ville. Tiens, pas de Serge le Lama, ce matin ?! D’autres visages, aussi fatigués, croisent nos regards. Certains, levés trop tôt pour aller au travail. D’autres de retour pour se coucher après une nuit en boîte. J’hésite entre la sensation de quelques dizaines d’années en arrière, et… Bof à quoi bon. L’aurore brillante et lumineuse se lève sur les quais de Bordeaux. Je me glisse dans mon train. Juste somnoler. Ne pas oublier de descendre retrouver mon petit bolide… Grosse fatigue mêlée d’une énergie folle. Regonflée à bloc. Merci les jeunes ! Merci la belle lumière de décembre sur les quais de Garonne !

Alice
Par Alice

Crédit Photo : Aqui.fr - Tous droits réservés.

Partager sur Facebook
Vu par vous
6367
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !