Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Les petites merveilles d'Aqui! Une semaine de vacances quelque part en Pÿrénées

14/03/2014 | Petite promenade d'Alice dans les Pyrénées en cette fin d'hiver et hommage renouvelé à ces chères montagnes

Une semaine de vacances quelque part en Pÿrénées

Mardi matin, un sms. « Je suis là jusqu’à vendredi. Muxu. Nath ». En train de charger mes skis sur le toit de mon petit bolide rouge pas chic mais pratique, mon sourire s’élargit encore un peu plus. La joyeuse équipe d’ados que j’emmène avec moi apporte encore plus de bonne humeur à cette matinée qui ne peut mieux commencer.

Dernière journée de beau a dit la météo. Et encore, cela ne doit pas être formidable ce matin. Et puis après… Pas grave on va au moins bien profiter de cette journée. Et la venue de mon amie d’enfance, à elle seule, va remplacer le soleil qui semble vouloir jouer à cache-cache.

Ce spectacle de la montagne dont je ne me lasse pasPartout les sommets nous entourent. Leurs pointes dressées vers le soleil sont comme des encouragements à élever nos regards et remplir nos yeux de ces multitudes de couleurs que nous offrent les neiges éternelles. Mais si, mais si, il en reste encore un peu. Leurs jeux d’ombres avec les rochers, les pans rieurs exposés au soleil et ceux, plus taciturnes, toujours dans l’ombre, sont un délice. Eté comme hiver, il m’a toujours semblé que la montagne changeait à tout instant. Un spectacle dont je ne me lasse pas et qui remplit mes poumons à chaque fois.

Nouveau sms. « On se retrouve à midi ? Au Jardin des Neiges ? ». Pratique. Pas besoin, non plus, de longs discours. Quelques simples petits mots. Bout à bout, ils comblent ces années de rythme effréné où l’on a presque oublié l’essentiel. Nathalie s’assure que je ne vais pas l’oublier. Bien sûr que non ! Au contraire, j’ai hâte de la retrouver. Je vais profiter de l’énergie explosive des jeunes ce matin. Et, cet après-midi, retour en enfance… On va prendre des nouvelles, passer toutes nos familles en revue… S’étrangler en voyant la taille de nos enfants. De gentils géants avec les yeux qui pétillent du plaisir de la glisse. Les yeux de Nathalie, une fois de plus, vont s’embuer.

Midi, je laisse les « djeuns » pique-niquer entre eux. Ils dévorent. Impressionnant ! Même si les suivre m’a aussi creusé l’appétit, impossible d’avaler comme eux, les quatre énormes parts de pizzas englouties en moins de 5 minutes. Je file d’un pas « léger ». Démarche saccadée, talons plantés dans la neige, j’avance aussi vite que je peux. Une main me fait signe. La voilà. Pas changée ! Laisser passer l’émotion et puis s’embrasser. « Alors, ça va ? ». « Qui est avec toi ? ». Nous sommes plusieurs à continuer de revenir dans le centre de vacances de notre enfance. « Tu sais, il y a Pierre, Patrick, Claude, Pascal, Mimi… » autant de prénoms qui parlent de nos hivers d’ados. Rires à gorges déployées. Tarots interminables. Chants béarnais, basques… Couchés tard, levés tôt,… les premiers sur les pistes. « Laissez passer mon groupe »… comme si nous étions l’E.S.F., Alain, le grand frère de Nathalie, nous faisait passer devant tout le monde dans la queue du remonte pente. Regards complices les adultes amusés nous laissent faire en râlant un peu, juste pour la forme.

La journée est de plus en plus belle. Profitons-en ! « Tu skies cet après-midi ? » Problèmes de dos, Nathalie nous regardera partir… Alain et Boubou sont là. « Venez, il faut absolument motiver Pierre. Il skie en apnée en ce moment ». Manque de souffle (et surtout de condition). Mais je suis sûre qu’il sera tellement heureux de re-skier avec Alain. Hier, Pierre et moi n’avons pas arrêté de maudire Claude. « Tu fais ch… Claude !». A près de 60 ans, mais comme au bon vieux temps, il n’a cessé de nous emmener entre les barrières pour rejoindre ces petits bouts de pistes noires dont il a le secret. Il faut dire que la neige exceptionnelle permet de retrouver ces pistes oubliées. Disparues des tracés de la station, elles offrent pourtant des passages sublimes. A l’écart de la frénésie des skieurs et snow bordeurs, ces petits « à côtés » nous offrent silence et paysages vierges. On va faire la « Tchoutchoute ? » s’enthousiasme Alain. C’est ainsi qu’il a rebaptisé une piste aujourd’hui délaissée. Douce et sauvage, elle surplombe les eaux tumultueuses d’un torrent de haute-montagne. Régal. Des endroits de pur plaisir, neige chantilly, légère… Chacun sa trace. D’autres pentes… il faut donner un second souffle à nos muscles qui se réveillent. Mais le plus formidable, c’est que nous sommes à nouveau tous ensemble. Alain ouvre la marche. Part devant.  « Allez, viens Alice, si je passe, c’est que tout le monde peut passer.» Quelques conseils, en bon prof de math… il m’explique comment optimiser l’énergie dynamique des skis de maintenant. Des années que mes enfants dépités me tannent pour que je fasse une noire, avec eux. Et là, tout est simple. On se suit, sans poser de question. Sans jamais se rentrer dedans. Comme si les distances établies entre nous, quand nous étions ados, se sont gravées dans notre ski. C’est souple, ça glisse tout seul. Et Pascal et Patrick, quel style ! Avec Mimi et les autres, on cherche tous à s’en imprégner. Rien qu’en les suivant, c’est mieux qu’au cinéma. Un vrai ballet. Ils volent sur la piste. Comme si aucune bosse, aucune rupture de pente ne venait troubler la musique de leurs virages. Tantôt serrés, leurs bâtons effleurant à peine, mais fermement, la neige. Tantôt se penchant au centre de grandes courbes dessinant de grands S, témoins gracieux de leur passage sur la montagne. Pierre, non plus, n’a rien perdu de son ski, fluide et efficace. Histoire de récupérer un peu, on s’arrête pour admirer le paysage. « Ce serait indécent de se plaindre !». Patrick a raison. Quelle lumière ! Ce mauvais temps qu’on nous avait prédit s’est transformé en un festival de couleurs changeantes. Laissant apparaître les sommets blancs qui se détachent sur un ciel bleu intense et froid, les nuages vont et viennent. Chacun de leur passage nous rend encore plus belle l’éclaircie suivante. Comme un nouveau mirage. Clin d’œil au soleil, le sommet de la station émerge, vainqueur du voile des derniers lambeaux de nuage. Magique. La poudreuse fraichement tombée, tapisse les pentes de mille éclats scintillants. Des flocons, tombant de nulle part, virevoltent dans le ciel. On les dirait suspendus à des fils invisibles qui les emmènent doucement, et dans un dernier scintillement, jusqu’au velours blanc de la piste. Pourtant, au-dessus de nos têtes, rien que du bleu. Miracles de l’eau en suspens dans un air très froid… ces cristaux remplissent l’air d’autant de diamants. Belle parure pour une belle après-midi !

Le soleil continue sa routeOui, vraiment, se plaindre serait totalement indécent. Mais si nos jambes commencent à se manifester, le soleil, lui, continue sa route. Avant d’aller se coucher il va encore nous faire un dernier cadeau. En contre-bas, sous le regard protecteur des sommets du Parc des Pyrénées qui l’entourent, la vallée suspendue s’offre avec insolence à ses doux rayons. Rien d’autre pour rompre cette quiétude. Pas même la trace d’un Izard. Juste un drap blanc pour recouvrir les rochers. Comme un écrin prêt à accueillir l’éclosion, proche, des perce-neige.

Allez, il faut redescendre. Nathalie est là, au pied des pistes. «Vous revenez demain ? ». Non pas demain… peut-être, s’il fait beau, en fin de semaine. « Là j’essayerai de skier ! ». Espérons que son dos la laissera nous rejoindre. Il me tarde de revivre une après-midi comme celle-là, à ses côtés. Pour dessiner avec elle, comme autrefois, de nouvelles traces, telles des tresses régulières, se croisant dans cette poudreuse légère et veloutée dont les Pyrénées ont le secret.

Alice
Par Alice

Crédit Photo : Alice

Partager sur Facebook
Vu par vous
6143
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
lobde lucie | 04/04/2014

quel beau récit pour donner envie de profiter des montagnes qui bornent l'Aquitaine !
Un bon exemple pour les jeunes qui sont heureux de vivre ici.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !