Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/02/18 : La Rochelle : le dessinateur de presse Plantu sera présent ce lundi dans le cadre de l’exposition itinérante Tous migrants de Cartooning For Peace, dessins pour la paix, installée à la Médiathèque Michel-Crépeau du 19 au 28 février.+ d'info

18/02/18 : La Rochelle : ce 19 fevrier à midi, le public est convié au lancement du voyage de L'Hermione 2018, sur le thème Libres Ensemble de l’Atlantique à la Méditerranée, quai Senac de Meilhan. Le globe de la Francophonie, tout juste restauré, sera dévoilé.

16/02/18 : Samedi, Colère 24 signe son retour sur les routes de Dordogne. Le mouvement organise une opération escargot sur la RN 21 et un défilé dans le centre-ville Périgueux. Le premier rassemblement, le 27 janvier, avait mobilisé près de 600 manifestants.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

15/02/18 : Armel de la Bourdonnaye, ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts, a été nommé recteur de l'Académie de Poitiers hier lors du Conseil des ministres. Diplômé de Polytechnique, il a été à la tête de l'ENPC et de Centrale à Nantes.

15/02/18 : Charente-Maritime: la ville de Jonzac a inauguré hier un nouveau concept de passage piéton réalisé en 3D sur la chaussée. L'illusion d'optique donnant un effet de volume aux bandes blanches doit inciter les automobilistes à ralentir,espère la mairie.

14/02/18 : Les agriculteurs béarnais ne décolèrent pas quant à la réforme des zones défavorisées. Après avoir bloqué l'agglomération paloise jeudi 8 et mardi 13 février, 150 tracteurs mènent de nouveau une large opération escargot ce 14 février.+ d'info

14/02/18 : Dans le cadre du partenariat entre la Région et le Bezirk de Moyenne-Franconie (Land de Bavière Allemagne), 20 entreprises néo-aquitaines de l'agriculture bio participent du 14 au 17 février, au grand salon européen «Biofach» à Nuremberg en Allemagne

14/02/18 : Charente-Maritime : Jean Baptiste Dagréou a été réélu à la présidence de la fédération de l'hôtellerie de plein air du département.

13/02/18 : Réforme des zones défavorisées: la FDESA 64 organisera toute la journée du mardi 13 février, une opération escargot dans l'agglomération paloise. "Un mode d'action qui symbolise la rapidité de réaction de l'Etat", commente le syndicat.

13/02/18 : Un bus GNV -Gaz Naturel pour Véhicule- en expérimentation dans l’Agglo d’Agen. Après le bus électrique en avril 2017, cette nouvelle expérimentation « permet de préparer la transition énergétique et répondre aux enjeux environnementaux.

13/02/18 : Quelle Europe pour la jeunesse ? Tel est le titre du café citoyen qu’organise la Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne – CIED, le 15 février à 18h30, au Blue Fox Coffee, rue Montesquieu, à Agen. L’entrée est libre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/02/18 | Angoulême : le trésor réouvert au public

    Lire

    Le trésor de la cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême, protégée au titre des Monuments historiques, fermé depuis novembre suite à des actes de vandalisme, rouvre au public ce mardi 20 février. De gros travaux y ont été réalisés afin de restaurer les lieux et sécuriser le site. Le ministère de la Culture a confié la scénographie du trésor de la cathédrale à l’artiste plasticien Jean-Michel Othoniel. Pour découvrir les plus de 200 objets et sculptures liturgiques datant pour la plupart du XIXe siècle, les visites sont assurées sur réservation du mardi au dimanche par les guides de l’association Via Patrimoine.

  • 16/02/18 | Crédit Agricole d'Aquitaine: des assemblées new look

    Lire

    Le Crédit Agricole d'Aquitaine innove à l'occasion de ces assemblées de caisses locales qui se tiennent cette année du 20 février au 23 mars. A Dax le 24 février, Marmande le 3 mars, Aire sur l'Adour le 10 mars les sociétaires pourront rencontrer des associations locales, des intervenants sur le thème de l'emploi et du digital. En outre, avec le souci de "connecter les jeunes aux valeurs du sociétariat" le Crédit Agricole d'Aquitaine lance une "web-série" "Chaque voix compte" interprétée part 8 jeunes recrutés via un casting Facebook : à découvrir sur @caavalefaire

  • 16/02/18 | En Dordogne, le rapport Spinetta sur l'avenir de la SNCF inquiète

    Lire

    Le rapport sur l’avenir de la SNCF préconise la fin des petites lignes ferroviaires. En Dordogne, toutes les lignes seraient peu ou prou concernées. Périgueux-Agen, Périgueux-Brive sont les plus menacées. Les Périgueux-Limoges et Périgueux-Bordeaux le sont moins, affichant des fréquentations honorables. Le président du Département appelle "les élus à se mobiliser contre un projet qui, s’il devait se concrétiser, contribuerait à aggraver l’isolement de la Dordogne et à détériorer les perspectives de développement."

  • 16/02/18 | Internet: 16 collectivités de la région récompensées

    Lire

    Le 8 février dernier, dans le cadre de la 19ème Cérémonie de remise du label national Territoire, Villes et villages internet, la Nouvelle-Aquitaine a vu 16 de ces collectivités récompensées pour leur action dans des politiques publiques numériques engagées. Six d'entre elles se sont particulièrement illustrées en matière de production de services publics numériques locaux, décrochant les 5 @, la plus haute des récompenses. Il s'agit d'Agen (47), de la communauté de communes de Parthenay-Gâtine (79), de Bassens (33), Bayonne (64), Boé (47) et Mérignac (33).

  • 15/02/18 | La justice manifeste à Bordeaux

    Lire

    Ils étaient plusieurs dizaines à se réunir ce jeudi sur les marches du Palais de Justice : les avocats bordelais ont répondu à l'appel national de mobilisation intersyndicale et interprofessionnelle. Principaux sujets d'inquiétude : la refonte de la carte judiciaire, une suppression des tribunaux d'instance et une numérisation accélérée des procédures, trois priorités semblant se dessiner dans le projet de réforme de la justice du gouvernement Macron. Plusieurs audiences ont été renvoyées en signe de protestation. Un mouvement similaire a eu lieu dans la journée devant les marches du tribunal de Libourne.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Pyrénées-Atlantiques: les Restos du Cœur bousculés par la crise

25/11/2014 | La campagne 2014-2015 vient de débuter. Mais, avec la crise, les difficultés s’accumulent dans les centres

Le déchargement de la "ramasse", les aliments collectés chez les producteurs et les distributeurs

L'hiver dernier, 302 500 repas ont été distribués par les Restos du Cœur, qui dénombrent plus de 4 000 inscrits dans les Pyrénées-Atlantiques. Malgré la crise, l'association tient bon. Mais pour combien de temps encore ? La 30e campagne vient d’être lancée dans toute la France. Elle durera 16 semaines. En Béarn et au Pays basque 400 bénévoles tiennent des permanences hebdomadaires pour assurer la distribution. Ils ont déjà constaté une augmentation sensible du nombre de bénéficiaires : de l’ordre de 30%, comme l’été dernier. Alors que les seuils d'inscription pour cette période sont relevés.

Lundi, au centre de Bourbaki à Pau, François Bayrou a tenu à afficher le soutien de la Ville à l’œuvre des Restos : "Vous êtes là pour répondre à un besoin de solidarité que personne d’autres ne peut apporter. Vous proposez des solutions que l’on ne trouve nulle part ailleurs » a-t-il confié aux bénévoles. Avant  d’annoncer que la municipalité remplacera le camion d’approvisionnement volé et incendié cet été, et qu’elle effectuera de travaux dans les locaux de l’ancienne gendarmerie, fournis gratuitement à l’association.

Le geste a été salué. Car la saison s’annonce rude : les dons de particuliers stagnent tandis que l’aide du Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD) versée aux Restaurants du Cœur, renégociée en janvier dernier, a baissé de 11%.

Collecte d’aliments : les limites de « la ramasse »Comme toutes les autres, l’antenne départementale des Restos doit gérer son propre budget. L’apport en denrées non périssables par l’association nationale représente les trois quarts de ses ressources alimentaires. Pour le reste, mais aussi pour faire face aux dépenses logistiques et de fonctionnement, il faut se débrouiller.

Des partenariats sont  conclus avec des distributeurs ou des producteurs locaux. Les bénévoles appellent cela la "ramasse". Il s’agit de collecter les denrées dont la date limite de mise en vente arrive à très court terme, mais qui ne sont en aucun cas périmées. Charcuterie, viandes, yaourts, fromage mais aussi légumes, fruits, pain etc. sont remis dans le circuit de distribution des Restos du coeur le jour même. Problème : les magasins pratiquent de plus en plus de promotions sur ce type de produits. Et le tonnage diminue. 

Pour vivre, l’association s'appuie donc sur de multiples initiatives: dons des particuliers,  manifestations culturelles ou sportives organisées au profit des Restos, demandes de subventions,  aides accordées par des entreprises locales, collecte annuelle du mois de mars.

Les mille et une galères du quotidienCe réseau d’entraide est d’autant plus nécessaire que le stockage  et l’expédition des denrées assurée depuis le dépôt palois vers les onze centres de distribution des Pyrénées-Atlantiques représentent 75 000 euros chaque année. Sans parler des mille et un tracas du quotidien, tels la vétusté ou l’exiguïté des lieux d’accueil.

Mauléon éprouve des difficultés à organiser le planning de ses collectes en raison d’un partage de salles avec d’autres associations. 70% des bénéficiaires du centre d’Anglet proviennent de Bayonne, qui ne possède toujours pas ses propres locaux. Résultat : les jours de distribution, la file d’attente se poursuit  jusque dans la rue, et elle pose des problèmes de sécurité. Les bénévoles ne sont pas assez nombreux  à Orthez et Salies-de-Béarn. Quant à la quasi-totalité des centres (hormis ceux d’Anglet et de Pau), ils sont dépourvus d’équipements informatiques. Ce qui complique la gestion des stocks.

Un volet social important"Un repas ne suffit pas, à favoriser la réinsertion socio-professionnelle des personnes accueillies", ajoute le président départemental, Jacques Soulade. Des actions spécifiques, qui elles aussi demandent des moyens, ont donc été mises en place. Elles vont du micro-crédit à l’accompagnement pour l’accès aux soins,  de l’atelier coiffure au relais bébé, des lieux d’écoute au jardin solidaire. Et l’on en passe. Car les besoins sont immenses.

En savoir plus : www.restosducoeur64.org.

Un don peut également être fait en envoyant un chèque à l’ordre de Restaurants du Cœur, à Association départementale des Restos du Cœur, zone Indusnor, rue Jean Zay, 64000 Pau. Un reçu fiscal vous sera adressé (déduction fiscale de 75% du montant du don en numéraire si celui-ci ne dépasse pas 521 euros). L’association est également à la recherche de matériel informatique ou électroménager, de produits d’hygiène ou pour bébés, de jouets, de vêtements en bon état.

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
1821
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !