Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/06/18 | Carte judiciaire : échappée Paloise

    Lire

    La Cour d'appel de Pau échappera visiblement au recalibrage de la carte des cours d'appel sur celles des régions administratives prévues dans le projet de loi de programmation pour la justice, examiné au Sénat en octobre, selon une information délivrée par une délégation du ministère de la Justice. Traduction : elle continuera à traiter les affaires des Hautes Pyrénées, des Landes et des Pyrénées Atlantiques. Le tribunal d'instance d'Oloron, lui, fusionnera et deviendra une chambre délocalisée de Pau, perdant ainsi l'autonomie de sa juridiction.

  • 20/06/18 | Marché et pique-nique de producteurs à Lormont

    Lire

    Dimanche 24 juin de 10h à 17h les producteurs du Drive Fermier Gironde organisent leur 2ème marché au Château de Valmont: vente directe de produits fermiers locaux, restauration dans un esprit pique-nique, baptêmes de poneys (10h-12h) et animaux de la ferme (14h-16h)! Au menu : canard ou burgers de la Ferme Gauvry, assiettes de légumes et samoussas du Jardin des Demoiselles, salades de pâtes et sandwiches de la Ferme de Fontaud, pâtisseries de la Ferme de Martineaux, cerises et jus de fruits des Coteaux des Fargues, bières et limonades de la Brasserie Saint-Léon et les vins du Château Marceaux.

  • 20/06/18 | Un nouveau topoguide de randonnée pour la Charente-Maritime

    Lire

    Charente Maritime Tourisme vient d'éditer une nouvelle version de son topoguide de randonnée. Avec la Fédération française de randonnée, elle a sélectionné 37 chemins les plus emblématiques du département, sur les 350 circuits existants (soit 3500 km balisés). Le territoire est notamment traversé par 5 itinéraires de Grandes Randonnées (GR), les GR36, 360, 4 et 655, ce dernier étant une chemin de Compostelle. Le GR8, de l'Estonie au Portugal, y sera bientôt prolongé.

  • 20/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: des mesures pour les agriculteurs sinistrés

    Lire

    Suite aux intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques, plusieurs mesures sont mises en œuvre à destination des agriculteurs: ouverture des démarches de reconnaissance de calamité agricole et catastrophe naturelle, numéro vert pour permettre aux agriculteurs en grande difficulté de se faire connaître (0 800 620 069), évaluation des sinistres auprès des 7 500 éleveurs du département et des organismes de défense des signes officiels de qualité, ou encore organisation de missions d’enquête pour établir et reconnaître les sinistres. Infos : www.pa.chambagri.fr

  • 19/06/18 | Thalys : de nouvelles lignes au départ de Bordeaux

    Lire

    C'est la compagnie ferroviaire Thalys qui l'a annoncé directement ce mardi 19 juin : un aller-retour par semaine, sans arrêt, entre Bordeaux et Bruxelles tous les samedi sera proposé à partir du mois de juin 2019. Deux autres allers-retours quotidiens ont aussi été annoncés à des échéances plus courtes. À compter d'avril 2019, vous pourrez donc voyager en Thalys au départ de Bordeaux vers Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Roissy et Marne-la-Vallée. Enfin, Thalys a annoncer la révision de ses 26 rames à horizon 2022.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Pyrénées-Atlantiques: les Restos du Cœur bousculés par la crise

25/11/2014 | La campagne 2014-2015 vient de débuter. Mais, avec la crise, les difficultés s’accumulent dans les centres

Le déchargement de la "ramasse", les aliments collectés chez les producteurs et les distributeurs

L'hiver dernier, 302 500 repas ont été distribués par les Restos du Cœur, qui dénombrent plus de 4 000 inscrits dans les Pyrénées-Atlantiques. Malgré la crise, l'association tient bon. Mais pour combien de temps encore ? La 30e campagne vient d’être lancée dans toute la France. Elle durera 16 semaines. En Béarn et au Pays basque 400 bénévoles tiennent des permanences hebdomadaires pour assurer la distribution. Ils ont déjà constaté une augmentation sensible du nombre de bénéficiaires : de l’ordre de 30%, comme l’été dernier. Alors que les seuils d'inscription pour cette période sont relevés.

Lundi, au centre de Bourbaki à Pau, François Bayrou a tenu à afficher le soutien de la Ville à l’œuvre des Restos : "Vous êtes là pour répondre à un besoin de solidarité que personne d’autres ne peut apporter. Vous proposez des solutions que l’on ne trouve nulle part ailleurs » a-t-il confié aux bénévoles. Avant  d’annoncer que la municipalité remplacera le camion d’approvisionnement volé et incendié cet été, et qu’elle effectuera de travaux dans les locaux de l’ancienne gendarmerie, fournis gratuitement à l’association.

Le geste a été salué. Car la saison s’annonce rude : les dons de particuliers stagnent tandis que l’aide du Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD) versée aux Restaurants du Cœur, renégociée en janvier dernier, a baissé de 11%.

Collecte d’aliments : les limites de « la ramasse »Comme toutes les autres, l’antenne départementale des Restos doit gérer son propre budget. L’apport en denrées non périssables par l’association nationale représente les trois quarts de ses ressources alimentaires. Pour le reste, mais aussi pour faire face aux dépenses logistiques et de fonctionnement, il faut se débrouiller.

Des partenariats sont  conclus avec des distributeurs ou des producteurs locaux. Les bénévoles appellent cela la "ramasse". Il s’agit de collecter les denrées dont la date limite de mise en vente arrive à très court terme, mais qui ne sont en aucun cas périmées. Charcuterie, viandes, yaourts, fromage mais aussi légumes, fruits, pain etc. sont remis dans le circuit de distribution des Restos du coeur le jour même. Problème : les magasins pratiquent de plus en plus de promotions sur ce type de produits. Et le tonnage diminue. 

Pour vivre, l’association s'appuie donc sur de multiples initiatives: dons des particuliers,  manifestations culturelles ou sportives organisées au profit des Restos, demandes de subventions,  aides accordées par des entreprises locales, collecte annuelle du mois de mars.

Les mille et une galères du quotidienCe réseau d’entraide est d’autant plus nécessaire que le stockage  et l’expédition des denrées assurée depuis le dépôt palois vers les onze centres de distribution des Pyrénées-Atlantiques représentent 75 000 euros chaque année. Sans parler des mille et un tracas du quotidien, tels la vétusté ou l’exiguïté des lieux d’accueil.

Mauléon éprouve des difficultés à organiser le planning de ses collectes en raison d’un partage de salles avec d’autres associations. 70% des bénéficiaires du centre d’Anglet proviennent de Bayonne, qui ne possède toujours pas ses propres locaux. Résultat : les jours de distribution, la file d’attente se poursuit  jusque dans la rue, et elle pose des problèmes de sécurité. Les bénévoles ne sont pas assez nombreux  à Orthez et Salies-de-Béarn. Quant à la quasi-totalité des centres (hormis ceux d’Anglet et de Pau), ils sont dépourvus d’équipements informatiques. Ce qui complique la gestion des stocks.

Un volet social important"Un repas ne suffit pas, à favoriser la réinsertion socio-professionnelle des personnes accueillies", ajoute le président départemental, Jacques Soulade. Des actions spécifiques, qui elles aussi demandent des moyens, ont donc été mises en place. Elles vont du micro-crédit à l’accompagnement pour l’accès aux soins,  de l’atelier coiffure au relais bébé, des lieux d’écoute au jardin solidaire. Et l’on en passe. Car les besoins sont immenses.

En savoir plus : www.restosducoeur64.org.

Un don peut également être fait en envoyant un chèque à l’ordre de Restaurants du Cœur, à Association départementale des Restos du Cœur, zone Indusnor, rue Jean Zay, 64000 Pau. Un reçu fiscal vous sera adressé (déduction fiscale de 75% du montant du don en numéraire si celui-ci ne dépasse pas 521 euros). L’association est également à la recherche de matériel informatique ou électroménager, de produits d’hygiène ou pour bébés, de jouets, de vêtements en bon état.

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
1979
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !