Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/06/21 : La 65ème édition du Concours de Bordeaux s’est tenue du lundi 31 mai au mercredi 9 juin. 1 084 médailles ont été attribuées sur les 3 565 vins candidats soit 30,4%: 432 médailles d’Or, 454 médailles d’Argent et 198 médailles de Bronze. + d'info

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/06/21 | Covid-19 : indicateurs en baisse mais vigilance maintenue

    Lire

    Sur la semaine 22, du 31 mai au 6 juin, le taux d’incidence baisse en Nouvelle-Aquitaine mais il reste au dessus du seuil d’alerte (52,6/100 000 hab contre 71,8/100 000 hab semaine 21). Le taux de positivité baisse également (2%) et reste sous le seuil d’attention des 5 %. Une diminution est observée dans tous les départements sauf en Creuse où ce taux est stable (0,9%). Au 8 juin, 2 791 137 Néo-Aquitains ont reçu au moins une dose de vaccin (46,5 %) et 1 460 300 ont reçu les 2 doses (24,3 %). Au regard de l’allègement progressif des mesures et du risque de relâchement possible, l'ARS appelle à une "vigilance toujours de mise".

  • 14/06/21 | Les fruits et légumes en fête à Saint-Médard-en-Jalles

    Lire

    A l’occasion de la Fête nationale des fruits et légumes frais, la ville de Saint-Médard-en-Jalles (33) a décidé jusqu'au 18 juin de faire découvrir ou redécouvrir ces produits aux enfants et à leurs parents grâce à des conseils, des astuces ou encore des recettes. Pour cela, des menus spéciaux seront notamment proposés dans les écoles ainsi qu’un menu frais sur le site de la ville.

  • 14/06/21 | Rénovation énergétique : la Région soutient l'habitat social

    Lire

    Soliha Landes, à Dax, va bénéficier d’une aide de 146 620 euros de la Région Nouvelle-Aquitaine afin de rénover énergétiquement ces logements sociaux. Ce soutien intervient dans le cadre d'un programme régional ayant pour objectif la création d'un réseau unique de Plateformes de la rénovation énergétique afin de proposer un guichet unique pour tous les ménages.

  • 14/06/21 | Un village intergénérationnel à Lachaise (16)

    Lire

    L’association Valfontaine Village est propriétaire d’un site comprenant une exploitation agricole et une résidence familiale notamment. L’association souhaite réhabiliter le site pour le transformer en village intergénérationnel où les anciens bâtiments vont permettre aux familles de s’impliquer dans le quotidien des aînés et de partager des moments familiaux. Les terrains agricoles vont servir pour un pôle d’activités intergénérationnelles.

  • 11/06/21 | Tonneins : le pôle de santé parie sur la télémédecine

    Lire

    L’association du pôle de santé du tonneinquais en Lot-et-Garonne regroupe une équipe de médecins, infirmiers, sages-femmes, orthophonistes et psychologues. Afin d’apporter aux patients une réponse médicale rapide et efficace, l’association souhaite développer la télémédecine grâce notamment à un partenariat avec la clinique Saint-Hilaire Esquirol. Pour cela, elle va acquérir du matériel connecté comme des stéthoscopes, échographes ou encore ECG.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Les saisonniers du vignoble girondin à l'épreuve du dépistage covid

25/08/2020 | Ce mardi, au Château Bertinerie, à Cubnezais, 72 vendangeurs saisonniers ont effectué un test covid organisé par l'ARS. Ils sont les premiers d'une vaste campagne de dépistage.

château Bertinerie

Matériel attribué, masques en sortie de rang et... dépistage. Cette année, pour le vignoble bordelais comme pour tous les autres, les vendanges n'auront sans doute pas exactement le même visage que d'habitude. Pour permettre aux volontaires qui le souhaiteraient de "partir tranquilles", l'ARS prend en charge en Gironde une campagne de dépistage au sein des propriétés viticoles. Au Château Bertinerie, c'est ce mardi que l'opération s'est déroulée, deux jours avant le début des premières récoltes de blanc. C'est la première du genre dans le département, mais d'autres devraient suivre.

Ambiance dépistage ce matin au Château Bertinerie à Cubnezais, dans le vignoble bordelais. 72 saisonniers (plus le personnel habituel du domaine) se font dépister pour savoir s'ils sont ou non positifs au Covid19, deux jours avant le début des premières vendanges. Pas question de créer de clusters supplémentaires dans une profession qui accueille, à cette période cruciale de l'année, "environ 14 000 travailleurs de plus". Cette opération de dépistage, déjà menée en juin dans le Saint-Émilionnais par un prestataire extérieur, est pilotée par l'Agence Régionale de Santé, qui travaille en collaboration avec la préfecture de Gironde, la MSA, le CIVB (qui fournit une cartographie des volontaires pour des soucis d'organisations du dépistage) et la Chambre d'Agriculture de Gironde, qui relaie le tout directement aux professionnels du vin. 

Protocole et objectifs

Éric Bantegnies, co-gérant du domaine de 78 hectares en Blaye Côtes de Bordeaux, premier à inaugurer le dispositif avec l'intervention de la sécurité civile pour le dépistage (en raison du nombre élevé de saisonniers), a préféré rentrer dans le rang. "Il me paraissait important de passer au tamis du test l'ensemble de l'équipe avant le début des vendanges pour s'assurer qu'il n'y ait pas d'asymptomatiques au milieu des autres. Le but est double : assurer la sécurité de tous ceux qui ont souscrit pour venir faire les vendanges chez nous et s'assurer que l'on n'ait pas un risque d'arrêt des vendanges avec la mise en quarantaine de l'ensemble de l'équipe au bout d'une quinzaine de jours. Il y a aussi un risque juridique, je n'ai pas non plus envie que certains se retournent contre l'employeur. On n'est pas à l'abri de contaminations ultérieures puisqu'on a quelques personnels qui tournent, mais au moins on part sereins. De toute façon, il n'y a pas de plan B, donc on n'a pas le choix". 

Malgré la présence de cette campagne de dépistage, le protocole interne ne change pas. "Le port du masque se fera en bout de rang, avec l'autorisation de l'enlever une fois qu'on est à l'intérieur. Dès que l'équipe est regroupée, tout le monde est protégé", assure Éric Bantegnies. "On va essayer d'encourager les nouveaux entrants à faire les tests de leur côté. Le respect des protocoles à l'intérieur de l'entreprise va réduire les risques. Ici, personne n'a refusé le test. On a aussi des gens en attente de places, ces nouveaux entrants pourraient remplacer si jamais...". Pour l'instant (à dater de vendredi), 26 propriétaires se sont déclarés volontaires au dépistage, soit environ 800 saisonniers. Encore peu, même si la campagne démarre.

Cas par cas

Mais le directeur de l'antenne girondine de l'ARS, Olivier Serre, rassure. "Comme on a pu le faire sur les différents sites ou plages grand public, on a aussi fait le choix de cibler le dépistage sur certaines professions pour participer à la rupture de la chaîne de transmission du virus et préserver l'activité économique. On a informé toute la profession mercredi dernier, on leur a proposé de signaler au CIVB combien de salariés ils souhaitaient faire dépister et où ils exerçaient. Le CIVB nous a transmis une cartographie qui nous permet d'aller chercher l'équipe de prélèvement et le labo pour être dans une logique de proximité et de respect de l'organisation du château ou du prestataire. Il faut faire attention à ne pas emboliser les laboratoires et être capables de produire les résultats dans un délai maximal de 48 heures", poursuit ce dernier, qui avoue que l'ambition n'est pas de faire tester tous les saisonniers.

"Je ne suis pas certain qu'on ait la capacité à le faire aussi rapidement qu'on pourrait le souhaiter. Il y a aussi des réticences aussi bien du côté des saisonniers que de l'employeur. Le test inquiète autant par rapport à l'acte que ça peut représenter que par rapport à son impact sur le salarié, qui prend le risque d'être mis à l'arrêt ou même de voir son contrat interrogé. Ça n'a jamais été le cas, notamment sur l'expérience du Saint-Émilionnais, mais on travaille avec les Châteaux pour ne pas rompre l'activité économique au moment où ils en ont le plus besoin. La profession nous l'a dit, il n'est pas question que l'on dépiste pour que les vendanges ne se fassent pas. On répondra à chaque demande et on le fera au cas par cas". Regrouper plusieurs propriétés et mobiliser une salle à proximité pourrait aussi être envisagé, sans compter ceux qui ont incité leurs salariés à aller se faire dépister par leurs propres moyens dans un centre dédié.
Charge aussi, notamment à la MSA, de "dédramatiser les choses", comme l'affirme Daniel Abalea, directeur de la MSA Gironde. "Pour le Château Bertinerie, on doit aussi intervenir début septembre pour voir si tous les protocoles mis en place sont fonctionnels". Ce jeudi, le domaine part pour cinq semaines de vendanges. La récolte doit durer jusqu'au début du mois d'octobre. 

L'info en plus les châteaux souhaitant lancer une opération de dépistage pour leurs saisonniers doivent au préalable remplir un formulaire en ligne disponible ici.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
25768
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !