aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

09/08/17 : Sécurité routière 4 personnes ont perdu la vie sur les routes lot-et-garonnaises fin juillet. La mobilisation des policiers et des gendarmes demeure à un niveau élevé et aucune tolérance ne sera admise en cas d’infractions, assure la préfecture du 47

09/08/17 : Le girondin Pierre-Ambroise Bosse, 25 ans, qui est né à l'athlétisme au club de Gujan-Mestras a remporté l'épreuve du 800 mètres aux championnats du monde de Londres en 1'44''67 ce mardi 8 août.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/08/17 | Sécheresse: Cours d'eau de Gironde interdits

    Lire

    Sécheresse oblige: la préfecture de gironde a pris un arrêté et de nouvelles mesures d’interdiction nécessaires sur la Gamage et la Bassanne en amont de la commune de Savignac. Cela s’ajoute aux mesures déjà mises en œuvre en juillet, à savoir : des restrictions sur les usages non prioritaires ainsi que l’interdiction de tous les prélèvements sur le Deyre, le Glaude, la Barbanne, la Gravouse, le ruisseau de la Grave, le Moron, le Palais (le Ratut), le ruisseau de la Virvée en amont du pont des Planquettes, le Chenal du Talais, la Jalle de Castelnau, la Jalle de Breuil, le Tursan, le Lisos, l’Andouille et le Seignal.

  • 18/08/17 | La Rochelle renforce sa sécurité

    Lire

    Afin d’améliorer la sécurité dans sa ville, le Maire de La Rochelle a sollicité dès ce vendredi le renforcement de La présence des forces de l’ordre - Police nationale et opération sentinelle - dans les lieux les plus fréquentés et en particulier autour du Vieux-Port et a pris un arrêté pour installer un nouveau dispositif anti-bélier aux abords du Vieux-Port. Sous la forme de chicanes placées sur les voies d’accès, ces équipements sont destinés à ralentir les véhicules qui arriveraient trop rapidement, tout en autorisant le passage des bus et des véhicules de secours.

  • 18/08/17 | Emploi : #Recrutemoisitupeux pour faire se rencontrer l’offre et la demande

    Lire

    Site d'offres d'emploi du Lot-et-Garonne, Emploi47.fr lance l’évènement #Recrutemoisitupeux, l’après-midi du 14 septembre, au Centre des Congrès d’Agen. C’est une rencontre directe sans CV, entre candidats et employeurs, au cours de laquelle les employeurs échangeront avec 2 ou 3 candidats en même temps pendant une durée limitée.

  • 18/08/17 | Rochefort honore La Fayette

    Lire

    C'est joliment annoncé dans ce communiqué: "tout au long de l'été, Rochefort invite La Fayette à présider l'ensemble de ses manifestations culturelles. Avec l'exposition au musée Hèbre des pièces exceptionnelles qui retracent sa vie, les conférences, les noctambulations et les nombreuses animations organisées tout l'été, c'est une toute autre ambiance qui vous attend le dernier week-end d'août. Les 26 et 27, vous serez alors plongé dans la vie de ce héros des deux mondes, vous côtoierez le siècle des Lumières et croiserez des personnages costumés dans les rues de la ville."

  • 09/08/17 | En Lot-et-Garonne, un soutien aux entreprises en difficulté

    Lire

    Pour faire face aux complexités de leurs fonctions (difficultés organisationnelles ou économiques), les chefs d'entreprise peuvent être conseillés et aidés grâce au Centre d’Information sur la Prévention des difficultés des entreprises (CIP) de Marmande - Villeneuve-sur-Lot. Ce service est gratuit et apporte un accompagnement personnalisé aux chefs d’entreprises, en l’absence de Tribunal de Commerce.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Pénurie de médecins : la Charente-Maritime recrute

30/04/2017 | Le Département passe des conventions avec les jeunes médecins, qui s'engagent à s'installer 4 ans en zone de désert médical

Carte des zones en manque de medecins

Las de voir les médecins de Charente-Maritime ne pas trouver de repreneurs, avec des fins d’activités supérieures aux installations, et certaines zones devenir des déserts médicaux, le Département a décidé en 2011 de créer un dispositif d’aide à l’installation à destination des jeunes médecins. Ce programme se traduit par une aide financière exponentielle sur trois ans et par une signature de convention engageant l’étudiant à s’installer au moins 4 ans sur le territoire après ses études. Elle le contraint également à rembourser cette aide en cas de défection.

« Quatre ans, ça nous paraissait un bon délai : du côté des patients, ça leur laisse le temps de s’habituer à un nouveau médecin ; du côté du jeune médecin, ça lui laisse le temps d’apprendre à connaître le territoire et de voir s’il a envie de rester. On ne peut pas obliger les gens à rester trop longtemps s’ils n’en ont pas envie », explique Corinne Imbert, la sénatrice et conseillère départementale en charge du projet. La bourse en elle-même, est plutôt alléchante : 800 € par mois la première année de convention, 1100 €/mois la deuxième, 1600€/mois la troisième. Soit une aide totale de 42 000 €.

Le dispositif est éligible à tous les étudiants de médecine de troisième cycle prêts à s’installer dans une des zones identifiées comme critique par le Département et l’Agence Régionale de Santé. Jusqu’à présent, le dispositif a essentiellement été présenté lors des journées de rentrées universitaires des étudiants de Poitiers, et plus récemment de Limoges, mais il reste ouvert à tous les étudiants en médecine de France. « Notre objectif n’est pas d’aller « piquer » des jeunes médecins aux autres régions, mais si un jeune en fait la démarche de lui-même et qu’il est motivé, il est le bienvenue », explique Corinne Imbert.

La recette semble fonctionner. Les quatre premiers signataires se sont installés à Matha et à Archiac, entre 2014 et 2016. Une autre s’est installée à Jarnac-Champagne pour suppléer le médecin local en attendant l’obtention de sa thèse. Trois autres devraient obtenir leur diplôme à la fin de cette année. Trois autres sont également en fin de cycle. Et le Département vient de signer deux nouvelles conventions, avec des étudiants en première année de spécialisation.

La dernière signature date de la semaine dernière, avec Loïc Denat, 25 ans, en médecine à Poitiers. Originaire du canton de Pons, il souhaitait revenir s’installer dans son pays natal après ses études. La bourse, dont il a eu connaissance  lors d’une journée d’informations à l’université, était un vrai « plus », selon lui, pour pouvoir s’installer, même s’il avoue ne pas en avoir réellement besoin dans l’immédiat. Il ne sait d’ailleurs pas encore s’il s’orientera vers une reprise de cabinet ou une création. Ni la ruralité ni le contact avec une patientèle vieillissante ne lui font peur. Il a d’ailleurs effectué ses premiers stages en cabinet à Montpellier-de-Medillan, Pisany et Corme-Royal. Et il envisage de passer un DU en gérontologie à la fin de son internat, pour se spécialiser. Il compte également faire quelques remplacements, notamment en milieu hospitalier, pour se faire un peu d’experience, avant de se mettre à son compte.

 Corinne Imbert avec Loïc Denat lors de la signature de convention

Corinne Imbert et Loïc Denat lors de la signature de la convention à Saintes le 27 avril.

Quelques chiffres

-          108 médecins libéraux pour 100 000 habitants en Charente-Maritime. C’est au-dessus de la moyenne régionale (103 pour 100 000 habitants) et même nationale (94 pour 100 000 habitants) mais comme dans de nombreux départements, la Charente-Maritime connaît de grandes disparités d’un bassin de vie à l’autre.

-          770 médecins libéraux au dernier recensement au 1er janvier 2015, dont 48% âgés de plus de 55 ans. Mais cette année-là, les fins d’activités ont également été supérieures au nombre d’installations.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
21297
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !