Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/06/21 : L'ancien vice-président du Conseil départemental de la Dordogne en charge de l'agriculture, Jean-Pierre Saint-Amand est décédé lundi à l'âge de 71 ans. Il a été conseiller départemental du canton de Vergt de 1992 à 2015.

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/06/21 | 5000 € de dons remis au Téléthon Gironde

    Lire

    Les salariés d'EDF Commerce sud ouest, qui participent régulièrement aux courses du Téléthon, se sont adaptés au contexte sanitaire en participant à un challenge à distance via une application de loisir qui permet de cumuler des points en pratiquant l’activité physique de son choix. En 15 jours, du 30 novembre au 13 décembre 2020, les 260 participants ont réussi à récolter la somme de 5 000 €, qui servira "à soutenir la recherche et la mise en œuvre des premiers médicaments pour des maladies rares et génétiques", précise Christian Capdeville coordinateur du Téléthon en Gironde. Le don a été remis à l'association ce 22 juin.

  • 23/06/21 | Une nouvelle bâtonnière pour l'Ordre des avocats de Bordeaux

    Lire

    Les élections du Bâtonnat de Bordeaux se sont déroulées ce mardi 22 juin. A l'issue des votes, c'est Christine Maze qui a été élue Bâtonnière du Barreau de Bordeaux. Avocate depuis 1992, elle collabore à l'Association des avocats pénalistes de France. Elle prendra ses fonctions, à la suite de Christophe Bayle, le 1er janvier 2022, avec à ses côtés, Monsieur Pierre Fonrouge, vice Bâtonnier, lui même successeur de Caroline Laveissière. Ils sont élus pour 2 ans.

  • 22/06/21 | Maïsadour cède son pôle Charcuterie à la Fipso

    Lire

    Le groupe Fipso (Filière Porc du Sud-Ouest), fondé en 1965, vient d’acquérir, afin de poursuivre sa croissance, l’activité salaisons sèches de la coopérative landaise Maïsadour. Cette acquisition, réalisée grâce à l'intervention des 4 caisses régionales du Crédit Agricole, va permettre à la Fipso de récupérer 5 sites de production (en plus de se 3 usines) et de se positionner en leader du Jambon de Bayonne. Maïsadour, de son côté, va ainsi se recentrer sur l'activité Foie gras et vise à retrouver la voie de la croissance d'ici à 2023.

  • 22/06/21 | Le bassin de la Midouze se restaure

    Lire

    Dans le cadre de l’appel à projets initié par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, l’Institution Adour en partenariat avec l’Association de protection de l’environnement du Gers ainsi que les syndicats mixtes du Midou et de la Douze, et celui du bassin versant de la Midouze ont déposé un projet de restauration et d’aménagement de 8 périmètres de zones humides sur le bassin de la Midouze.

  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Les stations de ski N'Py innovent pour "le client roi"

10/11/2017 | « C'est un début novembre de bon augure ! ». Et pour cause, il neige sur les sommets pyrénéens des stations de ski du réseau N'PY qui vient d'annoncer ses nouveautés pour la saison.

Les responsables des stations membre du réseau N'Py, entourent son Président Michel Pélieu, sa DG Christine Massoure

Sans être trop précoce, la neige qui tombe depuis quelques jours sur les Pyrénées donnait ce jeudi le sourire aux responsables des stations de Peyragudes, Piau, Pic du Midi, Grand Tourmalet, Luz Ardiden, Cauterets, Gourette, La Pierre-Saint-Martin et la Rhune. Huit stations réparties entre Hautes-Pyrénées et Pyrénées-Atlantiques, regroupées sous la marque N'Py. Un regroupement qui pèse plus de 50% du chiffre d'affaires du massif pyrénéen, avec notamment la création dès 2012 de la première place de marché du ski en France, n-py.com. Une « communauté » qui ne cesse d'innover et d'élargir ses partenariats pour séduire toujours plus de clients. Pour cette saison hivernale 2017-2018, N'Py investit plus de 11M€ sur l'ensemble des stations du réseau, révèle Christine Massoure, sa Directrice générale.

Dans un marché ultra-concurrentiel, et malgré une saison tardive l'an dernier, la « communauté » N'Py fait ses preuves. Prés de 2 millions de journées ski ont été consommées générant, pour les seules remontées mécaniques, un chiffre d'affaires de 50M€. Les réservations d'hébergement en ligne via N'Py Résa (qui allie prestataires professionnels et loueurs particuliers) ont augmenté de 32%, et les ventes de forfait sur internet ont progressé de 20%, jusqu'à représenté 30% du chiffre d'affaires des stations cette année, soit une progression de 5% en un an. Un pari sur le numérique et l'innovation que poursuivent résolument N'Py et ses stations membres, avec à cœur une attention toute particulière au client.

Une relation client plus personnalisée

Dans cette idée, depuis 2 ans, l'ensemble des collaborateurs des stations, est formé à la relation client soit pour l'heure près de 700 personnes. Pour compléter ce dispositif, un nouvel outil informatique de Gestion de Relation Client équipe désormais toutes les stations. Objectif : mieux connaître le client pour répondre au mieux à ses attentes et notamment personnaliser au maximum les relations entre celui-ci et sa station. Autre nouveauté au niveau des outils : le centre de relation clients s'est doté d'un « chatbot » capable de répondre aux questions les plus fréquentes des clients, via un système de messagerie « live » sur le site internet. Une solution qui permet donc de fluidifier les appels, réduire les temps d'attentes, et permettre aux conseillers de prendre plus de temps pour répondre aux demandes les plus complexes. Là aussi donc plus de personnalisation.  Autres innovations : N'Py se dote de son propre réseau Wifi, accessible en billetterie et pied de piste.
Mais les nouveautés sont aussi annoncées sur les forfaits. Le « forfait Saison » d'une station N'Py, qui permet de bénéficier de 50% de réduction dans une autre station du groupe, est par exemple simplifié. Son détenteur était jusque-là obligé de passer par l'étape billetterie de la seconde station pour acheter ce forfait réduit. Désormais, le skieur pourra sauter cette étape, et se rendre directement sur les pistes, car il sera directement prélevé en fin de mois de sa journée de ski à -50%.

Nouveau forfait inter-station... avec Saint-Lary
Une démarche qui va encore plus loin, puisque N'Py, fait profiter de cette technologie innovante, puisqu'elle outrepasse les contraintes techniques propres à chaque opérateur, à certains domaines skiables ne faisant pas partie de N'PY. Cette saison voit en effet, le lancement d'un nouveau forfait inter-station « Pyrénées 2 vallées », qui couvre 4 domaines skiables : Peyragudes et Piau, mais aussi Val Louron et Saint-Lary. Place donc à la "coopétition". Sous forme d'une carte pré-payée (20 €), ce forfait unique pour les 4 stations fonctionne selon une formule de paiement à l'utilisation réelle. En d'autres termes le skieur ne paie que les journées rééllement skiées à un tarif préférentiel, par prélèvement bancaire. En outre les navettes inter-stations sont renforcées, annonçaient ce jeudi les responsables des stations de Piau et Peyragudes. Les stations étant situées à 30 minutes les unes des autres, l'objectif est de jouer grouper au nouveau de ce territoire, « pour séduire les skieurs de Paris, ou du Nord de la France, ou encore de Grande-Bretagne en leur proposant grâce à ce forfait unique un total de 166 pistes soit 247 km de pistes et 66 remontées mécaniques », font valoir les responsables.

Gourette croule sous l'or blanc
 

Attirer de nouvelles clientèles

Etendre la visibilité des stations N'Py est aussi l'objectif d'un récent partenariat avec l'HPTE (Hautes-Pyrénées Tourisme Environnement ) qui est l'agence de promotion touristique du département. En effet, là où N'Py propose une place de marché 100% web pariant sur l'autonomie des clients dans l'organisation de leurs séjours, ce partenariat avec l'HPTE, et permet de proposer un service complémentaire via sa Boutique des Hautes-Pyrénées. Celle-ci propose en effet gratuitement des idées et formules de séjours adaptables à chaque client. Une prise en main totale permettant, espère la Directrice de N'PY, d'attirer une clientèle nouvelle et complémentaire.
Attirer une nouvelle clientèle géographiquement éloignée des Pyrénées c'est aussi ce que devrait permettre le lancement de deux nouvelles lignes Nantes-Pau et Lanion-Pau, donnant ainsi un accès facilité aux pistes pyrénéennes aux skieurs de Bretagne et de Pays-de-Loire. Deux lignes complétées par des navettes routières entre l'aéroport de Pau et les stations de ski. Et pour décider plus encore ces touristes de choisir les stations N'Py, la marque offre un forfait 6 jours permettant un accès illimité aux remontées mécaniques valable dans l’une de ces stations, pour toute réservation d’un billet d’avion Chalair Aviation entre Lannion ou Nantes et Pau et d’un transfert en navette vers l'une de ses stations.

Des stations (très) animées

Autant d'arguments commerciaux qui s'ajoutent aux très nombreux aménagements et animations préparés par les stations. A noter par exemple la création d'un Funsloap, parcours ludique et fun sur piste bleue, créé à Peyragudes, deux nouvelles zones de ski tranquille installées à Gourette, le développement de l'air ludique de Piau avec trampoline et château gonflables , un boardercross tout public à Luz-Ardiden, mais aussi des nouveautés sur les espaces nordiques, comme le « Fat Bike »  à la Pierre-Saint-Martin ( vélo tout terrain à assistance électrique), ou encore dans plusieurs stations, de nombreuses animations en soirée, autour notamment d'apéro tapas pour profiter des coucher de soleil au sommet, ou découvrir le nouveau restaurant panoramique du Pic du Midi, dont les travaux s'achèvent.
Autres armes de séductions autour du ski : passer des nuits magiques dans un Wild dôme à Gourette, ou encore dans une cabane perchée au Grand Tourmalet. Des stations qui se tournent aussi résolument vers la magie de l'internet mobile et du numérique avec par exemple à Cauterets, la création de l'application de «  Blablarando », permettant de rejoindre d'autres randonneurs, selon son niveau et sa date.

Vous pouvez d'ores et déjà préparer vos skis, luges et vêtements chauds, la plupart des stations N'Py annoncent leur ouverture au 2 décembre prochain.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
41774
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !