Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

07/10/21 : Du 1er au 10 octobre, partout en Nouvelle-Aquitaine, la Fête de la science permet à toutes et tous de découvrir la science et les scientifiques avec des rencontres, conférences, cafés-sciences, expositions, ateliers, etc.+ d'info

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

01/10/21 : Randonnées découverte en journée ou en soirée de la faune, de la flore, de la géologie, balades contées, expositions, jeux de piste… Ces 2 et 3 octobre, la Région Nouvelle-Aquitaine organise les "48h Nature". Tout le programme sut 48hnature.fr+ d'info

30/09/21 : Jusqu'au 13 octobre, l’asso SOLINUM organise une expo photo à la Halle des Douves à Bordeaux “Clichés d’une hébergée” consacrée au dispositif d’hébergement solidaire Merci pour l’invit destiné aux femmes sans-abri, à travers le parcours de 2 d'entre elles+ d'info

30/09/21 : La deuxième phase des finales nationales des 46èmes Olympiades des Métiers est prévue à Lyon du 13 au 15 janvier 2022. Parmi les jeunes candidats, ils seront 57 à défendre les couleurs de la Nouvelle-Aquitaine !

28/09/21 : La Ville de Bruges et Bordeaux Métropole vont engager une importante opération d’aménagement du quartier Terrefort. Afin de recueillir l’avis des habitants et usagers de la zone, différentes dates de concertation sont proposées du 2 octobre au 8 novembre+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/10/21 | Bordeaux sensibilise au changement climatique

    Lire

    La Ville de Bordeaux, en partenariat avec l'association « La Fresque du Climat », organise tous les samedis, du 16 octobre au 4 décembre de 14h30 à 16h30 place Pey Berland, une action de sensibilisation pour comprendre le changement climatique. Autour d'une fresque quiz, l'association propose d'une manière ludique une animation pour comprendre ce changement.

  • 15/10/21 | Niort reçoit le Forum National de l'ESS

    Lire

    Du 19 au 21 octobre, la ville de Niort va accueillir la 6ème édition du Forum national de l'ESS et de l'Innovation Sociale. L'objectif de ces 3 jours va être de démontrer la plus-value sociétale de l'ESS pour les territoires, de montrer la modernité et le dynamisme de l'ESS mais aussi d'inventer des réponses novatrices dans les secteurs clés de la société et de l'économie. Trois grands axes vont être abordés autour de temps forts, de conférences et de convivialité : Un monde qui coopère, La résilience et La préservation et le développement des communs.

  • 15/10/21 | Le FAB sur le fil

    Lire

    Le Festival International des Arts de Bordeaux Métropole (FAB) bat son plein et se tient jusqu'au 23 octobre prochain. Pour cette nouvelle édition 2 évènements investissent l'espace public notamment « Lignes Ouvertes » dimanche 17 octobre. A 17h, au Parc Pinçon de Bordeaux, Tatiana-Mosio Bongonga évoluera sur un fil à 35 mètres de haut sans attache. Pour cet artiste, « avancer et franchir des obstacles, ce n'est pas enfouir ses peur mais les accepter ». L'ascension sera sécurisée par les habitants du quartier volontaires.

  • 15/10/21 | 24 espaces France services désormais disponibles en Dordogne

    Lire

    En Dordogne, un plan de déploiement de 31 espaces France Service a été établi par les services de l’État et les collectivités. Cinq autres espaces ont également été labellisés le 11 octobre. Ils sont implantés sur les communes de Saint Aulaye-Puymangou, Le Bugue, Sarlat-la-Canéda, Ribérac, Saint-Pardoux la Rivière. 24 espaces France services sont désormais disponibles en Dordogne. 9 autres espaces sont en cours de labellisation ou en projet.

  • 14/10/21 | Deux-Sèvres : « Ton exploitation m'intéresse »

    Lire

    La Chambre d'Agriculture des Deux-Sèvres vient de mettre en ligne sur son site internet une nouvelle page dédiée à la reprise d'exploitation. « Ton exploitation m'intéresse » permet aux cédants de trouver un repreneur en consultant les petites annonces des candidats à l'installation. Le Répertoire départ installation, permet quant à lui, aux candidats à l'installation de trouver une exploitation. Plus d'infos

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Les trajets en train sous haute sécurité sanitaire

27/05/2020 | Depuis le 11 mai, les équipes de la SNCF portent une grande vigilance aux mesures de sécurité sanitaire, en gare et à bord des trains. Exemple à Périgueux.

1

A partir de la semaine prochaine, le trafic des Trains express régionaux en Dordogne, va augmenter. Il sera de 70% de sa charge habituelle dès mardi 2 juin, pour atteindre 100 % dès la mi juin. Cette reprise du trafic ferroviaire, depuis le 11 mai, s'est accompagnée de la mise en place de mesures barrières pour lutter contre l'épidémie de coronavirus : marquage au sol, aide à la distanciation physique en gare et à bord des rames, affichage. Les trajets en train et le passage en gare sont sécurisés, de quoi rassurer les voyageurs qui étaient encore peu nombreux ce mardi soir à Périgueux.

Deouis le 11 mai, la reprise du trafic  ferroviaire a necessité des adaptations des équipes de la SNCF. Comme dans l'ensemble des gares d'Aquitaine, la gare de Périgueux en Dordogne, s'est dotée d'un dispositif sanitaire strict.  Le préfet de la Dordogne Frédéric Perissat est venu le vérifier mardi 26 mai lors d’une visite de la gare.
Désormais, le port du masque est obligatoire dès le parvis de la gare, pour tous les voyageurs et à bord des trains. Mais ce n'est pas le seul changement. Dès l'entrée de la gare, le parcours du public est étroitement balisé. Il se matérialise par une signalisation importante et un marquage au sol. Les équipes de la SNCF ont travaillé avec des entreprises locales qui ont fourni les matériels. 

Une signalisation importante a été mise en place pour marquer la distanciation sociale

L'entrée s'effectue désormais par l'une des deux portes principales, le tunnel est réservé à la sortie. "La gestion des flux se matérialise par la signalétique au sol, sur les portes, sur les mobiliers", souligne Frédéric Faure, directeur des gares d'Aquitaine. Sur les quais, des autocollants ont été mis sur les bancs, afin qu'une place sur deux soit utilisée. Les escaliers sont soit dédiés à la montée, soit à la descente, les usagers ne peuvent plus se croiser.  Les mesures prises en gare pour rassurer les voyageurs sont importantes, comme le rappelle Frédéric Faure qui les gère. En plus du nettoyage quotidien, deux désinfections sont assurées vers 9 et 17 heures. A l'intérieur des rames, les usagers ne peuvent utiliser qu'un siège sur deux. "Le nettoyage est effectué une fois par jour, mais lorsque la coupure est assez longue, le train peut être aussi nettoyé", précise Charles Civreis, directeur territorial des lignes Limousin Périgord. 
La police du rail veille au bon respect des mesures et n’hésite pas à raccompagner à l’extérieur les contrevenants. Il y a eu quelques incivilités mais dans l'ensemble, les gens respectent bien les mesures en vigueur.  Des guichets dont l'accès se fait par le côté de la gare,  et des bornes nettoyées quotidiennement sont ouverts pour prendre les billets, mais il est recommandé de les acheter sur Internet.

Peu de voyageurs

Ces mesures sanitaires sont destinées à rassurer les voyageurs : pour le moment, il n'y a pas foule dans la gare, ni à bord des trains. Les trains n’accueillent que 10% des usagers habituels.  Plusieurs raisons : les étudiants ne vont plus en cours, les internats n'ont pas rouverts et un certain nombre de salariés sont encore en télétravail. Une gare de l'importance de Périgueux voit passer en période normale 2 500 voyageurs par jour. Certains jours depuis le 11 mai, elle n'en a accueilli qu'une centaine. La SNCF prévoit une montée en puissance du trafic : 70% des TER dès mardi 2 juin, puis 100% à la mi juin. Les trains, même sur les Périgueux Bordeaux ne seront pas bondés assure Charles Civreis, directeur territorial de Ligne Limousin Périgord :"Nous avons des dispositifs d'alerte par les contrôleurs, qui contactent le centre opérationnel, s'ils voient que le train commence à avoir une saturation, par rapport aux distanciations. Le train ne part pas s'il y a trop de monde et nous rajoutons une rame, pour respecter la distanciation et garantir la sécurité sanitaire des voyageurs. Le cas s'est déjà produit depuis le 11 mai, sur certaines lignes très empruntées et à certains horaires, notamment ceux qui permettent de garantir une correspondance avec le TGV vers Paris." 
La période de confinement a aussi ralenti les travaux en cours : ceux de la ligne de Brive qui obligent encore à un transfert par bus entre Condat et Brive, s’achèveront le 4 juillet.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
11077
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !