Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/07/20 : Beynac : Entre 250 et 300 personnes pro-déviation se sont réunis ce samedi matin pour que le chantier soit poursuivi, malgré la décision du conseil d'Etat, parmi elles, les maires des 4 communes concernées le président du Département Germinal Peiro.

03/07/20 : Le 1er juillet, la préfecture de la Dordogne a publié un "arrêté portant prescriptions au Département relatives aux travaux de démolition des éléments construits dans le cadre du projet de contournement du bourg de Beynac-et-Cazenac.

03/07/20 : Suite à la démission d'Edouard Philippe, c'est Jean Castex, haut-fonctionnaire coordonnateur de la stratégie nationale de déconfinement, qui a été nommé Premier Ministre. Charge à lui de former un nouveau Gouvernement.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

03/07/20 : Édouard Philippe a remis la démission de son gouvernement ce vendredi 3 juillet. Démission acceptée par l'Elysée.

30/06/20 : La Rochelle : Les inscriptions à L'université sont ouvertes du jeudi 2 au vendredi 17 juillet jusqu’à midi pour les néobacheliers et les étudiants admis en Master 1ère année. Dernière chance entre le 25 août et le 11 septembre jusqu’à 23h.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 07/07/20 | Le Département de la Haute-Vienne, partenaire du “Chèque solidarité tourisme"

    Lire

    Le Département de la Haute-Vienne s’engage, aux côtés de la Région et de l’ANCV (Agence Nationale des Chèques Vacances), pour mettre à la disposition des familles les moins aisées des chèques-vacances, utilisables cet été en Nouvelle-Aquitaine. D’une valeur minimum de 65 € par personne et jusqu’à 260 € pour une famille en fonction de sa composition, ils seront distribués aux foyers éligibles qui en feront la demande.

  • 07/07/20 | Une marche blanche demain à Bayonne pour le chauffeur agressé

    Lire

    Une marche blanche sera organisée ce mercredi 8 juillet à 19h30, quartier Balichon à Bayonne, lieu où a été sauvagement agressé dimanche soir Philippe Monguillot, 59 ans, père de trois enfants. Chauffeur de Chronoplus qui dessert l'agglomération de Bayonne, il a été tabassé pour avoir demandé à quatre voyageurs leurs billets de transport et de mettre leur masque. Un acte qui a révolté ses collègues régulièrement agressés et qui ont fait valoir leur droit de retrait alors que leur ami est dans un état désespéré.

  • 07/07/20 | Sécheresse : le département de la Haute-Vienne placé en vigilance

    Lire

    En Haute-Vienne, le débit des cours d’eau ainsi que le niveau des eaux souterraines accusent une baisse régulière préjudiciable aux milieux aquatiques et au niveau global de la ressource. Dans ces conditions, le préfet a décidé de prendre un arrêté reconnaissant cet état de vigilance pour l’ensemble du département. Tous les usagers de l’eau sont appelés à faire preuve de civisme et d’éco-responsablilité en modérant leur consommation.

  • 07/07/20 | Charente-Maritime : un emprunt de 22 millions € pour le Département

    Lire

    Le Département 17 tient sa session d'été du 6 au 10 juillet. Les finances y tiennent une place importante. Son président Dominique Bussereau estime à 47 millions € les recettes en moins d'ici fin 2020. Dont 40 millions rien qu'en droit de mutation. Se prévoyant une marge, le président met au vote cette semaine un budget supplémentaire à 57 millions €, avec un emprunt à 22 millions. Cinq millions seront dévolus aux primes des agents, 2 millions aux associations et 12 millions pour les routes.

  • 07/07/20 | Lascaux lance sa saison estivale

    Lire

    Les visiteurs étaient au rendez-vous avec plus de 5000 personnes accueillies lors du week-end de réouverture de Lascaux, les 4 et 5 juillet. Les visiteurs peuvent profiter tout l'été de visites "prestige", organisées chaque fin de journée pour ceux qui veulent se retrouver en tout petit groupe (12 personnes maximum), loin de l'affluence de la journée et avec un médiateur pendant deux heures. Des sessions acoustiques seront organisées tous les 15 jours au sein de la reproduction de la grotte. Plus d'infos : www.lascaux.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Les trajets en train sous haute sécurité sanitaire

27/05/2020 | Depuis le 11 mai, les équipes de la SNCF portent une grande vigilance aux mesures de sécurité sanitaire, en gare et à bord des trains. Exemple à Périgueux.

Le préfet et son directeur de cabinet (photo) ont visité la gare de Périgueux pour se rendre compte des mesures sanitaires

A partir de la semaine prochaine, le trafic des Trains express régionaux en Dordogne, va augmenter. Il sera de 70% de sa charge habituelle dès mardi 2 juin, pour atteindre 100 % dès la mi juin. Cette reprise du trafic ferroviaire, depuis le 11 mai, s'est accompagnée de la mise en place de mesures barrières pour lutter contre l'épidémie de coronavirus : marquage au sol, aide à la distanciation physique en gare et à bord des rames, affichage. Les trajets en train et le passage en gare sont sécurisés, de quoi rassurer les voyageurs qui étaient encore peu nombreux ce mardi soir à Périgueux.

Deouis le 11 mai, la reprise du trafic  ferroviaire a necessité des adaptations des équipes de la SNCF. Comme dans l'ensemble des gares d'Aquitaine, la gare de Périgueux en Dordogne, s'est dotée d'un dispositif sanitaire strict.  Le préfet de la Dordogne Frédéric Perissat est venu le vérifier mardi 26 mai lors d’une visite de la gare.
Désormais, le port du masque est obligatoire dès le parvis de la gare, pour tous les voyageurs et à bord des trains. Mais ce n'est pas le seul changement. Dès l'entrée de la gare, le parcours du public est étroitement balisé. Il se matérialise par une signalisation importante et un marquage au sol. Les équipes de la SNCF ont travaillé avec des entreprises locales qui ont fourni les matériels. 

Une signalisation importante a été mise en place pour marquer la distanciation sociale

L'entrée s'effectue désormais par l'une des deux portes principales, le tunnel est réservé à la sortie. "La gestion des flux se matérialise par la signalétique au sol, sur les portes, sur les mobiliers", souligne Frédéric Faure, directeur des gares d'Aquitaine. Sur les quais, des autocollants ont été mis sur les bancs, afin qu'une place sur deux soit utilisée. Les escaliers sont soit dédiés à la montée, soit à la descente, les usagers ne peuvent plus se croiser.  Les mesures prises en gare pour rassurer les voyageurs sont importantes, comme le rappelle Frédéric Faure qui les gère. En plus du nettoyage quotidien, deux désinfections sont assurées vers 9 et 17 heures. A l'intérieur des rames, les usagers ne peuvent utiliser qu'un siège sur deux. "Le nettoyage est effectué une fois par jour, mais lorsque la coupure est assez longue, le train peut être aussi nettoyé", précise Charles Civreis, directeur territorial des lignes Limousin Périgord. 
La police du rail veille au bon respect des mesures et n’hésite pas à raccompagner à l’extérieur les contrevenants. Il y a eu quelques incivilités mais dans l'ensemble, les gens respectent bien les mesures en vigueur.  Des guichets dont l'accès se fait par le côté de la gare,  et des bornes nettoyées quotidiennement sont ouverts pour prendre les billets, mais il est recommandé de les acheter sur Internet.

Peu de voyageurs

Ces mesures sanitaires sont destinées à rassurer les voyageurs : pour le moment, il n'y a pas foule dans la gare, ni à bord des trains. Les trains n’accueillent que 10% des usagers habituels.  Plusieurs raisons : les étudiants ne vont plus en cours, les internats n'ont pas rouverts et un certain nombre de salariés sont encore en télétravail. Une gare de l'importance de Périgueux voit passer en période normale 2 500 voyageurs par jour. Certains jours depuis le 11 mai, elle n'en a accueilli qu'une centaine. La SNCF prévoit une montée en puissance du trafic : 70% des TER dès mardi 2 juin, puis 100% à la mi juin. Les trains, même sur les Périgueux Bordeaux ne seront pas bondés assure Charles Civreis, directeur territorial de Ligne Limousin Périgord :"Nous avons des dispositifs d'alerte par les contrôleurs, qui contactent le centre opérationnel, s'ils voient que le train commence à avoir une saturation, par rapport aux distanciations. Le train ne part pas s'il y a trop de monde et nous rajoutons une rame, pour respecter la distanciation et garantir la sécurité sanitaire des voyageurs. Le cas s'est déjà produit depuis le 11 mai, sur certaines lignes très empruntées et à certains horaires, notamment ceux qui permettent de garantir une correspondance avec le TGV vers Paris." 
La période de confinement a aussi ralenti les travaux en cours : ceux de la ligne de Brive qui obligent encore à un transfert par bus entre Condat et Brive, s’achèveront le 4 juillet.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
5215
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 9 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !