Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/05/20 | Drones: L'UAV Show 2020 annulé, mais pas oublié

    Lire

    Initialement prévu les 15, 16 et 17 septembre à Bordeaux, la 10ème édition de l'UAV Show est annulé. Mais, pour ne pas être absent une année de plus l'événement se déclinera en 3 temps forts tout au long de l'année 2020/2021. Le 16 septembre avec l'UAV Day, rdv au centre d'essais CESA Drones et en ligne, entre expositions statiques, démonstrations en conditions réelles sur des applications métiers et tables rondes. Au printemps 2021, dans le cadre du salon Electric Road. Et enfin les 19, 20 et 21 octobre 2021, l'UAV Show fêtera ses 10 ans au Parc des Expositions de Bordeaux.

  • 25/05/20 | Un projet de "circuit pré-historique" inter-départemental

    Lire

    A l'initiative de la Maison de la Dame de Brassempouy (musée sur la préhistoire et Archeoparc dans les Landes), un projet de coopération, accompagné par la Région a vu le jour entre 5 sites préhistoriques du Grand Sud-Ouest : les Grottes d'Isturitz et Oxocelhaya (Pays Basque), la Maison de la Dame de Brassempouy (Landes), le site de Castel Merle (Dordogne), le musée d'Arudy (Béarn) et l'espace préhistorique de Labastide (Hautes-Pyrénées). Les sites partenaires construisent leur projet autour de l'Itinérance, à l'image de celle des hommes de la préhistoire entre ces sites, au gré de la saisonnalité des campements.

  • 25/05/20 | Aéro: des cabines connectées et modulables fabriquées à Rochefort

    Lire

    Equipementier aéronautique depuis plus de 40 ans, l'entreprise Simair à Rochefort développe une stratégie d'innovation de produits et de services en proposant notamment une nouvelle gamme d'équipements modulables permettant aux compagnies aérienne de reconfigurer des avions (3000 par an) en réduisant les coûts environnementaux mais aussi financiers sur la destruction et le réaménagement. La Région soutient son projet de développer une seconde génération de ces produits avec des matériaux recyclables, connectés et adaptables tout au long de leur vie à hauteur de 892 316 €.

  • 25/05/20 | Des planches de surf sur-mesure et écoresponsables produites à Anglet

    Lire

    Lors de la dernière commission permanente, les élus régionaux ont voté une subvention de 20 000€ à Hexa (Anglet - 64), afin de soutenir l'amorçage de cette start-up émergente de la filière Glisse, engagée dans une démarche de production écoresponsable, dans un contexte économique tendu compte tenu de la crise sanitaire Covid-19. La start-up a l'ambition de fabriquer localement et de commercialiser sous sa propre marque des planches de surf sur-mesure (imprimées en 3D), à partir de plastique recyclé. 9 embauches sont prévues sur les 3 années à venir.

  • 24/05/20 | Librairies indépendantes : le coup de pouce du Conseil régional

    Lire

    Dans le cadre de sa politique de soutien à la filière du livre et à sa structuration, le Conseil régional octroie une subvention de 120 000 euros à l'Alina (Association des librairies indépendantes en Nouvelle-Aquitaine). Celle-ci regroupe 108 librairies sur le territoire, et vise à la défense des librairies indépendantes, l'accompagnement des libraires adhérents dans leurs questionnement et à leur permettre de partager leurs expériences, de faire évoluer leurs activités et leurs pratiques et de monter des projets éducatifs et culturels collectivement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Les vétérinaires "montés" à Paris pour défendre la spécificité de leur profession

07/11/2013 | La foule devant la gare Montparnasse est compacte et le ton bon enfant. Blouses vertes, bleus ou bordeaux se côtoient.

Les vétérinaires "montés" à Paris pour défendre la spécifité de leur profession

Pour protester contre une disposition dans le futur projet de loi, les vétérinaires de toute la France, « la moitié de la profession » selon les syndicats soit près de 6500 personnes, dont 4000 vétérinaires et 2500 ASV et étudiants, sont venus battre le pavé dans la capitale. Une délégation d’Aquitains a aussi fait le déplacement. Leur objectif: défendre leur profession.

C’est une véritable démonstration de force. Ce mercredi 6 novembre matin, à Paris, devant la gare Montparnasse, étaient réunis, vétérinaires, assistants de vétérinaire, et étudiants pour défendre le métier et marcher jusqu’au ministère de la Santé, où un pic-nic a même été organisé. Presque tous portaient l’insigne accrochée à leur blouse « Vétérinaires en colère ». La raison de leur courroux ? Une disposition inscrite dans le projet de loi d’avenir de l’Agriculture, retirée depuis lundi soir. Elle visait à supprimer le droit des vétérinaires à délivrer certains antibiotiques, dont la liste devait être définie par décret. Face à la grogne, la ministre Marisol Touraine, qui a reçu les syndicats en début de semaine, a repris cette disposition. Mais la manifestation a été maintenue. Pourquoi ? « La raison est simple, explique Remi Gellé, vétérinaire à Blaye et ancien président  du syndicat SNVEL, le syndicat national des vétérinaires d’exercice libéral. Le texte doit être débattu à l’Assemblée nationale en début d’année prochaine. Il faut éviter que cette disposition ne revienne dans le débat. C’est pour ça que nous prenons position clairement aujourd’hui ». L’objectif : dissuader les législateurs de prendre de nouveau une telle mesure, peut-être sous la pression de lobby. Ils craignent que les promesses ne soient pas tenues sur le long terme et que le découplage soit voté. « C’est une insulte à notre profession et à notre diplôme, » précise Corinne Jaureguy, présidente du SNVECO, le Syndicat National des Vétérinaires Conseils. « Cela montre une méconnaissance de notre travail, ajoute Remy Gellé. Depuis cinq ans, notre profession a d’elle-même réduit de 50% la délivrance des antibiotiques de toute nature. Nous avons adhéré au plan EcoAntibio 2017. »

La foule  devant la gare Montparnasse est compacte et le ton bon enfant. Blouses vertes,  bleus ou bordeaux se côtoient. On peut voir de loin des drapeaux de la Bretagne, mais aussi une affiche avec inscrit « La Gironde en colère ». « C’est exceptionnel et pas dans nos habitudes de manifester. Pour certains, c’est même la première fois », explique avec le sourire Remi Gellé, qui ne cesse d’être interpellé par ses collègues. Son téléphone sonne. Toute son équipe l’attend devant l’une des camionnettes pour défiler. Impossible de les retrouver. En effet, venus d’Aquitaine, une délégation de 80 professionnels du secteur ont pris le train de 6h18 ce matin et repartiront ce soir à 16h. « On optimise notre présence à Paris, explique Laurent Faget, vétérinaire. Nous sommes fermés aujourd’hui, sauf pour les urgences ! ».Même refrain pour ses collègues. « Nous aussi, nous sommes concerné, explique Sylvie Babel, assistante de vétérinaire. Si la profession est en danger, nos postes sont aussi menacés ». La jeune femme n’est pas là seule. Tous ces collègues sont venus de Blaye, avec elle.

Charlotte Lazimi
Par Charlotte Lazimi

Crédit Photo : Sandrine Lyonnet

Partager sur Facebook
Vu par vous
2494
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !