Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 06/03/21 | Charente-Maritime : 3 jours de forum sur le droit des femmes

    Lire

    À l'occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, le Département 17 organise du 8 au 10 mars, un forum dédié à l'égalité entre les femmes et les hommes. Avec, lundi, une matinée d'échanges et de témoignages sur l'égalité femmes/hommes, en présence d'Élisabeth Morin-Chartier, ex députée européenne. Mardi, "l'égalité professionnelle, un état des lieux contrasté". Mercredi, "Filles et garçons, cassons les clichés". Ces visio-conférences se dérouleront sur le site du Département.

  • 05/03/21 | Paskal Indo réélu président du Conseil de développement du Pays basque

    Lire

    Paskal Indo a été réélu par ses pairs à la présidence du Conseil de développement du Pays basque. Le CDPB a approuvé également son bilan 2020 et débattu autour de son Projet 2021-2023 qui fixe les orientations stratégiques que la société civile souhaite donner au développement futur du territoire. Un document qui guidera l’action du Conseil pour les prochains mois dans ses contributions et son partenariat auprès de la Communauté d'agglomération du Pays basque et des autres acteurs publics.

  • 05/03/21 | Charente-Maritime : LPO et NE17 main dans la main pour la nuit de la chouette

    Lire

    La Ligue de Protection des Oiseaux de Charente-Maritime et Nature Environnement 17 organisent une soirée en visio-conférence, à l'occasion de la nuit de la chouette le 6 mars, dès 18h. Ce sera l'occasion d'échanger avec des spécialistes de l'animal, participer à des jeux, visionner des vidéos et des photos, pour mieux connaître le bête. Inscription: https://urlz.fr/eZyp NE17 propose une sortie découvertes à la Réserve Naturelle Régionale de la Massonne, à 9h. Contact: sandra.laborde@ne17.fr

  • 05/03/21 | Un podcast sur les femmes

    Lire

    Le 8 mars, à l’occasion de la Journée Internationale des droits des femmes, la Maison de l’Europe du Lot-et-Garonne lance son podcast sur Spotify et Anchor « StéréoFemmes ». Disponible un lundi sur deux à 12h, il partagera des témoignages sur les femmes dans nos sociétés que ce soit au travail, dans la famille, dans le couple, à la télévision... dans le but de briser les stéréotypes.

  • 05/03/21 | Covid-19: des restrictions sur la vente et la consommation d'alcool

    Lire

    Le préfet a prononcé le 1er mars la fermeture administrative pour une durée d’une semaine de deux débits de boissons rochelais suite au constat de rassemblements répétés à proximité immédiate de ces établissements pratiquant la vente à emporter. En concertation avec la ville de La Rochelle, le préfet a interdit, par arrêté du 4 mars, la vente à emporter de boissons alcoolisées sur les quais Duperré et Valin du samedi 6 mars au dimanche 21 mars 2021 inclus. A Bordeaux de 11h à 18h, il est interdit de consommer de l'alcool sur la voie publique dans le centre-ville et dans les parcs et jardins de la ville depuis le 4 mars.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | LGV : de la Seine à la Garonne en moins de 2h04.

02/07/2017 | Le TGV Inoui en gare Montparnasse juste avant le départ vers Bordeaux. 15 nouvelles rames, comme celle-ci, seront en service dès le 2 juillet.

Le TGV inaugural Océane en partance pour Bordeaux, le 1er juillet

Après cinq années de travaux Bordeaux se trouve enfin à 2h00 ou presque de Paris. Ce samedi 1er juillet, un train inaugural avec à son bord quelques privilégiés (politiques, directeurs d'entreprises, ou encore journalistes) a pris le départ de la gare Montparnasse à 8h41 précises. Il est arrivé avec un peu d'avance à la gare Saint-Jean à peine deux heures plus tard. Une prouesse, lorsque hier encore, il fallait plus de trois heures pour rallier la capitale. Tout le monde semble unanime ; ce rapprochement ne peut être que bénéfique à la "belle endormie"... qui risque de se réveiller davantage. La ligne commerciale ouvre ce dimanche 2 juillet. Au total, ce seront 33 allers et 33 retours vers Paris de programmés dont 17,5 en ligne directe (dans les deux sens). Aqui vous propose d'embarquer dans ce jour de fête et dans ce premier voyage avec des personnes autres que le personnel de la SNCF.

Il est 7 heures ce samedi 1er juillet. Une file d'attente se forme devant la voie 4 de la gare Montparnasse. Une file particulière au milieu des autres passagers qui attendent patiemment que le tableau d'affichage indique leur voie de départ. Des passagers particuliers : attaché-case et costumes pour la majorité. Un cordon de sécurité fouille des sacs et vérifie que tous soient bien sur la liste des invités.

Embarquement dans le TGV Océane direction gare Saint-Jean

Après avoir reçu mon billet inaugural, direction la voiture 5. Celle des journalistes. On sait que Nicolas Hulot (ministre de la Transition écologique et solidaire) et Elisabeth Borne (ministre en charge des Transports) seront du voyage. Mais nous sommes laissés à l'écart. A bord, la SNCF nous accueille avec cérémonie. Des hôtesses nous guident et des personnes nous servent à notre place café et petit déjeuner salé.

C'est bientôt l'heure du départ. 8H41. « Attention à la fermeture des portes, ce train inaugural est à destination de Bordeaux », annonce Fetih, l'un des quatre chefs de bord. Le sifflet du chef de quai raisonne dans la gare. La voiture bouge. Nous partons déjà.

TGV multi-services

Que ce soit en première ou seconde classe, l'intérieur de ce TGV Océane a été entièrement repensé. Plus d'espace aux jambes, plus de confort, des prises électriques et USB, et surtout la possibilité de se connecter en WIFI à Internet (le débit est limité à 500 Mo par personne). Une connexion qui fonctionne relativement bien malgré quelques coupures dans les tunnels et quelques soucis pour lire certaines vidéos. Tout au long du trajet, il est possible de suivre la progression de son train; la vitesse de croisière est indiquée. Rapidement les 300 kilomètres par heure sont atteints.

Une heure et une poignée de minutes après le départ, nous voici enfin sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique (la SEA). Les deux conducteurs Joël et Jean-Christophe nous annoncent que nous allons atteindre les 320 kilomètres par heure. Les paysages défilent, mais nous n'avons pas d'impression de vitesse.

Le "caviar" d'Aquitaine

C'est le temps d'une pause. Direction le wagon bar, lui aussi entièrement repensé devenant plus accueillant. Le chef cuisinier toulousain Michel Sarran nous fait goûter et découvrir du caviar d'Aquitaine. « Un caviar beurré et avec de la personnalité, précise-t-il. C'est une première pour moi d'en servir à cette vitesse-là. J'espère qu'un jour ce train ira jusqu'à Toulouse. »

 Le chef cuisinier toulousain, Michel Sarran, fait goûter le caviar

Sans avoir l'impression que le temps se soit écoulé, les conducteurs nous indiquent que nous quittons la SEA. « Nous venons d'enjamber la Dordogne et nous allons atterrir doucement sur les berges de la Garonne. Notre destination : Bordeaux. L'équipe de conduite vous souhaite une bonne journée » .

"Pas le temps de connaître son voisin"

Il est à peine 10h41. Le TVG Océane 863 aura mis 2 heures avant d'arriver, accueilli en fanfare voie numéro 1 de la gare Saint-Jean. Un train qui arrive avec quatre minutes d'avance, « un comble » selon Nicolas Hulot. « Avec l'ouverture de la LGV vers Bordeaux cela s'accélère. Nous avons à peine le temps de faire connaissance avec notre voisin ou de travailler », confie le ministre.

Moins de deux heures, le train inaugural avait quatre minutes d'avance sur l'horaire indiqué

A Bordeaux, la grande fête se poursuit sur les quais de la Garonne. Alain Juppé prend la parole. « C'est une journée historique. L'aboutissement de vingt années d'efforts. Nous y avons cru. Le TGV n'est pas seulement là pour qu'on se rende à la plage. J'aimerais que cette ligne à grande vitesse soit un levier de croissance et de la création d'emplois pour notre métropole », confie le maire de Bordeaux.

"Je ne prendais plus ma voiture"

De son côté, le président de la région Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, y voit des avantages pour son territoire. « La LGV va changer considérablement la vie de dizaines de milliers de personnes qui sont sur la ligne. Ça va même changer celle du président de la région que je suis. Je ne prendrais plus ma voiture maintenant pour aller à Poitiers ou à Angoulême. Le train devient compétitif. Cela permet aussi à un Bergeracois, un Montois, un Dacquois de faire un aller/retour dans la journée en se levant tôt et en rentrant tard, bien entendu. Mais ils ne sont pas obligés de passer une nuit à Paris. C'est un changement de qualité de vie quotidienne. Je pense que les horaires que nous avons adoptés au niveau des TER vont améliorer d'ailleurs la desserte. La LGV arrive à Bordeaux mais on ne doit pas s'arrêter là. Il faut aller en Espagne et à Toulouse. Le nouveau chantier, c'est celui-là et il faut qu'on l'emporte ». Alain Rousset faisait là référence à la décision du tribunal administratif de Bordeaux qui a annulé la décision d'utilité publique (DUP) pour la LGV vers Toulouse.

Pour la SNCF, le grand jour va être ce 2 juillet. Alors, la ligne commerciale sera lancée. Au total, ce sont pas moins de 33 allers et 33 retours entre Paris et Bordeaux qui seront proposés dont 17 directs dans chaque sens. Avec cette offre, l'entreprise espère attirer 4 millions de voyageurs en plus. Un bon signe pour cet été, les réservations ont augmenté de 50% par rapport à la saison 2016. En tout cas, cette journée inaugurale s'est bien passée. Et Guillaume Pépy (Pdg de la SNCF) paraît soulagé malgré la pression qui demeure pour le véritable coup d'envoi le 2 juillet. « Aujourd'hui, le TGV a bien marché. Demain, pour nous, c'est l'épreuve du feu. Tout le monde est mobilisé. Évidemment, il y a un peu d'appréhension. »

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui

La LGV Sud-OuestCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
67117
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 9 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !