Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/06/21 | Tapisserie Manufacture Pinton de Felletin... à Hong Kong !

    Lire

    Spécialisée dans le tissage des tapis, tapisseries et moquettes, la manufacture Pinton dans la Creuse est l’une des entreprises les plus importantes du secteur de la tapisserie d’Aubusson. Afin de se développer, notamment vers l’international elle va construire un nouveau bâtiment moderne et écologique à Felletin et elle va moderniser ses équipements afin d’améliorer sa productivité, sa qualité et sa réactivité. Pour consolider sa présence à l’international elle va également ouvrir une filiale à Hong Kong.

  • 18/06/21 | Gan a sa voie verte

    Lire

    La commune de Gan dans les Pyrénées-Atlantiques souhaite achever la réalisation de la voie verte de la vallée d’Ossau traversant son bourg. Les aménagements concernent les revêtements en dur, la sécurisation, la plantations et la signalisation. La continuité de cette voie verte sera assurée par le Conseil Départemental des Pyrénées-Atlantiques qui procède actuellement aux études de tracés en site propre pour rejoindre Buzy.

  • 18/06/21 | Deux-Sèvres: La Fromagerie des Gors s’agrandit

    Lire

    A Melle, dans les Deux-Sèvres, la Fromagerie des Gors produit le Chabichou du Poitou et le Mothais sur Feuille. Suite à la reprise de l’entreprise en janvier 2020, son objectif est aujourd’hui d’augmenter sa surface de production afin de répondre à la demande du client. Pour cela, elle va construire une extension de 140 m² à son bâtiment et acquérir des équipements de salage et de lavage.

  • 17/06/21 | Mérignac : dimanche dernier jour de vote pour le budget participatif !

    Lire

    Dans le cadre de son budget participatif, la Ville Mérignac (33)consacre une enveloppe de 350 000 euros pour réaliser les projets qui auront reçu le maximum de votes en ligne. Dans ce cadre, 51 projets aux thématiques diverses ont été proposés par les Mérignacais : éducation, environnement, numérique, jeunesse, culture, patrimoine, cadre de vie, mobilités... A ce jour près de 6000 votes ont été enregistrés sur le site dédié, pour ceux qui n'auraient pas encore voter, il ne reste plus que 4 jours pour découvrir et voter pour vos projets préférés! Rdv sur budgetparticipatif.merignac.com

  • 17/06/21 | Corrèze : Des Tiny House au Castang

    Lire

    Suite à la reprise de Tiny Eco.Rrèze, les nouveaux repreneurs souhaitent développer une nouvelle activité : la construction et la vente de tiny house, les mini-maisons roulantes fabriqués uniquement avec des produits locaux. Au coeur de ce projet, l’approche écologique avec des toilettes sèches, un traitement des eaux grises par phytoépuration notamment. Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce projet à hauteur de 8 000 €.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | LGV : de la Seine à la Garonne en moins de 2h04.

02/07/2017 | Le TGV Inoui en gare Montparnasse juste avant le départ vers Bordeaux. 15 nouvelles rames, comme celle-ci, seront en service dès le 2 juillet.

Le TGV inaugural Océane en partance pour Bordeaux, le 1er juillet

Après cinq années de travaux Bordeaux se trouve enfin à 2h00 ou presque de Paris. Ce samedi 1er juillet, un train inaugural avec à son bord quelques privilégiés (politiques, directeurs d'entreprises, ou encore journalistes) a pris le départ de la gare Montparnasse à 8h41 précises. Il est arrivé avec un peu d'avance à la gare Saint-Jean à peine deux heures plus tard. Une prouesse, lorsque hier encore, il fallait plus de trois heures pour rallier la capitale. Tout le monde semble unanime ; ce rapprochement ne peut être que bénéfique à la "belle endormie"... qui risque de se réveiller davantage. La ligne commerciale ouvre ce dimanche 2 juillet. Au total, ce seront 33 allers et 33 retours vers Paris de programmés dont 17,5 en ligne directe (dans les deux sens). Aqui vous propose d'embarquer dans ce jour de fête et dans ce premier voyage avec des personnes autres que le personnel de la SNCF.

Il est 7 heures ce samedi 1er juillet. Une file d'attente se forme devant la voie 4 de la gare Montparnasse. Une file particulière au milieu des autres passagers qui attendent patiemment que le tableau d'affichage indique leur voie de départ. Des passagers particuliers : attaché-case et costumes pour la majorité. Un cordon de sécurité fouille des sacs et vérifie que tous soient bien sur la liste des invités.

Embarquement dans le TGV Océane direction gare Saint-Jean

Après avoir reçu mon billet inaugural, direction la voiture 5. Celle des journalistes. On sait que Nicolas Hulot (ministre de la Transition écologique et solidaire) et Elisabeth Borne (ministre en charge des Transports) seront du voyage. Mais nous sommes laissés à l'écart. A bord, la SNCF nous accueille avec cérémonie. Des hôtesses nous guident et des personnes nous servent à notre place café et petit déjeuner salé.

C'est bientôt l'heure du départ. 8H41. « Attention à la fermeture des portes, ce train inaugural est à destination de Bordeaux », annonce Fetih, l'un des quatre chefs de bord. Le sifflet du chef de quai raisonne dans la gare. La voiture bouge. Nous partons déjà.

TGV multi-services

Que ce soit en première ou seconde classe, l'intérieur de ce TGV Océane a été entièrement repensé. Plus d'espace aux jambes, plus de confort, des prises électriques et USB, et surtout la possibilité de se connecter en WIFI à Internet (le débit est limité à 500 Mo par personne). Une connexion qui fonctionne relativement bien malgré quelques coupures dans les tunnels et quelques soucis pour lire certaines vidéos. Tout au long du trajet, il est possible de suivre la progression de son train; la vitesse de croisière est indiquée. Rapidement les 300 kilomètres par heure sont atteints.

Une heure et une poignée de minutes après le départ, nous voici enfin sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique (la SEA). Les deux conducteurs Joël et Jean-Christophe nous annoncent que nous allons atteindre les 320 kilomètres par heure. Les paysages défilent, mais nous n'avons pas d'impression de vitesse.

Le "caviar" d'Aquitaine

C'est le temps d'une pause. Direction le wagon bar, lui aussi entièrement repensé devenant plus accueillant. Le chef cuisinier toulousain Michel Sarran nous fait goûter et découvrir du caviar d'Aquitaine. « Un caviar beurré et avec de la personnalité, précise-t-il. C'est une première pour moi d'en servir à cette vitesse-là. J'espère qu'un jour ce train ira jusqu'à Toulouse. »

 Le chef cuisinier toulousain, Michel Sarran, fait goûter le caviar

Sans avoir l'impression que le temps se soit écoulé, les conducteurs nous indiquent que nous quittons la SEA. « Nous venons d'enjamber la Dordogne et nous allons atterrir doucement sur les berges de la Garonne. Notre destination : Bordeaux. L'équipe de conduite vous souhaite une bonne journée » .

"Pas le temps de connaître son voisin"

Il est à peine 10h41. Le TVG Océane 863 aura mis 2 heures avant d'arriver, accueilli en fanfare voie numéro 1 de la gare Saint-Jean. Un train qui arrive avec quatre minutes d'avance, « un comble » selon Nicolas Hulot. « Avec l'ouverture de la LGV vers Bordeaux cela s'accélère. Nous avons à peine le temps de faire connaissance avec notre voisin ou de travailler », confie le ministre.

Moins de deux heures, le train inaugural avait quatre minutes d'avance sur l'horaire indiqué

A Bordeaux, la grande fête se poursuit sur les quais de la Garonne. Alain Juppé prend la parole. « C'est une journée historique. L'aboutissement de vingt années d'efforts. Nous y avons cru. Le TGV n'est pas seulement là pour qu'on se rende à la plage. J'aimerais que cette ligne à grande vitesse soit un levier de croissance et de la création d'emplois pour notre métropole », confie le maire de Bordeaux.

"Je ne prendais plus ma voiture"

De son côté, le président de la région Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, y voit des avantages pour son territoire. « La LGV va changer considérablement la vie de dizaines de milliers de personnes qui sont sur la ligne. Ça va même changer celle du président de la région que je suis. Je ne prendrais plus ma voiture maintenant pour aller à Poitiers ou à Angoulême. Le train devient compétitif. Cela permet aussi à un Bergeracois, un Montois, un Dacquois de faire un aller/retour dans la journée en se levant tôt et en rentrant tard, bien entendu. Mais ils ne sont pas obligés de passer une nuit à Paris. C'est un changement de qualité de vie quotidienne. Je pense que les horaires que nous avons adoptés au niveau des TER vont améliorer d'ailleurs la desserte. La LGV arrive à Bordeaux mais on ne doit pas s'arrêter là. Il faut aller en Espagne et à Toulouse. Le nouveau chantier, c'est celui-là et il faut qu'on l'emporte ». Alain Rousset faisait là référence à la décision du tribunal administratif de Bordeaux qui a annulé la décision d'utilité publique (DUP) pour la LGV vers Toulouse.

Pour la SNCF, le grand jour va être ce 2 juillet. Alors, la ligne commerciale sera lancée. Au total, ce sont pas moins de 33 allers et 33 retours entre Paris et Bordeaux qui seront proposés dont 17 directs dans chaque sens. Avec cette offre, l'entreprise espère attirer 4 millions de voyageurs en plus. Un bon signe pour cet été, les réservations ont augmenté de 50% par rapport à la saison 2016. En tout cas, cette journée inaugurale s'est bien passée. Et Guillaume Pépy (Pdg de la SNCF) paraît soulagé malgré la pression qui demeure pour le véritable coup d'envoi le 2 juillet. « Aujourd'hui, le TGV a bien marché. Demain, pour nous, c'est l'épreuve du feu. Tout le monde est mobilisé. Évidemment, il y a un peu d'appréhension. »

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui

La LGV Sud-OuestCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
67453
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !