Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

05/12/19 : La Rochelle : (erratum) contrairement à ce qui a été indiqué, l'ouverture officielle des portes se fera en deux soirée : le vendredi à 18h avec élus, pompiers et Compagnons ; le samedi à 18h40 avec Isabelle Autissier et Romain Sazy (non Uini Antonio)

04/12/19 : Grèves dans les transports: Les infos trafic en Nouvelle-Aquitaine sont à retrouver sur : https://transports.nouvelle-aquitaine.fr/fr/info-trafic

04/12/19 : Saintes des manifestations sont à prévoir demain de 10h à 17h : Cours National, Pont Palissy, rue Gautier, cours Charles de Gaulle, rue Martel.

04/12/19 : La Rochelle : des manifestations sont à prévoir demain de 14h à 20h : Quartier de la Gare, boulevards Joffre, Robinet, Sautel et l’axe du Moulin des justices.

04/12/19 : Rochefort : demain des manifestations sont à prévoir de 10h à 14h : Corderie Royale, rues Toufaire, Grimaux, Docteur Peltier, Audry de Puyravault, de la République, et Victor-Hugo.

04/12/19 : Niort : pour la grève de demain, La Ville met en place à l’école des Brizeaux un service minimum d’accueil (SMA), sans restauration (pique-nique possible), pour les écoles dont le nombre d’enseignants grévistes est au moins de 25%.

04/12/19 : Charente-Maritime: les communes d'Esnandes, Rochefort et Saint-Georges de Didonne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour les périodes de juillet à décembre 2018 suite à des mouvements de terrain consécutifs à la sécheresse.

03/12/19 : Le feuilleton biarrot ne fait que commencer d'autant que sur la Chaîne Public Sénat, le ministre Didier Guillaume a annoncé qu'il ferait part de sa décision en janvier. Suite à un appel cosigné par Guy Lafitte, premier adjoint de Michel Veunac.

03/12/19 : Après les louanges tressés lors du congrès des hôteliers, le secrétaires d'Etat Jean-Baptiste Lemoyne au tourisme a abattu ses cartes et annoncé son ralliement à la liste du maire sortant Michel Veunac. Avec une demande commune d'investiture LREM

03/12/19 : Le Haut Commissaire à la lutte contre la pauvreté, Isabelle Grimault se rendra en Corrèze le 4 décembre afin de découvrir les dispositifs déployés et rencontrer les bénéficiaires de ces actions.

29/11/19 : Ce vendredi à 14h30 au casino de Biarritz, Tony Estanguet, président du comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, participera aux 10èmes Rencontres de Biarritz, à l’invitation de l’association Côte Basque Sport Santé.

28/11/19 : Municipales: A Pau, Jean-François Blanco, conseiller régional EELV a été élu lundi, tête de liste du mouvement Pau Arc-en-ciel 2020, qu'il a fondé en mai dernier.

28/11/19 : Municipales: Jérôme Marbot, conseiller municipal d'opposition à Pau et 1er secrétaire fédéral du PS 64 a été élu hier soir tête de liste du mouvement "Pau Rassemblé".

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 05/12/19 | Christelle Dubos, en visite en Dordogne ce vendredi 6 décembre

    Lire

    Christelle Dubos, secrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé sera en Dordogne vendredi 6 décembre. Le matin, elle sera à Sarlat, où il sera question du plan pauvreté du gouvernement. Ce déplacement sera aussi l’occasion d’une signature d’un partenariat entre les Restos du Cœur Dordogne et les services de l’Etat dans le département en faveur de l’accès aux droits des personnes les plus fragiles. L'après-midi, elle visitera une entreprise d'insertion à Mussidan.

  • 05/12/19 | Médispace, l'expertise partagée entre spatial, aéronautique et santé

    Lire

    La 5ème édition de Medispace approche à Mérignac (33)! En effet, le salon des industries aéronautiques, médicales et spatiales, se tiendra au Pavillon du Pin Galant les 11 et 12 décembre prochains avec toujours à coeur les transferts de technologies d'une filière à l'autre. Au cours de ces deux jours particulièrement denses, Medispace proposera notamment cinq conférences « grands témoignages » des acteurs-clés des trois grandes filières, dix workshops, 2.000 rendez-vous qualifiés B to B, 700 m² d’exposition (45 exposants) et un village innovation.

  • 05/12/19 | Rochefort (17) nominée au concours "european best destination 2020"

    Lire

    La destination Rochefort Océan vient d'être nominée parmi les candidats au titre de "meilleure destination européenne 2020", catégorie tourisme durable, par l'organisation "European Best Destination". La cité du Ponant est candidate aux côtés de Paris et Colmar. Le site European Best Destination proposera un lien pour voter entre mercredi 15 janvier au mercredi 5 février 2020. Il faudra se connecter sur vote.ebdest.in, dont le lien n'est pas encore actif.

  • 05/12/19 | Bayonne: Une journée dédiée à la reconversion professionnelle

    Lire

    Afin d’informer les actifs et demandeurs d’emploi sur les opportunités et les conditions d’une reconversion professionnelle réussie, l’État, et ses partenaire organisent une journée d’informations sur le thème « Réussir sa reconversion professionnelle » , vendredi 6 décembre, de 10h à 17h, à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat 64 à Bayonne. Cette journée s’articulera autour d’ateliers participatifs, de tables rondes et de témoignages, animés par des professionnels de l’emploi.

  • 04/12/19 | Charente-Maritime : la préfecture lance un appel à projet "contrat de ville"

    Lire

    L’État et les communautés d’agglomération de Saintes, Rochefort Océan et Royan Atlantique lancent, pour 2020, un appel à projets Contrat de ville en faveur des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville. La campagne de dépôt des dossiers de demande de subvention est jusqu’au 17 janvier 2020 sur le portail « DAUPHIN » du CGET (www.cget.gouv.fr). Peut être candidat, toute structure (EPCI, associations) dont le projet s’adresse aux publics de territoires prioritaires.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | LGV Tours-Bordeaux: à Ambarès, les travaux de raccordements avancent

22/07/2014 | Casques blancs, gilets jaunes et chaussures de sécurité, les représentants des collectivités et de l'Etat étaient parés ce mardi pour visiter les travaux du raccordement de la LGV SEA à Ambarès

Visite de chantier du raccordement de la LGV SEA à Ambarès et Lagrave

Ce 22 juillet, Lisea, la société concessionnaire pour RFF de la future LGV entre Tours et Bordeaux a organisé à Ambares-et-Lagrave une visite du chantier du raccordement entre la future LGV SEA et la ligne classique Paris-Bordeaux. L'occasion aussi pour les responsables de faire le point avec le préfet Michel Delpuech, et les représentants des collectivités partenaires, dont Philippe Madrelle, Président du Conseil général de Gironde, Bernard Uthurry, Vice président du Conseil régional d'Aquitaine en charge des infrastructures et du transport, et de Michel Héritié, Maire d'Ambarès, sur l'avancement des nombreux travaux réalisés depuis deux ans dans la commune en conséquence directe de l'arrivée de la LGV.

S'il y a une commune en Gironde qui n'est pas épargnée par l'arrivée de la LGV SEA Tours-Bordeaux, c'est bien Ambares-et-Lagrave. Et le trajet en bus effectué par le cortège en visite, de la base de vie des travaux jusqu'au site du raccordement, en témoigne; à aucun moment, le bus ne quitte les quartiers résidentiels. La ville est en effet traversée par 3,4 km de LGV, et a vu la construction d'une dizaine de ponts pour permettre le franchissement des voies ferrées et des voies de circulation.
D'ailleurs, tout au long de la visite, les responsables du concessionnaire insistent à plusieurs reprises sur les protections phoniques qui sont en cours de réalisation le long de la nouvelle infrastructure ainsi que sur les voies déjà existantes. Au total ce sont «9,2 km de protections acoustiques qui sont en train d'être installées», conformément à la volonté exprimée par le Maire de la commune dès le démarrage des échanges avec RFF et son concessionnaire. «9,2 km, c'est 30 000 m2 d'écrans acoustiques pour lesquels il a été fait appel à deux entreprises différentes afin de pouvoir livrer l'ensemble en temps et en heure», explique le guide du convoi.

"Plus qu'une halte, un pôle d'échanges mutimodal"Si la fin de la gêne liée au travaux est estimée à fin 2015 pour les habitants, toutes les voiries sont à ce jour rétablies dans leur configuration définitive. Certaines circulations ont en effet été modifiées par la création de giratoires afin «de supprimer des carrefours à feu et fluidifier le trafic» explique-t-on du côté de LISEA. C'est notamment le cas aux abords de la halte TER de la Gorp qui a été totalement rénovée et dont le financement, dans le cadre des nombreux aménagements liés à la LGV sur la commune, a pu être intégré dans le protocole d'accord signé en 2013 par les collectivités, RFF, Lisea, Cosea et l'Etat. Ainsi reconstruite, «elle sera accessible aux personnes à mobilité réduite et pourra accueillir les nouveaux TER» se réjouit Michel Héritié. Ce dernier soutenu par la CUB a bien l'intention d'en faire plus qu'une halte, un véritable pôle d'échanges multimodal.
«Située à seulement 12 minutes de la Gare Saint-Jean et 8 minutes de Cenon Pont Rouge, cette halte est un point d'accès important au niveau de la CUB pour le développement des transports collectifs en direction de la presqu'île d'Ambes...». Un enjeu pour le Maire qui précise tout de même «qu'il faut pour cela que la Région accepte la mise en place d'un cadencement de 30 minutes des TER». Une décision qui presse puisque la mise en service de la nouvelle voie TER et l'ouverture de la halte rénovée sont prévues à fin novembre 2014.

Un saut de moutonAprès le constat de l'avancement des travaux sur la halte, le deuxième arrêt du cortège s'est fait à proximité d'un des ouvrages majeurs de la LGV SEA réalisés sur la commune: «un saut de mouton» permettant l'insertion de la voie LGV au côté de la ligne existante Paris-Bordeaux subissant elle-même une déviation sur une section de voie. A cet endroit, les officiels ont ainsi pu constater que les premiers rails de cette déviation ont commencé à être posés. A compter de novembre 2014, les trains de la ligne Paris Bordeaux existante rouleront sur les nouveaux rails. A compter du 31 juillet 2017, les TGV prendront l'aiguillage pour être orienté sur la LGV alors achevée et seuls les trains de marchandises emprunteront la ligne Bordeaux Paris que l'on connaît actuellement. Les TGV pourront alors progressivement augmenter leur vitesse, et relier Bordeaux à Paris en à peine plus de 2 heures.
Au total les deux ouvrages visités ce mardi représentent un investissement de 9,7 M €, supporté par le Fonds de Solidarité des Territoires et inclus dans le contrat de plan Etat-Région.
La prochaine visite de chantiers aura lieu sur le Viaduc de la Dordogne qui avec ses 1,3 km est le plus long des viaducs construit sur l'ensemble de la ligne LGV SEA. Le tablier du viaduc devrait être achevé mi-août. Une inauguration officielle par une balade à pied symbolique d'une rive à l'autre est prévue pour célébrer l'évènement.

Pour une vision plus précise de ces travaux de raccordement, Lisea propose une vidéo aérienne 3D de la LGV SEA d'Ambarès-et-Lagrave à Saint-André-de-Cubzac :

 

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

La LGV Sud-OuestCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
7041
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 7 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !