Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/06/18 | Thalys : de nouvelles lignes au départ de Bordeaux

    Lire

    C'est la compagnie ferroviaire Thalys qui l'a annoncé directement ce mardi 19 juin : un aller-retour par semaine, sans arrêt, entre Bordeaux et Bruxelles tous les samedi sera proposé à partir du mois de juin 2019. Deux autres allers-retours quotidiens ont aussi été annoncés à des échéances plus courtes. À compter d'avril 2019, vous pourrez donc voyager en Thalys au départ de Bordeaux vers Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Roissy et Marne-la-Vallée. Enfin, Thalys a annoncer la révision de ses 26 rames à horizon 2022.

  • 19/06/18 | L'hôtel de ville de La Rochelle renaît de ses cendres

    Lire

    Cinq ans après l'incendie qui l'a ravagé, l'hôtel de ville retrouve ses couleurs. Sa toute nouvelle toiture, couverte d'une bâche, sera découverte devant le grand public de 13h à 17h, le jeudi 21 juin. Plusieurs animations musicales sont prévues durant l'opération, dont 70 coquelicots géants et chantants dès la place de la Caille. Une fois le toit de l’Hôtel de Ville et ses ardoises visibles, resteront les arceaux métalliques du chapiteau qui seront retirés jusqu’au 15 août.

  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Location solidaire à Bordeaux, le diaconat s’engage et assure

02/11/2012 | En louant ses biens au diaconat de Bordeaux, Catherine Nasom (à gauche) permet à Martine Montagut d’accéder à un logement, d’envisager un avenir.

Diaconat de Bordeaux

A quelques jours de la trêve hivernale et de l’appel de Jean-Marc Ayrault aux propriétaires de logements pour les encourager à louer aux personnes en difficulté, la Location solidaire, initiative mise en place par le diaconat de Bordeaux en 2009 n’a jamais été autant d’actualité. Ce dispositif permet à des ménages engagés dans un parcours d’insertion sociale et professionnelle, d’accéder à un logement décent et économique. Garant et assureur, le diaconat, locataire officiel sous-loue ensuite l’habitation tout en garantissant le versement des loyers et la bonne tenue des locaux. Explications.

« Ces derniers jours à Bordeaux, le 115 reçoit en moyenne 260 appels de sans-abri qui demandent à être logés en hébergement d’urgence pour le soir même », témoigne Anne Birbis, directrice de l’Observatoire du CAIO (Centre d’accueil d’information et d’orientation) à Bordeaux. « Cependant, 150 seulement peuvent être accueillis dans les structures bordelaises », constate-t-elle. Une centaine de SDF dormira donc dehors cette nuit à Bordeaux.

D’ordinaire exclues du système locatif en l’absence de garanties pour les propriétaires ou agences immobilières, environ 40 personnes n’ayant pas ou plus de structures familiales pouvant les cautionner, pas de CDI, etc. bénéficient grâce à une quarantaine de particuliers, détenteurs de logement, d’un toit sur la tête. Le diaconat de Bordeaux, locataire officiel figurant sur le contrat d’habitation, garant, assureur, qui restaure l’habitation au préalable si cela est nécessaire, prend en charge toutes les formalités administratives, la gestion locative et s’assure du versement des loyers.

Paroles de propriétaire…

« J’ai la chance d’être propriétaire de plusieurs logements », commence Catherine Nasom. « À la suite de quelques mésaventures avec des locataires peu scrupuleux, j’ai décidé de me protéger en passant par le diaconat », poursuit la sexagénaire qui loue deux studios par l’intermédiaire de l’association depuis deux ans. « Grâce à ce dispositif, je perçois mes loyers régulièrement et les habitations ont été rénovées », poursuit-elle avant de conclure : « Mais ce que j’apprécie le plus, c’est la qualité des relations humaines qu’il existe entre le diaconat, les sous-locataires et moi. »

… et de sous-locataire.

Echanger, être soutenue et rassurée par les interlocuteurs du diaconat, selon Martine Montagut, sous-locataire de Catherine Nasom depuis juillet dernier, la Location solidaire l’a « empêchée de plonger ». En instance d’un douloureux divorce, cette sexagénaire repart de zéro. « Je suis en CDI, mais à mi-temps, les garanties demandées par les agences immobilières (NDLR : revenus mensuels équivalents à trois fois le montant du loyer) ne me permettent pas d’accéder à la location du moindre studio. » « Depuis que je suis sous-locataire du diaconat, grâce à l’accompagnement et au suivi dont je bénéficie, je peux appréhender le futur en étant plus apaisée », raconte-t-elle. Preuve en est, Martine Montagut recherche activement un second mi-temps.

De la sous-location à la location.

Au terme d’une période d’au moins 12 mois, et si le propriétaire est d’accord, le sous-locataire peut devenir locataire en titre. Dans ce cas, le diaconat de Bordeaux assure durant trois ans, un garant fiable et l’intervention sur demande du locataire ou propriétaire d’une équipe sous 48 heures.

 

Propriétaires, la Location solidaire c’est… :

  • un abattement fiscal de 70 % sur vos revenus fonciers, sous condition d’un conventionnement Anah (Agence nationale de l’habitat) ;
  • le versement de vos loyers ;
  • une bonne utilisation de votre logement ;
  • la remise en état de votre logement si nécessaire ;
  • la prise en charge des formalités administratives et de la gestion locative ;
  • l’accompagnement et le suivi régulier à domicile des personnes hébergées. 

 

N’hésitez pas à contacter le diaconat pour plus de renseignements au 05 56 44 76 17.

Claire Sémavoine
Par Claire Sémavoine

Crédit Photo : claire Sémavoine

Partager sur Facebook
Vu par vous
3520
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !