aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Logement étudiant : des familles se mobilisent sur Internet

24/05/2016 | J’héberge un étudiant. Sa famille fait de même avec mon enfant. Un site Internet créé par des particuliers propose une formule originale

Lionel et Richard, deux des fondateurs du site. On n'est jamais aussi bien servi que par soi-même

Ta famille prend soin de moi. La mienne prend soin de toi. Tel est le principe de Swap & Study, traduisez « échanger et étudier », un système d’hébergement pour étudiants que deux Béarnais et un Toulousain ont créé cette année sur Internet. Son fonctionnement est simple. Des particuliers fournissent une chambre à un jeune. Pendant la même période, la famille de ce dernier accueille l'enfant de ses correspondants. Avantage du système : cela ne coûte rien. Et tout le monde est content.

Richard, Lionel et Sylvain exercent des métiers très différents : géophysicien, employé d’un centre de gestion agricole, informaticien. Mais tous ont des enfants bientôt en âge d’aller à la fac et ils partagent les mêmes soucis. Car on estime que les frais de logement, de nourriture, de chauffage et l’on en passe, que génère le séjour d’un étudiant hors de chez lui coûtent en moyenne à 700 euros par mois à sa famille. « Quand vous avez par exemple trois gamins qui se suivent, faites le compte ».

« Economique et bienveillant »L’affaire n’a rien d’anecdotique. Chaque année, 1,4 million de jeunes « dé-cohabitent »  pour aller suivre des études loin de chez eux, rappellent-ils. Or, le Centre régional des œuvres universitaire (CROUS) est en mesure de réponse à 11% seulement des demandes d’hébergement. Bonjour le casse-tête.

Ce constat a donné l’idée aux trois pères de famille de concevoir un site original. « Il permet d’accueillir un jeune chez soi tout en confiant son propre enfant à la famille de ce dernier ».

« Le but est économique. Mais Swap & Study intègre aussi une notion de bienveillance. C’est un échange gagnant-gagnant. On reçoit un jeune dans de bonnes conditions car, de l’autre côté, on sait qu’il en ira de même pour notre fils ou notre fille » explique Lionel Martinez, l’un des initiateurs du projet.

« Voici trois ans, nous avons cherché sur Internet ce qui pouvait exister dans ce domaine. Nous n’avons rien trouvé. Depuis, d’autres sites se sont montés. Mais ils ne proposent pas d’échange, simplement d’accueillir quelqu’un sans que vous-même trouviez une solution pour vos proches. Une rétribution journalière peut aussi être demandée, voire une participation à la nourriture. Alors que chez nous, c’est gratuit ».

« Nous faisons appel au bon sens des gens »Lors de l’inscription sur Swap & Study, des renseignements sont fournis sur le jeune, le logement recherché, sa localisation, les services de transport disponibles à proximité etc. Sachant que l’adresse exacte des demandeurs – qui peuvent utiliser un système de messagerie interne -  n’est disponible qu’une fois que les deux familles ont passé un accord.

« Nous vérifions qu’il n’y a pas de photo anormale ou de texte de candidature ambigüe quand les gens remplissent leur fiche » poursuivent les créateurs du site. « Il revient ensuite aux familles de s’entendre pour mettre en place des règles de vie et de décider de ce qu’elles feront si le séjour se passe mal. C’est vraiment de la responsabilité partagée. Notre rôle se borne à  mettre les gens en contact. Nous faisons confiance à leur bonne volonté et à leur bon sens . Nous avons  fait rédiger des conditions générales d’utilisation par un avocat spécialisé afin de nous dégager de toute responsabilité à partir du moment où les familles se sont contactées ».

Pour les Français et les étrangersReste à se faire connaître. « L’Observatoire de la vie étudiante, qui est un organisme d’Etat, constate que 70 % des jeunes qui quittent le domicile familial pour suivre des études restent dans leur région d’origine. Cela dit, notre site a besoin d’une « masse critique » pour commencer à fonctionner. Nous l’avons estimée entre 1 000 et 2 000 profils sur le grand Sud-Ouest ».

En mars dernier, les fondateurs de Swap & Study en affichaient 300 au niveau national et international. « Car nous nous adressons aussi bien aux étudiants français qu’étrangers. D’où le nom à consonnance anglophone donné au site ».

Soutiens bienvenusL’initiative a été remarquée et sélectionnée pour faire partie du réseau Bleu Blanc Zèbre, un mouvement permettant à des citoyens de résoudre divers problèmes de société. « Des maires de villes comme Paris, Montpellier, Lille, Angoulême, Bordeaux ont signé la charte qu’il a rédigé, en s’engageant à la faire connaître sur leurs réseaux d’information ».

« Nous recherchons également des partenariats avec des écoles pour qu’ils parlent de nous sur leur site Internet. Dans le même but,  nous avons contacté les Conseils régionaux d’Aquitaine Limousin Poitou-Charentes et de Midi-Pyrénées ».

« L'objectif est de garder  Swap & Study complètement gratuit » poursuit Lionel Martinez. Tout en évoquant la possibilité de mettre en place à terme un système de donateur-bienfaiteur afin d'assurer la viabilité financière du projet, entre autres hypothèses. « Dans l'immédiat, notre problème, c’est de trouver de la visibilité ».

Pour en savoir plus : www.swapandstudy.com

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
3590
Aimé par vous
3 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Martinez | 25/05/2016

Merci pour ce bel article qui explique très bien l'initiative de swap & Study! Pour ceux qui souhaitent nous soutenir, nous participons au concours Start Me Up organisé par le CA Pyrénées Gascogne. Si vous trouvez notre initiative intéressante vous pouvez apporter votre soutien en nous apportant votre vote pour voter c'est ici : (vote ouvert jusqu'au 31 mai) http://www.lepropulseur.fr/page/concours-start-me-up-prix-du-public L'équipe Swap & Study

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !