24/10/17 : Charente-Maritime : les élus du Département ont voté une motion contre les dernières mesures envisagées par l'Etat concernant la baisse des APL, hier lors de la session d'automne.

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Loi ASV : la loi qui donne un coup de jeune au vieillissement

01/03/2016 | La loi d'adaptation de la société au vieillissement (ASV) fut le thème majeur de la 11ème assemblée plénière du Réseau public départemental d'aide à domicile de Gironde.

Présentation des enjeux de la loi d'adaptation de la société au vieillissement

Dans les locaux du Conseil Départemental s'est tenue ce lundi 29 février la 11ème assemblée plénière consacrée à la nouvelle loi d'adaptation de la société au vieillissement (ASV). Cette réunion, organisée par le réseau public départemental d'aide à domicile de Gironde (RPDAD), a été animée par de nombreux professionnels et représentants du milieu de la santé et de l'aide aux personnes âgées.

Cette loi du 29 décembre 2015, également appelée « loi autonomie » fut présentée et expliquée sous toutes ses coutures par les invités. En effet, l'assemblée s'est déroulée autour de quatre temps principaux au cours de cette journée dédiée : les enjeux, les impacts, l'autorisation et la tarification, les coopérations et les coordinations. Chacun s'accorde sur des enjeux identiques, « anticiper la prévention, appréhender l'avancée de l'âge, renforcer le lien intergénérationnel, sensibiliser et accompagner les personnes âgées mais aussi les familles ».
Comme le souligne Martial Dardelin, conseiller en stratégie et organisations des départements à l'Observatoire national de l'action sociale, « la loi possède une portée sociétale. Elle ne suffit pas à lever toutes les inquiétudes mais son enjeu majeur est la capacité de coopérer ». La loi ASV aura également pour but de soutenir les personnes âgées mais aussi les aidants qui « ne sont pas des professionnels » comme le rappelle Martial Dardelin.

La longévité peut être synonyme d'autonomieLes plus de 60 ans sont 30 % de la population actuelle, rappelle à l'assemblée Michèle Delaunay, conseillère municipale de Bordeaux, députée de la deuxième circonscription de la Gironde et ancienne ministre déléguée aux personnes âgées et à l'autonomie. Elle tient également à souligner qu'en grande Aquitaine, il s'agit de 27,8 % de la population. « La France est dans le top 5 des pays touchés par la longévité, mais nous n'avons pas su la faire porter comme un bonheur, une chance. Les hommes politiques n'imaginent pas qu'ils peuvent vieillir, voilà pourquoi la loi n'a pas été portée. Pourtant cette loi ASV est le début d'un grand souffle » insiste l'ancienne ministre.

La loi d'adaptation de la société au vieillissement veut fournir une parfaite autonomie aux personnes concernées. Il est nécessaire pour la présidente de l'Union départementale des centres communaux d'action sociale de la Gironde (UDCCAS), Huguette Lenoir, « d'anticiper et de prévenir la perte d'autonomie. Depuis plus de 10 ans, le département de la Gironde s'est engagé dans une politique volontaire en direction de la vie à domicile des personnes âgées ». Le RPDAD, piloté par l'UDCCAS de la Gironde aide et accompagne à domicile « près de 5000 personnes âgées et personnes en situation de handicap dans les actes de la vie quotidienne par l'intermédiaire de 37 services publics ».

« J'ai choisi de bien vieillir »La loi ASV permet de nombreuses collaborations et coopérations entre les différentes entités, c'est le cas entre le département et l'agence régionale de Santé Aquitaine (ARS). Cette collaboration engendre « un travail sur un pôle d'autonomie, une remise en place de l'accueil du public. C'est une véritable solidarité humaine départementale » remarque Hervé Bouchain, directeur des actions pour les personnes âgées et personnes handicapées au Département (DAPAPH). La création d'un lieu de vie collectif est une envie et une nécessité qui sont partagées par les intervenants de l'assemblée.

Cette loi du 29 décembre 2015 a également des « impacts sur les politiques des caisses de retraite » comme l'indique Sylvie Berardi, responsable du service action sanitaire et sociale à la caisse d'assurance retraite et de la santé au travail (CARSAT). Les principales conséquences de la loi relevées par cette dernière sont la participation des caisses à la conférence des financeurs, où un programme coordonné d'actions de prévention sera financé, et l'inscription de la politique de prévention dans une logique inter régimes qui « concerne 8 à 10 000 retraités par an sur la région dont 30 % en Gironde ». Chacune des entités présentes à cette 11ème assemblée plénière cherche à montrer qu'il est possible de « vivre plus longtemps et mieux » comme le déclare le livre " J'ai choisi de bien vieillir ", paru en janvier dernier.

Laure-Hélène Bonenfant
Par Laure-Hélène Bonenfant

Crédit Photo : LHB

Partager sur Facebook
Vu par vous
18542
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !