Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/07/18 | Accidentologie dans le Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Depuis le début de l’année 2018, 9 personnes ont perdu la vie sur les routes du département des Pyrénées-Atlantiques (contre 21 sur la même période en 2017). 369 accidents de la route (contre 387 à la même période en 2017), "principalement dus à des défauts de comportement du conducteur ou de maîtrise du véhicule" selon la Préfecture départementale, ont causé 428 blessés dont 133 blessés hospitalisés.

  • 20/07/18 | La métropole observe les étoiles

    Lire

    Si vous êtes un amateur de constellations, sachez qu'une nouvelle "Nuit des étoiles" se tiendra les 3, 4 et 5 août dans le cadre de l'été métropolitain entre la plaine des Biges (Saint-Médard), le parc des sports et de loisirs Colette-Besson (Martignas) et la forêt du Bourgailh (Pessac). De nombreuses animations sont au programme : observations, conférences d'astronomie, visite guidée du planétarium ou ballades nocturnes en forêt. Pour tout renseignement sur les horaires des différents rendez-vous, contactez l'association Ecosite du Bourgailh au 05 56 15 32 11.

  • 20/07/18 | Nouvelle-Aquitaine - Itasy: 10 ans de coopération fructueuse

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine est lauréate de l’appel à projets «Alimentation et Agriculture Durable» du ministère des Affaires étrangères pour sa coopération avec l’ONG Agrisud International à Madagascar. « La coopération décentralisée mise en place par la Nouvelle-Aquitaine dans la région d'Itasy a permis à cette dernière de se doter d’un centre régional de formation professionnelle agricole, de développer les infrastructures d'eau et d'assainissement ou de soutenir ses filières porteuses en matière de tourisme» détaille Isabelle Boudineau, vice-présidente en charge de l’International.

  • 19/07/18 | Le PS girondin réagit au ralliement de F. Cartron à LREM

    Lire

    Réaction du secrétariat fédéral du PS de la Gironde après la démission de Françoise Cartron du groupe socialiste et républicain au Sénat pour rejoindre celui de la majorité présidentielle: "Ce choix n’est pas une surprise. Mme Cartron qui avait annoncé son départ du PS local dès le 15 septembre tout en restant attachée au groupe parlementaire national, n’a jamais caché sa proximité avec les idées du Chef de l’Etat. Nous regrettons cependant que cette décision intervienne alors qu’il n’y a plus de doutes possibles sur le caractère droitier de la politique menée par la République en Marche."

  • 19/07/18 | La Vigne arrive en ville

    Lire

    Les vignerons du réseau Bienvenue à la Ferme vous donne rendez-vous les 8 et 9 septembre prochains au Jardin Public de Bordeaux pour la 3ème édition de Vign’en Ville. Le temps du week-end, vous pourrez vous mettre dans la peau d’un viticulteur à travers un itinéraire pédagogique et gourmand le long d’un parcours de 8 espaces thématiques et de nombreux ateliers accessibles au plus grand nombre. Pour clore ce parcours dans une ambiance festive un déjeuner fermier est organisé par la Belle Marguerite, le truck des produits fermiers d'ici.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Lormont : Une grande soirée citoyenne

08/10/2016 | Le troisième volet des Rencontres Citoyennes a rassemblé plus de cinquante personnes et a été suivi par le premier Conseil Citoyen de la ville.

une

C'est salle Colmet, dans la quartier de Carriet qu'a eu lieu, jeudi soir, le troisième volet des rencontres citoyennes de Lormont. L'objectif étant d'impliquer davantage les habitants dans la vie de leur quartier en leur permettant d'échanger directement avec les élus sur leurs souhaits et préoccupations. Un exercice de démocratie participative plutôt bien suivi et qui s'est prolongé en seconde partie de soirée par le premier Conseil Citoyen de la ville.

Après le Haut Lormont et Lissandre, c'est donc à Carriet qu'à eu lieu le troisième volet des rencontres citoyennes. Un quartier réputé plus difficile que les deux précédents mais où, là encore, les échanges entre les habitants et le Maire ont donné lieu à des pistes pour l'avenir, voire à des solutions ; Jean Touzeau apportant, sur certains points, des réponses concrètes. Et parmi les thématiques que les lormontais ont souhaité voir abordées, il y a en premier lieu, la question de l'espace public et de l’aménagement. L'occasion pour Jean Touzeau, de parler de la préfiguration du quartier puisque la municipalité envisage, en partenariat avec l'ANRU et les pouvoirs publics, une importante démolition et reconstruction des bâtiments existants. « A Lormont, il y a tous les services et un déficit de logements entre l'offre et la demande. Nous avons tout intérêt à reconstruire autour de ces services », a précisé le Maire, rappelant au passage les 1000 logements vétustes démolis et reconstruits avec succès à Génicart. Une aide au loyer pour accompagner la transition de l'habitat ancien au nouveau étant, par ailleurs prévue. Autre sujet abordé : la reconstruction de la piscine municipale, dont la validation a récemment été obtenue ; un travail sur le foncier entre la piscine et le pont d'Aquitaine étant également envisagé.

Hygiène, conditions de vie et tranquillité publique

Autre thème majeur abordé jeudi soir : l’hygiène et la conditions de vie ; avec notamment la question du désherbage et des répulsifs pour animaux. Des points sur lesquels Jean Touzeau s'est montré très clair en refusant l'utilisation d'un répulsif, par la ville et en notant que seule la Métropole était compétente pour le désherbage ; l'entretien du trottoir et du fil d'eau incombant au riverain. Quant aux problèmes liés au tri sélectif en logement collectif, il n'a pu leur être apporté aucune solution immédiate, Domofrance ne fournissant, pour l'instant, qu'un seul type de containers. Mais, outre la question de la mobilité et notamment des problèmes de stationnement (« un problème dans toute la ville et dans toutes les villes » a précisé l'édile), s'est surtout posée celle de la tranquillité publique, certains habitants évoquant une recrudescence des cambriolages dans les lotissements. Un problème auquel le Maire a répondu en rappelant l'innovation réussie au Grand Tressan, des « voisins vigilants » et invitant les habitants de Carriet à reproduire cet exemple. La construction d'un dos d'âne devant la piscine municipale afin de ralentir les jeunes, adeptes de rodéo sur le site , a aussi été demandée. Un point qui devrait être érudié par la Métropole, compétente en matière de voirie. Une Rencontre Citoyenne qui s'est achevée en dressant un bilan des actions déjà menées et en évoquant les grands projets pour la commune. Et parmi eux, les Cascades de Garonne dont le permis est attendu pour ce mois-ci ; le complexe Brassens-Camus et le nouveau quartier de la Ramade et du Parc des Akenes ayant récemment été inaugurés et le Pôle de Solidarité étant, quant à lui, en construction. Des Rencontres Citoyennes qui se poursuivront pour les quartiers Génicart et Ramade, mardi 8 novembre à 17h30 salle Brassens-Camus et, pour les quartiers Bois-Fleuri, les Alpilles-Vincennes et le Vieux Bourg, le mardi 29 novembre, même heure, même salle.

Un premier Conseil Citoyen

C'est en deuxième partie de soirée qu'a eu lieu le premier Conseil Citoyen de la ville. Une initiative crée par la loi du 24 février 2014 et visant à promouvoir de façon plus accrue la démocratie participative dans les quartiers dits prioritaires ; en l’occurrence pour Lormont : Génicart Est et Alpilles-Vicennes-Bois-Fleuri. La richesse de ces Conseils résidant dans « les échanges, les remontées de difficultés et les réponses obtenues » note Jean Touzeau, souhaitant, avant de laisser la parole à Fabienne Barbon, chef du bureau politique de la ville à la Préfecture, « qu'ils soient force de proposition ». L'objectif étant de permettre aux usagers d'apporter leurs témoignages aux instances dirigeantes en vue d'une co-construction de la politique de la ville. « Les projets d'urbanisme ne sont pas toujours pertinents car la population (experts d'usage), pas assez consultée », précise-t-elle. Une véritable rénovation des pratiques démocratiques dont bénéficient déjà 637 quartiers, (232 autres conseils étant en cours d'élaboration et 1092 quartiers potentiellement concernés, à terme). Constitués en association de fait ou de droit ou portés par une personne morale préexistante, ils se doivent d'obéir à un règlement intérieur ou à une charte régissant leur rôle et modalités d'organisation et de fonctionnement. Associés à toutes les étapes du Contrat de Ville, ils participent à toutes les instances de pilotage. Des Conseils qui doivent agir en toute indépendance mais, comme le rappelle Fabienne Barbon, « dans le respect de certains grands principes :

-la liberté (d'être associés et d'intervenir)

-l'égalité (car tous ont droit à la parole)

-la fraternité (car être dans un Conseil, c'est être solidaire avec tous les habitants du quartier et avoir envie d'apporter quelque chose)

-la laïcité (car le but du Conseil est l'amélioration des conditions de vie en dehors de tout contexte politique, syndicaliste ou religieux) ».

Une participation modérée

Quant à sa composition, le Conseil se divise traditionnellement en deux collèges. Le premier rassemblant (pour Carriet), 22 habitants tirés au sort et 22 suppléants, avec une parité obligée et issus des bailleurs ou des listes électorales et le second composé de huit personnes dites « ressources », c'est à dire, agissant ou travaillant sur le périmètre concerné. Une première édition qui a vu une participation modérée puisque seule, une poignée de personnes étaient présentes ce soir-là. L'une d'elles évoquant le fait que certains membres n'avaient pas pu ou osé venir car ils ne maîtrisaient pas assez le français ou avaient des obligations familiales. Ce à quoi des propositions de cours, la présence de traducteurs ou encore la mise en place d'une « garderie » sur le lieu des réunions fut proposé. Au même titre, une demande de la liste des membres afin de les inciter à venir et pouvoir échanger avec eux a également été demandée. Une première soirée placée sous le signe de la prise de contact et d'un débriefing sur les Conseils Citoyens et ceux qui y participent. Des échanges auxquels assistaient également Marie-Anne Lespiauc, déléguée du Préfet à la politique de la ville pour la rive droite et Catherine Belleaud-Cemeli, Directrice adjointe à la ville au Développement Social. Les prochains étant prévus lors des prochaines Rencontres Citoyennes.

A noter également : le rassemblement de tous les Conseils Citoyens à la Maison de la Promotion Social d'Artigues pour échanger sur les expériences et les pratiques le 15 octobre prochain.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : E.Diaz

Lormont, un laboratoire citoyenCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
7461
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !