aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/01/17 : Benoît Hamon-Manuel Valls: ce sera donc le second tour de la primaire de la gauche dimanche 29. Arrivé 3° loin derrière Valls, Arnaud Montebourg a annoncé on soutien à Hamon tandis que Valls joue la carte du seul candidat vraiment présidentiable

22/01/17 : L'Académie Ravel de Saint-Jean-de-Luz propose un cycle de six conférences musicales à l'auditorium Ravel. La première, par Alexandre de la Cerda, a lieu ce lundi 23 janvier à 18 heures: "itinéraire musical européen de Saint Petersbourg à Bayonne.

21/01/17 : Un projet d'implantation de huit éoliennes (investissement: 24 millions d'euros) dans la vallée d'Ostibarret, dans la région d'Iholdy au Pays basque est menacé de ne jamais voir le jour. La raison? La présence de trois espèces protégées de vautours.

20/01/17 : L'accès à la station de ski de fond du Somport par la RN 134 sera possible le samedi 21 janvier à partir de 12 h, dans les Pyrénées-Atlantiques. La route menant au col du Somport sera en effet rouverte à partir des Forges d'Abel.

20/01/17 : La mortalité routière est en hausse en Charente-Maritime, avec 59 décès dans des accidents de la route en 2016. Le préfet du département Eric Jalon a donc décidé de faire de la sécurité routière la grande cause départementale de l'année 2017.

20/01/17 : La délinquance est en baisse en Charente-Maritime, selon le TGI et la Prefecture 17 : les vols avec violence sont en recul de 12%, de 17% avec arme(s), et les violences à caractère non crapuleux de -5%. Les vols de voiture ont augmenté de 7%.

19/01/17 : Alain Rousset a posé la 1ère pierre du Centre de Formation des Apprentis à La Rochelle. La Région investit 11 M€ dans la construction et l'équipement de ce site, en partenariat avec la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Charente-Maritime.

17/01/17 : Dans un courrier adressé à Dominique Bussereau, la ministre de la santé Marisol Touraine donne son aval au centre hospitalier de Royan (Vaux-sur-Mer) pour la construction d'un bâtiment en vue d'accueillir un IRM spécialisé en ostéo articulaire.

17/01/17 : La RN 134 a été rouverte à la circulation en vallée d'Aspe, ce mardi, par le préfet des Pyrénées-Atlantiques. Si l'accès au tunnel du Somport est rétabli, ce n'est par contre pas le cas de celui menant au col du Somport.

17/01/17 : Le plan "grand froid" est de nouveau activé en Charente-Maritime, depuis hier soir. Des températures allant jusqu'à -10 degrés étant attendues la nuit d'ici vendredi. Les 175places supplémentaires créées lors de la 1re vague de froid sont maintenues.

16/01/17 : En raison de la météo et du risque d'avalanche, la RN 134 est fermée aux poids lourds en vallée d'Aspe (64) dans le sens France-Espagne à partir de Gurmençon, et aux véhicules légers à partir d'Urdos. L'accès au col et au tunnel du Somport est fermé.

16/01/17 : La Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne/CIED vous invite à vivre une soirée à l'heure allemande, le vendredi 27 janvier à la Maison de l’Europe à Agen. Une soirée présentée par Katharina, une jeune allemande en service volontaire européen

16/01/17 : A l’occasion des soldes, l’Agglomération d’Agen et Keolis Agen proposent le ticket de bus illimité à 1,20€ la journée le samedi 21 Janvier.

15/01/17 : Les acteurs de la filière bio de la Nouvelle-Aquitaine vont se réunir pour la 1ere fois dans le cadre d'un forum, qui se tiendra jeudi 19 à Saint-Jean-d'Angely, en Charente-Maritime. Objectif: faire avancer le développement économique du territoire.

14/01/17 : Le Bergerac Périgord football club jouera son 16e de finale de coupe de France contre le RC Lens le mardi 31 janvier à 18 heures. Le président Christophe Fauvel l'a confirmé sur son compte Twitter. Le lieu de la rencontre n'est toujours pas connu.

13/01/17 : Jean-Luc Mélenchon, candidat à l'élection présidentielle est attendu à Périgueux le 26 janvier. Il tiendra une réunion publique à la salle de la Filature, à partir de 19 h 30. Le candidat est soutenu par le Parti de Gauche et le Parti Communiste.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/01/17 | Deux nouvelles gares de desserte sur la ligne La Rochelle-Poitiers

    Lire

    Deux nouvelles gares, à La Jarie et à Aigrefeuille-Le Thou, ont été inaugurées jeudi. Après avoir été fermées en 1987 et 1993, ces deux dessertes de la ligne La Rochelle-Poitiers, via Niort, ont été rouvertes à l'occasion d'une réhabilitation des voies par la SNCF pour des relèvements de vitesse de TGV. La Région, les agglomérations de La Rochelle et de l'Aunis, le Département et l'Europe ont investi 7,1M€ pour la création des quais et l'aménagement des abords, dont des parkings.

  • 19/01/17 | Le plan grand froid à Périgueux

    Lire

    La Préfecture de la Dordogne a activé le plan grand froid. A Périgueux, en plus des 54 places d'hébergement déjà existantes, un centre d'hébergement d'urgence de nuit est prévu salle du Rio. Il est équipé de lits, couvertures, d’un point hygiène, de tables sur lesquelles sont mises à disposition les boissons chaudes. La Croix Rouge y met à disposition 50 lits et y assure l'accueil et la surveillance. Les places sont attribuées par le « 115 » en fonction des remontées des appels reçus et des maraudes.

  • 19/01/17 | Bûche d'Hiver: appel "Grand Froid"

    Lire

    Née il y a 40 ans la Bûche d'hiver( 73 Av Thiers Bordeaux) vient en aide à quelques 500 familles en Gironde et a besoin de soutien pour son dispositif "grand froid" qui permet aux services sociaux et associations partenaires d'obtenir une réponse à des dossiers urgents et aux fournisseurs (gaz en cuve, fuel, bois, charbon) d'être réglés afin qu'il n'y ait pas de coupure dans le chauffage ou qu'elle soit la plus courte possible. Dans une partie de la Gironde et le sud Charente Maritime, la Bûche peut livrer du bois de chauffage, grâce au partenariat avec la tonnellerie Nadalié depuis 5 ans. Déduction fiscale 75% du don

  • 18/01/17 | Compensations environnementales LGV et A65: le Sénat enquête

    Lire

    Depuis fin 2016, une Commission d'enquête du Sénat se penche sur les mesures de compensation des atteintes à la biodiversité sur des grandes infrastructures. Sont notamment étudiés par cette Commission présidée par Chantal Jouanno, le suivi des mesures mises en oeuvre dans le cadre de la construction de l'A65 et de la LGV Tours-Bordeaux. Deux infrastructures pour lesquelles le Préfet de région Pierre Dartout sera auditionné la semaine prochaine. Objectif de cette commission d'enquête: apprécier l'efficacité et surtout l'effectivité du système de mesures compensatoires existant.

  • 17/01/17 | Saisie record de civelles braconnées

    Lire

    Les douanes d’Arcachon ont intercepté dans la nuit du 16 au 17 janvier au péage de Saugnacq-et-Muret un convoi provenant d’Espagne avec à son bord 520 kg de civelles braconnées pour une expédition vers la Thaïlande. La cargaison évaluée à 600 000 euros a été remise aux services des Affaires maritimes de la DDTM de la Gironde qui ont procédé à leur remise à l’eau en coopération avec les services de l’Agence française pour la biodiversité (AFB). Espèce migratoire en voie de disparition, l’alevin de l’anguille est classé espèce vulnérable par l’Union européenne et par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Lormont : Une grande soirée citoyenne

08/10/2016 | Le troisième volet des Rencontres Citoyennes a rassemblé plus de cinquante personnes et a été suivi par le premier Conseil Citoyen de la ville.

une

C'est salle Colmet, dans la quartier de Carriet qu'a eu lieu, jeudi soir, le troisième volet des rencontres citoyennes de Lormont. L'objectif étant d'impliquer davantage les habitants dans la vie de leur quartier en leur permettant d'échanger directement avec les élus sur leurs souhaits et préoccupations. Un exercice de démocratie participative plutôt bien suivi et qui s'est prolongé en seconde partie de soirée par le premier Conseil Citoyen de la ville.

Après le Haut Lormont et Lissandre, c'est donc à Carriet qu'à eu lieu le troisième volet des rencontres citoyennes. Un quartier réputé plus difficile que les deux précédents mais où, là encore, les échanges entre les habitants et le Maire ont donné lieu à des pistes pour l'avenir, voire à des solutions ; Jean Touzeau apportant, sur certains points, des réponses concrètes. Et parmi les thématiques que les lormontais ont souhaité voir abordées, il y a en premier lieu, la question de l'espace public et de l’aménagement. L'occasion pour Jean Touzeau, de parler de la préfiguration du quartier puisque la municipalité envisage, en partenariat avec l'ANRU et les pouvoirs publics, une importante démolition et reconstruction des bâtiments existants. « A Lormont, il y a tous les services et un déficit de logements entre l'offre et la demande. Nous avons tout intérêt à reconstruire autour de ces services », a précisé le Maire, rappelant au passage les 1000 logements vétustes démolis et reconstruits avec succès à Génicart. Une aide au loyer pour accompagner la transition de l'habitat ancien au nouveau étant, par ailleurs prévue. Autre sujet abordé : la reconstruction de la piscine municipale, dont la validation a récemment été obtenue ; un travail sur le foncier entre la piscine et le pont d'Aquitaine étant également envisagé.

Hygiène, conditions de vie et tranquillité publique

Autre thème majeur abordé jeudi soir : l’hygiène et la conditions de vie ; avec notamment la question du désherbage et des répulsifs pour animaux. Des points sur lesquels Jean Touzeau s'est montré très clair en refusant l'utilisation d'un répulsif, par la ville et en notant que seule la Métropole était compétente pour le désherbage ; l'entretien du trottoir et du fil d'eau incombant au riverain. Quant aux problèmes liés au tri sélectif en logement collectif, il n'a pu leur être apporté aucune solution immédiate, Domofrance ne fournissant, pour l'instant, qu'un seul type de containers. Mais, outre la question de la mobilité et notamment des problèmes de stationnement (« un problème dans toute la ville et dans toutes les villes » a précisé l'édile), s'est surtout posée celle de la tranquillité publique, certains habitants évoquant une recrudescence des cambriolages dans les lotissements. Un problème auquel le Maire a répondu en rappelant l'innovation réussie au Grand Tressan, des « voisins vigilants » et invitant les habitants de Carriet à reproduire cet exemple. La construction d'un dos d'âne devant la piscine municipale afin de ralentir les jeunes, adeptes de rodéo sur le site , a aussi été demandée. Un point qui devrait être érudié par la Métropole, compétente en matière de voirie. Une Rencontre Citoyenne qui s'est achevée en dressant un bilan des actions déjà menées et en évoquant les grands projets pour la commune. Et parmi eux, les Cascades de Garonne dont le permis est attendu pour ce mois-ci ; le complexe Brassens-Camus et le nouveau quartier de la Ramade et du Parc des Akenes ayant récemment été inaugurés et le Pôle de Solidarité étant, quant à lui, en construction. Des Rencontres Citoyennes qui se poursuivront pour les quartiers Génicart et Ramade, mardi 8 novembre à 17h30 salle Brassens-Camus et, pour les quartiers Bois-Fleuri, les Alpilles-Vincennes et le Vieux Bourg, le mardi 29 novembre, même heure, même salle.

Un premier Conseil Citoyen

C'est en deuxième partie de soirée qu'a eu lieu le premier Conseil Citoyen de la ville. Une initiative crée par la loi du 24 février 2014 et visant à promouvoir de façon plus accrue la démocratie participative dans les quartiers dits prioritaires ; en l’occurrence pour Lormont : Génicart Est et Alpilles-Vicennes-Bois-Fleuri. La richesse de ces Conseils résidant dans « les échanges, les remontées de difficultés et les réponses obtenues » note Jean Touzeau, souhaitant, avant de laisser la parole à Fabienne Barbon, chef du bureau politique de la ville à la Préfecture, « qu'ils soient force de proposition ». L'objectif étant de permettre aux usagers d'apporter leurs témoignages aux instances dirigeantes en vue d'une co-construction de la politique de la ville. « Les projets d'urbanisme ne sont pas toujours pertinents car la population (experts d'usage), pas assez consultée », précise-t-elle. Une véritable rénovation des pratiques démocratiques dont bénéficient déjà 637 quartiers, (232 autres conseils étant en cours d'élaboration et 1092 quartiers potentiellement concernés, à terme). Constitués en association de fait ou de droit ou portés par une personne morale préexistante, ils se doivent d'obéir à un règlement intérieur ou à une charte régissant leur rôle et modalités d'organisation et de fonctionnement. Associés à toutes les étapes du Contrat de Ville, ils participent à toutes les instances de pilotage. Des Conseils qui doivent agir en toute indépendance mais, comme le rappelle Fabienne Barbon, « dans le respect de certains grands principes :

-la liberté (d'être associés et d'intervenir)

-l'égalité (car tous ont droit à la parole)

-la fraternité (car être dans un Conseil, c'est être solidaire avec tous les habitants du quartier et avoir envie d'apporter quelque chose)

-la laïcité (car le but du Conseil est l'amélioration des conditions de vie en dehors de tout contexte politique, syndicaliste ou religieux) ».

Une participation modérée

Quant à sa composition, le Conseil se divise traditionnellement en deux collèges. Le premier rassemblant (pour Carriet), 22 habitants tirés au sort et 22 suppléants, avec une parité obligée et issus des bailleurs ou des listes électorales et le second composé de huit personnes dites « ressources », c'est à dire, agissant ou travaillant sur le périmètre concerné. Une première édition qui a vu une participation modérée puisque seule, une poignée de personnes étaient présentes ce soir-là. L'une d'elles évoquant le fait que certains membres n'avaient pas pu ou osé venir car ils ne maîtrisaient pas assez le français ou avaient des obligations familiales. Ce à quoi des propositions de cours, la présence de traducteurs ou encore la mise en place d'une « garderie » sur le lieu des réunions fut proposé. Au même titre, une demande de la liste des membres afin de les inciter à venir et pouvoir échanger avec eux a également été demandée. Une première soirée placée sous le signe de la prise de contact et d'un débriefing sur les Conseils Citoyens et ceux qui y participent. Des échanges auxquels assistaient également Marie-Anne Lespiauc, déléguée du Préfet à la politique de la ville pour la rive droite et Catherine Belleaud-Cemeli, Directrice adjointe à la ville au Développement Social. Les prochains étant prévus lors des prochaines Rencontres Citoyennes.

A noter également : le rassemblement de tous les Conseils Citoyens à la Maison de la Promotion Social d'Artigues pour échanger sur les expériences et les pratiques le 15 octobre prochain.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : E.Diaz

Lormont, un laboratoire citoyenCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
4964
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !