Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

09/12/18 : La Rochelle : selon l'association Info Trafic 17, le dépôt pétrolier de La Pallice est bloqué ce soir par près de 200 personnes.

09/12/18 : Charente-Maritime : Annick Baillou a été nommée inspectrice d’académie-directrice académique des services de l’éducation nationale (IA-DASEN) de la Charente-Maritime. Elle succède à Gilles Grosdemange qui a fait valoir ses droits à la retraite.

09/12/18 : Samedi vers 23 heures, Jacqueline Dubois, députée du Sarladais a découvert sa voiture en feu, ainsi que celle de son mari, garées dans la rue devant son domicile de Vézac. L'élue a reçu de nombreux soutiens de la classe politique de tous bords.

09/12/18 : la manifestation des gilets jaunes d'abord pacifique à Bordeaux a dégénéré au milieu de l'après-midi lorsqu'une centaine de casseurs, ont jeté des projectiles divers sur les forces de l'ordre. Scènes de guérilla urbaine et dégradations ont suivi

08/12/18 : Forte participation à Bordeaux pour la Marche pour le climat: de l'ordre de 6 à 7000 personnes

08/12/18 : La Rochelle sera présente au Nautic de Paris du 8 au 16 décembre, stand G2 Hall 1, sous la bannière La Rochelle Force Océan. Elle y présentera ses différents événements sportifs comme la Minit Transat, dont les inscriptions sont désormais ouvertes.

07/12/18 : Rochefort : Véritable institution rochefortaise, l'ancien cinéma Alhambra devenu un studio de post-production de films et de musique inauguré au printemps dernier, organise une porte ouverte avec visite de ses locaux ce samedi de 14h à 19h. Gratuit.

07/12/18 : La Rochelle fait sa Marche pour le climat samedi 8 décembre. Départ à 14h de la Tour de la Chaine, direction le Cours des Dames, Quai Duperré, puis Quais Maubec, Louis-Durand et Valin puis Place du Cdt de la Motte Rouge et le bassin des chalutiers.

07/12/18 : Le 8 décembre, à Bordeaux le tram sera interrompu à partir de 13h entre Stalingrad et Mériadeck (tram A), entre Saint-Nicolas et Quinconces (tram B), entre Gare Saint-Jean et Quinconces (tram C). Interruptions et déviations bus sont aussi à prévoir.

07/12/18 : 2 manifestations déclarées auront bien lieu à Bordeaux ce 8 décembre: la marche citoyenne pour le climat (COP 24) et le Noël des motards girondins. "Les organisateurs ont accepté d’en modifier les parcours et les horaires", indique la Préfecture.

07/12/18 : La Cité du Vin vient de recevoir 3 nouvelles récompenses de la part des professionnels de l'œnotourisme. Un International Best of Wine Tourism et 2 Iter Vitis awards "pour son action innovante et audacieuse en matière d'œnotourisme".

07/12/18 : Les manifestations "Pleins Feux sur l'Autriche" prévue le 8 décembre à la médiathèque de Limoges et organisée par la Maison de l'Europe Limousin sont reportées.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 09/12/18 | Premier rassemblement régional de la filière fruits et légumes à Saintes

    Lire

    La première prise de contact collective et officielle entre les acteurs de la filière fruits & légumes de Nouvelle-Aquitaine se tient les 11 et 12 décembre au lycée Georges-Desclaude à Saintes (17). Objectif : co-construire des actions collaboratives de demain pour développer la filière. Ils s'appuieront notamment sur des thématiques abordées par l’Enquête Propulso « Identification des besoins & des attentes des professionnels de la filière Fruits et Légumes de Nouvelle-Aquitaine » menée au printemps.

  • 09/12/18 | Gilets jaunes : des violences à Bordeaux

    Lire

    Ce samedi à Bordeaux, de violents affrontements se sont déroulés en marge de la manifestation des gilets jaunes dès la fin d'une marche (ayant rassemblé environ 5000 personnes) vers l'hôtel de ville, en milieu d'après-midi. Dans un communiqué tardif, la préfecture évoque des "dégradations de bien publics (notamment des feux de barricades), de vitrines commerciales (, de mobiliers urbains". Les services de police ont interpellé 44 personnes. 26 blessés sont à déplorer, dont un jeune manifestant ayant perdu sa main en voulant renvoyer une grenade lacrymogène.

  • 07/12/18 | «Signalement Voie Publique» le nouveau service de proximité de la Ville de Lormont

    Lire

    Déployé par la municipalité début novembre sous l’acronyme SVP, il vise à améliorer le signalement des dysfonctionnements ou anomalies au sein des espaces publics (propreté, stationnement abusif, éclairage défectueux). A bord d’un véhicule sérigraphié «Signalement Voie Publique» et du numéro de téléphone créé pour l’occasion (0633146911), deux agents circulent du lundi matin au samedi soir dans la commune. Ils doivent s’assurer et faire preuve de vigilance quant à la bonne tenue de la voirie, du mobilier urbain, de la chaussée ou des éclairages publics.

  • 07/12/18 | Noël se met au bio à Nérigean

    Lire

    Demain samedi 8 décembre, les Caves coopératives de Rauzan organisent à Nérigean un marché de Noël bio. Vins et produits locaux bio vous y attendent...ainsi que le Père Noël ! La cave de Nérigean accueillera dans une salle spécialement aménagée pour l’occasion, une dégustation d’une dizaine de vins bio. Dans cette ambiance festive vous pourrez évaluer vos talents d’œnologue et gagner divers prix. A 12h, un verre de l’amitié sera offert. Vous pourrez profiter d’un déjeuner confectionné avec des produits bio en réservant au 0557245064.

  • 06/12/18 | Gilets Jaunes: mesures préventives à Bordeaux

    Lire

    En raison des manifestations prévues samedi 8 décembre, les services de la Mairie de Bordeaux seront fermés ainsi que de nombreux établissements culturels: Bibliothèque Mériadeck, Conservatoire, CAPC, Musée d'Aquitaine, MADD, Musée des Beaux-Arts, Jardin Botanique, Halle des Chartrons, Espace St-Rémi, Marché de Lerme, Théâtre l'Inox et le Grand Théâtre où la manifestation Bordeaux en Livres est annulée. Par ailleurs, Place Pey Berland, les chalets du marché de Noël Solidaire ont été démontés. Le Marché de Noël des Allées de Tourny ne subit quant à lui pas de fermeture, sauf injonction de la Préfecture ou de la Police

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Maïsadour : du Sud ouest à l'Ukraine, du foie gras au semences, en passant par le jambon de Bayonne

06/10/2008 |

Michel Prugue, président de Maïsadour

Comment ne pas être admiratif quand on découvre les chiffres qui traduisent le développement du groupe coopératif né entre Landes et Adour, devenu aujourd'hui une grande entreprise régionale et européenne. Un chiffre d'affaires 2008 qui sera de près de 890 millions d'euros dont 15% réalisé à l'export, 3200 salariés et l'objectif de un milliard d'euros pour l'an prochain avec des effectifs en augmentation de 350 personnes

Une acquisitions récente dans le secteur de l’agro-alimentaireet l’annonce de la création d’un usine de productions de semences en Ukraine : voici deux informations qui donnent, entre autres, nombreuses, la dimension de la croissance de Maïsadour, à la fois sur le marché français et à l’international.
En rachetant, en juillet dernier, l’entreprise Chevalier Delpeyrat est devenu le premier producteur de jambon de Bayonne (55% du marché) diversifiant ainsi le pôle gastronomie de l’entreprise de Saint-Pierre de Mont dans les Landes; en investissant 20 millions d’euros dans la première tranche d’une usine en Ukraine, grande plaine à céréales, où sont présents tous les semenciers mondiaux, le groupe qui n’a pas eu de mal à convaincre son associé à 40% Sygenta, fait le choix d’accélérer son implantation en Europe de l’Est. Après l’installation d’une station de recherche à Alexandria en Roumanie, l’an passé. Les dirigeants balaient, d’ailleurs d’un revers de main, toute critique éventuelle sur le thème des délocalisations. D’abord, parce que le groupe continue à produire des semences dans ses usines landaises et en Espagne à Saragosse. Ensuite, parce que comme le fait remarquer Michel Prugue « Quand on crée un outil à l’extérieur de notre zone d’influence c’est pour satisfaire le marché local et être près des régions de production, avec leur climat et une recherche adaptée »

Des alliances et une croissance réfléchie
Thierry BlandinièresSous l’impulsion du tandem que forment désormais le président Michel Prugue et son directeur général Thierry Blandinières, l'homme qui a ressuscité Delpeyrat, on comprend mieux pourquoi le groupe qui a considérablement élevé le niveau de son management, est devenu le leader de la coopération dans le sud ouest. Le phare en quelque sorte, autour duquel s’organisent le renforcement de l’outil dont l’agriculture aquitaine a besoin pour poursuivre son développement. Et répondre aux nouveaux défis environnementaux. Michel Prugue, non sans avoir rappelé que le métier de base de son groupe est l‘agriculture résume en une phrase la stratégie de Maïsadour : « une croissance réfléchie pour équilibrer nos deux pôles, amont et aval » et le directeur général de préciser :« organiser des entreprises à l’aval, nous donner les moyens de recherche développementet continuer les alliances pour que le sud ouest ait la capacité d’aller de l’avant ». L’exemple le plus accompli de cette politique est le rapprochement, déjà amorcé au moment de la reprise de « Canard du Midi » par Delpeyrat, avec une autre coopérative, celle-ci plus gersoise que landaise, Vivadour dont le président Christophe Terrain, rappelons-le, préside également aux destinées de l’AGPM, de l’ association des producteurs de maïs. «Sud-Ouest Aliment » vient de voir le jour, les deux coopératives et Gascoval une troisième implantée dans le Gers et la Haute-garonne, ayant regroupé la capacité de leurs cinq usines et de leurs 200 salariés devenant ainsi avec 650.000 tonnes le premier fabricant du Grand sud ouest ; une approche marketing globale étant mise en placeet opérationnelle dès ce mois d’octobre.

L'entreprise n'est pas "Opable"
Le catalogue des initiatives annoncées en cette rentrée 2008 réclameraient beaucoup plus de place qu’un seul article. La direction du groupe ne manque d’ailleurs pas de rappeler son implication dans le développement durable qui donnera lieu au premier rapport d’un directeur fraîchement nommé, M.Michel Montel, lors de l’Assemblée générale de décembre. Mais, surtout, elle revendique les valeurs issues de la coopération : «l’entreprise n’est ni « OPAble » ni dépendante d’un fonds financier ». Un rappel qui est tout sauf étranger à l’air du temps.

Joël Aubert

www.maisadour.com

Partager sur Facebook
Vu par vous
1053
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !