Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/05/20 | Les Jardins de l'Imaginaire à Terrasson (24) rouvrent le 30 mai

    Lire

    Après les jardins d'Eyrignac et de Marqueyssac, c'est autour des Jardins de l'Imaginaire à Terrasson-Lavilledieu de recevoir à nouveau les visiteurs à partir du samedi 30 mai. Face au contexte sanitaire, le port du masque sera obligatoire. Les visites seront uniquement guidées et limitées à 9 personnes à la fois. Il faut donc réserver à l'avance. Les départs sont programmés de 10 h à 11 h 30 et de 14 h à 17 h 30. La saison doit durer jusqu'au 31 octobre.

  • 25/05/20 | Drones: L'UAV Show 2020 annulé, mais pas oublié

    Lire

    Initialement prévu les 15, 16 et 17 septembre à Bordeaux, la 10ème édition de l'UAV Show est annulé. Mais, pour ne pas être absent une année de plus l'événement se déclinera en 3 temps forts tout au long de l'année 2020/2021. Le 16 septembre avec l'UAV Day, rdv au centre d'essais CESA Drones et en ligne, entre expositions statiques, démonstrations en conditions réelles sur des applications métiers et tables rondes. Au printemps 2021, dans le cadre du salon Electric Road. Et enfin les 19, 20 et 21 octobre 2021, l'UAV Show fêtera ses 10 ans au Parc des Expositions de Bordeaux.

  • 25/05/20 | Un projet de "circuit pré-historique" inter-départemental

    Lire

    A l'initiative de la Maison de la Dame de Brassempouy (musée sur la préhistoire et Archeoparc dans les Landes), un projet de coopération, accompagné par la Région a vu le jour entre 5 sites préhistoriques du Grand Sud-Ouest : les Grottes d'Isturitz et Oxocelhaya (Pays Basque), la Maison de la Dame de Brassempouy (Landes), le site de Castel Merle (Dordogne), le musée d'Arudy (Béarn) et l'espace préhistorique de Labastide (Hautes-Pyrénées). Les sites partenaires construisent leur projet autour de l'Itinérance, à l'image de celle des hommes de la préhistoire entre ces sites, au gré de la saisonnalité des campements.

  • 25/05/20 | Aéro: des cabines connectées et modulables fabriquées à Rochefort

    Lire

    Equipementier aéronautique depuis plus de 40 ans, l'entreprise Simair à Rochefort développe une stratégie d'innovation de produits et de services en proposant notamment une nouvelle gamme d'équipements modulables permettant aux compagnies aérienne de reconfigurer des avions (3000 par an) en réduisant les coûts environnementaux mais aussi financiers sur la destruction et le réaménagement. La Région soutient son projet de développer une seconde génération de ces produits avec des matériaux recyclables, connectés et adaptables tout au long de leur vie à hauteur de 892 316 €.

  • 25/05/20 | Des planches de surf sur-mesure et écoresponsables produites à Anglet

    Lire

    Lors de la dernière commission permanente, les élus régionaux ont voté une subvention de 20 000€ à Hexa (Anglet - 64), afin de soutenir l'amorçage de cette start-up émergente de la filière Glisse, engagée dans une démarche de production écoresponsable, dans un contexte économique tendu compte tenu de la crise sanitaire Covid-19. La start-up a l'ambition de fabriquer localement et de commercialiser sous sa propre marque des planches de surf sur-mesure (imprimées en 3D), à partir de plastique recyclé. 9 embauches sont prévues sur les 3 années à venir.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Maison de l'Europe : dix ans de citoyenneté

26/09/2019 | La maison de l'Europe a organisé cette semaine une cérémonie à l'occasion de son dixième anniversaire. Nous sommes revenus avec son directeur sur ses transformations et son futur programme.

Maison Europe

Ce mercredi 25 septembre, la MEBA (Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine) fêtait ses dix ans au cours d'une soirée en présence du maire de Bordeaux des présidents de Bordeaux Métropole, du département de la Gironde et de la région Nouvelle-Aquitaine. À cette occasion, nous avons interrogé son directeur depuis 2013, Gwénaël Lamarque. Ingénieur des université de formation, docteur en histoire contemporaine et adjoint au maire de la ville du Bouscat, le responsable de l'association a effectué avec nous un petit retour en arrière anniversaire et dressé le relief de la programmation de la Maison de L'Europe pour les mois à venir.

@qui.fr - La Maison de l'Europe vient de fêter ses dix ans avec une cérémonie institutionnelle. C'était une manière de marquer le coup ?

Gwénaël Lamarque, directeur de la MEBA - Oui, ces dix ans actent la transformation de cette association et son enracinement dans le paysage local, national et européen. Il y a dix ans, nous touchions 10 à 15 000 personnes par an grâce à nos activités contre en moyenne 75 000 aujourd'hui, nous avons donc multiplié par cinq l'amplitude de cette association. En termes de public, on a de tout : des europhiles comme des gens qui viennent simplement s'informer ou même des sceptiques, c'est très ouvert.

On voulait marquer le coup de l'enracinement, de l'évolution et de la professionnalisation de cette association. Les quatre grandes collectivités qui nous soutiennent (mairie et métropole de Bordeaux, conseil régional et départemental) pour 50% de notre budget (l'autre moitié provenant de fonds européens) étaient présentes et ont attesté de nos relations cordiales et ont confirmé leur soutien unanime et solide à cette association vitrine de l'UE pour le territoire. Pour le reste, il n'y a pas de programme spécifique à cet anniversaire, la MEBA suit sa saison européenne qui recommence au mois d'octobre.  

@qui.fr - En dix ans, le paysage européen a subi plusieurs transformations. L'association a-t-elle changé aussi par rapport à ce qu'elle était au départ ?

G.L - Oui et non. Non d'abord parce que le projet associatif initial est respecté : offrir au public métropolitain et girondin de l'information, des formations, de la culture autour des grandes valeurs de l'Union Européenne. Cela se transcrit ici par la saison européenne qui est une sorte de saison culturelle annuelle avec des conférences, des expositions, des rencontres avec des intellectuels, personnalités politiques et diplomates européens. De ce point de vue, le projet initial de pouvoir offrir de manière libre et gratuite de l'information et de la communication sur l'Europe est respecté. L'autre versant se développe depuis 2015 sous l'impulsion de Yana Langlois qui est présidente de la Maison de l'Europe : c'est le programme des ambassadeurs des valeurs européennes. C'est un dispositif de 24 jeunes de dix pays différents. Ils sont accueillis, formés pendant un an à la MEBA et se déploient ensuite dans les écoles, centres de loisirs, associations et radio de l'agglomération. Ils y défendent les valeurs européennes et l'interculturalité pour incarner une Europe citoyenne et palpable. Ils sont déployés principalement sur Bordeaux Métropole et la Gironde mais aussi sur le territoire de la région Nouvelle-Aquitaine, notamment sur des départements plus reculés comme la Corrèze, la Dordogne ou la Haute-Vienne. Parmi les dix pays représentés, on en retrouve de très importants comme l'Allemagne ou l'Espagne mais on a aussi des pays plutôt émergeants comme la Slovaquie, la Roumanie, l'Estonie et la Finlande qui a rejoint récemment l'Union. Nous avons même un pion d'avance puisque nous travaillons déjà avec des pays candidats au sein de l'UE comme la Serbie par le bias d'échanges de mobilité de jeunes.

@qui.fr - En quelques dates, pouvez-vous nous donner un aperçu des prochains rendez-vous programmés à la MEBA à partir d'octobre et quelques uns des grands thèmes que l'association compte aborder dans les programmations à venir ?

G.L - On va commencer par une conférence de l'Agence Spatiale Européenne qui aura lieu le 7 octobre dans le cadre de la Fête de la Science. Le 14 octobre aura lieu la première soirée autour de la thématique du sport en Europe. C'est un cycle de conférences pour parler du sport tout au long de l'année en partenariat avec le Comité Départemental Olympique et Sportif, ce sera la colonne vertébrale de notre année. Une deuxième soirée est prévue en novembre. Le lendemain, nous aurons notre premier café linguistique de l'année à la médiathèque du Bouscat. Nous accueillerons aussi le 11 octobre l'intronisation du consul d'Estonie et la visite de l'ambassadeur de Tchéquie le 14 novembre. Le projet des ambassadeurs se lancera, comme chaque année, à compter du mois de novembre. 

Il y a un large panel. Au début, il y avait un évènement par mois. Aujourd'hui, dans les mois les moins denses, on en compte trois. Souvent, on est même à quatre ou cinq. Sur les années qui viennent, nous n'échapperons pas à certaines thématiques comme le développement durable et le dérèglement climatique. Nous aurons forcément un axe sur la question des migrations et sur les mobilités de jeunes, d'apprentis ou de professionnels. En général, ce sont des questionnements globaux sur la citoyenneté européenne. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : GL

Partager sur Facebook
Vu par vous
3410
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !