Devenez actionnaire d'aqui.fr

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

06/01/22 : Pyrénées-Atlantiques - Céline Dumerc, manager générale et ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de basket vient d'être nommée Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de la promotion civile du 1er janvier 2022.

02/01/22 : Coupe de France : Bergerac est en huitièmes de finales de Coupe de France de football. Les Bergeracois ont remporté leur match face à Créteil aux tirs au but (5 à 4). Au tour précédent, ils avaient battu Metz pensionnaire de ligue 1 aux tirs au but.

20/12/21 : En concertation avec les Maires, la préfète de Gironde rend obligatoire le port du masque dans les centres-villes des communes touristiques d’Arcachon et de Saint-Emilion durant les vacances scolaires de Noël, tous les jours de 12H00 à 19H00.

16/12/21 : Suite aux intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques et les Landes, Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine, se rend ce jeudi à Laruns, puis à Peyrehorade et Hastingues pour rencontrer les acteurs locaux, exprimer le soutien de la Région.

10/12/21 : Alors que l'alerte ROUGE vigilance crues et inondations est en cours à Bayonne, l’autoroute A63 est coupée entre les sorties 6 de Bayonne Nord et 5 de Bayonne Sud vers Espagne, et entre les sorties 5 Bayonne Sud et 7 d’Ondres, dans l'autre sens.

09/12/21 : Le département des Pyrénées-Atlantiques est placé en vigilance météo ORANGE pluie-inondation, à compter de ce jeudi 9 décembre 2021 à 15h00 jusqu’au vendredi 10 décembre 2021 à 10h00 au moins. La préfecture appelle à la vigilance.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/01/22 | Brive lit la nuit !

    Lire

    Le 22 janvier de 17h à 22h, la médiathèque de Brive participe aux Nuits de la lecture sur le thème « Aimons toujours ! Aimons encore ! ». Au cours de cette nuit, les enfants dès 3 ans pourront participer à un atelier autour de la découverte des émotions, des quizz, un blind test musical mais aussi assister au spectacle « La potion de Pétram ». Ce conte médiéval-fantastique mêle théâtre et magie.

  • 17/01/22 | Marquage routier photoluminescent : le Département des Landes demande l’avis des usagers

    Lire

    Depuis le 13 octobre 2021, un dispositif de marquage routier photoluminescent est installé sur la route départementale 29, entre Dax et Saint-Pandelon, afin d’être expérimenté. Pour évaluer au mieux ce marquage à la fois sécuritaire et éco-durable, le Département des Landes a publié un questionnaire à l’attention des usagers, disponible du 10 janvier au 4 février sur landes.fr.

  • 15/01/22 | H5N1 : L'épizootie se poursuit dans les Landes

    Lire

    L’influenza aviaire hautement pathogène de type H5N1 continue de progresser à partir de foyers apparus dans la commune de Malaussanne (64) puis Mant (40). Au 14 janvier, 110 foyers ont été confirmés H5N1 et 33 suspicions d’influenza aviaire sont en attente de confirmation de leur caractère hautement pathogène par le Laboratoire National de Référence. À ce jour, près de 170 000 volailles et 115 000 palmipèdes ont été abattus au sein des exploitations, auxquels il faut ajouter 260 000 palmipèdes et 60 000 volailles euthanasiés au titre du dépeuplement préventif.

  • 14/01/22 | Dès le printemps, destinations soleil depuis Limoges

    Lire

    A partir du 27 mars et jusqu'au 26 octobre, Ryanair va desservir au départ de l'Aéroport de Limoges les mercredis et dimanches Marrakech. En outre, l'Aéroport va proposer 2 vols par semaine à destination d'Ajaccio entre avril et octobre avec la compagnie Volotéa. Les billets pour ces destinations sont d'ores et déjà disponibles sur le site des compagnies.

  • 14/01/22 | Une nouvelle exposition au Musée d’Ethnographie de l’université de Bordeaux

    Lire

    À partir du 17 janvier, et jusqu'en mai 2023, « la Fabrique des Innovations, les coulisses de la recherche en santé » ouvre ses portes au sein du MEB, rue Élie Gintrac à Bordeaux. L’exposition se consacre aux mécanismes amenant à l’émergence des innovations médicales expliqués grâce à des vidéos, des objets scientifiques, des intervenants, des exemples concrets, des ouvrages et un jeu géant. Du lundi au jeudi de 14h à 18h et le vendredi de 10h à 12h. Renseignements et réservation : 05.57.57.31.61.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Marie Curry : femmes immigrées et cuisine du monde à l'honneur

09/03/2021 | Soutenir les femmes immigrés dans leur parcours d'insertion professionnel voilà le beau pari de l'entreprise Marie Curry

1

À l’honneur pour cette journée de la femme, l’entreprise Marie Curry, qui a pour projet d’accélérer l’insertion professionnelle des femmes réfugiées ou immigrées, par le biais de la cuisine. En France, 98% des chefs étoilés sont des hommes. Élise Thorel et Sandrine Clément sont les fondatrices de ce projet prometteur. La préfète de la Gironde Fabienne Buccio est venue les féliciter.

Au 44 de la rue de la Faïencerie à Bordeaux, une fois la porte poussée, les odeurs de cuisines sont enivrantes. Deuxième étage, derrière la porte « cuisine diététique » de l’Institut culinaire de France, chacune s’active derrière les fourneaux. Huit femmes, réfugiées ou issues de l'immigration, sont venues participer à un atelier mis en place par l’entreprise Marie Curry. Au milieu des odeurs d’épices, Basile Mure, chef d'un restaurant, navigue de plan de travail en plan de travail. Bénévole, il vient ici pour partager des moments autour de la cuisine. « Je souhaite apporter ma vision de la cuisine tout en respectant la leur. En apportant quelque chose de local, dans le respect de la saisonnalité », raconte le chef. 

Valoriser un « matrimoine » culinaire

Marie Curry, c’est la complémentarité d’Élise Thorel et Sandrine Clément. Depuis le mois de mai dernier, ce projet ne cesse de grandir. Le but? « Accélérer l’insertion des femmes réfugiées et issues de l’immigration, en levant les freins matériels et psychologiques qu’elles peuvent rencontrer tout au long de leur parcours », raconte Élise Thorel. En France, les chefs étoilés sont des hommes dans 98% des cas. « C’est très compliqué pour les femmes de trouver leur place en cuisine . » Marie Curry, c’est donc le moyen de leur permettre de trouver un lieu de travail où elles peuvent s’épanouir, insiste Élise. « Quand on est une femme noire, arabe ou musulmane, on souffre de beaucoup de discriminations. »

En pleine préparation des kefta

Et surtout, l’objectif est de valoriser leur « matrimoine » culinaire. « Marie Curry, c’est un modèle hybride. On veut faire des ateliers, et aussi être un traiteur pour des entreprises ou particuliers ». Parce que ces femmes, originaires de pays différents ( Iran, Russie, Syrie, Liban, République centrafricaine… ), elles sont remplies de talents. « L’idée, c’est qu’elles puissent s’approprier les codes culinaires français et qu’elles apprennent à adapter leur cuisine au mode traiteur. On veut proposer une cuisine mixte ». Et une chose est sûre… Elles ont soif d’apprendre la cuisine française ! 

Partage et saveurs

Au milieu des bruits de casseroles et ustensiles de cuisines, les échanges fusent. « C’est très bon ça », balance le chef. « C’est pas vraiment de l’apprentissage, c’est plutôt du partage, c’est agréable », confie Basile Mure. Si certaines femmes sont titulaires d’un CAP obtenu avec des étoiles et des femmes, d’autres n’ont aucune formation. Et pourtant… c’est un régal pour les papilles !  « Pour nous aussi, en tant que chef, c’est intéressant de découvrir d’autres cuisines. Ça enrichit le palais et ça permet d’avoir une carte mémoire plus développée ». En clair, tout le monde est gagnant dans cette histoire !

Pour Ursula Médaille, centrafricaine et guyanaise d’origine, c’est un moyen de partager sa cuisine avec d’autres femmes. Un jus d’hibiscus, ananas et menthe en train de refroidir, elle s’attelle à la préparation d’une tarte aux feuilles de manioc et saumon. De quoi mettre l’eau à la bouche ! Ursula va participer, en avril prochain, à Best chef Afrika. À 37 ans, cette mère de 4 enfants est fière de son parcours. « En janvier 2020 j’ai lancé mon propre traiteur : Cayenne en balade. C’est pas facile en cette période ». Pour Nariné, une femme Russe d'origine Arménienne, ce sont les wedding cakes sa spécialité ! Et quand chacune déguste les spécialités culinaires des autres… les éloges fusent. Aucune compétition à l’horizon, que du partage. « C’est délicieux ça, comment t’as fait? ». 

Spécialités venues d'ailleurs

Un projet ambitieux 

Élise et Sandrine, ces deux grands esprits se sont rencontrés l’année dernière au Refugee Food Festival, dont Sandrine Clément est l’organisatrice. Et on peut dire une chose, c’est que « le confinement a été un accélérateur ». Chacune avait une volonté de travailler en ce sens. « Mais seule, ce n'est pas facile de porter un projet aussi important, poursuit Élise Thorel. C’est pas évident de trouver une personne alignée à 100%, avec nos valeurs et nos objectifs ». Mais pourtant, ça matche ! 

Une sauce qui a bien pris, puisque le projet a été coup de coeur ESS de la métropole en décembre dernier. Si ce prix leur a permis de recevoir 5 000€, elles sont encore en attente de financement pour pérenniser le projet. Des demandes d’aides ont été faites au Fonds Social Européen (FSE), à la métropole ainsi qu’auprès de l’État.

Marie Curry, ce sont des ateliers de montée en compétences sur les techniques culinaires. Mais aussi de savoir-être avec la prise de parole en public, ou prendre confiance en soi. C’est également avoir une communauté de paires « avec un réseau social et professionnel pour s’épanouir dans le travail, à travers des rencontres, des échanges… », raconte la co-fondatrice. L’entreprise propose un accompagnement individuel sur mesure avec la mise en relation avec des structures pertinentes. Jeudi, l’entreprise Marie Curry a son premier traiteur ! Et en cette journée de la femme, la préfète Fabienne Buccio est venue leur rendre visite et les féliciter pour ce « merveilleux projet ». 

Mélanie Philips
Par Mélanie Philips

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
9725
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
dequecker | 20/04/2021

Bravo pour ce magnifique projet!!
Je suis formatrice FLE dans l'Oise Senlis
et j'aimerai pouvoir réaliser la même chose sur mon secteur ...
encore Bravo !!!!

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !