Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/09/21 : L'Agglo de Pau vient de se voir remettre par l'ADEME et le Ministère de la transition énergétique le Label, encore expérimental, Economie circulaire. Attribué pour 4 ans, il mesure les avancées et orientations des actions de la collectivité en la matière

14/09/21 : Bègles - Soirée festive le 24 septembre au Musée de la Création Franche pour le lancement d'une campagne de dons pour restaurer l'oeuvre totem du Musée, la sculpture Au crépuscule d’un automne, de Louis Chabaud installée en 1993 dans le parc.+ d'info

10/09/21 : A Bordeaux, l'I-Boat fête (déjà!) ses 10 ans les 1er ,2 et 3 octobre avec une programmation internationale pour 3 jours de fête en plein air. Un mini festival avec le DJ Ricardo Villalobos,le producteur Palms Trax ou encore Voilaaa Sound System+ d'info

09/09/21 : Vaccins - Du 13 au 17 septembre, de 8h à 18h, le centre de vaccination de Cenon situé 88 cours Victor Hugo, accueille les personnes (dès 12 ans) sans RDV. Des doses du vaccin Pfizer sont administrées.

03/09/21 : A partir du 6 septembre, et pour le mois, le Département de la Gironde aménage la piste cyclable de la RD 806, qui traverse Bernos-Beaulac, afin de créer un rampe pour les cyclistes et les cavaliers.

03/09/21 : La 11ème édition des Tribunes de la presse se tient du 14 au 16 octobre à Bordeaux, sur le thème "Que peut le politique?", et en présence de Cédric Villani, Asma Mahlla, Jean-Claude Mailly, Lucile Schmid, de Flore Vasseur, Elie Barnavi, Manuel Valls.

01/09/21 : Charente-Maritime : Madame Anne WINKOPP-TOCH, nouvelle sous-préfète de Saint-Jean-d’Angély, prendra ses fonctions officiellement lors d’une cérémonie lundi 06 septembre à 11h30, aux Monuments aux Morts, à Saint Jean d’Angély.

01/09/21 : La piscine municipale de Billère (64) met en place une nouvelle activité à destination des enfants de 4 et 5 ans, le Jardin aquatique. Objectif: initier, découvrir et sensibiliser au milieu aquatique. Renseignements: 05 59 77 48 05

01/09/21 : Au regard d'une situation hospitalière qui ne s'améliore pas, le préfet des Pyrénées-Atlantiques prolonge jusqu'au 5 septembre les mesures de "freinage" dont celle du pass sanitaire obligatoire dans les 5 centres commerciaux de plus de 20 000 m².

30/08/21 : Samedi 18 Septembre, la Ligue contre le cancer 33 et la Fédération Française de Randonnée 33 organisent des marches de 6 et 10km au départ du Moulin de Lansac pour sensibiliser sur la prévention et promouvoir les dépistages. Inscription: 05 40 05 01 00+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/09/21 | Journées du patrimoine: 1666 sites néo-aquitains à découvrir !

    Lire

    Les Journées européennes du patrimoine, c'est ce week-end ! Des balades et visites libres ou guidées, des expositions, des conférences, des ateliers ou encore des démonstrations rythmeront ces 2 jours dans 1 666 sites et lieux d’exception ouverts dans la région. Cette année, 107 d’entre eux ouvriront leurs portes pour la première fois et 100 de manière exceptionnelle dans le cadre de la manifestation. Châteaux, manoirs, musées, édifices religieux ou militaires, lieux de pouvoirs, sites archéologiques, espaces naturels… Programme complet : www.culture.gouv.fr/Regions/DRAC-Nouvelle-Aquitaine

  • 17/09/21 | La race limousine s’expose

    Lire

    Du 17 septembre au 13 novembre, la Bfm de Limoges propose l’exposition « La race bovine limousine : patrimoine vivant d’excellence ». Réalisée avec le pôle de Lanaud, des éleveurs, d’archives et des ressources numérisées des institutions culturelles notamment, elle retrace d’histoire de la race, qui est intimement liée à l’histoire de Limoges et de ses environs. Elle est également visible sur le site de la bibliothèque numérique du Limousin

  • 17/09/21 | La Foire au Jambon de Bayonne revient cet automne

    Lire

    Reportée d'avril à octobre 2020, annulée en raison de la deuxième vague de la pandémie de coronavirus, puis reportée à nouveau au printemps 2021, la 558e édition de la Foire au jambon de Bayonne devrait se tenir du vendredi 15 au dimanche 17 octobre prochain. Une édition 2021 qui s'organiserait selon un format adapté au contexte sanitaire actuel, sur 3 jour et sur un lieu unique, tout en conservant l’esprit général de cette manifestation gastronomique et traditionnelle. dans son communiqué, la Ville de Bayonne dit souhaiter "réamorcer la spirale positive de la vie qui reprend…" tout en soutenant la filière du Jambon de Bayonne.

  • 16/09/21 | Royan et les Sentiers des Arts

    Lire

    Du 18 septembre au 14 novembre, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise les Sentiers des Arts afin de découvrir ou de redécouvrir les communes du territoires au travers d’un itinéraire artistique original. Pour la 1ère fois, l’art urbain et ses multiples déclinaisons graphiques seront mis à l’honneur avec 11 artistes de l’association cognaçaise Eprouvette. Ces artistes réalisent, lors d'une résidence artistique en cours, du 13 au 17 septembre, les fresques géantes qui orneront le parcours.

  • 16/09/21 | Bordeaux Euratlantique : Une nouvelle école d’ingénieurs

    Lire

    Le 15 septembre, le Campus François d’Assise à Bordeaux a posé la 1ère pierre d’une nouvelle école d’ingénieur, JUNIA, en présence d’Alain Rousset. Sur 2 500m², cette future école dont les locaux sont intégrés au projet de Campus François d'Assise sur le site Armagnac-Sud d'Euratlantique, pourra accueillir entre 200 et 300 étudiants en formation Bachelor et 450 étudiants en cycle ingénieur. Parmi ses thématiques : développements logiciels & big data appliqués aux usages de l'usine du futur, Cybersécurité et usine du futur, Smart building et Smart cities... La Région Nouvelle-Aquitaine accompagne ce projet à hauteur de 6 M€.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Marie Curry : femmes immigrées et cuisine du monde à l'honneur

09/03/2021 | Soutenir les femmes immigrés dans leur parcours d'insertion professionnel voilà le beau pari de l'entreprise Marie Curry

L'équipe de Marie Curry au complet

À l’honneur pour cette journée de la femme, l’entreprise Marie Curry, qui a pour projet d’accélérer l’insertion professionnelle des femmes réfugiées ou immigrées, par le biais de la cuisine. En France, 98% des chefs étoilés sont des hommes. Élise Thorel et Sandrine Clément sont les fondatrices de ce projet prometteur. La préfète de la Gironde Fabienne Buccio est venue les féliciter.

Au 44 de la rue de la Faïencerie à Bordeaux, une fois la porte poussée, les odeurs de cuisines sont enivrantes. Deuxième étage, derrière la porte « cuisine diététique » de l’Institut culinaire de France, chacune s’active derrière les fourneaux. Huit femmes, réfugiées ou issues de l'immigration, sont venues participer à un atelier mis en place par l’entreprise Marie Curry. Au milieu des odeurs d’épices, Basile Mure, chef d'un restaurant, navigue de plan de travail en plan de travail. Bénévole, il vient ici pour partager des moments autour de la cuisine. « Je souhaite apporter ma vision de la cuisine tout en respectant la leur. En apportant quelque chose de local, dans le respect de la saisonnalité », raconte le chef. 

Valoriser un « matrimoine » culinaire

Marie Curry, c’est la complémentarité d’Élise Thorel et Sandrine Clément. Depuis le mois de mai dernier, ce projet ne cesse de grandir. Le but? « Accélérer l’insertion des femmes réfugiées et issues de l’immigration, en levant les freins matériels et psychologiques qu’elles peuvent rencontrer tout au long de leur parcours », raconte Élise Thorel. En France, les chefs étoilés sont des hommes dans 98% des cas. « C’est très compliqué pour les femmes de trouver leur place en cuisine . » Marie Curry, c’est donc le moyen de leur permettre de trouver un lieu de travail où elles peuvent s’épanouir, insiste Élise. « Quand on est une femme noire, arabe ou musulmane, on souffre de beaucoup de discriminations. »

En pleine préparation des kefta

Et surtout, l’objectif est de valoriser leur « matrimoine » culinaire. « Marie Curry, c’est un modèle hybride. On veut faire des ateliers, et aussi être un traiteur pour des entreprises ou particuliers ». Parce que ces femmes, originaires de pays différents ( Iran, Russie, Syrie, Liban, République centrafricaine… ), elles sont remplies de talents. « L’idée, c’est qu’elles puissent s’approprier les codes culinaires français et qu’elles apprennent à adapter leur cuisine au mode traiteur. On veut proposer une cuisine mixte ». Et une chose est sûre… Elles ont soif d’apprendre la cuisine française ! 

Partage et saveurs

Au milieu des bruits de casseroles et ustensiles de cuisines, les échanges fusent. « C’est très bon ça », balance le chef. « C’est pas vraiment de l’apprentissage, c’est plutôt du partage, c’est agréable », confie Basile Mure. Si certaines femmes sont titulaires d’un CAP obtenu avec des étoiles et des femmes, d’autres n’ont aucune formation. Et pourtant… c’est un régal pour les papilles !  « Pour nous aussi, en tant que chef, c’est intéressant de découvrir d’autres cuisines. Ça enrichit le palais et ça permet d’avoir une carte mémoire plus développée ». En clair, tout le monde est gagnant dans cette histoire !

Pour Ursula Médaille, centrafricaine et guyanaise d’origine, c’est un moyen de partager sa cuisine avec d’autres femmes. Un jus d’hibiscus, ananas et menthe en train de refroidir, elle s’attelle à la préparation d’une tarte aux feuilles de manioc et saumon. De quoi mettre l’eau à la bouche ! Ursula va participer, en avril prochain, à Best chef Afrika. À 37 ans, cette mère de 4 enfants est fière de son parcours. « En janvier 2020 j’ai lancé mon propre traiteur : Cayenne en balade. C’est pas facile en cette période ». Pour Nariné, une femme Russe d'origine Arménienne, ce sont les wedding cakes sa spécialité ! Et quand chacune déguste les spécialités culinaires des autres… les éloges fusent. Aucune compétition à l’horizon, que du partage. « C’est délicieux ça, comment t’as fait? ». 

Spécialités venues d'ailleurs

Un projet ambitieux 

Élise et Sandrine, ces deux grands esprits se sont rencontrés l’année dernière au Refugee Food Festival, dont Sandrine Clément est l’organisatrice. Et on peut dire une chose, c’est que « le confinement a été un accélérateur ». Chacune avait une volonté de travailler en ce sens. « Mais seule, ce n'est pas facile de porter un projet aussi important, poursuit Élise Thorel. C’est pas évident de trouver une personne alignée à 100%, avec nos valeurs et nos objectifs ». Mais pourtant, ça matche ! 

Une sauce qui a bien pris, puisque le projet a été coup de coeur ESS de la métropole en décembre dernier. Si ce prix leur a permis de recevoir 5 000€, elles sont encore en attente de financement pour pérenniser le projet. Des demandes d’aides ont été faites au Fonds Social Européen (FSE), à la métropole ainsi qu’auprès de l’État.

Marie Curry, ce sont des ateliers de montée en compétences sur les techniques culinaires. Mais aussi de savoir-être avec la prise de parole en public, ou prendre confiance en soi. C’est également avoir une communauté de paires « avec un réseau social et professionnel pour s’épanouir dans le travail, à travers des rencontres, des échanges… », raconte la co-fondatrice. L’entreprise propose un accompagnement individuel sur mesure avec la mise en relation avec des structures pertinentes. Jeudi, l’entreprise Marie Curry a son premier traiteur ! Et en cette journée de la femme, la préfète Fabienne Buccio est venue leur rendre visite et les féliciter pour ce « merveilleux projet ». 

Mélanie Philips
Par Mélanie Philips

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6059
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
dequecker | 20/04/2021

Bravo pour ce magnifique projet!!
Je suis formatrice FLE dans l'Oise Senlis
et j'aimerai pouvoir réaliser la même chose sur mon secteur ...
encore Bravo !!!!

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !